Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Jean-Paul Lilenfeld, la journée de la jupe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
darabesque
pilier
avatar

Nombre de messages : 2846
Age : 75
Localisation : picardie
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: Jean-Paul Lilenfeld, la journée de la jupe   Mar 07 Mai 2013, 16:26

sujet difficile tu sais pas facile de rendre l'atmosphère étouffante de ce huis-clos

mais je note pour mercredi
bye
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/Marie-Chevalier/
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 75
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Jean-Paul Lilenfeld, la journée de la jupe   Mar 07 Mai 2013, 16:56

Comme Rotko, je continue à émettre des réserves sur ce film La journée de la jupe, convaincue que les outrances, et il y en a, desservent plutôt la thèse défendue alors que, d'accord avec toi, Darabesque, et avec Ysandre, je pense que le sujet, grave en soi, est difficile et mérite d'être abordé. Je crois franchement qu'on pouvait faire beaucoup mieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Jean-Paul Lilenfeld, la journée de la jupe   Mar 07 Mai 2013, 19:28

merci Marie et Nic merci merci
J'ai bien aimé ce qu'à dit Lilenfeld lors de son interview à Afrik.com

Citation :





Afrik.com : Y aurait-il une urgence à parler de ce malaise qui mine l’école française du fait que la société a du mal à reconnaître son identité plurielle ?
Jean-Paul Lilienfeld : J’ai fait une émission sur la chaîne Ciné Cinéma où ils m’ont fait la surprise de montrer mon film au ministre de l’Education nationale Xavier Darcos et de recueillir ses impressions. M. Darcos a dit : "Mais l’éducation nationale, ce n’est pas ça !". A vouloir se voiler la face, on laisse le terrain libre à ceux qui font un état des lieux et qui apportent des solutions racistes. C’est comme ça que Le Pen a eu la parole. Quand il a parlé des problèmes de l’immigration, tout le monde a dit qu’ils n’existaient pas parce que ça venait de lui. Pendant ce temps, le terrain était libre pour le Front National et ses théories racistes. Si des gens qui étaient du bon côté de la force, des humanistes quelques soient leurs opinions politiques s’étaient emparés du problème, le terrain n’aurait pas été libre pour Jean-Marie Le Pen. L’école, ce qui se passe dans les cités, le recul de la mixité, le recul communautariste de tout le monde constitue une problématique qui est à l’origine d’un malaise général. Nier ces problèmes ne les feront pas disparaître et on laisse à nouveau le terrain libre à des idées extrêmes.
je dis souvent que nier les problèmes ne les font pas disparaitre. C'est pourquoi je m'insurge souvent contre la langue de bois et le laxisme ambiant.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Jean-Paul Lilenfeld, la journée de la jupe   Mer 08 Mai 2013, 04:13

bien sûr que ne pas parler des problèmes est une faute, tactique, et structurelle (ils ne disparaissent pas) Dans mes souvenirs, je reprochais à Entre les murs un manque de fermeté dans la conduite de la classe.

Pas de savoir sans rigueur, pas de groupe sans règles.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
darabesque
pilier
avatar

Nombre de messages : 2846
Age : 75
Localisation : picardie
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: Jean-Paul Lilenfeld, la journée de la jupe   Mer 08 Mai 2013, 07:53

je vais me l'enregistrer ce soir car je ne connais pas. il est vrai que l'éducation commence par le respect: choses, animaux, gens et langage
mais bon il ne faut pas rêver! autre temps autre mœurs !
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/Marie-Chevalier/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Jean-Paul Lilenfeld, la journée de la jupe   Ven 10 Mai 2013, 17:57

Christine13 a écrit:
Quelqu'un a-t-il écouté le grand entretien de Finkelkraut? Selon lui, l'école est morte...
http://www.franceinter.fr/emission-le-grand-entretien-alain-finkielkraut J'aimerais bien avoir votre avis...

Finkielkraut insiste sur la transmission de la culture selon péguy, où l'instituteur serait le représentant des poètes et des artistes. Il opte pour les valeurs anciennes, les classiques, fletrissant la mauvaise langue de Sarkozy, et son insupportable dédain pour la princesse de Clèves.

Il s'agit de restaurer l'autorité, et non de faire des projets pédagogiques. Le prof maître de sa classe, contre le laxisme des parents délèves, et l'abandon des redoublements appliqué en Finlande. Il faut des notes, des sanctions, la fin d'un internet à tout va.

Il prône, toujours à propos de la princesse de Clèves la réhabilitation de l'amour, le sérieux du serment, voire le renoncement. L'ordre moral n'est pas loin, contre la désinvolture amoureuse.

Il faut apprendre à admirer, se frotter aux oeuvres difficiles, donner aux éléves du présent un exotisme du passé, prôner la lecture et bannir le numérique de l'école, en finir sur le temps scolaire (et de loisir ?) avec facebook et twitter.

L'esprit critique, ce n'est pas l'esprit de raillerie et de dérision des guignols de l'info. A Busnel qui parle de Tournier dans les classes scolaires, à plusieurs niveaux, il ne répond pas affirmativement, mais verrait bien simone Weil...
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Jean-Paul Lilenfeld, la journée de la jupe   Ven 10 Mai 2013, 18:16


On retrouve chez lui les valeurs d'une école de la troisième république, le culte de l'effort, le tableau noir et l'estrade. Il se montre convaincant par le ton, mais la seule étude des classiques, - nécessaire j'en conviens, doit aussi faire une place au monde contemporain et aux auteurs de nos jours, je crois. La population a changé, les centres d'interêts aussi, et une adaptation me paraît souhaitable.

Pour avoir vu le fil de brighelli et, sur son blog, les commentaires de profs aigris, voire réactionnaires, à cheval sur l'orthographe au détriment de la réflexion, je ne serais pas à 100% partisan des vues catastrophiques et autoritaires qui règnent dans ces sphères.

J'aime beaucoup les oeuvres classiques, j'en connais certaines, je pense aussi qu'on peut former un esprit avec des écrits contemporains de qualité, il y en a, plus abordables immédiatement qu'une tragédie de Racine - pas à bannir pour autant, mais qu'on doit rendre accessible progressivement.

Pour l'autorité parentale et professorale, je ne crois pas qu'elle se décrète, et qu'elle se mérite par la compétence et aussi l'écoute, sans un démagogisme d'ailleurs impossible.

Voilà quelques brèves réflexions, après l'émission citée par Christine 13 bye
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Jean-Paul Lilenfeld, la journée de la jupe   Ven 10 Mai 2013, 18:37



A noter que je n'ai pas pour Maylis de kerangal et annie Ernaux la condescendance de Finkielkraut, et que je m'etonne que Busnel et lui aient attribué à Voltaire cette citation de Montesquieu :

Citation :
Je n'ai jamais eu de chagrin qu'une heure de lecture n'ait dissipé.

et toc ! toc
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
darabesque
pilier
avatar

Nombre de messages : 2846
Age : 75
Localisation : picardie
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: Jean-Paul Lilenfeld, la journée de la jupe   Ven 10 Mai 2013, 19:03

rotko a écrit:

On retrouve chez lui les valeurs d'une école de la troisième république, le culte de l'effort, le tableau noir et l'estrade. Il se montre convaincant par le ton, mais la seule étude des classiques, - nécessaire j'en conviens, doit aussi faire une place au monde contemporain et aux auteurs de nos jours, je crois. La population a changé, les centres d'interêts aussi, et une adaptation me paraît souhaitable.

Pour avoir vu le fil de brighelli et, sur son blog, les commentaires de profs aigris, voire réactionnaires, à cheval sur l'orthographe au détriment de la réflexion, je ne serais pas à 100% partisan des vues catastrophiques et autoritaires qui règnent dans ces sphères.

J'aime beaucoup les oeuvres classiques, j'en connais certaines, je pense aussi qu'on peut former un esprit avec des écrits contemporains de qualité, il y en a, plus abordables immédiatement qu'une tragédie de Racine - pas à bannir pour autant, mais qu'on doit rendre accessible progressivement.

Pour l'autorité parentale et professorale, je ne crois pas qu'elle se décrète, et qu'elle se mérite par la compétence et aussi l'écoute, sans un démagogisme d'ailleurs impossible.

Voilà quelques brèves réflexions, après l'émission citée par Christine 13 bye

le problème est que l'autorité n'est pas le fouet . Et ça personne n'a l'air de bien comprendre que l'autorité passe aussi par le respect et je suis désolée de dire le vivant chaque jour que le respect ben .. il faut le chercher !!!!! chez nos petites chères têtes blondes d'aujourd'hui

le respect ne veut pas dire lécher les bottes mais avoir envie d'être non agressif, non vulgaire, non grossier avec TOUT LE MONDE et ça je suis désolée encore de constater que c'est "perdu de vue"
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/Marie-Chevalier/
soussou
pilier


Nombre de messages : 14224
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Jean-Paul Lilenfeld, la journée de la jupe   Ven 10 Mai 2013, 19:59

Le mot autorité vient du mot" augere" qui signifie augmenter , , faire grandir,... quoi?, le savoir... ou la domination par tout les moyens? voilà la question.

La repression, comme mettre des policiers en place dans une école révolteront les élèves "et" les professeurs,les grilles electroniques, les vidéo-surveillances etc..
Un élève quand il aime une matière qu'il ne connait pas s'interessera, tout dépend de la manière dont l'enseignant présente l'étude de la matière, sa passion d'enseigner,,etre à l'écoute de "chacun", l'observation de son élève, sa lenteur parfois à comprendre, sa persévérence,sa soif de la découverte de la connaissance nouvelle,un victoire quand il aura compris.
Je pense que l'enseignant doit susciter, éveiller cet l'intéret, et c'est là que le respect et la considération de l'élève, et l'autorité feront office.

Avoir de l’autorité en tant que personne, c’est avoir cette confiance suffisante en soi, c’est être suffisamment maître de sa propre vie pour accepter de se confronter à l’autre avec son savoir et ses manques, en ayant le souci de lui ouvrir des voies non tracées à l’avance vers l’autonomie, de l’aider à poser des actes lui permettant de s’essayer à être à son tour auteur de lui-même, ce qui nécessite une certaine durée. Celui qui a une telle autorité peut être vécu comme un père bienveillant car il a aidé les autres à essayer de devenir eux-mêmes en tant que père, c’est-à-dire en acceptant d’être dépassé par ses fils. Enfin, bien qu’intégré à la société, il est capable de prendre de la distance, en posant sur elle un regard nouveau. Il fait durablement autorité s’il sait garder sa part d’enfant.(Enriquez, 2003 ; Lévine, 2004).

De même, Fernand Oury et Jacques Pain insist,ent sur le faire : « celui qui fait autorité..,. n’est pas autoritaire. C’est la compétence qui fait l’autorité et les enfants ne s’y trompent pas. Encore faut-il que cette autorité se traduise par des actions observables » (Oury, Pain, 1972, p. 305).
Revenir en haut Aller en bas
darabesque
pilier
avatar

Nombre de messages : 2846
Age : 75
Localisation : picardie
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: Jean-Paul Lilenfeld, la journée de la jupe   Sam 11 Mai 2013, 09:23

tout à fait d'accord Soussou. C'est de cette autorité là que manque notre monde . on a détournée ce mot pour en faire une "schlague" morale sinon physique.
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/Marie-Chevalier/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Jean-Paul Lilenfeld, la journée de la jupe   Dim 12 Mai 2013, 07:21

l'entretien de Busnel avec Finkielkraut me paraît finalement assez loufoque, mis à part l'excellente diction du second qui vous ferait passer des slogans publicitaires pour des alexandrins.

La culture ! la culture ! s'exclamait le philosophe de l'X : mais ne renvoie-t-elle pas chacun à ses origines et à son patrimoine ?

on concèdera que F a parlé d'un exotisme du passé, mais l'étude des prélats du XVIIe siècle Bossuet, Fénelon, "Saint" François de Sales, Pascal et le jansénisme, Racine et Saint Cyr, ne servent-ils pas à dissimuler ou à esquiver des conditions historiques et sociales dont sont issus précisément les élèves de la journée de la Jupe ? Ces enfants issus du colonialisme et de l'immigration n'ont-ils aucun patrimoine si Chamoiseau, Confiant, Ben Jelloun, Laroui n'ont pas voix au chapitre ?

F veut une école "déconnectée", arguant que le président d'Ebay et des promoteurs de microsoft ont placé leurs rejetons dans des écoles (très chères ! c'est donc bien !) où Internet est ignoré.

Il y a aussi des écoles "déconnectées", celles où le passé comme le présent des élèves sont totalement niés, comme au temps de "nos ancêtres les Gaulois" pour Africains.

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean-Paul Lilenfeld, la journée de la jupe   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean-Paul Lilenfeld, la journée de la jupe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Homélie du Pape Jean-Paul II, Béatification de Mère Teresa
» La géographie culturelle selon Dominique Crozat et Jean-Paul Volle (Montpellier III)
» Prière du médecin selon Jean-Paul II
» Le Pape Jean-Paul II croyait en GARABANDAL !!!!
» le chiffre 13 du regretté pape jean paul II

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: SPECTACLES :: Ecrans: cinéma et télévision-
Sauter vers: