Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 robert combas

Aller en bas 
AuteurMessage
Nestor
Admin
avatar

Nombre de messages : 1576
Date d'inscription : 25/12/2005

MessageSujet: robert combas   Ven 27 Fév 2009, 12:30

Il était avec Miguel angel Rios à la maison européenne de la photographie, et vous verrez sur son site de nombreuses photos et peintures car il associe ces deux pratiques avec bonheur.
Un film montre le personnage, très vivant, et on retrouve cette allégresse et liberté de propos dans ses oeuvres :


clic !


Des mots émaillent ses tableaux, mais aussi de petits textes les accompagnent, malicieux, voire coquins, très agréables à lire.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: robert combas   Ven 27 Fév 2009, 12:35


clic !


Le frimeur Flamboyant, tel est le titre de son exposition à la maison européeene de la photographie (rue de fourcy IVe).

Robert Combas s'inspire du rock, des images populaires, des livres d'enfance et des bandes dessinées.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: robert combas   Ven 17 Juil 2009, 17:27

Combas se revendique d'une peinture nourrie de rock, de BD, de la télé et de la pub.

Citation :
"Avec le recul, je considère que je fais de la peinture abstraite, et puis je rajoute des fleurs, une maison, papa-maman, tout ce qui me ramène à la simplicité de l'enfance"


clic !



pot de jambes en Bouquet de Pieds et de Mollet
2007 bronze peint 335 cm de hauteur

il est actuellement exposé à Perigueux.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: robert combas   Lun 12 Mar 2012, 07:16

Exposition, à Lyon.

Robert Combas, Greatest Hits, Musée d'art contemporain, Cité internationale, 81, quai Charles-de-Gaulle, 69006 Lyon.

l'en-tête des affiches pourrait se faire en français !

Au premier coup d'oeil, la toile peut paraître simple, avec ses corps dans des postures exagérées, ses visages aux yeux agrandis, ses monstres bleu azur et ses femmes rouge cerise. Batailles, danses ou mythes, les motifs s'identifient vite. Si ce n'est que tout ce qui s'ajoute à cette scène est susceptible d'en modifier le sens, pour l'attirer vers le burlesque et la parodie, vers le lyrisme, vers la satire - à sous-entendus politiques généralement - ou vers l'autobiographie.

écrit le Monde.



un de ses tableaux figurait à l'exposition parisienne de la halle saint Pierre , HEY! MODERN ART & POP CULTURE

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: robert combas   Lun 12 Mar 2012, 17:42

Il est aussi compositeur de musique.



l'article du Monde.

chaque salle [du musée de Lyon] a sa playlist, qu'il a composée et où les morceaux de son cru alternent avec tout ce qu'il aime en musique, du XVIe au XXe siècle. La rétrospective a du reste pour titre "Greatest Hits".
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Luca
pilier


Nombre de messages : 2880
Age : 106
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: robert combas   Mar 17 Juil 2012, 09:46


Petite autobiographie par l'artiste (récupérée sur son site), né en 1957, à Lyon.

"J'ai toujours peint et dessiné et je suis allé aux Beaux Arts à 9 ans. Mon travail vient plutôt plutôt des "gribouillis" de l'école que du travail aux Beaux-Arts. J'étais un élève plutôt moyen. Besoin de peindre. Ce sont des hommes qui m'ont amené à peindre. Difficile de citer des noms, je crois qu'on le voit dans ma peinture des fois. En gros, j'essaie d'être un expressionniste des années 80.

Je suis d'une famille de 6 enfants, mon père était ouvrier, et ma mère faisait des ménages. Je suis allé au lycée jusqu'à 17 ans, puis je suis rentré aux Beaux Arts de Sète pendant un an, puis ensuite aux Beaux Arts de Montpellier où j'ai passé cinq ans, j'y suis resté jusqu'au diplôme. C'est pendant les trois dernières années que j'ai commencé mes premiers travaux qui allaient devenir ce qu'on a appelé plus tard "la figuration libre". Les professeurs me contrôlaient assez souvent mais j'étais libre, je faisais ce qui me plaisait. La première toile que j'ai faite je l'ai changée plusieurs fois, je repeignais dessus sans arrêt, puis je l'ai séparée en 4 parties, puis en 3, je les ai découpées j'en ai brûlé une. C'est après cette toile que j'ai commencé à faire des toiles très libres, très colorées, assez violentes et avec beaucoup de personnages qui étaient souvent entrain de se battre ou de se faire des farces, je faisais de l'humour noir. Je faisais beaucoup de batailles car petit, je gribouillais sur les tables de l'école des graffiti sur les cahiers. Mes premières toiles étaient "Bataille de cow-boys contre indiens", "Japonais contre américains", "Bataille navale"...

J'ai toujours voulu faire quelque chose de complètement nouveau, j'ai toujours eu le besoin de me démarquer par rapport aux autres, je pense être un "dandy".

J'ai donc passé mon diplôme de peinture à Saint-Étienne devant un jury, dans ce jury il y avait Bernard Ceysson directeur du musée de Saint-Étienne, mon travail lui a beaucoup plu et il m'a proposé de participer à une exposition au musée "Après le Classicisme". Quand j'ai demandé pourquoi il me proposait cette exposition, il m'a répondu qu'en France il n'y avait encore personne qui faisait ce genre de peinture et que ma peinture se rapprochait beaucoup dans l'idée de la "Transavantgarde" italienne et des "Nouveaux Fauves" allemands, tout en ayant rien à voir avec eux. J'ai fait cette exposition, j'y ai rencontré Bruno Bischofberger, Daniel Templon et d'autres gens qui ont regardé avec intérêt mes toiles, ils m'ont acheté quelques pièces. Je suis donc monté à Paris habiter chez Di Rosa et Louis Jammes.

J'ai toujours pensé que mon travail devait marcher, je l'ai fermement défendu et c'est pourquoi ça a marché.

Moi, j'essaie vraiment de faire du nouveau, j'essaie de sortir de moi même et de ne pas m'occuper de la ressemblance avec quelqu'un. J'essaie d'être le plus honnête possible, et dans l'art on pensait qu'il était impossible de faire quelque chose qu'on puisse pas expliquer. Aux Beaux Arts c'était comme ça, moi j'ai voulu prouver le contraire. J'étais bloqué depuis la maternelle, à 20 ans je me suis débloqué par un travail de masse, je suis arrivé au diplôme, j'avais rien d'intellectuel mais j'avais un travail énorme."
Revenir en haut Aller en bas
Luca
pilier


Nombre de messages : 2880
Age : 106
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: robert combas   Mar 17 Juil 2012, 09:48

Avec ma tendance à la procrastination, j'ai failli rater la grande exposition sur Robert Combas au Musée d'art contemporain de Lyon. De fait, je l'ai quand même un peu ratée car sa densité aurait mérité plusieurs visites.

Robert Combas : Greatest Hits, du 24 février au 15 juillet 2012 (pour les retardataires, c'est trop tard !).


Première grande rétrospective consacrée à l’œuvre de Robert Combas, Greatest Hits rassemble plus de 600 oeuvres choisies dans des collections publiques et privées d'Europe, des États-Unis et d'Asie, sur les 3000 m² du musée. L'exposition présente également des œuvres inédites réalisées sur place.

Le travail de recherche mené en collaboration avec Richard Leydier et avec l'artiste lui-même met plus particulièrement l'accent sur des pièces historiques, souvent mal connues du public - car pour la plupart conservées dans des collections privées - tout en soulignant les moments importants de sa carrière prolifique jusqu'aux toutes dernières créations réalisées dans le courant même de l'exposition.

Deux étages du musée sont consacrés à un parcours chronologique et thématique accompagné par la musique choisie dans la discothèque de Robert Combas. L'exposition s'achève par la projection de ses toutes dernières créations : ses « clips vidéos », sortes de « tableaux musicaux » mêlant compositions graphiques et sonores.

Combas est invité durant deux mois dans un atelier / studio, spécialement aménagé à son intention et intégré au parcours de l'exposition. L'artiste s'y installe pour peindre encore et toujours, écrire, jouer de la musique ou en écouter, mais aussi pour recevoir professionnels, amis, et public… dans une ambiance particulièrement rock and roll.


On y voit une vraie évolution, une peinture vivante, à l'image de sa période "coulures", qui peut évoquer le moment où ses peintures constituées de différents à-plats de couleur se mettent à "couler".


Puis les périodes plus récentes, où Combas se libère peu à peu de ses techniques habituelles.

Mais toujours une créativité foisonnante, du délire qui n'est pas si délirant que ça, de l'humour, de la gravité...
Revenir en haut Aller en bas
Luca
pilier


Nombre de messages : 2880
Age : 106
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: robert combas   Mar 17 Juil 2012, 09:51

En prime, une initiative intéressante : l'ouverture du blog Image Battle (passionnant) :

Créé par le Musée d'art contemporain de Lyon à l'occasion de l'exposition Robert Combas, Greatest Hits du 24 février au 15 juillet 2012, Image Battle vous invite à un ping-pong visuel autour des œuvres de Robert Combas.

En suivant le fil de vos pensées, postez des images, des musiques, des commentaires ou des vidéos et échangez avec les autres participants.

Pourquoi cette battle ? Les peintures de Combas fourmillent de références visuelles et musicales, issues du cinéma ou de la BD, de la peinture classique ou du rock. On y trouve des motifs inspirés des arts africains, de la pub ou des caractères chinois.

Et vous, à quoi ce tableau vous fait-il penser ?

Réagissez à l’œuvre postée pour tracer une cartographie de l’imaginaire de Combas !


Revenir en haut Aller en bas
Astazie
pilier
avatar

Nombre de messages : 711
Age : 64
Localisation : ouest
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: robert combas   Mar 17 Juil 2012, 09:53

Article très intéressant, merci Luca.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: robert combas   Mar 17 Juil 2012, 13:06

oui, ce principe d'interactivité convient bien à cet artiste-agitateur pluridisciplinaire.

Je l'ai découvert dans une exposition de la maison europenne de la photo (p.1), j'ai entendu parler de lui par un amateur très éclairé de rock, et qu'une exposition rassemble et incite à partager des domaines différents ne peut qu'enrichir et susciter des dialogues.

Si j'étais à Lyon, sûr que je me déplacerais...
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: robert combas   

Revenir en haut Aller en bas
 
robert combas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dom Robert : les oiseaux rares
» Renseignement Dauptain Nicolas Robert
» Au cas où Robert emploirait des mots difficiles à comprendre
» Nesselrode, Charles-Robert, comte de
» Militaire: Robert O. Dean (sergent major)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: IMAGES :: Photographies-
Sauter vers: