Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 paul Celan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: paul Celan   Jeu 05 Avr 2007, 06:54

Paul Celan, traducteur et poete. Ses poemes sont chez Corti.

MATIERE DE BRETAGNE

Lumière de genêt, jaune, les pentes
suppurent vers le ciel, l'épine
courtise la plaie, cela
sonne là-dedans, c'est le soir, le néant
roule ses mers à la prière,
la voile de sang fait route vers toi.

Sec, envasé,
le lit derrière toi, enjonque
son heure, en haut,
près de l'étoile, les ruisselets
laiteux babillent dans la boue, datte de pierre
en contrebas, buissonnante, bée dans le bleu,
un arbrisseau d'éphémère, superbe,
salue ta mémoire.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: paul Celan   Mer 13 Mai 2009, 15:57

Fugue de mort

Lait noir de l’aube nous le buvons le soir
le buvons à midi et le matin nous le buvons la nuit
nous buvons et buvons
nous creusons dans le ciel une tombe où l’on n’est pas serré
Un homme habite la maison il joue avec les serpents il écrit
il écrit quand il va faire noir en Allemagne Margarete tes cheveux d’or
écrit ces mots s’avance sur le seuil et les étoiles tressaillent il siffle ses grands
chiens
il siffle il fait sortir ses juifs et creuser dans la terre une tombe
il nous commande allons jouez pour qu’on danse

Lait noir de l’aube nous te buvons la nuit
te buvons le matin puis à midi nous te buvons le soir
nous buvons et buvons
Un homme habite la maison il joue avec les serpents il écrit
il écrit quand il va faire noir en Allemagne Margarete tes cheveux d’or
Tes cheveux cendre Sulamith nous creusons dans le ciel une tombe où l’on n’est pas
serré
Il crie enfoncez plus vos bêches dans la terre vous autres et vous chantez jouez
il attrape le fer à sa ceinture il le brandit ses yeux sont bleus
enfoncez plus les bêches vous autres et vous jouez encore pour qu’on danse

Lait noir de l’aube nous te buvons la nuit
te buvons à midi et le matin nous te buvons le soir
nous buvons et buvons
un homme habite la maison Margarete tes cheveux d’or
tes cheveux cendre Sulamith il joue avec les serpents


Il crie jouez plus douce la mort la mort est un maître d’Allemagne
il crie plus sombre les archets et votre fumée montera vers le ciel
vous aurez une tombe alors dans les nuages où l’on n’est pas serré

Lait noir de l’aube nous te buvons la nuit
te buvons à midi la mort est un maître d’Allemagne
nous te buvons le soir et le matin nous buvons et buvons
la mort est un maître d’Allemagne son œil est bleu
il vise tire sur toi une balle de plomb il ne te manque pas
un homme habite la maison Margarete tes cheveux d’or
il lance ses grands chiens sur nous il nous offre une tombe dans le ciel
il joue avec les serpents et rêve la mort est un maître d’Allemagne

tes cheveux d’or Margarete
tes cheveux cendre Sulamith


Paul Celan, traduction Jean-Pierre Lefebvre
© Editions GALLIMARD, 1998, pour la traduction française
Collection « Poésie Gallimard
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Modiano
pilier
avatar

Nombre de messages : 231
Age : 26
Date d'inscription : 23/01/2009

MessageSujet: Re: paul Celan   Mer 13 Mai 2009, 18:03

Oui ce poème Todesfuge est très connu en Allemagne. Je ne lui trouve rien de passionnant, mais apparemment tous les Allemands connaissent le vers "Der Tod ist ein Meister aus Deutschland".

Celan qui, il faut le dire, est mort en se jetant dans la Seine. Triste fin...
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: paul Celan   Mer 13 Mai 2009, 18:50

comme je le disais pour ingeborg Bachman (morte dans un incendie. suicide vraisemblable), c'est Anselm Kiefer qui s'inspire de ces poétes dans ses "oeuvres de démolition".

le poème fugue de mort est dans la collection poésies, gallimard.

Choix de poèmes, un recueil d'oeuvres choisies par Celan lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: paul Celan   Jeu 14 Mai 2009, 11:41

éloge du lointain

Dans la source de tes yeux
Vivent les filets des pêcheurs des mers devenues folles
Dans la source de tes yeux
la mer tient sa promesse

J'y précipite
coeur ayant vécu parmi les humains
les vêtements que j'ai porté
l'éclat d'un serment.

Plus noir que dans le noir, je suis encore plus nu
Je suis toi, quand moi je suis moi.

Dans la source de tes yeux
j'erre et je rêve de pillage.

Unenasse a capturé dans ses mailles une nasse
nous nous éparons enlacés.

Dans la source de tes yeux
Un pendu étrangle la corde.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Constance
pilier


Nombre de messages : 1650
Date d'inscription : 01/10/2009

MessageSujet: Re: paul Celan   Jeu 08 Avr 2010, 07:37





Aubade



Infiniment vertes, les feuilles vertes de lierre croisent
sur la joue du silence, dans les cheveux déliés,
essayant de retenir l'éclair blanc d'une aile de colombe
mon passé n'est plus qu'une lueur dans l'air.

Du mât s'envolent à présent les drapeaux du danger,
l'ancre se soulève de son lit d'herbes mauvaises,
le vert repousse là où nous avons dormi.

Tu sais ce que je donnerais pour l'aile de la colombe
qui flotte, invisible, au-dessus du silence;
pourquoi pleures-tu quand je hisse une voile à l'aube ?



Paul Celan
Revenir en haut Aller en bas
Constance
pilier


Nombre de messages : 1650
Date d'inscription : 01/10/2009

MessageSujet: Re: paul Celan   Ven 09 Avr 2010, 13:53

L’automne me mange sa feuille dans la main : nous sommes amis.
Nous délivrons le temps de la coquille des noix et lui apprenons à marcher : le temps retourne dans la coquille.

Dans le miroir c’est dimanche,
dans le rêve on est endormi,
la bouche parle sans mentir.

Mon oeil descend vers le sexe de l’aimée :
nous nous regardons,
nous nous disons de l’obscur,
nous nous aimons comme pavot et mémoire,
nous dormons comme un vin dans les coquillages,
comme la mer dans le rai de sang jailli de la lune.

Nous sommes enlacés dans la fenêtre, ils nous regardent depuis la rue :
il est temps que l’on sache !
Il est temps que la pierre se résolve enfin à fleurir,
qu’à l’incessante absence de repos batte un coeur.
Il est temps que le temps advienne.

Il est temps.



(Corona, in “Pavot et Mémoire”)
Revenir en haut Aller en bas
Féeriel
neophyte
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 09/06/2010

MessageSujet: Re: paul Celan   Dim 13 Juin 2010, 20:47

- Je suis seul -

JE SUIS SEUL, je mets la fleur de cendre
dans le verre rempli de noirceur mûrie. Bouche-sœur,
tu prononces un mot qui survit devant les fenêtres,
et sans un bruit, le long de moi, grimpe ce que je rêvais.

Je suis dans l’efflorescence de l’heure défleurie
et mets une gemme de côté pour un oiseau tardif :
il porte le flocon de neige sur la plume rouge-vie ;
le grain de glace dans le bec, il arrive par l’été.

***
In, " Pavot et mémoire "
Revenir en haut Aller en bas
Feral
pilier
avatar

Nombre de messages : 304
Age : 40
Localisation : Dans l'étang
Date d'inscription : 19/08/2011

MessageSujet: Paul Celan   Dim 29 Sep 2013, 19:08

Ce poète allemand a pris le parti d'écrire dans la langue des bourreaux (ses parents d'origine juive, morts dans les camps)
Il fut un grand poète, un traducteur et réfutât toujours d'être considéré comme un créateur.
Il se jeta un soir, du pont Mirabeau (1970).
Le lire, c'est retrouver l'effort de ces allemands trahis, de composer avec leur passé indicible et le devoir de mémoire : la langue.



On m'a dit


On m'a dit qu'il y a
dans l'eau une pierre et un cercle
et sur l'eau un mot
qui dépose le cercle autour de la pierre.


J'ai vu mon peuplier descendre vers l'eau,
J'ai vu comment ses bras agrippait les fonds,
J'ai vu ses racines vers le ciel implorer de la nuit.

Je ne l'ai pas poursuivi,
je n'ai ramassé que cette miette
qui a la forme de ton oeil et sa noblesse,
j'ai retiré ton cou la chaîne des sentences,
j'en ai bordé la table où la miette fut posée.

Et n'ai plus vu mon peuplier.



(Premier poème du recueil des Sept roses plus tard)
Revenir en haut Aller en bas
Feral
pilier
avatar

Nombre de messages : 304
Age : 40
Localisation : Dans l'étang
Date d'inscription : 19/08/2011

MessageSujet: Re: paul Celan   Lun 30 Sep 2013, 16:26


Un grain de sable

Pierre où je t'ai sculptée
quand la nuit dévastait ses forêts :
je t'ai donné la forme des arbres,
je t'ai enroulée dans le brun de ma parole la plus douce
comme dans de l'écorce _

Les mouvements d'un oiseau
échappé de la larme la plus ronde
font sur toi comme un feuillage :

tu peux attendre
que parmi tous les yeux un grain de sable luise pour toi
un grain de sable
qui m'a aidé à rêver
quand pour te trouver j'ai plongé dans les fonds _

Tu fais ta racine vers lui,
elle te donne aile quand le sol rougeoie de mort,
tu te dresses,
et je vais au vent devant toi comme une feuille
qui sait où s'ouvrent les portes.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: paul Celan   

Revenir en haut Aller en bas
 
paul Celan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La géographie culturelle selon Dominique Crozat et Jean-Paul Volle (Montpellier III)
» Prière du médecin selon Jean-Paul II
» BAILLE (Louis-Paul) Baron de Saint-Pol - Général de brigade.
» Saint Pierre et Saint Paul Apôtres et Martyrs Solennité, commentaire du jour "Sur cette pierre, je bâtirai mon Eglise"
» Le Pape Jean-Paul II croyait en GARABANDAL !!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Poésie ininterrompue-
Sauter vers: