Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les livres détestés (et/ou "nuls")

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15, 16  Suivant
AuteurMessage
maïa
pilier
avatar

Nombre de messages : 3761
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Les livres détestés (et/ou "nuls")   Sam 09 Mai 2009, 12:02

Marie, tu parles de revues, pas de livres. Et ce type de magazines existe toujours et sans doute en pire.
La dégradation (merci Seb, de ta réponse) se manifeste à tous les niveaux : je me souviens que, quand j'étais gamine je lisais au grand dam de ma mère, des bouquins dits "à l'eau de rose". L'équivalent aujourd'hui, c'est Harlequin et consorts. Eh bien je peux dire que les Delly, Coriola, Max du Veuzit et autres auteur(e)s de "rose" des années cinquante, étaient nettement meilleures que celles de la production actuelle ! Ces dames ne prétendaient pas faire de la vraie littérature, mais elles savaient écrire... Et les épreuves étaient soigneusement relues. J'ai connu une jeune femme qui a publié des romans policiers au Masque, récemment. J'ai halluciné en lisant le livre et en constatant le nombre incroyable de fautes d'orthographe et de grammaire. En fait, le manuscrit a été édité tel quel, sans la moindre relecture... Ça en dit long sur le mépris dans lequel certains (pas tous) "marchands de livres" tiennent leurs lecteurs...
Je ne comprends pas pourquoi tu dis :
Citation :
maintenant tout le monde peut accéder à l'écriture.
Pourquoi plus aujourd'hui qu'hier ? Le traitement de texte remplace la machine à écrire ou la plume, c'est tout ! Il y a toujours eu des tas de gens que démangeait l'envie d'écrire ! La seule différence est sans doute la possibilité de montrer ce qu'on écrit sur le net. Mais, de même qu'en peinture ou en musique il y a peu de Van Gogh ou de Mozart, et beaucoup de peintres ou de musiciens "du dimanche", je pense que le vrai don littéraire n'est toujours donné qu'à un tout petit nombre... Ce n'est sans doute pas juste, mais c'est la même chose dans tous les arts. Je n'ai aucun mépris pour les "écrivains du dimanche" mais je ne peux les mettre sur le même plan qu'un Borges...
Revenir en haut Aller en bas
jude
pilier
avatar

Nombre de messages : 854
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Les livres détestés (et/ou "nuls")   Sam 09 Mai 2009, 12:07

rotko a écrit:
jude a écrit:
Tu prends le cas de Loana mais elle a accepté de prendre un négrier et de faire paraître un livre, elle est responsable..

faut pas tout mélanger, le nègre et le négrier, la revue et le livre, les livres édités et autopubliés, la discussion générale et son cas personnel. rire
Oh la la, j'ai honte. J'ai repris un ami hier soir qui faisait la même erreur... Et je ne vaux pas mieux !!!! Happy
Revenir en haut Aller en bas
marie chevalier
pilier


Nombre de messages : 6350
Age : 116
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Les livres détestés (et/ou "nuls")   Sam 09 Mai 2009, 12:15

Je comprends parfaitement ce que tu veux dire et ne me sens pas du tout humiliée Happy ce que je voudrais simplement dire ici que la plupart des romans envoyés aux éditeurs ne sont même pas lus par ceux-ci, ils sont envahis, je le conçois, mais ils font quand même le choix de ne publier que les têtes connues et familères du grand public. Cela dit je suis bien d'accord que les écrivains du dimanche ne seront connus que sur le net. C'est ce que je voulais dire, on peut aujourd'hui s'auto-éditer et avoir un vrai livre à soi, je ne peux que dire que c'est dommage qu'ils restent à l'état embryonnaire et voire même un peu méprisés. Mais j'ajoute qui regardera ces ouvrages? personne car! il n'en reste pas moins évident que dans la tête de chacun d'entre nous: un auteur qui est publié par un grand , est un bon auteur ! c'est ce qui domine.

et ainsi on trouvera des livres guimauve dans la grande édition et qui sait des très bons dans les inconnus... mais ça c'est un autre débat.
tchin!
en tout cas contente de te retrouver Maïa biz
Revenir en haut Aller en bas
marie chevalier
pilier


Nombre de messages : 6350
Age : 116
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Les livres détestés (et/ou "nuls")   Sam 09 Mai 2009, 12:16

jude a écrit:
rotko a écrit:
jude a écrit:
Tu prends le cas de Loana mais elle a accepté de prendre un négrier et de faire paraître un livre, elle est responsable..

faut pas tout mélanger, le nègre et le négrier, la revue et le livre, les livres édités et autopubliés, la discussion générale et son cas personnel. rire
Oh la la, j'ai honte. J'ai repris un ami hier soir qui faisait la même erreur... Et je ne vaux pas mieux !!!! Happy

Happy Happy pas grave Jude c'est u n transfert simplement, car c'est Loana, dans ce cas "le négrier" Happy
Revenir en haut Aller en bas
maïa
pilier
avatar

Nombre de messages : 3761
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Les livres détestés (et/ou "nuls")   Sam 09 Mai 2009, 12:19

rotko a écrit:

Jusqu'ici, Aristarque a donné un exemple, Jude aussi, moi aussi, qui d'autre ?

Moi, tiens ! J'ai détesté les deux derniers livres d'Emmanuel Carrère, et avec d'autant plus de regret que j'ai aimé ce qu'il a écrit avant (La Moustache, La Classe de neige ou L'adversaire)
Dans Un roman russe, il s'étale sur lui-même avec une fausse contrition qui révèle une béate autosatisfaction exaspérante et les confidences sexuelles m'ont paru indécentes. J'ai détesté l'image de lui qu'il donnait. Il a voulu corriger cet hymne à l'ego dans le suivant dont le titre tout à fait suggestif de ce que je viens de dire est : D'autres vies que la mienne Rolling Eyes Je ne l'ai pas plus aimé. Mal fichu, partant dans tous les sens, ce faux roman raconte des malheurs arrivés à des proches mais je ne sens aucune vraie compassion, plutôt une manière différente de parler encore de lui en nous montrant combien il a été compatissant et combien il est important qu'il soit là pour faire revivre ces pauvres morts... bref, selon moi, un vrai talent gâché...

(Désolée, j'avais oublié que j'avais déjà dit tout cela sur le fil Carrère, Alzeihmer ??? ) Shocked


Dernière édition par maïa le Sam 09 Mai 2009, 12:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
marie chevalier
pilier


Nombre de messages : 6350
Age : 116
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Les livres détestés (et/ou "nuls")   Sam 09 Mai 2009, 12:20

ps:

Rotko a écrit ceci:

Citation :
je crois, chers grains , que vous bottez en touche : vous prenez des exemples de bas de gamme évidents, dont aucun livre n'est sur GDS* parce que chacun sait ce que valent ces livres. De même qu'il y a une presse de caniveau, on voit des livres qui font le trottoir

bien sûr qu'aucun n'est sur GDS puisque l'on parle de livres "nuls" pffffffffff
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Les livres détestés (et/ou "nuls")   Sam 09 Mai 2009, 16:02

maïa a écrit:
... bref, selon moi, un vrai talent gâché...

(Désolée, j'avais oublié que j'avais déjà dit tout cela sur le fil Carrère, Alzeihmer ??? ) Shocked

Nestor a mis sur ton dernier message Carrière, un lien discret vers le fil des médisances evil

il me semble utile de ne pas séparer les grains de sel et les grains de poivre...
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Bulma
pilier
avatar

Nombre de messages : 457
Age : 29
Localisation : somewhere over the rainbow
Date d'inscription : 26/02/2009

MessageSujet: Re: Les livres détestés (et/ou "nuls")   Sam 09 Mai 2009, 17:20

Un livre que j'ai profondément détesté : Le Roi des Aulnes . Je ne vais pas m'étaler, vu que j'en ai dit pas mal sur le fil Tournier. Trop sombre, trop glauque, une écriture qui ne me convient pas.
Revenir en haut Aller en bas
fontelle
pilier
avatar

Nombre de messages : 2068
Age : 70
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 15/06/2006

MessageSujet: Re: Les livres détestés (et/ou "nuls")   Sam 09 Mai 2009, 17:25

maïa a écrit:
Je me balade presque tous les jours à la Maison de la Presse de chez moi, qui a un énorme rayon librairie.

Je propose à Marie et à Fontelle de venir m'y rejoindre et de feuilleter l'abondante production de livres "objets courants de consommation", produits dont la durée de vie n'excède pas un ou deux mois, cherchant à flatter les mêmes bas instincts que la téléréalité, entre autres. Des biographies de pauvres petites filles riches, des récits, écrits sans doute par des nègres, de gens ayant vécu des trucs bien croustillants... Ce genre de choses.
Alors, foin des précautions oratoires, personne ne m'empêchera de dire que ces livres sont nuls, qu'ils ne valent même pas le prix du papier... et qu'ils sont la honte de l'édition d'aujourd'hui.

Je crois avoir dit la même chose sur ce fil.
Revenir en haut Aller en bas
fontelle
pilier
avatar

Nombre de messages : 2068
Age : 70
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 15/06/2006

MessageSujet: Re: Les livres détestés (et/ou "nuls")   Sam 09 Mai 2009, 17:32

Citation :
Jusqu'ici, Aristarque a donné un exemple, Jude aussi, moi aussi, qui d'autre ?


svp
Modiano
tomate sors
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Les livres détestés (et/ou "nuls")   Sam 09 Mai 2009, 17:33

Bulma a écrit:
Un livre que j'ai profondément détesté : Le Roi des Aulnes . Je ne vais pas m'étaler, vu que j'en ai dit pas mal sur le fil Tournier. Trop sombre, trop glauque, une écriture qui ne me convient pas.

Alli a écrit:

Rotko> Je te conseille très fortement de lire Le roi des aulnes si nos goûts se ressemblent.

ben, je ne l'ai pas lu parce que toutes celles (oui) qui m'en avaient vanté les merites n'avaient pas trouvé les bons arguments col

Quand c'est trop élogieux et qu'on me parle de "l'âme allemande" et du "romantisme moderne", j'ai un mouvement de recul.

Je crains les effusions. Je suis donc resté sur place, d'un pied sur l'autre, sans ouvrir le livre Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
fontelle
pilier
avatar

Nombre de messages : 2068
Age : 70
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 15/06/2006

MessageSujet: Re: Les livres détestés (et/ou "nuls")   Sam 09 Mai 2009, 17:45

Il se trouve que j'adore "Le roi des aulnes"

L'écriture de Tournier, mais aussi un sujet hors du commun, réel et irréel à la fois.

Et la personnalité de ce "bon géant" frustre mais plein d'amour me touche.

Plus sérieusement et comme Aristarque, je suis quelquefois déçue par des auteurs que j'aime en général : Irving ,par exemple, dont le dernier paru sent trop la "ressucée" de ses thèmes précédents

Encore qu'il y ait de bonnes pages....

Mais QUI peut bien être toujours au maximum ?
Revenir en haut Aller en bas
maïa
pilier
avatar

Nombre de messages : 3761
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Les livres détestés (et/ou "nuls")   Sam 09 Mai 2009, 19:04

fontelle a écrit:

Je crois avoir dit la même chose sur ce fil.

Dont acte Happy Désolée, Fontelle Embarassed

Mais quand même... ne pas aimer Modiano Mad

Razz
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Les livres détestés (et/ou "nuls")   Sam 09 Mai 2009, 19:04

je ne suis pas du genre à déplorer la démocratisation de l'écriture. Toutefois, que de livres à mes yeux sans intérêt ! édités ou auto-édités, là n'est pas la question.

j'ai vu sur un site qui recommandait les nouveautés un livre dont le prière d'insérer était bourré de fautes. J'en avais fait la remarque sur le forum attenant et mon billet avait été aussitôt supprimé. Certains - amis de l'auteur, en venaient à défendre les fautes d'orthographe et de style pour valoriser le contenu. A croire que les négligences étaient un mérite supplémentaire ! Pur copinage sans rigueur.

Autres exemples : qui traîne son coeur en écharpe, de livre en livre, vantant dans un style plat une passion non aboutie, ou qui raconte sa vie comme un modèle à suivre, une épopée du combat pour la vie, à l'intention des lecteurs qu'il prend pour ses petits neveux : nous connaissons tous dans nos entourages ces individus dont on ne sait ce qui les domine, de la naïveté ou de la prétention.

ils envoient leurs livres dans les bibliothèques publiques, à leurs frais, pour faire connaitre leurs ouvrages !

Nous recevons sur GDS* au moins trois à quatre fois par semaine des avis de parution, des annonces publicitaires trop souvent médiocres.

j'avais déja laissé entendre au bar l'existence de ces démarcheurs. Précisons ! l'un d'eux qui se prétendait agrégé m'a envoyé un mp où le participe présent du verbe avoir était "aillant"(sic) ainsi que d'autres perles du même acabit. Que fallait-il lui dire ?
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
fontelle
pilier
avatar

Nombre de messages : 2068
Age : 70
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 15/06/2006

MessageSujet: Re: Les livres détestés (et/ou "nuls")   Sam 09 Mai 2009, 19:13

Acheter le "Bon usage du français" et le consulter souvent Happy

Et même l'apprendre par coeur et faire les exercices du Bled (du CP au CM) chaque jour rire

Ps :moi aussi je fais de fôtes maisje balance
Revenir en haut Aller en bas
Bulma
pilier
avatar

Nombre de messages : 457
Age : 29
Localisation : somewhere over the rainbow
Date d'inscription : 26/02/2009

MessageSujet: Re: Les livres détestés (et/ou "nuls")   Dim 10 Mai 2009, 12:57

C'est vrai qu'il paraît impossible pour un auteur, à fortiori un auteur prolixe, d'être tout le temps parfait. Plus il écrit, plus il prend le risque de décevoir. Mais c'est ça aussi être écrivain !
Fontelle, tu parlais d'Irving, un de mes maîtres, un génie pour moi. Mais effectivement, ça ne m'empêche pas de trouver sa production un peu inégale : Une prière pour Owen et Le monde selon garp sont pour moi de vrais chef d'oeuvres, mais je ne dirais pas ça de Hôtel New Hampshire par exemple. Même chez nos auteurs préférés, il y aura du bien et du moins bien.
Et pour un auteur comme Stephen King qui a une production gigantesque, c'est encore plus vrai.
Rares sont les auteurs qui écrivent un best seller et puis après plus rien, même s'ils existent. Je pense à Margarett Mitchell avec Autant en emporte le vent ou Harper Lee avec le génial Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur. Ces écrivains, en ayant écrit un seul chef d'oeuvre sont au moins certains de n'être pas trop décriés ! Mais bon, ils représentent des cas à part quand même, c'est une autre histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Aristarque
pilier
avatar

Nombre de messages : 1790
Localisation : Septimanie
Date d'inscription : 28/12/2005

MessageSujet: Re: Les livres détestés (et/ou "nuls")   Mar 12 Mai 2009, 22:20

Et si nous inversions les rôles ?
Qu’ un écrivain s’adresse directement à des lecteurs qu’il suppose être des nuls ?
Les éditions Firtst ont publié un bouquin d’initiation gentiment intitulé « Internet pour les nuls » Normal : Tout débutant sur ordinateur et encore plus sur le Net est un nul (et parfois le reste !)
Mais que penser d’un tandem d’écrivains : Richard Wagner et Denis Metzinger, qui, toujours aux éditions Firtst, nous proposent un livre intitulé « Le Christianisme pour les nuls » !
Qui oseraît entrer dans une librairie et le demander à haute voix ? Pas moi en tous cas ! Je n’ai nullement l’intention d’ avouer que je suis un nul ! Bien que….
Revenir en haut Aller en bas
Harelde
pilier
avatar

Nombre de messages : 7283
Age : 42
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 18/09/2008

MessageSujet: Re: Les livres détestés (et/ou "nuls")   Mer 13 Mai 2009, 07:42

Aristarque a écrit:
Et si nous inversions les rôles ?
Qu’ un écrivain s’adresse directement à des lecteurs qu’il suppose être des nuls ?
Les éditions Firtst ont publié un bouquin d’initiation gentiment intitulé « Internet pour les nuls » Normal : Tout débutant sur ordinateur et encore plus sur le Net est un nul (et parfois le reste !)
Mais que penser d’un tandem d’écrivains : Richard Wagner et Denis Metzinger, qui, toujours aux éditions Firtst, nous proposent un livre intitulé « Le Christianisme pour les nuls » !
Qui oseraît entrer dans une librairie et le demander à haute voix ? Pas moi en tous cas ! Je n’ai nullement l’intention d’ avouer que je suis un nul ! Bien que….

Je ne te suis pas Aristarque.
Moi, j'oserai... Dans cette collection, j'ai déjà dévoré l'histoire de France et les mythologies grecque et romaine.
Je n'ai eu aucune honte à avouer mes lacunes dans ces domaines passionnants. Domaines que j'ai eu à coeur d'approfondir.
Et je pourrais même les relire encore. J'ai déjà oublié beaucoup de choses.

Et concernant le christianisme, il est évident que lire le livre lui correspondant ne me ferait pas de mal. bof
Car on ne maitrise que rarement à fond un sujet. On peut être spécialiste dans une, deux, voire trois disciplines. Mais jamais dans toutes !

Je pense que l'ignorance n'est pas critiquable en soi.
Mais en avoir conscience et ne rien tenter pour y remédier est déjà moins défendable.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.corif.net/site/
Harelde
pilier
avatar

Nombre de messages : 7283
Age : 42
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 18/09/2008

MessageSujet: Re: Les livres détestés (et/ou "nuls")   Mer 13 Mai 2009, 07:43

Quelqu'un a-t-il déjà évoqué la collection Harlequin dans ce fil ?
siffle
Revenir en haut Aller en bas
http://www.corif.net/site/
cafeine
pilier
avatar

Nombre de messages : 351
Age : 42
Localisation : sud ouest rose et ensoleillé
Date d'inscription : 31/10/2008

MessageSujet: Re: Les livres détestés (et/ou "nuls")   Mer 13 Mai 2009, 08:07

J'aurai tendance à avoir plus d'indulgence pour une collection telle que celle que tu cites Harelde, qui au moins affiche clairement ses objectifs, d'ailleurs ici peu importe l'auteur... donc mettre ça sous le terme littérature ne me paraît pas être évident ; je disais donc plus d'indulgence dans ce cas là que pour ceux qui revendiquent faire de la Littérature et qui en fait ne font que du harlequin.
Revenir en haut Aller en bas
indynette
neophyte
avatar

Nombre de messages : 6
Age : 40
Localisation : belgique
Date d'inscription : 29/06/2009

MessageSujet: Re: Les livres détestés (et/ou "nuls")   Mar 30 Juin 2009, 11:01

en même temps si certaines personnes aiment "s'évader" dans du harlequin ...chacun a son mauvais goût et faut l'assumer cheese
Revenir en haut Aller en bas
Rat de cave
pilier
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 117
Localisation : Décontracté du gland
Date d'inscription : 24/03/2009

MessageSujet: Re: Les livres détestés (et/ou "nuls")   Mar 30 Juin 2009, 14:56

Le dernier livre le plus naze que j'ai lu, c'est Da Vinci code. Je voulais à tout pris connaître ce mauvais polar pour me faire une idée, éh bin, j'ai pas été déçu: ça vaut nib sur tous les plans (littéraire, scénario, intrigue, etc.). Je ne pige pas que ça ait eu un tel succès...
@+
Revenir en haut Aller en bas
L'émane
pilier
avatar

Nombre de messages : 506
Age : 24
Localisation : Angers
Date d'inscription : 20/05/2009

MessageSujet: Re: Les livres détestés (et/ou "nuls")   Mar 30 Juin 2009, 15:01

Un livre surprenant d'originalité affraid

"Laisse les hommes pleurer" d'Eugène Durif

Cliché oui... rhaa

On tombe dans un réalisme un peu mou, un sentimentalisme de collègien. Pas digne d'être lu.

La recherche d'un ami d'enfance perdu ! On nous l'avait jamais faite !
Revenir en haut Aller en bas
Marie kiss la joue
Animation
avatar

Nombre de messages : 2576
Age : 29
Localisation : Rennes/Paris
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: Les livres détestés (et/ou "nuls")   Mar 30 Juin 2009, 16:37

J'ai bien aimé Da Vinci Code Embarassed

_________________
Que voulez-vous que je vous dise de moi ? Je ne sais rien de moi ! Je ne sais même pas la date de ma mort.
(Borges)
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Les livres détestés (et/ou "nuls")   Mar 30 Juin 2009, 16:53

pas lu, mais les intrigues qui mettent en jeu les sociétés secrètes et le vatican m'ennuient, d'autant que la veine est maintenant explorée et usée jusqu'à la corde.

J'ai cru comprendre aussi que les auteurs présentaient comme fiables des sources parfaitement connues et repertoriées comme fumeuses si ce n'est totalement fausses.

Je sais bien que le romancier a tous les droits, mais de là à présenter ce qu'il raconte comme authentique, il y a passage de la fiction à l'escroquerie fondée sur la crédulité du lecteur.

Alors si le lecteur non dupe accepte le marché, pourquoi pas ? mais j'en ai vu beaucoup qui s'extasiaient sur de tels attrape-nigauds que je reste sceptique, toujours gêné de voir des gogos s'enthousiasmer sur du toc.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les livres détestés (et/ou "nuls")   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les livres détestés (et/ou "nuls")
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 13 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15, 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» Deux livres récents passionnants : "Dieu et l'homme" et "L'athéisme"
» Avez-vous des livres de grammaire française "traditionnelle" à suggérer?
» Une rubrique "Livres" ou "Lectures" ?
» Des textes de loi précis sur les achats de livres au collège ? (+ rôle du FSE et "fonds social")
» Magazine "Psychologie"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: Petites chroniques littéraires-
Sauter vers: