Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Bertrand Tavernier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Bertrand Tavernier   Lun 13 Avr 2009, 06:46

Dans la brume électrique sur un roman du grand james lee burke

le film fera plaisir même à ceux qui ne sont pas des adeptes du Thriller m'a assuré une jeune femme qui l'a vu en avant-première à Nanterrre, en présence de Tavernier.

le Monde montre la différence entre la version américaine et la version française :
Citation :
Interprété par Tommy Lee Jones, l'inspecteur Dave Robicheaux est assis dans un bar et se présente d'emblée comme un alcoolique. "Parfois, j'ai envie de boire un verre. Mais je résiste toujours à la tentation." Tel est le début de Dans la brume électrique, de Bertrand Tavernier... dans sa version américaine.

La version française commence autrement : par un long travelling sur les bayous de Louisiane couverts de brume, au son de la voix off de l'enquêteur : "Dans les temps anciens, les gens mettaient des pierres sur la tête des mourants..." Ce monologue, qui se poursuit lors de la découverte d'un cadavre, évoque encore le rêve d'"une louve au sommet d'un arbre qui mangeait ses petits", et plus tard la disparition des chauves-souris de la région, "bouffées par les moustiques".
Autre exemple de cette différence de perception artistique, une scène où l'on découvre un camp de confédérés : son direct, avec bruits de crapauds-buffles et musique dans la version française ; soldats bruités, avec cris et scie dans celle américaine.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Mar 14 Avr 2009, 05:16

tommy lee jones parle de Dave Robicheaux :

Citation :
Dave est un homme de profondes convictions morales, il a une grande compréhension de la société, un profond amour pour les gens de sa ville, New Iberia, en Louisiane du Sud mais il enrage face aux changements dus à la corruption...

Des videos de Dans la brume...
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Mer 15 Avr 2009, 10:59

A ce que j'ai entendu, sur france culture, et lu dans quelques journaux, ce n'est pas la grande reussite de tavernier ; dommage.

Certains se plaignent de la première demi-heure où il ne se passe rien, (mais le film lancè ca vamieux, disent-ils) d'autres disent que tommy lee jones porte le film à lui tout seul, et ils font des comparaisons ; si Jim Thompson avait été bien adapté/transposé à l'ecran avec coup de torchon, James Lee Burke n'aurait pas trouvé son cinéaste avec Tavernier.

Moi j'aime beaucoup Burke et son david Robicheaux, alors je me tâte : aller voir une pâle copie, un film qui aurait pu être signé par don siegel ?
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Trillian
pilier
avatar

Nombre de messages : 123
Age : 36
Localisation : on the tardis, enfin un jour j'espère
Date d'inscription : 16/01/2009

MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Ven 17 Avr 2009, 20:42

J'ai vu Dans la brume électrique et j'ai adoré ce film, excellent Tommy Lee jones. J'ai beaucoup aimé l'atmosphère du film dans la louisiane post Katrina, et la relation étrange entre Robicheaux et ce générak sudiste.
Revenir en haut Aller en bas
Le mouton sauvage
pilier
avatar

Nombre de messages : 1680
Localisation : Au Sud de la Frontière, à l’Ouest du Soleil
Date d'inscription : 04/12/2007

MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Mer 22 Avr 2009, 12:59

rotko a écrit:
Moi j'aime beaucoup Burke et son david Robicheaux, alors je me tâte : aller voir une pâle copie, un film qui aurait pu être signé par don siegel ?

Je pense qu'on peut être déçu si on est un adorateur de Robicheaux parce que forcément le film est un raccourci si brutal qu'on ne connait pas grand chose de Robicheaux. Les images de la louisiane sont belles, les promenades dans le bayou magnifiques. Je ne connait pas la "patte" de Tavernier, donc je ne peux juger son travail, mais j'ai bien aimé le film. Mais j'ai un avantage : je n'ai pas encore lu de James Lee Burke ! ça aide à apprécier...
Revenir en haut Aller en bas
http://blackwithblue.free.fr/
Seb
pilier
avatar

Nombre de messages : 950
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Dim 03 Mai 2009, 11:38

Moi aussi j'ai beaucoup aimé, notamment l'imbrication du passé (la guerre de Sécession, le lynchage d'un esclave évadé) avec le présent (l'enquête sur le "serial killer du bayou"), sans parler des "hallucinations" de Dave Robicheaux amenées en douceur...
Evidemment, le prodigieux Tommy Lee Jones y est pour beaucoup, ainsi que les autres acteurs (citons John Goodman dans le rôle de l'immonde Julie (sic) "Baby Feet" (resic) Balboni (reresic), Marie Steenburgen dans le rôle de l'épouse et Buddy Guy dans le rôle du jazzman Sam Hogman).

La musique est très belle (dommage toutefois que Tavernier l'aime tellement qu'il la laisse parfois tourner durant les scènes de dialogue qui suivent, sans justification dramaturgique).
Je vous recommande tout particulièrement la chanson de générique final "La terre tremblante"
http://www.deezer.com/track/3025762
interprétée par Dirk Powell feat. Courtney Granger, en "français de Louisiane" avec les "r" délicieusement roulés...
paroles ci-dessous en spoiler

Spoiler:
 

_________________
"Les écrivains brefs – phrases courtes, livres minces – ont aujourd’hui les faveurs du public qui, à n'en pas douter, les aimerait davantage encore s’ils n’écrivaient vraiment rien." (Eric Chevillard)
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Jeu 09 Juil 2009, 15:27

On est donc d'accord, c'est un film qu'on voit avec plaisir, malgré les ragots (mésentente entre le metteur en scene et ses acteurs) et les fines bouches (pourquoi parler de l'ouragan katrina ?)

C'estvrai que katrina n'était pas nécessaire vu que le film se fonde sur le passé et la permanence. Passé de la Louisiane avec la guerre de Sécession, passé esclavagiste avec un marais qui redégurgite sa lie, passé de Dave Robicheaux, et permanence d'un ordre social injuste dans un paysage unique propice à une vie au contact de la nature.

. J'ai donc aimé ces décors naturels et artificiels, et les personnages. Dira-t-on qu'il y a des clichés ? sans doute, ils font partie du mythe et du romanesque, et une fiction n'est pas un documentaire, heureusement. Belle musique, bravo; c'etait necessaire.

Entre le mythe et l' intervention onirique, Tavernier tire bien son épingle du jeu ; l'histoire serait complexe mais on suit bien le fil. La voix off restitue bien le personnage de Robicheaux. Il a vécu des moments difficiles, il est un peu vieux pour le rôle et il pourra prendre sa retraite après ses "bons et loyaux services".

Voilà un homme qui agit au nom du Bien, sans toujours repecter paperasseries et procédures. On lui pardonne tout !
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Mar 04 Mai 2010, 05:18

Le juge et l'assassin de Bertrand Tavernier avec Philippe Noiret , Michel Galabru , Isabelle Huppert , Jean-Claude Brialy ...Année: 1976

Il fallait deux grands acteurs comme Noiret et Galabru pour camper les deux rôles principaux, riches d'humanité, en bien comme en mal. Le juge méthodique, faussement jovial, calculateur et cynique, l'assassin, horrible, pathétique et attendrissant.

Tavernier multiplie aussi les personnages, chacun avec sa complexité, ce qui produit une fresque riche en diversités.

L'époque : celle de l'après-commune et de l'avant-Dreyfus, animée par la haine sociale et politique, pleine de préjugés, avec des milieux qui ne se mélangent pas, sauf pour le vice.

Les tensions sociales appparaissent à la fin du film avec la révolte ouvrière dans une usine. La trame de ce film est si complexe que je la croirais tirée d'un roman.

Un beau film que je reverrais bien, avec ses chansons populaires, les goualantes, qui donnent aux faits-divers la force d'un mythe.


Dernière édition par rotko le Mar 04 Mai 2010, 05:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Seb
pilier
avatar

Nombre de messages : 950
Date d'inscription : 26/02/2008

MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Mar 04 Mai 2010, 05:26

L'interprétation de Noiret, et plus encore de Galabru (immense acteur même dans les innombrables navets où on l'a fourvoyé) est remarquable.

_________________
"Les écrivains brefs – phrases courtes, livres minces – ont aujourd’hui les faveurs du public qui, à n'en pas douter, les aimerait davantage encore s’ils n’écrivaient vraiment rien." (Eric Chevillard)
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Mar 04 Mai 2010, 06:13

C'est vrai Seb.
Isabelle Huppert avait déjà des rôles de caractère.

Un coup de chapeau aussi pour Tavernier dont les images à la fin du film respirent l'étroitesse des couloirs, des escaliers resserrés, alors que le début du film présentait de grands panoramas. Triste destin d'un homme.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Mer 03 Nov 2010, 13:08

"La Princesse de Montpensier" avec Mélanie Thierry.

le film est diversement apprécié.

Certains lui reprochent des batailles trop réalistes, avec des excès de sang, d'autres y voient un atout.

Quelques uns renâclent sur Mélanie Thierry, d'autres l'encensent. Alors la nuit de noces ? ça se passe mal, mais Tournier filme la belle avec amour. Oui, ce n'est pas le mari, mais il a le droit ou non ?

Vous vous ferez une idée par vous-même tongue
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Ven 08 Nov 2013, 06:32

DANS LA BRUME éLECTRIQUE
 
avec Tommy Lee JONES / Dave Robicheaux
 
New Iberia, en Louisiane. L'inspecteur Dave Robicheaux est sur les traces d'un tueur en série qui s'attaque à de très jeunes femmes. Alors qu'il vient de découvrir une nouvelle victime, Dave fait la rencontre d'Elrod Sykes. La grande star hollywoodienne est en Louisiane pour le tournage d'un film sur la guerre de Sécession que finance Julius Balboni, surnommé Baby Feet, l'une des grandes figures de la mafia locale. Elrod confie à Dave qu'il a repéré dans un bayou des ossements humains enchaînés. Cette nouvelle fait resurgir en Dave des souvenirs enfouis...
 
En fait deux histoires, celle de la fille assassinée et celle du noir, vieux cadavre enchaîné retrouvé dans le bayou.
 
le marécage est aussi celui du cinéma, avec un producteur corrupteur. Elrod Sykes, en revanche, bénéficie de l'amitié de Robicheaux.
 
Il y a ambiguité sur les confédérés : objet d'un spectacle, et aussi des visions de Robicheaux qui dialogue avec sa conscience.
 
Robicheaux tient la première place, avec sa personnalité vulnérable mais son entêtement. Il parvient à maîtriser son passé tumultueux de buveur, et de flic un peu brutal sur l'article. La voix "off" convient bien dans le film à ce personnnage tourmenté qui a besoin d'un socle affectif calme, et le défend par tous les moyens.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
ode
pilier
avatar

Nombre de messages : 2175
Age : 58
Localisation : Florennes
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Ven 08 Nov 2013, 10:02

de un j'ai apprécié le film de deux j'aime Tommy Lee Jones qui joue merveilleusement bien comme toujours.

de trois oui il y a deux histoires , celle du nègre assassiné dans le bayou par Droucet père mai vu par les yeux du jeune Dave.
en principe i y a un rapprochement entre le meurtre du noir,et l'assassinat des jeunes filles malgré qu'il y a deux histoires ou je me trompe scratch scratch 
par contre pas bien compris qui tuait les jeunes filles, les mutilait.scratch 
tu peux m'éclairer rotko Embarassed 
Revenir en haut Aller en bas
Marie kiss la joue
Animation
avatar

Nombre de messages : 2576
Age : 30
Localisation : Rennes/Paris
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: quai   Ven 08 Nov 2013, 10:05

Quai d'Orsay vient de sortir et c'est une bonne satire du monde politique Happy Lhermitte, dans le rôle du ministre qui brasse beaucoup d'air et sort de grandes phrases toutes faites, est excellent.

_________________
Que voulez-vous que je vous dise de moi ? Je ne sais rien de moi ! Je ne sais même pas la date de ma mort.
(Borges)
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Ven 08 Nov 2013, 11:53


Marie kiss la joue a écrit:
Quai d'Orsay vient de sortir et c'est une bonne satire du monde politique Happy Lhermitte, dans le rôle du ministre qui brasse beaucoup d'air et sort de grandes phrases toutes faites, est excellent.
j'avais beaucoup aimé la bande dessinée de Lanzac ; irai-je voir le film ? ça dépend, j'ai cru voir des appréciations réservées...


DANS LA BRUME éLECTRIQUE

oui, les deux histoires, bien séparées dans le temps, sont réunies dans ce film parce qu'elles coexistent dans l'existence de Dave Robicheaux ; j'aime bien cette réunion car on ne conçoit pas une enquête sans enquêteur, et les deux affaires le remuent profondément.

Le coupable des "jeunes filles", c'est à mon avis, le policier du district, celui qu'on retrouve dans les bois, et qui a enlevé la fillette. Tavernier n'insiste pas, inutile d'entrer dans la personnalité d'un pervers.

A remarquer quand même que Robicheaux, avec l'histoire du couteau, recueille les empreintes du suspect, par des méthodes peu légales. Mais enfin, si son flair ne le trompe pas, il faut mettre fin à ces meurtres odieux en série.

je confirme donc, sans l'avoir relue ce matin, ma première impression (voir plus haut sur ce fil). Pour d'éventuels "clichés" : le fait de jouer de la guitare sur la veranda... c'est très "sudiste".
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
ode
pilier
avatar

Nombre de messages : 2175
Age : 58
Localisation : Florennes
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Ven 08 Nov 2013, 12:44

merci rotko pour ton commentaire. Dans la brume electrique
C'est aussi mon avis, le meurtrier est le type de al cabane qui enleva sa file à Dave.

J'ai également aimé les deux histoires  qui se réunissent, se séparent  pour nous perturber un peu.C'est comme ce vieux général.Au début, je me dis  "il n'existe pas , la guerre de sécession étant finie" .Mais,lorsque Dave, lui parle sur la  terrasse , je ne  savais  plus  sic'était un rêve ou réalité..
j'avoue que j'ai aimé "le jeu" de Bertrand Tavernier.

Oui Robicheaux a de manières peu orthodoxe mais c'est pur la bonne cause, le massacre de jeunes  filles , mutilées ..il ne  peut le tolérer

on est en Louisiane donc normal la musique "sudiste" non ?
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Ven 08 Nov 2013, 13:56

ode a écrit:
on est en Louisiane donc normal la musique "sudiste" non ?
tu as raison. Dans la chronique de l'époque, j'avais noté Belle musique, bravo; c'etait necessaire.. Là je visais la pochette de CD Smile 

pas grave. Le film est réussi, et j'ai pris du plaisir à le revoir. Bien d'accord avec toi pour

Citation :
Tommy Lee Jones qui joue merveilleusement bien comme toujours.
et dans la sobriété, comme tous les grands acteurs (Rochefort, Noiret].
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Lliam7
pilier
avatar

Nombre de messages : 807
Age : 49
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 02/01/2012

MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Ven 08 Nov 2013, 16:27

Étant un liseur de James Lee Burke bien avant que la critique ne se penche sur son œuvre et ayant lu certains de ses romans plusieurs fois, la langue y est magnifique, je suis ni déçu ni heureux de cette adaptation assez insipide, inodore et incolore. A mes yeux, Tommy Lee Jones fait un bien pâle Robicheaux dont on chercherait en vain les stigmates et les angoisses sur le visage de l'acteur américain. Pour adapter une œuvre comme celle de Burke, dont "Dans la brume électrique avec les mort confédérés" (autant mettre le titre en entier) est un des plus beau roman, il aurait fallu le génie de Terrence Malick ce que Tavernier n'est pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://guiminclaude.wordpress.com/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Ven 08 Nov 2013, 16:33


Certains critiques partgent ton avis, d'autres, non, et le monologue intérieur (en "voix off" ) correspond bien, à mon sens, au personnage qui ne trahit pas à l'exterieur ses émotions, mais ressasse ses obsessions.

Quant à Terence Malick, il a ses adeptes, je n'en suis pas. J'aime la sobriété, et non l'emphase, mais chacun ses critères. :fleur: 
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Lliam7
pilier
avatar

Nombre de messages : 807
Age : 49
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 02/01/2012

MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Ven 08 Nov 2013, 16:47

Pour Mallick je me réfère à son adaptation de "la ligne rouge" de James Jones (et non à ces derniers films) qui colle mieux au roman tout en étant une oeuvre différente. Tavernier n'a pas saisi toute la portée humaniste de l'oeuvre de Burke. Son cinéma a perdu beaucoup depuis son époque Noiret. Le traitement qu'il fait des "visions" et des rencontres avec John Bell Hood est très loin de la poésie d'un Tarkovski qui avait l'art de rendre les rêves réels comme le disait Fellini. On en est loin avec le cinéaste français. Je n'ai justement pas trouvé que le film était sobre, mais plutôt coincé. Comme si Tarvernier avait eu du mal de transcender le roman. Je me suis ennuyé de bout en bout devant un film qui ressemble plus à une carte postale ou à la lecture d'un guide Michelin qu'une vraie plongée dans l'âme louisiannaise. En comparaison la série  "Trême" de David Simon en est à cent lieues et tellement plus vraie (de même que "Down by law" de Jarmusch) que la pâle copie de Tavernier dont je préfère, et de loin, "Un dimanche à la campagne", "La passion Béatrice" et "La vie et rien d'autre".
Revenir en haut Aller en bas
http://guiminclaude.wordpress.com/
Merwyn
Animation
avatar

Nombre de messages : 5375
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: tavernier quai d'Orsay   Sam 09 Nov 2013, 08:38

Demain, normalement, on va voir "Quai d'Orsay" de Bertrand Tavernier avec Thierry Lhermitte. Les critiques sont partagées mais pas mitigées, certaines aiment beaucoup, d'autres n'aiment pas du tout. Mais même celles qui n'aiment pas écrivent que Thierry Lhermitte y joue très bien.
 
Normalement, la personne d'inspiration première, tiré de la BD du même nom, est M. Dominique de Villepin. Toutefois, la comédie satirique s'en détache et ne laisse qu'une très lointaine genèse.
 
Enfin, même dans la dérision, il n'y a souvent que l'exagération d'une réalité. En somme, un film que j'espère à la fois révélateur des travers de nos politiques, notre administration, notre société, mais aussi un film qui saura traiter cela sur un ton qui permet de mettre à jour avec de brillants détours... zygomatiques.
 

 
>>> ne pas oublier la belle Bande Dessinée de Lanzac

_________________
Dum spiro, spero (Cicéron, Epistulae ad Atticum)
Revenir en haut Aller en bas
Souad Beni Akhy
pilier
avatar

Nombre de messages : 219
Age : 60
Localisation : Maroc
Date d'inscription : 09/10/2013

MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Sam 09 Nov 2013, 23:28

Merci Marie kiss la joue, merci Merwyn
La bande annonce et votre introduction me donnent l'envie de voir le film. J'en note le titre pour le voir quand je peux/
merci merci  
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Dim 10 Nov 2013, 08:25

bonne idée... tu pourrais nous parler des films à Casa, à brûle pourpoint, je ne peux pas citer un réalisateur marocain, faut que tu me viennes en aide, et n'hésite pas à ouvrir un fil, il suffit parfois d'un déclic, et tout me revient.

Sur Quai d'Orsay, j'en reste à la BD avec le lien ci-dessus.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Merwyn
Animation
avatar

Nombre de messages : 5375
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Dim 10 Nov 2013, 12:22

Quai d'Orsay
Au final, film intéressant et, à mon sens, assez proche de la réalité.

J'ai trouvé la scène du Stabilo savoureuse, sinon, quelques longueurs à certains moments mais rien de rédhibitoire.

_________________
Dum spiro, spero (Cicéron, Epistulae ad Atticum)
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: tavernier/burke   Dim 17 Nov 2013, 07:10

hier soir, j'ai regardé le DVD que j'ai emprunté à la médiathèque, dans la brume électrique . Tommy Lee Jones m'est apparu comme un Dave Robicheaux très convaincant et proche du personnage de James Lee Burke. J'avais aimé le livre, j'ai aimé le film.
Les paysages sont splendides, Bertrand Tavernier tient vraiment compte des descriptions et des personnages de Burke. La personnalité tourmentée et souvent violente de Robicheaux est magistralement campée, les incursions des fantômes des Fédérés ne sont pas lourdes, et s'intègrent bien à l'histoire. Très bon film, à mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bertrand Tavernier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» CASTEX (DE) (Bertrand-Pierre) Général de division - Député
» BERTRAND Pierre marie, sous lieutenant du 9e hussards
» Vu du ciel - Emission de Yann Arthus-Bertrand
» Home, le film de Yann Arthus-Bertrand
» L' ILE D' ELBE DU GENERAL BERTRAND

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: SPECTACLES :: Ecrans: cinéma et télévision-
Sauter vers: