Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Jean François Vilar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Jean François Vilar   Mar 21 Mar 2006, 06:50

Novembre 1984

Citation :
"[...]L'homme avait les yeux bandés.
Comme toujours, les coudes, les poignets et les chevilles étaient étroitement attachés par des sangles, sans doute en cuir. Les liens tiraient les membres vers l'arrière du siége, accentuant l'inconfort de la posture, obligeant surtout à un écart maximum des cuisses. D es fils couraient, à partir de la zone d'ombre du sexe. Je savais qu'en approchant un peu on distinguait des pinces crocodiles attachées aux testicules. D'autres, de la même sorte, étaient fixés aux mamelons de la poitrine, aux lèvres de la bouche inerte. Je connaissais bien cet homme."

Incipit de "Bastille Tango" de jean francois Vilar, Babel noir.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Jean François Vilar   Dim 15 Avr 2007, 15:55

Jean-François Vilar, Bastille Tango, Babel noir.

Un monde "de désespoir, de déchéance et de mort."

Paris. le quartier de la Bastille est la proie des pelleteuses et des bulldozers. La nuit, rôdent des collectionneurs d'enseignes, des récupérateurs en tous genres, des grafittomanes, des bombeurs de palissades, et d'étranges colleurs d'affiches, aussitôt déchirées.

A Buenos-Aires s'ouvre le procès des chefs d'Etat-Major des trois juntes qui ont fait régner la terreur en Argentine. Chez les Argentins de Paris qui fréquentent "la Boca", cette boîte à tango, certains exilés portent sur leurs corps les cicatrices des tortures infligées aux opposants à la dictature.

Obtiendront-ils la mise en accusation de leurs tortionnaires, non encore inculpés ? on chuchote que des escadrons de la mort seraient à Paris pour éliminer les témoins gênants...
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Jean François Vilar   Dim 15 Avr 2007, 15:55

Bastille Tango

Victor, le photographe noctambule, rencontre des personnages douteux, des marginaux, des "locos", des cadavres imprévus, des victimes désignées. On se demande si on est la proie de fantasmes ou de machinations.

La nuit est un univers de folie, de sexe, et de mort, où chacun poursuit ses errances, avec dans la tête et le coeur des images poignantes qui rapprochent Paris de Buenos-Aires.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Jean François Vilar   Lun 16 Avr 2007, 17:45

Extrait p 315

Citation :
"De loin (et c'était manifestement fait pour être vu de loin) cela ressemblait à un buste de femme, entre bouche et pubis. Avec deux gros seins ronds, énormes. De plus près, c'était un plan de ville délirant. Plus délirant que tous les autres encore.

L'un des larges mamelons devenait centre de la place dela Bastille, l'autre indiquait "l'Obelisco" célébrant le quatrième centenaire de Buenos-Aires.

L'estuaire de la Seine avalait le gratte-ciel Cavanagh. Un passage de l'Opéra formait un émouvant jeu de rides du ventre, pas bien loin d'un très incertain carrefour de la Commune de Paris. Une station de métro portait le nom de Cortazar. Un autre celui de Borges."
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Alexico
pilier
avatar

Nombre de messages : 53
Date d'inscription : 07/11/2012

MessageSujet: Re: Jean François Vilar   Jeu 08 Nov 2012, 15:01

J'aime beaucoup Vilar !
Un auteur assez méconnu et mésestimé, à tort je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean François Vilar   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean François Vilar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FLAMAND (Jean-François) Baron - Maréchal de camp
» Tristes Afriques d'Isabelle et Jean-François Lagrot
» Jean-François LE GONIDEC
» RÉMY (Jean-François) - Capitaine - 24è de ligne -
» MAUCOMBLE ( Jean-François-Nicolas) Général de Brigade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Polars-
Sauter vers: