Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Yann Queffelec

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 115
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Yann Queffelec   Lun 18 Nov 2013, 07:16

Nicyle a écrit:
Peut-être changerai-je d'avis d'ici la fin ?
heu... ça m'étonnerai Rolling Eyes  mais je me demande si ce n'est pas voulu de la part de Keffélec ? c'est un ado qui se raconte, dans le bouquin, un ado, c'est parfois nombriliste ! ça se découvre, ça se cherche, ça ramène tout à sa petite personne. Je ne me résigne pas à penser que cet auteur est tel quel dans sa vie !col 
Revenir en haut Aller en bas
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 76
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Yann Queffelec   Jeu 21 Nov 2013, 22:15

Tu avais raison, Ysandre, j'ai terminé Ma première femme dans le même état d'esprit que celui qui fut le mien après quelques pages.
A mon sens, ce n'est pas un ado qui se raconte, ce qui, comme tu le dis, pourrait excuser ou expliquer ce côté nombriliste, c'est Marc Elern, écrivain, alter ego de l'auteur apparemment, qui se souvient plusieurs années après (cf. les premières lignes du dernier chapitre et l'emploi du passé dans l'ensemble du roman) et tâche de se remémorer ce qu'il a vécu et éprouvé, le tout centré sur un déni, la maladie de la mère.
Du coup, je sens une sorte de complaisance entre les lignes qui me met mal à l'aise.
Par ailleurs, j'ai le sentiment que tous les personnages, en particulier Marc, sa mère et sa sœur sont peu crédibles, presque caricaturés.
L'écriture est inventive, c'est vrai et, à mes yeux, sauve l'ensemble. Mais finalement, je crois que cet auteur me laisse au bord du chemin ; je n'arrive pas à vibrer à ce qu'il me raconte ; c'est une histoire tragique qui ne m'émeut pas une seconde... Cela me laisse perplexe. col 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 115
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Yann Queffelec   Ven 22 Nov 2013, 10:13

oui mais... Manic, si il avait réussi à se mettre dans la peau de "lui", quand il était ado, il aurait donné cette impression de nombrilisme, de complaisance...? encore que, le déni de la maladie de sa mère semble le mettre très mal à l''aise quand il en parle.
Tu es plus à même que moi à décortiquer un livre, je marche au ressenti, à l'émotion, tu analyses plus froidement, intellectuellement, et là, je suis loin derrière !cheese 
Je suis sans doute influencée par "sa belle écriture", ses métaphores magnifiques, et puis, je ne sais pourquoi il me plait, ce breton !Embarassed
peut-être devrait-il en rester à la poésie ? parler de sa Bretagne comme il sait si bien le faire ???scratch hesit 
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 115
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Yann Queffelec   Jeu 05 Déc 2013, 20:26

Non, il peut continuer à écrire des livres respect  Queffelec, va en paix ! jeter ton caractère bizarre sur le papier, t'arracher la peau de l'âme pour expliquer l'inexplicable, te barbouiller d'encre noire, n'use pas trop de ton cynisme, quand même... je pourrais penser qu''il sert à excuser tes turpitudes !
Je viens de terminer Mineureet je suis dans l'expectative, j'en parlerai donc demain.bye 
Revenir en haut Aller en bas
Sapho
pilier
avatar

Nombre de messages : 3529
Age : 72
Localisation : Brabant Wallon
Date d'inscription : 03/08/2012

MessageSujet: Re: Yann Queffelec   Ven 06 Déc 2013, 10:21

J'attends avec impatience ton ressenti Ysou par rapport au livre MINEURE. J'en ai parlé en page 2 de ce fil et j'aimerais bien comparer nos impressions.

A te lire bien vite.......I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 115
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Yann Queffelec   Ven 06 Déc 2013, 11:38

j'ai lu ma Sapho. Je suis entrain de décanter ! comme un vieux cru!cheese 
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 115
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Yann Queffelec   Sam 07 Déc 2013, 07:09

A nous deux, Queffelec !
Je trouve que même en te flagellant, tu t'es trouvé bien des excuses. C'est toi qui a commencé !
Mais au paravent, tu admet les coups de canifs  dans ton contrat de mariage, lors de voyages lointains , et en mettant cela sur le compte des décalages horaires .... tu parles de la lassitude qui s'instaure dans le couple au fil des années, l'usure du désir... tout ça pour justifier tes dérives futures ! facile !
C'est cette partie de tennis qui a tout déclenché : "quand elle est revenue des vestiaires, il m'a semblé la voir pour la première fois.... corps de femme, visage d'enfant, j'ai pensé". Et tu l'as regardée comme une femme C'est là qu'il fallait te dire Stop !
Quand elle s'est baissée pour relacer sa chaussure, tu as plongé dans son décolleté jusqu'au nombril, ça, c'était déjà mal ! elle avait à peine 13 ans ! Bon d'accord, ensuite c'est elle qui a mené la danse ! avec son soutien gorge sciemment oublié dans les vestiaires. Elle t'avait dans le collimateur et était décidée à te séduire.
A partir de se moment, le héro est foutu ! obsédé, submergé, tout juste capable de constater son impuissance à se dépètrer d'une situation qui le fascine et lui fait peur à la fois.
L'écriture de Queffelec est toujours aussi déliée, fulgurante ! elle coule comme un ruisseau aux galets qui roulent comme des mots d'un vocabulaire riche et foisonnant. Il explique le désir avec la lucidité d'un homme, sans vulgarité, sans complaisance : c'est ainsi que ces animaux fonctionnent, c'est tout ! Quand la petite le surprend dans la douche, il se défend ! mais c'est  surtout la présence de ses deux filles à proximité qui l'arrêtent. D'ailleurs ils se projette ensuite mentalement : et si... et si... et par imagination il recrée le moment, il imagine et s'arrête soudain, horrifié ! il est respectable, il aime sa femme, ses filles, il a plus de 50 ans !....
Oh ! je ne juge pas ! beaucoup d'hommes peuvent être... émus (!) par une femme en devenir, encore une enfant. C'est la nature, mais les fondements de  notre société n'admettent pas une telle chose et c'est bien là le problème pour le sexe dit fort, faire passer son cerveau avant le reste.
Queffelec-à-la-belle-plume, nous fait une magnifique démonstration de bataille contre soi-même. Même si je trouve qu'il se donne parfois trop d'excuses.respect 
Revenir en haut Aller en bas
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 76
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Yann Queffelec   Sam 07 Déc 2013, 08:57

cheers Ysandre : un compte-rendu alerte et original. Je n'ai pas lu le livre et n'avais pas, a priori, l'intention de le faire Wink Mais tu me donnerais presque l'envie de l'ouvrir ! Smile 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Sapho
pilier
avatar

Nombre de messages : 3529
Age : 72
Localisation : Brabant Wallon
Date d'inscription : 03/08/2012

MessageSujet: Re: Yann Queffelec   Sam 07 Déc 2013, 11:06

Qui au départ a ensorcelé l'autre? Treize ans peut-être mais treize ans d'une provocatrice qui sait très bien ce qu'elle fait. L'homme n'est jamais qu'un " humain " en proie à ses instincts qui par ailleurs le culpabilise.

C'est un sujet très délicat qu'a choisi de traiter Queffélec. Il l'évoque pourtant sans tabou grâce au personnage de Sybille, dont le prénom même n'a pas été choisi au hasard. En effet, pour les Grecs et les Romains, c'est une femme inspirée par les dieux, qui prédit l'avenir : ainsi quand elle dit à Michel qu'il n'y peut rien, que leur histoire est écrite, on sait dès lors qu'il ne pourra résister. Cette jeune fille, tout juste adolescente, commence a avoir le physique d'une femme avec la fragilité d'une enfant. Inconsciente des méfaits de ces sentiments ? Je pense mais pourtant je n'en suis pas si sûre.
Ce livre est beau dans le drame qu'il décrit. Mais quel drame ? Celui d'aimer, de désirer ? Celui d'un amour d'une jeune fille pour celui qu'elle considère certainement comme le père qu'elle aurait voulu avoir ? Celui d'un homme qui se retrouve au milieu d'un tourment entre son coeur et sa raison ?
Ce livre, c'est un peu tout ça, ça pourrait être tout le monde et c'est ce qui fait sa force.
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 115
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Yann Queffelec   Sam 07 Déc 2013, 14:04

oui, ma Sapho, il résiste tant qu'il peut, et c'est magnifiquement conté. Quant à la jeune fille, si elle manque vraiment de maturité, on peut lui donner des excuses ! son innocence, sa naïveté, un reste d'Œdipe qui traîne.... mais je crois plutôt que c'est une fieffée séductrice doublée d'une sacré manipulatrice !  elle s'entend à faire devenir chèvre ce pauvre quinquagénaire !
L'analyse de Queffelec sur "l'usure" du couple m'a paru très pertinente. Il développe avec des mots nus, ceux de la pensée, ceux qui ne sont pas dis pour ne pas blesser; Mais il détaille le processus avec une précision de médecin-légiste ! et encore... sa femme est bien gaullée .... qu'est que ce serait si c'était une rombière !

C'est toi qui m'a donné envie de le lire, Sapho, et je te remercie beaucoup !  c'est du bon Queffelec !
Manic, il n'y a que 120 pages et des poussières, lis-le ! alleeeez..... je voudrais savoir ce que tu en penses, toi aussi.Question 
Revenir en haut Aller en bas
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 76
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Yann Queffelec   Sam 07 Déc 2013, 22:44

Ysandre a écrit:
Manic, il n'y a que 120 pages et des poussières, lis-le ! alleeeez..... je voudrais savoir ce que tu en penses, toi aussi.Question 
D'accord Smile à condition que je le trouve à la bibliothèque :?:Je ne sais pas s'il y est...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 115
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Yann Queffelec   Dim 08 Déc 2013, 09:31

il a été réédité plusieurs fois, c'est pourquoi au départ, je croyais qu'il était nouveau ! et je ne l'ai pas trouvé non plus en médiathèques, je l'ai donc acheté ! je t'envoie un mail :fleur: 
Revenir en haut Aller en bas
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 76
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Yann Queffelec   Mar 17 Déc 2013, 17:11

Grâce à Ysandre  merci  biz , je viens de lire Mineure. Il faut oser aborder un tel sujet ! Je reconnais que Queffélec s’en sort en virtuose de l’écriture. Nous suivons dans tous leurs méandres les pensées, les interrogations, les doutes et les emportements de cet homme de cinquante-cinq ans piégé par une gamine qui n’en a pas encore treize.

Il me semble qu’un tel écart d’âge rend cette histoire moins crédible ; en tout cas, moi, j’ai du mal à y croire complètement. Le démon de midi ? Soit ! Encore que cet homme qui se présente comme amoureux de sa femme et fidèle, s’est permis tant d’entorses au contrat que j’ai envie de dire qu’il ne sait pas ce qu’est un véritable amour pour une vraie femme ; il semble réduire l’amour au désir et au plaisir sexuel, il confond réussite sociale (métier valorisant des deux côtés, aisance financière, couple bien assorti sur tous les plans, deux beaux enfants…) avec authentique bonheur. D’ailleurs, il n’y croit pas réellement, du moins en ce qui concerne le couple, forcément tué par « la routine » et il en trouve la confirmation dans la presse féminine ! Pas étonnant qu’il soit aussi désabusé et finalement en proie à un sentiment d’échec.

Quant à Sybille, la jeune personne, si je peux admettre qu’elle essaie ses pouvoirs sur un homme marié, père de ses copines, il me semble cependant qu’elle a à peine l’âge de s’intéresser vraiment aux garçons même si je sais que, de nos jours, les filles sont de plus en plus précoces  Wink. Cherche-t-elle un substitut de père en Michel ? C’est plausible… Ce qui me dérange davantage du point de vue de la crédibilité c’est qu’elle a des comportements prémédités et des discours qui renvoient à son prénom hérité de l’antiquité quand elle annonce que leur aventure est écrite d’avance, inéluctable donc. Bref, j’ai tout de même du mal à accepter la psychologie d’une adolescente ainsi présentée.

Ce petit livre est finalement le récit d’une histoire dont on sait dès le début qu’elle finit mal :
Citation :
La chair est triste, hélas…
phrase de Mallarmé placée en exergue, suivie des premières lignes :
Citation :
J’ai besoin d’en parler, d’expliquer pourquoi je vais quitter Claire [sa femme] après ce qui m’est arrivé.

Pour conclure, je reconnais le talent de l’écrivain, capable de traiter un sujet plus que délicat sans sombrer ni dans le glauque ni dans le porno, tout en frôlant parfois le malsain et le pervers. Mais je trouve les personnages pitoyables, en particulier Michel qui a tout faux depuis le début et ne s’en rend même pas compte (pour moi, il n’a jamais aimé sa femme) mais aussi Sybille qui commence plus que mal sa vie de femme.

Un roman triste (ou un triste roman  Question ) : quelle conception personnelle de la vie et de l’amour peut bien avoir son auteur ?!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 115
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Yann Queffelec   Mar 17 Déc 2013, 18:16

ha ! Manic, je savais que tu me dépouillerais ça haut la main ! respect 
mais je reconnais dans ton analyse le discours d'une femme aimée et qui aime. La rareté! celle qui a vécu et vit le grand amour?
J'ai parlé comme une femme trompée et revenue de tout. Là est la différence.
je ne crois pas qu'il aimait "terriblement" sa femme. Il était bien avec elle, il évoque avec complaisance le couple parfait, les enfants, leur métier... en fait, l'image qu'ils donnent aux autres. Le paraître, quoi !
quand à Sybille (la sybilline) tu ne crois pas à cette précocité, moi je l'ai vu, de mes yeux vu ! oui, certaines gamines sont d'une précocité effrayante, et la chair est faible chez certains hommes. Pour moi, l'histoire est crédible. "j’ai tout de même du mal à accepter la psychologie d’une adolescente ainsi présentée." dis-tu, Manic. moi, j'y crois.
j'aime davantage les animaux que les humain (dans leur globalité). j'ai mes raisons.

Revenir en haut Aller en bas
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 76
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Yann Queffelec   Mar 17 Déc 2013, 18:23

Je suis tout à fait d'accord avec toi en ce qui concerne Michel, trompé par les apparences de l'amour, et passé à côté. En ce qui concerne la gamine, je la trouve particulièrement précoce en effet, elle n'a que douze ans, pas encore treize ! Mais surtout, elle n'a pas, me semble-t-il, le langage, les expressions d'une ado, même intelligente.  col
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 115
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Yann Queffelec   Mar 17 Déc 2013, 18:27

plus tard, ce sera une vraie "garce" ! il y en a chez qui ça commence tôt ! evil 
Revenir en haut Aller en bas
Sapho
pilier
avatar

Nombre de messages : 3529
Age : 72
Localisation : Brabant Wallon
Date d'inscription : 03/08/2012

MessageSujet: Re: Yann Queffelec   Mar 17 Déc 2013, 18:39

Bizarre que ça vous choque ! Et Lolita de Nabokov alors?  col col
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 115
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Yann Queffelec   Mar 17 Déc 2013, 18:42

mais non, ma Sapho, moi ça ne me choque pas, c'est comme ça, ça arrive ces choses. Il parait que "c'est la vie !" Laughing 
De plus, il écrit tellement bien que je continue à en rester baba quand je le lis ! Surprised 
Revenir en haut Aller en bas
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 76
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Yann Queffelec   Mar 17 Déc 2013, 19:24

Moi non plus, Sapho, ça ne me choque pas du tout ! J'essaie seulement d'analyser les personnages mis en scène par Queffelec et les situations qu'il propose.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 115
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Yann Queffelec   Mer 18 Déc 2013, 07:46

J'ai aimé ton analyse, Manic, mais il n'en reste pas moins que j'ai un gros penchant pour l'écriture de Keffélec, qu'il a un côté honnête pour expliquer les tourments d'un homme aux prises avec un amour interdit, même si il se donne quelques excuses, que cette gamine a un discours "au dessus de son âge" mais qu'à mon avis, il a du analyser le problème, peut-être même prendre un exemple et que, pour moi, cela existe dans la vraie vie. Ce n'est pas une question d'intelligence, chez Sybille, c'est plutôt un reste d'enfance :"je veux ça, je l'aurai". En ajoutant une tournure d'esprit manipulatrice, précoce, mais cela existe.
Quant au langage qu'elle emploie, c'est peut-être davantage l'écriture de l'auteur, d'où ta circonspection .....
Revenir en haut Aller en bas
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 76
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Yann Queffelec   Mer 18 Déc 2013, 10:54

Très fines, tes remarques, Ysandre,  respect
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 115
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Yann Queffelec   Mer 18 Déc 2013, 13:12

merci i Manic, j'approfondis !tu me fais chercher.
Revenir en haut Aller en bas
Sapho
pilier
avatar

Nombre de messages : 3529
Age : 72
Localisation : Brabant Wallon
Date d'inscription : 03/08/2012

MessageSujet: Re: Yann Queffelec   Dim 12 Jan 2014, 14:07

Je viens de terminer LE MAITRE DES CHIMERES. J'ai été subjuguée; c'est jusqu'à présent pour moi, le meilleur livre qu'il ait écrit.

4ème de couverture

En apparence, Francis Pavin a tout pour être heureux. Chaque soir, il triomphe au théâtre avant de rentrer retrouver une petite fille adorable et une épouse aimante dans la chaleur de leur foyer. Lui seul connaît l'envers du décor. Lui seul sait ce que dissimule ce bonheur trop parfait. Jadis, il a aimé une autre femme. Il a eu une autre vie... Il suffira de presque rien, d'une photo mystérieusement resurgie du passé pour que ressuscitent les anciens drames. Torturé par le remords, combien de temps le drôle, le brillant Francis réussira-t-il à jouer encore son propre rôle ?



Francis Pavin est un personnage féru de poésie et de déraison, extrêmement soucieux quant à cette présence de l'absurdité du vide autour des choses visées par les conventions. Le mot "illusion" surgit un jour précédant ses deux acolytes : "théâtre" et "comédie". Francis sera donc un acteur, un rêveur maladif incapable de démêler la fable et la vérité, quitte à passer pour un menteur aux yeux d'autrui.Ce mythomane à la mémoire écorchée est un père merveilleux mais un époux déconcertant. Pour sa fille, il se fait magicien. Il règne sur les prodiges. Il est à tu et à toi avec le marchand de sable, les poissons d'avril et les diables noirs de l'insomnie. Il fait parler tous les objets de la maison, donnant le sentiment que des êtres bienveillants habitent le coeur des choses réputées muettes ( j'ai adoré cet adulte qui sait retourner en enfance et y croire comme s'il avait lui-même 4 ans ) On fait face parallèlement au naufrage d'un couple entraîné dans la folie par un comédien mal dans sa peau comme dans son costume, et refusant d'ailleurs à les distinguer : même sa mémoire est une supercherie
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 115
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Yann Queffelec   Dim 12 Jan 2014, 15:52

Bravo ma Sapho ! cheers  je ne l'ai pas lu, mais je vais le lire.
Revenir en haut Aller en bas
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 76
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Yann Queffelec   Dim 12 Jan 2014, 16:17

 cheers  Un superbe compte-rendu, Sapho, merci,  merci 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Yann Queffelec   

Revenir en haut Aller en bas
 
Yann Queffelec
Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vu du ciel - Emission de Yann Arthus-Bertrand
» Home, le film de Yann Arthus-Bertrand
» Yann Lacombe - Sur le mondialisme en 1980 - un homme qui voyait loin!
» notes sur la langue de Torrebenn!, roman (2011) de Yann Bijer
» Lecture critique du breton de Yann Er Baluhenn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: FICTION :: Auteurs français et d'expression française-
Sauter vers: