Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 James Ellroy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: James Ellroy   Sam 01 Avr 2006, 17:03

James Ellroy, Destination morgue, rivages Thriller.
8 articles
Je ne me souviens plus pourquoi j’avais abandonné le dahlia noir dès les premières pages. Sans doute un emploi du temps trop chargé. Aussi, séduit par le titre, je me suis précipité sur Destination morgue.

Surprise ! ce n’est pas un roman, mais des articles publiés dans le magazine GQ.

Le style est saccadé. Ellroy revient sur les mêmes faits : un père « mécréant obsédé par le cul », « une mère assassinée » dans des conditions non élucidées.

Quant à lui, c’est la ronde des vols, des effractions, des intrusions, des absorptions, des provocations de tous ordres, avec des jugements moralistes inattendus:

Citation :
« J’ai suivi le scandale Clinton-Lewinsky ». J’en ai conçu une haine raisonnée et moralment saine de Bill Clinton. Il n’aurait jamais du faire ça. Il privé une femme de sa dignité. Son nom est devenu dans le monde entier un synonyme de turlute ».

Me voici peu avancé dans la connaissance d’Ellroy. Ce sera pour la prochaine fois.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Loudon Dodd
pilier
avatar

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: James Ellroy   Lun 03 Avr 2006, 16:47

Il me semble toutefois que ses romans valent mieux que ce que semble valoir ce recueil d'articles.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: James Ellroy   Lun 03 Avr 2006, 16:54

Certes, et j'attends d'avoir l'esprit réceptif pour aborder le dahlia noir par exemple. Mais d'une façon génerale je prefere un livre qui soit autonome.
Pour eviter de passer trop longtemps, avec des suites, dans une atmosphère pesante avec des assassins partout ...
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Loudon Dodd
pilier
avatar

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: James Ellroy   Lun 03 Avr 2006, 17:00

Le Grand nulle part, L.A. Confidential et White Jazz ne sont pas à proprement parler des suites du Dahlia noir.

Il y a une progression chronologique (en gros, de la fin de la seconde guerre mondiale aux années 50), associée à certaines évolutions urbanistiques de la ville de Los Angeles (en filigrane) et au retour de certains personnages (essentiellement des figures secondaires, qui ne le sont pas tant que ça, d'ailleurs, mais qui restent en arrière-plan).

Mais il n'y a pas une trame qui aurait besoin pour être comprise qu'on lise les quatre romans.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: James Ellroy   Lun 03 Avr 2006, 17:03

Alors lequel me conseilles-tu pour un simple aperitif ?
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Loudon Dodd
pilier
avatar

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: James Ellroy   Lun 03 Avr 2006, 19:13

Assez bêtement, j'aurais quand même tendance à répondre Le Dahlia Noir.
Mais je crois que j'avais préféré Le Grand Nulle part.

Il y a en fait une évolution stylistique assez perceptible entre le premier et le quatrième roman : le style est de plus en plus lapidaire, il intègre de plus en plus de matériaux bruts (ou du moins qui sont présentés comme tel : rapports de police, compte-rendus d'écoutes téléphoniques, etc.)

Evolution qui se poursuit, pas forcément pour le meilleur, avec la série suivante, qui porte sur les années 60 et qui ne comprend pour le moment que deux romans : American Tabloïd et American Death Trip.

On notera que "american death trip" est la traduction française du nom du roman d'Ellroy (qui dans la version originale est intitulé The Cold six Thousand)
Revenir en haut Aller en bas
sinon
pilier


Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: James Ellroy   Mer 13 Sep 2006, 17:43

Rotko -> Essaie la trilogie de Lloyd Hopkins, à commencer par Lune sanglante. Je pense que ça te donnera une bonne approche de l'univers de James Ellroy.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: James Ellroy   Mer 13 Sep 2006, 17:46

oui, faudra que je m'y mette, je note tout de suite ton titre, merci.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
ice
pilier
avatar

Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: James Ellroy   Mer 31 Jan 2007, 19:38

[color:164b=indigo:164b]Le 15 janvier 1947, la police de Los Angeles trouve sur un terrain vague le cadavre nu d'une femme de 22 ans, Betty Short. Le corps est sectionné en deux au niveau de la taille, vidé de ses organes et de son sang, il présente de nombreuses lacérations et brûlures, notamment aux seins, et la bouche a été ouverte d'une oreille à l'autre. La police met toutes ses forces sur ce meurtre qui, à cause de la tendance de la victime à se vêtir de noir, devient "l'affaire Dahlia noir". Elle va faire la une du Herald Express pendant douze semaines.

Comme l' indique le prologue, même si le meurtre d' Elisabeth Short il y a un "avant" et un "après" bien distincts.
L' "avant", c' est la rencontre entre deux anciens boxeurs devenus flics ( Blanchard et Bleichert au LAPD et la profonde amitié qui va les lier, mais tout sombre lors de l'annonce du meurtre du Dahlia noir.
James Ellroy nous entraine dans l'Amérique des années 50 où les policiers sont corrompus, où ils n'hésitent pas à jouer du poing. Les femmes y sont sublimes et sulfureuses tels les pin ups.

Cette intrigue nous passionne et nous obsède, ce roman malgré sa noirceur est fascinant.
Le lecteur plonge dans l'intimité et l'âme des personnage, des personnages torturés par les fantômes du passé ( un peu comme l'auteur dont la mère a été assassiné 10 ans après Betty Short)

un seul ordre à vous dire study
Revenir en haut Aller en bas
grenault
habitué(e)


Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: James Ellroy   Lun 05 Fév 2007, 15:24

rotko a écrit:
James Ellroy, Destination morgue, rivages Thriller.
8 articles
Je ne me souviens plus pourquoi j’avais abandonné le dahlia noir dès les premières pages. Sans doute un emploi du temps trop chargé. Aussi, séduit par le titre, je me suis précipité sur Destination morgue.

Je l'ai lu en entier et j'ai bien aimé. Il est vrai que le début est long ; on suit la vie de deux boxers, mais c'est pour instaurer l'atmosphère et le contexte du roman. Ce roman est particulièrement noir et le fantôme du Dahlia noir hante chaque page du roman et le lecteur. Le rythme est lent mais je ne me suis pas ennuyé.

Guy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.grenault.net
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: James Ellroy   Lun 05 Fév 2007, 17:03

je ne me souvenais ni d'avoir essayé destination morgue, ni d'avoir posté ce billet !

mais je note les deux titres lune sanglante et destination morgue pour débuter.

merci Guy pour cette piqûre de rappel.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Vodash
pilier
avatar

Nombre de messages : 65
Age : 31
Date d'inscription : 14/12/2007

MessageSujet: Re: James Ellroy   Ven 14 Déc 2007, 13:06

Si une personne dit ne pas aimer les polars (et qu'elle n'a jamais lu un Ellroy) , elle se doit de confimer son avis en ayant lu un Ellroy. Sinon, celui-ci ne vaut rien pepe

Sans déconner, j'ai lu presque tous ses livres, j'adore..tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
kurtbosh
habitué(e)
avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: Mouai...   Ven 14 Déc 2007, 17:13

Vodash a écrit:
Si une personne dit ne pas aimer les polars (et qu'elle n'a jamais lu un Ellroy) , elle se doit de confimer son avis en ayant lu un Ellroy. Sinon, celui-ci ne vaut rien pepe

Sans déconner, j'ai lu presque tous ses livres, j'adore..tout simplement.

J'ai beaucoup aimé Le Dahlia noir et Le Grand nulle part mais j'ai abandonné White Jazz. Ecrit en style télégraphique, je n'ai pas supporté.

Guy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.grenault.net/gout_liv9.htm
Vodash
pilier
avatar

Nombre de messages : 65
Age : 31
Date d'inscription : 14/12/2007

MessageSujet: Re: James Ellroy   Sam 15 Déc 2007, 06:53

Je ne l'ai pas lu ( c'est l'un des seuls ), tu m'as peut-être averti finalement lol!
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: James Ellroy   Lun 04 Fév 2008, 08:18

sinon a écrit:
Essaie la trilogie de Lloyd Hopkins, à commencer par Lune sanglante. Je pense que ça te donnera une bonne approche de l'univers de James Ellroy.

James Ellroy, Lune sanglante, Rivages noirs.

Rose minitel et noir pompes funèbres.

La scène liminaire met tout de suite dans l’ambiance : Lloyd connaît son baptême, et les émeutes de Watts, le Ghetto noir de Los Angeles lui ouvrent un champ d’exercice infernal où il incarne un bon ange exterminateur.

Tel est Lloyd : traquant officiellement et dans la police le crime et les pervers, mais aussi établi à son compte, jouissant de cet enfer, en monstrueux protecteur de l’innocence.

Lune sanglante offre donc en crimes et en atrocités, un tableau urbain digne de Necropolis d’ Herbert Lieberman,

voila le bon côté (sic). Lloyd en criminel pervers n’est pas mal non plus. Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: James Ellroy   Lun 04 Fév 2008, 08:23

Lune sanglante

En revanche , même si on comprend bien sa fascination pour les actes crapuleux qu’il traque en tant que policier, sa méthode d’investigation et de résolution laisse perplexe.

Citation :

Lloyd s’assit dans sa voiture et rédigea une description, du bloc, et son regard ne manifesta qu’une fois une lueur d’intérêt -lorsqu’il remarqua un panneau de l’autre côté de la rue du 1167 Larrabee, « stationnement nocturne interdit ». Par deux fois ses rouages firent entendre un déclic. Il était au cœur du ghetto pédé. Son assassin, en toute probabilité, avait choisi Stimka pour l’emplacement de son domicile…[…]

Lloyd sourit et parcourut deux blocs en direction de la maison à ossatures de bois sur Westbourne Drive, là où Laurette Powell était morte […] un autre panneau « stationnement nocturne interdit », un autre déclic, celui-ci très étouffé…
page 165.

Plus fort que le GPS, le cerveau à déclics du policier génial permet de remonter la piste conduisant au criminel.
Chapeau ! chapeau
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Anharmo
pilier
avatar

Nombre de messages : 184
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: James Ellroy   Ven 20 Juin 2008, 12:04

Citation :
J'ai beaucoup aimé Le Dahlia noir et Le Grand nulle part mais j'ai abandonné White Jazz. Ecrit en style télégraphique, je n'ai pas supporté.

Guy

Le problème quand James Elroy écrit, il rend généralement à son éditeur (ou agent ou autre...) un résultat comportant trop de texte pour un seul roman, et dans ce cas il préfère sacrifier le style à l'histoire (Pete fait ceci et cela, pete regarda...).
Revenir en haut Aller en bas
Le mouton sauvage
pilier
avatar

Nombre de messages : 1680
Localisation : Au Sud de la Frontière, à l’Ouest du Soleil
Date d'inscription : 04/12/2007

MessageSujet: Re: James Ellroy   Mer 17 Déc 2008, 13:24

Citation :
On savait déjà qu’en novembre 2009 les éditions Rivages publieront le nouveau livre de James Ellroy, intitulé, pour l’instant, Blood’s a Rover. Ce roman apposera un point final à la trilogie Underworld USA, commencée avec American Tabloid et American Death Trip, et traitera de la présidence Nixon et du Watergate. L’Express peut révéler qu’Ellroy s’attaquera ensuite à un récit autobiographique, Hilliker’s Revenge, sorte de prolongement de Ma part d’ombre. Enfin, il s’attellera à un nouveau Quatuor de Los Angeles, qui débutera avant l’époque du Dahlia noir, soit dans les années 1920-1930.

Pour ma part, j'ai eu du mal avec Le Dahlia Noir... Malgré les critiques dithyrambiques de toute part, l’histoire en elle-même ne m’a guère accroché. Je crois même avoir plus aimé le livre de Steve Hoddel sur l’affaire en elle-même, son aspect familial, social et politique. Il est vrai qu’en matière de crime, il y a un avant et un après Elisabeth Short.

Mais du coup, je n’ai franchement pas envie de poursuivre l’aventure Ellroy (pour le moment), même si tout le monde n’en dit que du bien. J’ai certainement tort, d’un autre côté, il y a tant d’autres romans et écrivains qui m’attendent. Bon OK, je n’ai fondé mon jugement que sur ce Dahlia Noir…
Revenir en haut Aller en bas
http://blackwithblue.free.fr/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: James Ellroy   Mer 17 Déc 2008, 15:59

Le mouton sauvage a écrit:
Bon OK, je n’ai fondé mon jugement que sur ce Dahlia Noir…

ben justement, selon mes sources, ce serait le meilleur, non ? (rire)
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
cafeine
pilier
avatar

Nombre de messages : 351
Age : 43
Localisation : sud ouest rose et ensoleillé
Date d'inscription : 31/10/2008

MessageSujet: Re: James Ellroy   Mer 17 Déc 2008, 19:16

pas du tout adepte de ce style de roman, j'ai voulu m'y frotter en commençant celui qui me paraissait répondre le plus à mes attentes : ma part d'ombre, accrochée pendant 400 pages aux pas de cet homme qui reconstruit son passé avec sa vision d'homme, qui cherche à recueillir les miettes d'un moment clé de sa vie et qui tente de manière très humble et honnête de se pardonner, de s'expliquer (?) à lui même une telle haine de sa mère sans porter la faute sur autrui.

Tout ça pour dire que la fin m'a été suffisamment indigeste pour que je stoppe la lecture.

Mais une petite question aux amateurs d'Ellroy, pourquoi tout le monde trouve que ce livre là est un livre à part dans sa bibliographie ? (je viens de me donner une infime partie de la réponse, mais insuffisante en écrivant biographie...)
Revenir en haut Aller en bas
Le mouton sauvage
pilier
avatar

Nombre de messages : 1680
Localisation : Au Sud de la Frontière, à l’Ouest du Soleil
Date d'inscription : 04/12/2007

MessageSujet: Re: James Ellroy   Mer 17 Déc 2008, 21:21

rotko a écrit:
ben justement, selon mes sources, ce serait le meilleur, non ? (rire)

Ce n'est peut-être qu'une rumeur... mais c'est ce que j'ai entendu dire aussi et c'est pour cette raison que je n'ai pas replongé depuis dedans...
Revenir en haut Aller en bas
http://blackwithblue.free.fr/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: James Ellroy   Jeu 18 Déc 2008, 06:01

cafeine a écrit:
petite question aux amateurs d'Ellroy, pourquoi tout le monde trouve que ce livre là [ma part d'ombre]est un livre à part dans sa bibliographie

le mouton sauvage a écrit:
Ce n'est peut-être qu'une rumeur... mais c'est ce que j'ai entendu dire aussi [que le Dalhia noir serait le meilleur ], c'est pour cette raison que je n'ai pas replongé depuis dedans...

On demande donc un partisan de james Ellroy. Il en existe, j'en ai rencontré ! et de bons !
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Seb
pilier
avatar

Nombre de messages : 950
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: Re: James Ellroy   Jeu 18 Déc 2008, 07:35

Le mouton sauvage a écrit:
Pour ma part, j'ai eu du mal avec Le Dahlia Noir... Malgré les critiques dithyrambiques de toute part, l’histoire en elle-même ne m’a guère accroché. Je crois même avoir plus aimé le livre de Steve Hodel sur l’affaire en elle-même, son aspect familial, social et politique. Il est vrai qu’en matière de crime, il y a un avant et un après Elisabeth Short.

A vrai dire, j'avais bien aimé Le Dahlia Noir, mais c'est vrai que dans cette affaire, la réalité dépasse la fiction, de sorte qu'un traitement plus "documentaire" est peut-être tout aussi passionnant que le roman qu'Ellroy en a tiré.
Pour le reste, je n'ai pas lu les autres Ellroy, donc je ne peux pas dire...

_________________
"Les écrivains brefs – phrases courtes, livres minces – ont aujourd’hui les faveurs du public qui, à n'en pas douter, les aimerait davantage encore s’ils n’écrivaient vraiment rien." (Eric Chevillard)
Revenir en haut Aller en bas
jude
pilier
avatar

Nombre de messages : 854
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: James Ellroy   Mar 24 Fév 2009, 09:25

Je rêve où il n'y a pas de section Ellroy ? il faut remédier à ça, non ? OK il est fou mais a t-il écrit un seul mauvais bouquin ? D'abord, la trilogie de La Colline aux Suicidés, avec Brown's Requiem et Lune Sanglante. Un premier volet déjà très sombre et très violent, suivi de Ma Part d'Ombre, le livre qu'il a écrit sur sa mère assassinée... Quelqu'un a aimé?
Revenir en haut Aller en bas
Nymphéa
pilier
avatar

Nombre de messages : 1480
Age : 64
Localisation : Nord
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: James Ellroy   Mar 24 Fév 2009, 09:56

Non, j'ai lu American Tabloid par rapport à l'assassinat de Kennedy, très instructif. Et le cultissime Dahlia noir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: James Ellroy   

Revenir en haut Aller en bas
 
James Ellroy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Militaire: Philip James Corso (lieutenant-colonel) (1915-1998)
» James Tobin
» La Prophétie des Andes (James Redfield)
» Le James Webb Space Telescope pourrait voir les océans des exoplanètes
» James Bond n'y est pour rien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Polars-
Sauter vers: