Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 la France de l'occupation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: la France de l'occupation   Dim 10 Mai 2009, 06:19

on n'en parle guère ;
c'est pourquoi je profite d'un article du monde sur l'exposition de robert paxton "Entre collaboration et résistance", sur la vie littéraire française sous l'Occupation, présentée à la New York Public Library jusqu'au 25 juillet.

quelques extraits de son entretien :

Citation :
Dans son ouvrage Le Mythe de la guerre-éclair (Belin, 1995), l'historien allemand Karl-Heinz Frieser montre que celle-ci, loin d'être jouée d'avance, a été la conséquence d'un calcul erroné de l'état-major français, qui avait jugé bon de poster ses meilleures unités loin au nord en Belgique et en Hollande. Or, tout a été fait par Vichy pour rejeter sur la société française "décadente" toute la responsabilité de cette débâcle.

J'ai voulu faire ressortir des continuités avec les années 1930 - et notamment à partir de l'affaire Stavisky, qui marque le début d'une intense mobilisation politique -, où nombre d'écrivains sont déjà orientés vers ce qui deviendra la collaboration, c'est-à-dire la tentation fasciste ou, pour reprendre l'expression de Drieu la Rochelle, "le rêve d'une France spartiate".

Citation :
Il y a d'un côté les vrais collaborationnistes, ceux qui figurent par exemple sur cette fameuse photo où, à côté d'officiers allemands, on voit des auteurs français revenant du congrès des écrivains européens organisé à Weimar, en 1941, par Josef Goebbels, alors ministre de la propagande. Il y a là Drieu la Rochelle, Robert Brasillach, André Fraigneau... (Ne figurent pas Jacques Chardonne, Ramon Fernandez ou Marcel Jouhandeau. Ni Marcel Arland, Paul Morand et Jean Giono qui avaient décliné l'invitation à la dernière minute.)

Il y a donc ceux-là d'une part et, d'autre part, des écrivains comme Montherlant qui, bien qu'éprouvant de la sympathie pour la "révolution nationale" de Vichy, écrit quand même à Karl Epting, le directeur de l'institut culturel allemand à Paris, pour qu'il agisse en faveur de Benjamin Crémieux - une lettre par ailleurs assez tiède à mes yeux, et qui n'empêchera pas Crémieux de mourir à Buchenwald en 1944.

Enfin, il y a les auteurs comme Colette, qui a certes publié dans La Gerbe, d'Alphonse de Châteaubriant, mais un texte non engagé. Ceux-là, il était possible de leur pardonner. Colette sera d'ailleurs la première femme à rejoindre le jury Goncourt en 1945.

Citation :
Beaucoup de résistants publient - Sartre, Camus, Elsa Triolet, Aragon... Très peu se taisent complètement, à l'instar de René Char qui écrit pendant toute la guerre mais ne publiera qu'après 1945.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: article sur l''occupation   Jeu 14 Mai 2009, 17:01

bonjour Rotko
Très intéressant ton article sur la France de l’occupation, je vois que l’article du “monde” est actuel. Je m’étonne de pourquoi dans des cours ou je participe pour parler en français ,il y a un Être superieur que je ne connais pas, qui choisit les articles du « Monde »que nous devons lire et commenter Au lieu de nous présenter un article d’une telle transcendance il nous met sous les yeux des articles qui parlent de gamètes, de femmes
porteuses etc.… Cela éclaire un peu le silence de l’Alliance Française de mon pays à l’époque de la guerre Une ancienne directrice m’a raconté que pendant les 4 années de guerre le drapeau Français n’avait pas été hissé et que le Président de l’Alliance Française à cette époque ,était
un collaborationniste en faveur de Vichy. Elle m’a dit que lors de la visite de De Gaulle en Argentine, j’ignore l’année, il a rencontré ce personnage
et qu’il lui a dit- tu as trouvé un bon endroit pour échapper à la peine de mort.-
Aujourd’hui c’est différent, j’y ai fait toutes mes études, les prof sont excellents, mais cela me laisse un goût amer
Quand j’ai été à Paris j’avais éprouvé que l’Alliance Française n’avait pas bonne presse
Dommage je ne savais pas pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 75
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: la France de l'occupation   Jeu 14 Mai 2009, 17:29

Cet article du Monde m'a frappée, moi aussi. J'ai particulièrement aimé ce passage :

Citation :
Publier ou ne pas publier, quelle est à cette époque la bonne attitude pour un écrivain ?
Beaucoup de résistants publient - Sartre, Camus, Elsa Triolet, Aragon... Très peu se taisent complètement, à l'instar de René Char qui écrit pendant toute la guerre mais ne publiera qu'après 1945. C'est un dilemme terrible. Ne pas publier, c'est laisser la France sans voix, et la vie littéraire aux mains des collaborationnistes et des Allemands. Publier légalement, c'est-à-dire en acceptant la censure, c'est faire le jeu de l'occupant, qui cherche à créer une impression de normalité, l'idée factice que tout va bien.

Le silence provisoire et douloureux de René Char fut éloquent. Camus a écrit dans la préface à une édition allemande des poèmes de son ami, parue en 1959 :

Citation :
L'homme et l'artiste, qui marchent du même pas, se sont trempés hier dans la lutte contre le totalitarisme hitlérien, aujourd'hui dans la dénonciation des nihilismes contraires et complices qui déchirent notre monde […]Sans l'avoir voulu, et seulement pour n'avoir rien refusé de son temps, Char fait plus alors que nous exprimer : il est aussi le poète de nos lendemains.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: la France de l'occupation   Jeu 14 Mai 2009, 20:12

Dure époque !
je crois qu'il serait bon que ceux qui aiment Drieu la Rochelle, Brasillac et Giono (le giono de la guerre) parlent de leurs écrits.

De Brasillac j'ai lu son bouquin sur Balzac qui montre un esprit pénétrant.

Je dois avoir quelque part un roman de lui que je n'ai pas lu. Des écrivains compromis dans l'Occupation, ce serait Drieu le plus interessant, paraît-il.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 75
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: la France de l'occupation   Jeu 14 Mai 2009, 20:42

C'est une bonne idée. J'aime beaucoup Giono. Il faudra que je songe à reparler de lui sur le fil qui lui est consacré.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: sur l''article de l''occupation   Sam 16 Mai 2009, 23:27

j'ai lu de Giono "colline" un bon livre qui est sorti en 1927.
évidemment ce n'est pas le Giono de la guerre.
aujourd'hui samedi je rentre du Talktime où on se retrouve pour parler en Français et une dame m'a dit avec totale conviction que Pétain a été un héros qui a sauvé la France, On a mis fin au sujet parce qu'il est interdit parler politique et religion.
Cette dame a vécu en France et elle dit que c'est l'opinion générale.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: L'occupation et Vichy   Lun 07 Déc 2009, 06:19

Paroles de l'ombre , Lettres et carnets des Français sous l'Occupation (1939-1945)
Jean-Pierre Guéno, Jérôme Pecnard


clic !


Documents officiels, journaux intimes, tracts, lettres de déportés, affiches… Le tout en fac-similés, jetés sur les pages, glissés dans des enveloppes ou du papier cristal. La vie des Français se révèle en images, au jour le jour, avec ses affres et ses drames. Un ouvrage incontournable à mettre entre toutes les mains pour ne pas laisser ce quotidien-là tomber dans l’oubli.

Collés dans la page, glissés dans des enveloppes, des documents historiques reproduits à l'identique à déplier et à découvrir, notamment : Le manuscrit original de l'appel du 18 juin 1940.
Des tickets de rationnement. La carte officielle de la ligne de démarcation. Le carnet de route d'un soldat de la France libre. Des tracts antisémites. La partition originale de Maréchal, nous voilà. Des journaux clandestins. Une lettre de dénonciation à la Gestapo. L'affiche rouge. Un manuel d'armement destiné aux maquisards. Le carnet des chansons de Radio Londres. La liste d'un convoi de déportés
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: la France de l'occupation   Lun 07 Déc 2009, 06:25


clic !



une exposition complaisante vis-à-vis de l'occupation et qui nous présente un Paris insouciant, léger (beaucoup de photos d'enfants notamment celle avec des enfants à patins à roulettes sous la Tour Eiffel) , qui ne réflète pas la réalité de l'époque (très peu de traces de l'armée allemande, de rafles, de résistance)

Le pretexte de l'occupation était le photographe André Zucca, acquis à la collaboration (1), et cette exposition avait déclenché des polemiques. Comme quoi le derme est toujours sensible sur le sujet.

(1) il travaillait au magazine allemand "Signal" pour la propagande allemande.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: la France de l'occupation   Lun 12 Avr 2010, 06:01

La France des camps,1938-1946 (FRANCE 2)


Entre novembre 1938 et mai 1946, près de 600 000 personnes ont été internées par mesure administrative en France. Des républicains espagnols, des Allemands et des Autrichiens, des communistes français, auxquels s'ajoutèrent sous l'Occupation, des Juifs, déportés

600.000 «indésirables» furent parqués dans des camps français

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: la France de l'occupation   Sam 08 Mai 2010, 06:42

Cécile Desprairies, publiera en octobre prochain un livre intitulé Sous l’œil de l’occupant. La France vue par l’Allemagne, 1940-1944 chez Armand Colin. Des photos retrouvées dans les archives allemandes, à Coblence, à Nuremberg.

une exposition de ces photos aura lieu à l’Institut Goethe (Paris), du 13 au 28 octobre.

Citation :
En les regardant, on a parfois du mal à en croire ses yeux : un bordel allemand installé dans un établissement de bain rituel juif, un autodafé avec fanions SS et croix gammées dans une ville qui a l’air d’être Nuremberg et qui est Thionville, une famille juive en pleurs dans le camp de Beaune-la-Rolande, un tout jeune résistant, encore un enfant, qui vient d’être arrêté, des officiers allemands fumant le cigare sur la terrasse du château des Rothschild
dit Libération où j'ai puisé ces infos.

Cecile Desprairies a déjà publié Ville lumière. Années noires (Denoël), et Paris dans la Collaboration (Seuil).

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 75
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: la France de l'occupation   Sam 08 Mai 2010, 13:00

j'ai lu le dossier de Libé et vu les photos : c'est saisissant...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Julien C.
pilier
avatar

Nombre de messages : 32
Age : 28
Date d'inscription : 28/05/2010

MessageSujet: Re: la France de l'occupation   Mer 02 Juin 2010, 09:52

rotko a écrit:
Des écrivains compromis dans l'Occupation, ce serait Drieu le plus interessant, paraît-il.

Y a aussi Céline, hein ? Ca me dépasse qu'un auteur dont l'intelligence artistique ne fait aucun doute ait pu adhérer à ce point à la bêtise ambiante de l'antisémitisme. Les exemples d'hommes aussi méprisables sont quand même assez rares parmi les écrivains de son calibre.
Revenir en haut Aller en bas
Ernst
pilier
avatar

Nombre de messages : 256
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/04/2010

MessageSujet: Re: la France de l'occupation   Lun 16 Aoû 2010, 22:07

Julien C. a écrit:


Y a aussi Céline, hein ? Ca me dépasse qu'un auteur dont l'intelligence artistique ne fait aucun doute ait pu adhérer à ce point à la bêtise ambiante de l'antisémitisme. Les exemples d'hommes aussi méprisables sont quand même assez rares parmi les écrivains de son calibre.

Bien d'accord, Julien C. ! à part "Le Voyage au bout de la Nuit", j'ai lu "D'un Château l'autre", étonnant récit où sa verve désabusée et son cynisme grincent tel un violon de sabbat au long de la débâcle qui l'entraîne dans les camions de l'armée allemande ; il finit par se retrouver nez à nez avec les portraits des premiers seigneurs rapaces Hohenzollern, dans leur burg vertigineux en Souabe d'où s'envolèrent des aigles pour fabriquer l'Allemagne, pendant que toutes les cuvettes de WC y débordent, bouchées par l'afflux des collabos... ah, ça décoiffe.
Mais surtout, ne lisons rien d'autre de l'animal !
Il y a aussi le sieur Giraudoux, très grand talent certes, mais antisémite bien avéré.
Giono, c'est différent, il était très pétainiste par certains côtés, mais dépourvu de tout racisme, et il a aidé des juifs à passer en Italie (rappelons que Mussolini n'arrêtait pas les juifs ni ne les livrait à Hitler. Ce qui ne fait pas de lui un humaniste, évidemment).
Revenir en haut Aller en bas
fontelle
pilier
avatar

Nombre de messages : 2068
Age : 71
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 15/06/2006

MessageSujet: Re: la France de l'occupation   Mar 17 Aoû 2010, 20:54

Citation :
une dame m'a dit avec totale conviction que Pétain a été un héros qui a sauvé la France, On a mis fin au sujet parce qu'il est interdit parler politique et religion.
Cette dame a vécu en France et elle dit que c'est l'opinion générale.

Pétain a effectivement été un héros...
Durant la guerre de 1914-1918 !
cCe qui explique que beaucoup de Français lui aient fait confiance en 1940, avant de s'apercevoir qu'il était gâteux et manipulé....
Revenir en haut Aller en bas
troglodyte
pilier
avatar

Nombre de messages : 1058
Age : 47
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: Re: la France de l'occupation   Mer 18 Aoû 2010, 14:10

A propos de Pétain, une petite contrepèterie : Métropolitain.

Solution :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ernst
pilier
avatar

Nombre de messages : 256
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/04/2010

MessageSujet: Re: la France de l'occupation   Lun 23 Aoû 2010, 21:12

fontelle a écrit:
Citation :
une dame m'a dit avec totale conviction que Pétain a été un héros qui a sauvé la France, On a mis fin au sujet parce qu'il est interdit parler politique et religion.
Cette dame a vécu en France et elle dit que c'est l'opinion générale.

Pétain a effectivement été un héros...
Durant la guerre de 1914-1918 !
Ce qui explique que beaucoup de Français lui aient fait confiance en 1940, avant de s'apercevoir qu'il était gâteux et manipulé....

Il est évidemment faux que "l'opinion générale" en France soit que Pétain ait été un héros sauvant le pays en 1940 Shocked
Même en ce qui concerne la guerre de 14-18, il ne fut qu'un général soucieux d'épargner la vie des hommes, c'est bien, mais ce n'est pas la définition d'un "héros". Et je vois mal, Fontelle, par qui il était "manipulé"? on sait qu'il était discrètement lié à la Cagoule, organisation parafasciste, dès la fin des années 20, et sa sympathie pour ce genre de régime ne fait aucun doute, puisqu'il a liquidé la République. Il livra les juifs aux nazis, et fut lui-même le principal propagandiste de l'idée de "décadence" de la démocratie...
Cocteau, lui, fut peut-être un héros : restant à Paris, homosexuel notoire, publiant des textes audacieux, défendant vivement ses amis juifs, voilà quelqu'un qui prenait des risques !
Sartre ? alors là je ne vois pas ce qu'il a fait de "résistant" selon Paxton (ou Le Monde) scratch , mais n'hésitez pas à me le dire, je suis peut-être mal informé.
Revenir en haut Aller en bas
fontelle
pilier
avatar

Nombre de messages : 2068
Age : 71
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 15/06/2006

MessageSujet: Re: la France de l'occupation   Lun 23 Aoû 2010, 22:36

Ernst, mes deux grands pères sont des rescapés de la guerre de 14-18.
Ils ont vus l'un , trois de ses frères y mourir, , l'autre deux.
Pétain était le seul général qu"ils vénéraient.
INfo ? INtox?
je l'ignore.
ce que je sais c'est qu'ils ont gardé confiance en lui (et ils n'étaient pas pro allemands, loin de la!)
Qu'est ce qui t'autorise à dire que "l'opinion générale" n'était pas celle là?

Citation :
Etant donné le nombre de Français qui ont adhéré aux idées de Pétain en 1940, ça me semble logique.on sait qu'il était discrètement lié à la Cagoule, organisation parafasciste, dès la fin des années 20, et sa sympathie pour ce genre de régime ne fait aucun doute, puisqu'il a liquidé la République.
je suppose que tu as visionné les discours et apparitions de Pétain de 1940 à 1944...
Te semble -t-il comme un homme en p leine possession de ses moyens intellectuels ?

Il était la marionnette de Laval.

Citation :
Cocteau, lui, fut peut-être un héros : restant à Paris, homosexuel notoire, publiant des textes audacieux, défendant vivement ses amis juifs, voilà quelqu'un qui prenait des risques !

Les artistes ont toujours réussi à tirer leur épingle du jeu.
Beaucoup de nazis étaient homos;
(je n'ai rien contre)

J'adore la répartie d'Arletty dans son procés à la fin de la guerre(Accusée d'avoir couché avec l'ennemi)
"Mon coeur est français, mais mon cul est international"
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: la France de l'occupation   Mar 24 Aoû 2010, 05:53


Arletty en frequentant les cercles allemands officiels (j'ignore si elle a fait la tournée des artistes en Allemagne) ne se montrait pas comme une femme libérée sexuellement, mais, à mon avis, cautionnait une politique de collaboration et d'approbation du régime nazi.

Délation et déportation étaient le menu quotidien.

Si certains Français étaient mal informés, et se sont fait abuser, c'est à cause d'une information sous tutelle. Mais dans les "milieux officiels et bien informés", tout était mis sur la table, je crois.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
fontelle
pilier
avatar

Nombre de messages : 2068
Age : 71
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 15/06/2006

MessageSujet: Re: la France de l'occupation   Mar 24 Aoû 2010, 20:29

Citation :
Arletty en frequentant les cercles allemands officiels (j'ignore si elle a fait la tournée des artistes en Allemagne) ne se montrait pas comme une femme libérée sexuellement, mais, à mon avis, cautionnait une politique de collaboration et d'approbation du régime nazi.

A ma connaissance , elle n'a jamais fréquenté les cercles officiels, mais elle avait pour amant un officier allemand;
Rien à voir avec cautionner le régime.
D'ailleurs, elle n'a pas été condamnée à son procès, contrairement aux malheureuses femmes qui ont eu des amants allemands aussi et ont été tondues ou pire....
Revenir en haut Aller en bas
Ernst
pilier
avatar

Nombre de messages : 256
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/04/2010

MessageSujet: Re: la France de l'occupation   Mer 25 Aoû 2010, 21:47

fontelle a écrit:


Qu'est ce qui t'autorise à dire que "l'opinion générale" n'était pas celle là?


je suppose que tu as visionné les discours et apparitions de Pétain de 1940 à 1944...
Te semble -t-il comme un homme en p leine possession de ses moyens intellectuels ?

Il était la marionnette de Laval.

Citation :
Cocteau, lui, fut peut-être un héros : restant à Paris, homosexuel notoire, publiant des textes audacieux, défendant vivement ses amis juifs, voilà quelqu'un qui prenait des risques !

Les artistes ont toujours réussi à tirer leur épingle du jeu.
Beaucoup de nazis étaient homos;
(je n'ai rien contre)


Nous sommes dans les malentendus, là. En fait je répondais à l'extraordinaire affirmation de la "dame ayant vécu en France" qui selon Amadak soutient que "Pétain est (au présent!) un héros qui a sauvé la France, que c' EST l'opinion générale ici"... La référence ne peut être à la guerre de 14 - 18, car quand on tient ce langage, on se réfère au célèbre discours de 1940 où le maréchal affirmait "faire don de sa personne à la France", "se sacrifier", etc., et l'on conclut "Pétain = héros". Or je trouve absurde qu'on croie en Argentine que ce pétainisme est l'opinion générale ici, en 2010 !
Que, en 1940 - 41 la très grande majorité des Français ait été disposée à célébrer le maréchal qui avait économisé des milliers de vies en 1917, tout le monde le sait, ce n'est pas le propos je crois.
Pétain gâteux ? je n'ai pas dit non, j'ai dit, et j'en suis sûr, qu'il était sympathisant fasciste, l'un n'empêche pas l'autre (au contraire, souvent).
Manipulé par Laval ? non, il l'a démis de ses fonctions de chef du gouvernement. Puis les Allemands l'ont contraint à le reprendre.
Mais je suis obligé de protester contre "les artistes ont toujours réussi à tirer leur épingle du jeu", je trouve cela très anti-culturel, et faux. Les uns ont été liquidés par les nazis, les autres par les résistants, non, ils ont payé leur tribut !
Beaucoup de nazis homos ?? et le triangle rose, et les camps où ils sont morts nombreux ? avant l'été 1934, Roehm, chef des SA et homo notoire, avait protégé bien sûr ces moeurs dans ses troupes, mais Hitler a décapité cette déviance, condamnée comme dégénérée sitôt après par les Lois de Nuremberg. Aucun chef nazi n'était homo. La réalité de cette époque, rien à voir avec un film de Visconti comme "les Damnés". Cocteau était réellement courageux (lui!).

Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: la France de l'occupation   Jeu 26 Aoû 2010, 04:35

Citation :
Les uns ont été liquidés par les nazis, les autres par les résistants, non, ils ont payé leur tribut !

Phrase bien contestable en ce qu'elle esquisse un parallèle expéditif !
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: la France de l'occupation   Ven 27 Aoû 2010, 05:12


j'ignore ce qu'il en est de Cocteau (écrivain que je ne connais pas sinon par échos), mais la figure de Vercors paraît tout-à-fait interessante. je cite Wikipedia :

Pacifiste jusqu'en 1938, il est mobilisé pendant la Seconde Guerre mondiale à Mours St-Eusèbe près de Romans au pied du massif du Vercors. Il entre ensuite dans la Résistance, encouragé par Pierre de Lescure, et prend le pseudonyme de Vercors, nom d'un massif montagneux, procédé utilisé par de nombreux résistants .

En 1941, il co-fonde, avec Pierre de Lescure, les Éditions de Minuit, maison d'édition clandestine et y publie sa nouvelle Le Silence de la mer en 1942. Il est le concepteur du logo à l'étoile des Éditions de Minuit. Il participe également au Comité national des écrivains (CNE) et au Mouvement de la paix. Il a écrit ses souvenirs dans La Bataille du silence.

Dans Le Silence de la mer, Vercors ne dédie pas son livre à un grand résistant ou à une figure de la liberté mais à Saint-Pol-Roux, Poète assassiné. Saint-Pol-Roux est un écrivain, vieil homme qui meurt de chagrin en 1940 quand son manoir contenant tous ses textes inédits est pillé, peu après qu'un soldat allemand a violé sa fille et tué sa servante. Tout comme Le Silence de la mer veut évoquer une résistance muette au bord des cris, cet homme qui meurt brisé, presque futilement, est le symbole même de la lutte silencieuse de Vercors.

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ernst
pilier
avatar

Nombre de messages : 256
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/04/2010

MessageSujet: Re: la France de l'occupation   Ven 27 Aoû 2010, 17:01

rotko a écrit:
Citation :
Les uns ont été liquidés par les nazis, les autres par les résistants, non, ils ont payé leur tribut !

Phrase bien contestable en ce qu'elle esquisse un parallèle expéditif !

Bon, d'accord, c'est expéditif, on ne peut pas tout développer, hein. Je parlais évidemment des excès de l'épuration à la Libération, Brasillach et qqs autres exécutés malgré les protestations de nombreux et authentiques résistants, Sacha Guitry absurdement foutu en taule, et autres cas que je ne connais pas mais qu'on devine aisément vu l'"atmosphère" (comme aurait dit Arletty Happy ) en 44. Je ne suis absolument pas soupçonnable d'anti-Résistance pour autant, il n'y a qu'à me lire.
Quand à la nouvelle de Vercors, "Le Silense de la Mer", c'est magnifique ! même si j'en ai été un peu saturé au Lycée, car j'en avais changé après un trimestre et j'ai dû me "refaire" minutieusement la même oeuvre. On m'a rarement autant parlé du silence !
Razz
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: la France de l'occupation   Dim 04 Mar 2012, 05:59




Riom 1942. Le procès, par Julia Bracher,
Omnibus, 1080 p

L'éditeur : On y juge deux hommes, surtout : Léon Blum et Edouard Daladier, qui incarnent l'un le Front populaire et l'autre la IIIe République. Ils risquent la peine de mort, et beaucoup, à Vichy, pensent l'issue du procès jouée d'avance... Grave erreur. De coups de théâtre en retournements, en moins de deux mois le tribunal de Riom va devenir le cauchemar du maréchal Pétain.

Les documents réunis et commentés par Julia Bracher - dont les réquisitoires de Blum et de Daladier, les audiences très techniques mais passionnantes sur la semaine des 40 heures, des extraits de journaux et de mémoires - montrent comment ce procès s'est retourné comme une peau lapin pour apparaître par anticipation comme celui de Pétain. dit bibliobs.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: la France de l'occupation   Ven 25 Mai 2012, 05:33



Il est question des chantiers de jeunesse dans le boulevard periphérique de Bauchau

De l’été 1940 à mai 1945, 400 000 jeunes de vingt ans, nés entre 1920 et 1924, y ont été mobilisés.

Les analyses rétrospectives historiques sur cette réalité vécue se voient rares ; en effet par manichéisme et surtout volonté d’oubli de certains pans complexes du fait national, d’aucuns identifient les chantiers à une volonté de la France de Pétain, post-armistice de juin 1940, de créer un embrigadement de la jeunesse avec version fascisante ou à une institution de sauvegarde préparatoire à un acte de résistance future, en ayant sous la main les jeunes de la reconquête…


article de l'Express
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la France de l'occupation   

Revenir en haut Aller en bas
 
la France de l'occupation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Demande d'infos] Préoccupation maternelle de Winnicott
» Aggrégation d'un taux d'occupation de ressources
» Occupation de vieux
» Convention d'occupation précaire " illégale"
» Convention d'occupation précaire: gratuité et bénéficiaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Sciences humaines et documents-
Sauter vers: