Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Tarkovski

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Tarkovski   Lun 23 Mar 2009, 20:13

L'enfance d'Ivan Avec Nikolai Burlyaiev, Valentin Zubkov, E. Zharikov


clic !

Mon premier film de Tarkoski, si souvent cité en référence !
Ivan est un jeune orphelin recueilli par l'armée russe. Vaguement choyé par les officiers, il sert aussi d'eclaireur contre les Allemands pendant la deuxième guerre mondiale.

La nuit, il rêve du bonheur passé, avec sa mère ;


clic !

le jour c'est le cauchemar de la guerre qui détruit tout.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Tarkovski   Lun 23 Mar 2009, 20:21

La force de tarkosky : jouer sur les deux tableaux de l'onirisme et du réalisme, et même dans ce décor de guerre, de montrer la beauté des marais la nuit, de filmer une rencontre amoureuse dans un bois de bouleaux.

Inoubliable, ce bois de bouleaux !

Les images de ruines sont cadrées de telle sorte qu'on a l'impression d'y être. Réalisme et poésie, Tarkovsky emeut et impressionne.

pourquoi ne le voit-on pas plus souvent ?

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Le mouton sauvage
pilier
avatar

Nombre de messages : 1680
Localisation : Au Sud de la Frontière, à l’Ouest du Soleil
Date d'inscription : 04/12/2007

MessageSujet: Re: Tarkovski   Lun 23 Mar 2009, 20:54

Mon premier et unique Tarkovski : Solaris.



Vu il y a trop longtemps pour en parler davantage...

C'est vrai ça, pourquoi est-ce qu'on ne le voit pas souvent Question scratch col
Revenir en haut Aller en bas
http://blackwithblue.free.fr/
Luca
pilier


Nombre de messages : 2880
Age : 105
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Tarkovski   Lun 27 Aoû 2012, 08:31

Andrei Roublev (1969).


Le moine et peintre russe Andreï Roublev a vécu environ de 1360 à 1430, une période marquée par les invasions des Tatars et le sectarisme religieux entrant en conflit avec la doctrine orthodoxe. Le film pose des questions sur l'essence de l'art et le sens de la foi. Roublev est la recherche de réponses à ces questions à une époque où le sens de la vie semble bien loin. Il est difficile pour lui d'avoir la foi en sa mission artistique.

Le film est composé en dix tableaux : Prologue, L'Histrion (été 1400), Théophane le Grec (été 1405 - été 1406), La Passion selon Andreï, La Fête (1408), Le Jugement dernier (été 1408), Le Sac (automne 1408), Le Silence (hiver 1412), La Cloche (printemps 1423 - printemps 1424), Épilogue.

Il reconstitue de manière brillante une Russie à la dérive - magnifiquement filmée -, à travers les yeux d'un moine doux et taiseux auquel on s'attache dès les premiers instants. Film "d'époque", le propos reste universel. Il ouvre une vaste réflexion autour de la "trinité" foi-art-pouvoir, liée à la liberté, la conscience, l'histoire... avec, au-dessus de tout, la responsabilité de chacun : malgré les terribles barbaries (dans tous les camps) et les tristes compromissions, Roublev reste fidèle à lui-même, à ses exigences et à ses doutes.

Un article intéressant sur le moine-peintre sur Historia Nostra :

Citation :
Andrei Roublev est, sans conteste, l’auteur des plus belles icônes russes. (...) Canonisé par l’ Église orthodoxe, il n’a jamais été que l’instrument de Dieu, la main de l’Esprit… comme tous les peintres d’icônes. Cet anonymat, ce retrait volontaire n’a rien d’une fausse modestie. Elle est commune à tous les peintres d’icônes depuis que cet art existe. Elle explique également qu’ils ne signent jamais leurs œuvres, le style particulièrement abouti de certains –comme Roublev- permettant seul de les identifier.

L’art de l’icône est une prière, un reflet presque incarné, issu, pour les premiers d’entre eux, du Mandelion d’Edesse, qui serait le linge ayant reproduit, par le geste de sainte Véronique, le visage du Christ.
Revenir en haut Aller en bas
Luca
pilier


Nombre de messages : 2880
Age : 105
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Tarkovski   Lun 27 Aoû 2012, 14:33

Andrei Roublev : « Les hommes, il faut leur rappeler souvent qu'ils sont des hommes. »

Je fais aussi connaissance avec Serge de Radonège, un des saints les plus populaires de la Russie, ermite à ses heures, dont il est dit dans le film (par Cyrille ou Théophane ? je ne sais plus) qu'Épiphane-le-Sage en vente la « sincérité sans discordance » :
Citation :
L'ermite de la forêt de Radonège, qui, par bien des traits, rappelle à la fois saint Antoine et saint François ; l'abbé du monastère de la Trinité, qui (...) resta le principal foyer [de l'histoire de la vie religieuse russe] et devint, aux heures critiques de cette histoire le centre de ralliement. (P. Kovalevski. Saint Serge et la spiritualité russe)
Le film fait aussi mention d'un certain Constantin de Kostetchev, qui aurait dit : « Tu pénètreras la substance de toute chose si tu la nommes correctement. » J'ai fait des recherches mais rien trouvé : quelqu'un connaît-il ce Constantin ?
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Tarkovski   Lun 27 Aoû 2012, 17:24

aucune piste.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Astazie
pilier
avatar

Nombre de messages : 711
Age : 63
Localisation : ouest
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Tarkovski   Lun 27 Aoû 2012, 20:45

pas trouvé non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Astazie
pilier
avatar

Nombre de messages : 711
Age : 63
Localisation : ouest
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Tarkovski   Lun 27 Aoû 2012, 20:49

Je vais envoyer un message à un ami russe, voir s'il connait.
Je vous tiendrais au courant.
Revenir en haut Aller en bas
Diagonale
pilier
avatar

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 23/08/2012

MessageSujet: Re: Tarkovski   Lun 27 Aoû 2012, 20:58

J'ai fait des recherches sur les sites en tapant le nom en russe et il y a trois fois plus de résultats qu'en français (soit pas énormément, mais quand même). Je vous fait un petit résumé/traduction de ce que j'ai lu au sujet de ce personnage (ya pas grand chose...) :

Constantin, dit le Philosophe [bulgare], surnommé "Kostetchev", au nom de sa ville natale - Kostenets.

Après la prise de la ville de Veliko Tarnovo, où il vivait alors, par les Turcs en 1393, Constantin a étudié au monastère de Batchkovo en étant peut-être disposé à devenir moine lui-même. Toutefois, vers les années 1410, en raison de la situation politique tendue en Bulgarie Constantin a emigré en Serbie, où le despote Stefan lui a demandé de composer une grammaire pour les scribes (selon la Légende dévoilée à propos des écrivants), grammaire qui nous est parvenue en deux éditions. Une brève description (publié dans "Articles au sujet des anciennes langues slaves" de V.I. Grigorovitch, Kazakhstan, 1852) et étendue (extraits publiés par Danichichev dans «Starine», livre I).
En 1431, soit 4 ans après la mort du despote Stefan, Constantine au nom du patriarche serbe Nikon a écrit une biographie de Stefan Lazarevitch, qui comprend un aperçu général de l'histoire serbe. Selon les instructions de Constantin lui-même dans le dernier chapitre de cette biographie, l'un de ses principaux devoirs à la cour du despote serbe était le travail de traduction. Nous sont parvenus plusieurs textes :
- l'interprétation de Théodoret de Cyr sur le "Cantique des cantiques" (je l'ai traduit comme ça, mais en réalité je ne sais pas du tout de quoi il s'agit, donc boon...)
- "Observation de l'univers", itinéraire byzantin du 6ème siècle après J.-C.
- "Description des lieux saints", récits au sujet des lieux saints de Jérusalem et des quartiers de cette même ville.
Revenir en haut Aller en bas
http://journal-de-diagonale.tumblr.com/
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 75
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Tarkovski   Lun 27 Aoû 2012, 21:04

Merci Diagonale merci Je n'avais rien trouvé non plus et ma curiosité était plus qu'aiguisée !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Diagonale
pilier
avatar

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 23/08/2012

MessageSujet: Re: Tarkovski   Lun 27 Aoû 2012, 21:38

Y'a pas de quoi, faut bien que ça serve d'être russe, non ? (parce que sinon on ne fait que nous accuser d'être des buveurs de vodka!) cheese
Revenir en haut Aller en bas
http://journal-de-diagonale.tumblr.com/
Luca
pilier


Nombre de messages : 2880
Age : 105
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Tarkovski   Mar 28 Aoû 2012, 07:21

Un grand merci, Diagonale ! cheers Trouvaille passionnante car j'avais "croisé" Constantin le philosophe sans pouvoir déterminer s'il s'agissait bien du même.

En fait Constantin est le nom laïque de Cyrille. J'ai trouvé un article de l'Encyclopaedia Universalis au sujet des deux frères Cyrille et Méthode, et ce sont des personnages d'importance ! En tout cas, voilà qui colle parfaitement avec la citation du film. Peut-être est-ce en référence à Constantin le sage que Tarkovsky a prénommé Cyrille son personnage ?

Citation :
Les deux frères Cyrille et Méthode ont accompli une œuvre d'une portée mondiale en arrachant aux ténèbres la vieille langue des Slaves et en élevant cet idiome méprisé à la dignité d'une langue écrite. Leur œuvre, allant de pair avec la christianisation des Slaves, permit à ces derniers de mieux résister aux tentatives de domination ou d'assimilation, particulièrement menaçantes au Moyen Âge de la part des Germains et des Grecs.

Dans les destinées de leur œuvre, un rôle capital fut joué par la Bulgarie, qui la sauva du naufrage en accueillant les disciples persécutés de Cyrille et de Méthode et en donnant le jour à une abondante littérature religieuse, qui est la première littérature nationale d'expression slave et par laquelle les Russes s'initièrent plus tard au christianisme.

(...) Cyrille et Méthode dotèrent les Slaves de leur premier alphabet et de leurs premiers textes religieux : évangile, psautier, épîtres, offices. La science contemporaine incline à penser que cet alphabet, inventé par Cyrille, est l'alphabet glagolitique, non l'alphabet qui survit de nos jours sous le nom de cyrillique [mais l'alphabet actuel porte son nom, rien de moins !].

(...) La mission de Cyrille et de Méthode en Moravie est l'une des plus grandes épopées culturelles dont l'histoire ait gardé le souvenir. Cette mission joua un rôle décisif dans les destinées du monde slave. L'image de ses deux principaux héros, en particulier celle de Cyrille, se dégage aujourd'hui avec un puissant relief de hardiesse intellectuelle et de profonde humanité. Aux clercs de Venise, qui prétendaient que l'hébreu, le grec et le latin étaient les seules langues en lesquelles l'on pût louer Dieu, Cyrille déclare hautement qu'il serait honteux de condamner ainsi tous les autres peuples « à la cécité et à la surdité ».

(... ) Brillant philosophe et théologien, habile diplomate, Cyrille est en même temps un savant, avec des goûts tout modernes de linguiste, d'archéologue et d'érudit.

(... ) On est étonné de la précision avec laquelle il a noté la langue ancienne des Slaves et de la qualité de ses traductions, faites selon une méthode très sûre, et nettement supérieures à toutes les autres traductions du Moyen Âge.

(L'EU note malgré tout des problèmes de sources.)


Revenir en haut Aller en bas
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 75
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Tarkovski   Mar 28 Aoû 2012, 08:51

Merci Luca merci On en apprend des choses sur Grain de sel* C'est on ne peut plus enrichissant.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Luca
pilier


Nombre de messages : 2880
Age : 105
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Tarkovski   Mar 28 Aoû 2012, 09:08

nicyrle a écrit:
Merci Luca merci On en apprend des choses sur Grain de sel* C'est on ne peut plus enrichissant.
Merci Nicyrle. Je trouve ça passionnant. Voilà qui pourrait illustrer la question : Pourquoi frequenter un forum ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Astazie
pilier
avatar

Nombre de messages : 711
Age : 63
Localisation : ouest
Date d'inscription : 03/05/2011

MessageSujet: Re: Tarkovski   Mar 28 Aoû 2012, 10:00

Merci Diagonale pour cette information, mon ami est en vacances..
Revenir en haut Aller en bas
Luca
pilier


Nombre de messages : 2880
Age : 105
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Tarkovski   Mar 28 Aoû 2012, 10:09

Astazie a écrit:
Merci Diagonale pour cette information, mon ami est en vacances..
Peut-être aura-t-elle d'autres intéressantes informations. Merci Astazie !
Revenir en haut Aller en bas
Diagonale
pilier
avatar

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 23/08/2012

MessageSujet: Re: Tarkovski   Mar 28 Aoû 2012, 19:01

Je ne suis pas sûre qu'on puisse vraiment lier les deux personnages ; Cyrille et Constantin ne font pas forcément un. Et peut-être que Tarkovsky a nommé le personnage Cyrille, seulement pour la référence double à Constantin... Enfin, réutiliser le nom de l'auteur de la citation qu'il met en valeur dans son film... ?
Quoi qu'il en soit, je vais encore chercher, mais je ne garantis rien. Il y a sûrement plus de choses sur les sites russes quoi qu'il en soit !
Revenir en haut Aller en bas
http://journal-de-diagonale.tumblr.com/
Luca
pilier


Nombre de messages : 2880
Age : 105
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Tarkovski   Mer 29 Aoû 2012, 06:02

Diagonale a écrit:
Je ne suis pas sûre qu'on puisse vraiment lier les deux personnages ; Cyrille et Constantin ne font pas forcément un.
L'EU dit : "L'on sait, d'une manière à peu près certaine, que Cyrille naquit vers 827, que son nom laïque était Constantin" et Wikipédia : "Cyrille ou Constantin le Philosophe, (né vers 827-828 à Thessalonique et décédé le 14 février 869 à Rome)".
Revenir en haut Aller en bas
Lliam7
pilier
avatar

Nombre de messages : 807
Age : 49
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 02/01/2012

MessageSujet: Re: Tarkovski   Mer 29 Aoû 2012, 08:29

Dans "Le temps scellé" Andreï Tarkovski décrit sa démarche. Écrit à partir des notes déjà prisent à l'époque de "l'Enfance d'Ivan", l'essai décortique les courants qui ont, toute sa vie, guidés son travail. L'essence de celui-ci pourrait se résumer en un mot: Poésie. C'est l'idée qui sous-tend toute son œuvre. Le cinéaste russe s'est toujours méfié des artéfacts quotidiens pour tenter de les dépasser vers une autre quête, plus essentielle à ses yeux: toucher l'âme humaine en ce qu'elle a de primordiale. C'est cette volonté qui lui fait dire que la recherche des raisons de l'utilisation de tel ou tel procédé brise le lien émotif et poétique qui unit le spectateur à l’œuvre, qui, à ce moment, cesse de sympathiser pour en venir à juger l'idée du film. Il est à ses yeux vitale que l'oeuvre garde sa part de mystère afin de traverser les époques et, surtout, pour atteindre son objectif spirituel. C'est dans cet ordre d'idée que, pour "Andreï Roublev", malgré les recherches précises et minutieuses faites par lui et son équipe, il s'est refusé de transcrire le XV° russe de manière archéologique et historique, pour atteindre le cœur qui fait de cette époque une petite sœur de la nôtre. Il regretta que le côté historique eut été inévitable, comme il regretta le côte sf de "Stalker" et "Solaris". Il faut donc rester prudents avec les rapprochements et les "découvertes" que nous tentons de faire car, au même titre qu'un Kurosawa qui n'expliquait que rarement ses films, Tarkovsky a laissé trop d'ombres pour que nous puissions cerner son objectif. Par exemple, rien n'explique pourquoi il aie utilisé le nom de Kiryll joué par Ivan Lapikov, personnage qu'il n'aimait pas particulièrement et dont le jeu d'acteur le déçut, au contraire de Solonitsyne et Grinko. Dans l'idée de Tarkovski les deux personnages principaux sont Roublev (joué par le premier) mais aussi Daniel (joué par le second), Kyril n'étant qu'un personnage secondaire placé là comme repoussoir à ses deux compagnons. "Andreï Roublev" a le défaut de son titre; trop attaché à une personne historique, défaut que Tarkovsky se débrouillera vite à gommer par la suite en ne traitant que de personnages fictifs (dans "Stalker" aucun personnage n'a de prénom), pour se concentrer sur la force spirituelle et philosophique de ceux-ci. Il faut donc voir dans les personnages de ce second film plutôt des entités symboliques que des personnages historiques malgré Théophane et Roublev, figures historiques de l'histoire russe.
Revenir en haut Aller en bas
http://guiminclaude.wordpress.com/
Luca
pilier


Nombre de messages : 2880
Age : 105
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Tarkovski   Mer 29 Aoû 2012, 08:37

Lliam7 a écrit:
Il faut donc voir dans les personnages de ce second film plutôt des entités symboliques que des personnages historiques malgré Théophane et Roublev, figures historiques de l'histoire russe.
C'est évident, j'en parle d'ailleurs dans mon premier post. Pour autant, le film ouvre des portes qu'il serait dommage de ne pas franchir pour aller voir plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Lliam7
pilier
avatar

Nombre de messages : 807
Age : 49
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 02/01/2012

MessageSujet: Re: Tarkovski   Mer 29 Aoû 2012, 08:43

Certes, je ne dis rien d'autres. Je ne fais que décrire et expliquer la démarche du cinéaste lui-même. Et que les "découvertes" sont bien aléatoires puisque elles ne sont que suppositions personnelles qui nous enrichissent sur le regard que nous portons sur l'oeuvre et peut être plus encore sur nous-même mais n'expliquent en rien l'oeuvre elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
http://guiminclaude.wordpress.com/
Luca
pilier


Nombre de messages : 2880
Age : 105
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Tarkovski   Mer 29 Aoû 2012, 08:49

Lliam7 a écrit:
Je ne fais que décrire et expliquer la démarche du cinéaste lui-même. Et que les "découvertes" sont bien aléatoires puisque elles ne sont que suppositions personnelles qui nous enrichissent sur le regard que nous portons sur l'oeuvre et peut être plus encore sur nous-même mais n'expliquent en rien l'oeuvre elle-même.
C'est tout l'intérêt de la démarche du spectateur/lecteur. Une œuvre appartient autant à son créateur qu'à celui qui la reçoit. Lorsqu'elle est aussi riche que celle-ci, les chemins sont innombrables.

Ceci dit, lorsque Tarkovsky cite Constantin le philosophe (ce qui n'a rien d'une supposition personnelle), il serait dommage de ne pas avoir la curiosité de savoir de qui il s'agit, surtout pour le spectateur occidental qui ne connaît pas aussi bien la Russie que le réalisateur.
Revenir en haut Aller en bas
Lliam7
pilier
avatar

Nombre de messages : 807
Age : 49
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 02/01/2012

MessageSujet: Re: Tarkovski   Mer 29 Aoû 2012, 09:40

Tarkovsky cites souvent Bach aussi, et des poètes, dont son père... Il fait des références à Dostoïevski et à d'autres cinéastes. Mais je le répète il faut rester prudents dans nos conclusions, c'était le but de mon post. Comme tu le dis nous les spectateurs européens ne connaissons pas les références russes du cinéaste, mais qu'en était-il des spectateurs russes de l'époque soviétique? De plus que connaissons nous de l'âme des pèlerins russes (bien décrite dans "les récits")? Mais là n'est pas l'essentiel et c'est ce que nous dit Tarkovsky dans son journal et dans son essai. Son idée est bien plutôt de découvrir POURQUOI un théologien médiéval peut encore toucher l'homme du XX° siècle. Et qu'a t'il encore à nous offrir à nous? Plutôt que de savoir qui a dit cela et si c'est vraiment lui le personnage, ce qui importe est de savoir ce que peut ajouter à notre monde cette citation faite dans un moment bien précis de l'histoire russe et lue par des spectateurs occidentaux contemporains. "Le miroir", son meilleur film a ses yeux et pourtant le plus difficile d'accès, est tout à fait explicite à ce sujet: l'important n'est pas l'artefact mais bien ce qu'il y a derrière et ce qu'il génère comme émotion et ressenti.
Revenir en haut Aller en bas
http://guiminclaude.wordpress.com/
Luca
pilier


Nombre de messages : 2880
Age : 105
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Tarkovski   Mer 29 Aoû 2012, 09:43

Lliam7 a écrit:
ce qui importe est de savoir ce que peut ajouter à notre monde cette citation faite dans un moment bien précis de l'histoire russe et lue par des spectateurs occidentaux contemporains.
C'est aussi quelque chose d'important, effectivement. Je te laisse nous en dire plus.
Revenir en haut Aller en bas
Lliam7
pilier
avatar

Nombre de messages : 807
Age : 49
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 02/01/2012

MessageSujet: Re: Tarkovski   Mer 29 Aoû 2012, 10:05

Je ne suis pas théologien mais ce que j'ai tiré des mes lectures médiévales est que dans les écrits de cette époque le nom d'une chose, et même de la trinité, ne résume pas ce qui la sous-tend, ce qui en fait l'essence. le mot Dieu, ne recouvre qu’imparfaitement le divinité en elle-même et toute chose est à la fois hors divinité, humaine et uniquement divine. On pourrait dès lors penser que pour Tarkovsky, et cela peut s'expliquer par ce qu'il a écrit lui-même dans son essai, la réalité, les objets, la nature et aussi Dieu, doivent être nommé avec précision et le plus simplement possible (pour lui le langage est cinématographique) afin d'en approcher au maximum son universalité, "être la voix indéfinie de la nature", pour reprendre une de ses citations (qui concerne plus précisément la musique électronique). Mais je suis certain qu'une personne ayant lu les textes des théologiens orthodoxes (qui influencèrent aussi l'Occident), pourra affiner ou même infirmer ce que je sens plus que je ne conscientise.
Revenir en haut Aller en bas
http://guiminclaude.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tarkovski   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tarkovski
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» ARTE: Space Tourists
» MBTI de réalisateurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: SPECTACLES :: Ecrans: cinéma et télévision-
Sauter vers: