Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ranpo Edogawa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Ranpo Edogawa   Dim 16 Avr 2006, 06:56

Ranpo Edogawa, La proie et l'ombre, Editions Picquier.
2877300056
Reflets dans un jeu de miroirs.

Citation :
"Il existe deux types d'auteurs de romans policiers : ceux qui sont du côté du "criminel" et ceux qui sont du côté de "l'enquêteur
".

Or ce récit met aux prises ces deux romanciers, chacun virtuose en son domaine, dans une rivalité amoureuse machiavélique. Enjeu de la lutte, une femme. Son visage fait penser à une Madone de la Renaissance, mais l'échancrure de son kimono révèle des pratiques amoureuses moins angéliques.

L'intrigue ressortit de la logique avisée et minutieuse de l'enquêteur, comme de l'imagination délirante du criminel. Le lecteur exigeant appréciera donc un dénouement qui se démultiplie, comme l'image des corps dans les miroirs de la chambre à coucher.

Autre mérite, - décidément, je suis conquis par ce roman :-), les personnages en viennent à se superposer, à déteindre les uns sur les autres. Comme si, à se fréquenter, ils pratiquaient une sorte de mimétisme...
La proie et l'ombre : publié en 1925 au Japon, traduit en francais en 1988. 109 pages.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Ranpo Edogawa   Dim 16 Avr 2006, 06:59

L'auteur Ranpo Edogawa (anagramme approximatif de edgar allan Poe)
Hirai TARO, né en 1894, découvre vers 1913 Edgar Allan Poe et Conan Doyle.
Il se passionne pour les histoires policières. Tour à tour journaliste et libraire, il ecrit beaucoup, et devient en 1947 le Président du Club
Japonais des auteurs de Romans de détective. En 1954 il crée le Prix Edogawa Ranpo, récompensant les jeunes auteurs japonais de littérature policière.Il meurt en 1965.

Aux Editions Picquier :

La proie et l'ombre 1994
La chambre rouge 1995
La bête aveugle 1999
L'île panorama 1999
Mirage 2000
Le lézard noir 2000
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
swallow
pilier
avatar

Nombre de messages : 820
Localisation : Espagne
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Chez moi   Dim 16 Avr 2006, 07:45

Une fois rentrée chez moi, j´irai à la bibliothèque, regarder de plus près cet auteur, Rotko. Je suis actuellement en deplacements.
Dis-moi JUSTE si c´est bien ecrit, car je ne suis pas trop "roman policier". Pour moi l´ecriture et le style sont fondamentaux. J´ai horreur du gnan-gnan, mais si l´ecriture rappelle le style oral ( je crois que c´est ce qui m`arrête des ecrivains genre Gavalda- que Marie ,me pardonne-!), çà me rase, c´est la rue qui revient de plein fouet. Et çà je l´ai toute la journée, pas besoin de me plonger dans un bouquin.
Alors parle-moi du style de ce japonais. Tu pourrais peut-être nous copier un passage?
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Ranpo Edogawa   Dim 16 Avr 2006, 07:52

je n'ai pas de livre d'Edogawa sous la main, mais voici un autre livre de lui
Ranpo Edogawa, L'île panorama, éditions picquier.

C'est si beau qu'on n'en revient pas ! Twisted Evil

Un couple visite l'île au panorama, sous le signe de l'Amour et de la Mort, ce qui rattache cet épisode fantastique au roman policier.

Citation :
"Un panorama ? c'est une sorte de spectacle très à la mode au Japon [...]Les spectateurs doivent passer par un couloir étroit et sombre. Quand ils en sortent, ils se trouvent aussitôt plongés dans un monde bien particulier. Un monde complet".

Un monde esthétique, érotique et cruel, un univers d'illusions, splendide et sanglant.

Début du roman : un jeune étudiant, plein d'imagination, apprend la mort d'un condisciple de l'université dont il était le sosie.

Attente, surprise, intérêt jamais démenti, tel est le menu pour le lecteur....
- "Et la fin ?" insistez-vous...
- un feu d'artifice ! :-)
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
swallow
pilier
avatar

Nombre de messages : 820
Localisation : Espagne
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: l´île panorama   Dim 16 Avr 2006, 08:02

Oui, au moins çà promet, ou bien tu es bon vendeur, Rotko.
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Ranpo Edogawa   Mer 19 Mar 2008, 06:19

Mirage Ranpo Edogawa - Editions Picquier



Ce livre comporte deux nouvelles, l'une fantastique qui m'a bien plu :

Mirage
A bord d'un train, un énigmatique voyageur raconte à son voisin de rencontre l'histoire du tableau qu'il transporte et dont les personnages sont " vivants ".

et l'autre raconte un meurtre mais m'a semblée plus flou au sujet de la psychologie du protagoniste.

Vermine
A Tôkyô, dans une vieille maison, un misanthrope excentrique et pervers fasciné par une célèbre actrice vit, comme dans un cauchemar, une effroyable descente aux enfers qui fera de lui un criminel.
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Ranpo Edogawa   Mer 19 Mar 2008, 13:47

Un détail que je n'ai pas aimé sur ce livre, c'est que l'auteur nous parle soit directement, soit en parlant du lecteur, comme l'impression que l'on frappait chez moi en pleine lecture, d'une intrusion de l'auteur dans l'histoire quelque chose de ce style.

Sur le personnage de la deuxième histoire "Vermine", l'homme est décrit comme misanthrope, au départ je ne trouve pas, il souffre d'une grande timidité, voire d'une phobie sociale, ensuite je ne pense pas qu'il soit misanthrope mais accumulant frustration sur frustration depuis son enfance, et vivant de plus en plus de manière recluse, il déteste ce monde où il ne trouve pas sa place et où on l'a toujours rejeté.

Deux nouvelles à lire pour une certaine originalité dans les deux histoires mais sans plus pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Ranpo Edogawa   Mar 02 Sep 2008, 18:51

Barbet Schroeder avec Inju réalise la première adaptation cinématographique non japonaise d'un roman d'Edogawa Ranpo

Citation :
Débarqué au Japon pour la promotion de son nouveau roman, Alex Fayard rencontre une geiko, Tamao, menacée de mort par un ancien amant.
En acceptant de l'aider, il se retrouve face à Shundei Oe, l'auteur de livres policiers dont il est le spécialiste français. Dès lors, il plonge dans un monde de mystère et de perversité, sur les traces d'un homme assoiffé de vengeance.


clic !


le Monde

Citation :
Délassant, ce film n'en finit pas de dérouter le spectateur, assis entre deux chaises. On s'y délecte et s'insurge à la fois d'être cahotés dans un maelström de clichés, de situations de roman à deux sous et de répliques naïves, tour à tour furieux d'être pris pour un imbécile et sidéré par la dextérité avec laquelle le récit s'amuse à brouiller les cartes
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Ranpo Edogawa   Ven 12 Sep 2008, 20:01

INJU, la bête dans l'ombre par Barbet Schroeder
Citation :

Comme le Ying et le Yang ces deux caractères "IN-JU" ont un sens double et opposé.

INJU peut signifier: la bête tapie dans l'ombre qui attend de bondir sur sa proie.

Mais INJU peut aussi signifier: la bête endormie à l'intérieur de soi qui attend de se réveiller.

Un article sur France Inter ici !
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Ranpo Edogawa   Ven 12 Sep 2008, 20:04

rotko a écrit:
Barbet Schroeder avec Inju réalise la première adaptation cinématographique non japonaise d'un roman d'Edogawa Ranpo[/center]

Ce livre est antérieurement paru sous le titre La Proie et l'ombre.

Inju est paru en août dernier aux Editions Philippe Picquier
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Ranpo Edogawa   Sam 13 Sep 2008, 17:15

Utopie a écrit:
Ce livre est antérieurement paru sous le titre La Proie et l'ombre.

Inju est paru en août dernier aux Editions Philippe Picquier

La proie et l'ombre ouvre ce fil de ranpo Edogawa et j'avais été conquis par la virtuosité de l'auteur dans ce récit.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Ranpo Edogawa   Jeu 08 Juil 2010, 11:27


clic !

L'île panorama chez Bruxelles , Casterman -- 2010

Description : 270 p. : illustrations en noir et blanc

de Maruo Suehiro

Ernst a écrit:
Il existe un très beau manga, L'Ile Panorama, qui reprend une nouvelle d'Edogawa Ranpo (prononcez "Edgar Allan Poe" ) superbement illustrée par Maruo et remplie de références à Klimt, à Aubrey Beardsley, à Arnold Böcklin, à Klinger, et surtout à Jérôme Bosch.

disait Ernst sur le fil litterature et peintures.

Effectivement c’est un bel album.

Au départ, un jeune auteur s’inspire du domaine d’Arnheim d’Edgar Allan Poe et voit ses manuscrits refusés par l’éditeur. Il usurpe alors l’identité d’un fils d’industriel récemment décidé, et sous ce nom aménage, avec de puissants moyens financiers, l’ île aux illusions;

Sur ce scénario magnifique d'edogawa Ranpo, Maruo Suehiro élabore un manga onirique qui doit visuellement aux tableaux d’ Henry Darger pour les naïades (plus deshabillées) en liberté, avec des clins d’œil aux peintres classiques, dont une référence inattendue aux dormeuses de Courbet.

L’Œuvre, splendide, baigne quand même dans un climat d’inquiétude psychologique, la crainte d’être découvert du héros, et elle est hantée par deux préoccupations essentielles des Japonais : le tsunami et l’apocalypse totale.

On saura gré à Maruo d’avoir agencé ses illusions par étages, expliquant même des artifices comme l’illusion de l’étendue et de la hauteur (marches de plus en plus étroites).

Là encore le ton reste personnel, même si on aperçoit en filigrane une référence à l’incontournable invention de Morel de bioy casares mise en BD par J.P. Mourey.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ernst
pilier
avatar

Nombre de messages : 256
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/04/2010

MessageSujet: Re: Ranpo Edogawa   Mar 27 Juil 2010, 21:20

Très content que tu aies aimé L'Ile Panorama, Rotko ! je n'en attendais pas moins de toi.
Il y a une extraordinaire nouvelle de Ranpo, "Le Fauteuil".
C'est l'histoire d'une jeune et belle critique littéraire qui reçoit un jour une épaisse lettre d'un inconnu. Cet homme est un nabot très laid, un menuisier expert en meubles. Objet de répulsion, il n'a connu que la frustration sexuelle. Un jour, il a l'idée de disparaître du monde, à quoi rien ne le rattache, en construisant un imposant et beau fauteuil de luxe dans lequel il s'aménage un habitacle épousant étroitement l'assise ; il a des supports pour l'eau, les vivres, un petit pot pour les besoins, et ne sort que la nuit. Le fauteuil vendu à l'Hôtel Impérial, il "profite" de toute femme qui s'y assoit de façon évidemment purement onanistique... puis, on en arrivera à une fin extraordinaire, à double détente, qui vous laisse baba, un modèle parfait d'"art de la nouvelle" à mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Ranpo Edogawa   Sam 01 Fév 2014, 06:33

Citation :
Sur ce scénario magnifique d'edogawa Ranpo, L'le Panorama, Maruo Suehiro élabore un manga onirique qui doit visuellement aux tableaux d’ Henry Darger pour les naïades (plus deshabillées) en liberté, avec des clins d’œil aux peintres classiques, dont une référence inattendue aux dormeuses de Courbet.

L’Œuvre, splendide, baigne quand même dans un climat d’inquiétude psychologique, la crainte d’être découvert du héros, et elle est hantée par deux préoccupations essentielles des Japonais : le tsunami et l’apocalypse totale.

On saura gré à Maruo d’avoir agencé ses illusions par étages, expliquant même des artifices comme l’illusion de l’étendue et de la hauteur (marches de plus en plus étroites).

Suehiro Maruo secoue le Japon avec ses obsessions morbides, dit Bibliobs :

Le recueil «DDT» (éditions du Lézard Noir), sorti en novembre 2013 en France, rassemble des histoires courtes datant des années 1980. Peuplées de références, notamment au surréalisme et à l'expressionnisme allemand, elles visent à susciter la terreur, non sans dégager un certain romantisme.

«L'Enfer en Bouteille» vient de paraître chez Casterman. Cette compilation de quatre récits relativement moins trash va des aventures de deux orphelins livrés à eux-mêmes sur une île déserte, adaptation d'un roman de Kyûsaku Yumeno, à la tentation de Saint-Antoine, où le dessin évoque explicitement l’œuvre de Salvatore Dali.


en savoir plus


d'autres images.

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ranpo Edogawa   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ranpo Edogawa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Polars-
Sauter vers: