Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Jacques Audiard, de rouille et d'os.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Luca
pilier


Nombre de messages : 2880
Age : 105
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Jacques Audiard, de rouille et d'os.   Mer 04 Juil 2012, 06:02

Voilà ! cheers

nicyrle a écrit:
Tous les ingrédients du mélodrame sont là mais Audiard, chaque fois, s’arrête juste à temps, et l’émotion vraie naît.
respect
Revenir en haut Aller en bas
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 75
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Jacques Audiard, de rouille et d'os.   Mer 04 Juil 2012, 06:35

merci Merci à toi, Luca, qui m'a utilement éclairée sur le sens (c'est le cas de le dire !) des tatouages et celui du titre, pas vraiment limpide. A propos du titre, d'ailleurs, je ne le trouve pas très heureux, même maintenant que je sais ce qu'il signifie.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Jacques Audiard, de rouille et d'os.   Mer 04 Juil 2012, 06:36

belle analyse,
On se demande si Audiard va s'arrêter à la première forme de liaison entre Ali et Stephanie, qu'il réussit presque à nous faire admettre.
Mais l'humain est perfectible, la suite le montre. Ces êtres frustes ont en eux de quoi évoluer.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 75
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Jacques Audiard, de rouille et d'os.   Mer 04 Juil 2012, 06:45

Il y a, chez Audiard, un côté humaniste qui me plaît. Il est sincère, je crois, quand il cherche à (dé)montrer qu'on peut croire en l'homme même le plus fruste.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Luca
pilier


Nombre de messages : 2880
Age : 105
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Jacques Audiard, de rouille et d'os.   Mer 04 Juil 2012, 06:50

nicyrle a écrit:
le sens (c'est le cas de le dire !) des tatouages.
Happy

rotko a écrit:
la première forme de liaison entre Ali et Stephanie, qu'il réussit presque à nous faire admettre.
C'est vrai. À un moment, je me suis dit que la vie était parfois suffisamment compliquée (et pour ces deux-là elle l'est vraiment) autant que dérisoire. Raison de plus pour ne pas passer son temps à couper les cheveux en quatre et prendre ce qui s'offre sans trop analyser les causes et les conséquences.

Lorsqu'on rencontre une personne opé... (au sens plus large que dans le film : disponible, ouverte, sincère, etc.), n'est-ce pas ? Razz
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Jacques Audiard, de rouille et d'os.   Mer 04 Juil 2012, 09:45

Luca a écrit:

Lorsqu'on rencontre une personne opé... (au sens plus large que dans le film : disponible, ouverte, sincère, etc.), n'est-ce pas ? Razz

Certes, et Stephanie fait son éducation en douceur (sans doute évolue-t-elle aussi), en lui rappelant que les rapports entre personnes supposent des égards mutuels.

De même sa soeur fait son éducation citoyenne en lui montrant que des "combines" peuvent nuire au personnel d'un magasin : les conduites naïves et les initiatives égoïstes servent en réalité des machinations pour se débarrasser d'"indésirables".

Enfin cette image-ci, pendant de l'affiche du film, le rappelle à ses devoirs et sentiments de père.

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
bananolu
neophyte
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 36
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 23/06/2012

MessageSujet: Re: Jacques Audiard, de rouille et d'os.   Mer 04 Juil 2012, 11:26

Bonjour,

J'ai profité de la fête du cinéma pour voir De rouille et d'os.
J'ai adoré, vraiment, le sujet, la difficile communication des sentiments et des émotions entre les personnages, le travail sur la lumière.
J'ai visionné ce film dans un petit cinéma indépendant dans une minuscule salle avec des spectateurs passionnés et expressifs, ce qui a renforcé l’atmosphère transmise par le film. C'était génial. On passe du rire aux larmes.
Par contre j'ai été trés déçue de la fin qui me semble déconnectée du reste voir baclée...
Et pour la scène de l'aquarium avec l'orque, la scène est belle mais on dirait une image Disney ou grosse production, enfin je ne sais aps je l'ai trouvée déplacée.
Merci à Luca et à son technicien pour la compréhension des tatouages, je n'avais même pas remarqué les E à l'envers...
Revenir en haut Aller en bas
Luca
pilier


Nombre de messages : 2880
Age : 105
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Jacques Audiard, de rouille et d'os.   Mer 04 Juil 2012, 11:34

bananolu a écrit:
Par contre j'ai été trés déçue de la fin qui me semble déconnectée du reste voir baclée...
J'ai eu un peu la même impression, ce qui n'a pas pour autant gâché mon plaisir. Et puis, face à la puissance du film, tout en finesse et en retenue, j'ai du mal à imaginer une autre fin.


bananolu a écrit:
Et pour la scène de l'aquarium avec l'orque, la scène est belle mais on dirait une image Disney ou grosse production, enfin je ne sais aps je l'ai trouvée déplacée.
Je t'avoue que sur les premières images, je me suis fait la même réflexion. Et puis je me suis laissée emporter par l'émotion mais aussi par l'équilibre précaire dans lequel Stéphanie se met pour parler avec l'orque. J'avais envie de mettre mes bras de chaque côté de son corps pour l'empêcher de tomber. Mais non, elle ne tombe pas, elle est comme portée.

Après coup, je me suis dit qu'en fait, c'était les films de Disney (ou du même genre) qui galvaudent ce genre de scènes et qui nous rendent méfiants. C'est dommage.
Revenir en haut Aller en bas
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 75
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Jacques Audiard, de rouille et d'os.   Mer 04 Juil 2012, 21:54

A propos de la fin : il n'est guère plausible que l'enfant survive après être resté plusieurs minutes sous la glace, d'autant qu'ensuite on voit le père contraint de marcher (combien de temps ?) son fils trempé et inconscient dans ses bras et apparemment il faudra un certain temps avant qu'il ne trouve du secours et que le petit se retrouve à l'hôpital ; mais qu'importe finalement, on "marche" si j'ose dire ; par ailleurs si l'enfant était mort, ce qui aurait été logique, il aurait été bien difficile d'éviter les outrances du mélodrame ; je n'ai pas éprouvé le sentiment d'une fin bâclée, elle est, me semble-t-il, dans la droite ligne du film entier qui tend à montrer que tout est possible même dans les situations les plus catastrophiques et que l'homme le plus faible, le plus médiocre, est capable d'évoluer, voire de se surpasser.

La scène de l'aquarium m'a paru, au contraire de toi, Luca, tout à fait bienvenue : elle est esthétique et surtout elle met en évidence une forme de langage entre l'animal et la femme ; leur complicité est joliment mise en scène et permet de transmettre au spectateur l'émotion du personnage. Bien sûr, c'est un point de vue très subjectif Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Jacques Audiard, de rouille et d'os.   Jeu 05 Juil 2012, 06:05


Allez voir ce film; il y a tant de choses à dire !

Les premières scènes de l'aquarium, bien que présentées"objectivement" m'ont donné l'impression d'un grand cirque peu flatteur pour le public. Bref pas du tout envie d'aller voir ce "show" à l'americaine, bien mitonné pour plaire, à mon avis.

En revanche j'ignorais tout de ces combats d'hommes avec paris à la clé. Des combats de chiens clandestins, je sais qu'ils existent, par contre. Ces scènes sont éprouvantes.

Quant à l'accident de l'enfant, comme Nicyrle, c'est à la réflexion peu crédible. Mais la tension dramtique est telle qu'on n'a pas le loisir de se poser la question.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Maya
pilier
avatar

Nombre de messages : 4596
Age : 64
Localisation : Thrace
Date d'inscription : 16/07/2009

MessageSujet: Re: Jacques Audiard, de rouille et d'os.   Jeu 05 Juil 2012, 07:05

J'ai vu le film a Bruxelles. Je me suis dit que j'ai eu une grande chance de voir quel films bouleversants Audiard fait. J'espere qu'il passera sur les ecrans bulgares.

Une etrange confrontation dans ce film ! D'un cote Ali, un SDF qui au debut, fouille les poubelles pour nourrir son enfant; qui se bat (au sens propre du mot) pour arriver a survivre; de l'autre cote Stephanie, la belle dresseuse d'orques qui se retrouve amputee de deux jambes apres un accident avec ses animaux.

Il y a pas mal de brutalite dans le film. P. ex. le sexe que Ali et Stephanie font - lui un etre violent qui fait a Stepahnie l'amour car il est un depot de testosteron et elle se jette dans ces seances de sexe comme dans l'eau car elle aime nager et baiser, elle cherche a se retrouver elle-meme.

Mais cela arrive, Stephanie commence a s'accepter lorsqu'elle devient menager d'Ali et s'occupe des combats de ces hommes enragés qui s'entretuent. Et au bar ou elle aime aller, elle rencontre un homme qui a visiblement envie d'elle et qui est soudain degouté devant son handicap. A partir de ce moment, Stéphanie ne cache plus ses jambes en fer, elle s'est reconciliee avec elle-meme et avec le monde.

Vous avez beaucoup parle de la scene ou l'enfant d'Ali se noie sous la glace et son pere le sauve. Ca peut etre credible et pas credible. Pour moi c'est la derniere etape dans "l'humanisation" d'Ali, et c'est reussi.

Savez-vous comment ils ont fait pour cacher les jambes de l'actrice et ne montrer que des moignons ou les protheses en fer ?
Revenir en haut Aller en bas
Luca
pilier


Nombre de messages : 2880
Age : 105
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Jacques Audiard, de rouille et d'os.   Jeu 05 Juil 2012, 07:11

nicyrle a écrit:
La scène de l'aquarium m'a paru, au contraire de toi, Luca, tout à fait bienvenue : elle est esthétique et surtout elle met en évidence une forme de langage entre l'animal et la femme ; leur complicité est joliment mise en scène et permet de transmettre au spectateur l'émotion du personnage. Bien sûr, c'est un point de vue très subjectif Wink
Ah mais je suis de ton avis ! Smile
Luca a écrit:
Je t'avoue que sur les premières images, je me suis fait la même réflexion. Et puis je me suis laissée emporter par l'émotion mais aussi par l'équilibre précaire dans lequel Stéphanie se met pour parler avec l'orque. J'avais envie de mettre mes bras de chaque côté de son corps pour l'empêcher de tomber. Mais non, elle ne tombe pas, elle est comme portée.

Pour l'enfant dans le lac, ça n'apporte pas grand chose à la discussion mais je crois que lorsqu'on tombe dans de l'eau très froide, le corps se met très rapidement en hypothermie et protège l'organisme du manque d'oxygène. Y a-t-il un médecin dans la salle ???

Mais comme le fait remarquer Maya, c'est une scène hautement symbolique.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Jacques Audiard, de rouille et d'os.   Jeu 05 Juil 2012, 07:20

Maya a écrit:

Savez-vous comment ils ont fait pour cacher les jambes de l'actrice et ne montrer que des moignons ou les protheses en fer ?

je me pose aussi la question !
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Luca
pilier


Nombre de messages : 2880
Age : 105
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Jacques Audiard, de rouille et d'os.   Jeu 05 Juil 2012, 07:26

rotko a écrit:
Maya a écrit:

Savez-vous comment ils ont fait pour cacher les jambes de l'actrice et ne montrer que des moignons ou les protheses en fer ?

je me pose aussi la question !
Il suffit de demander à Luca-enquêtrice : tout est fait en numérique.

Barthélemy Beaux a écrit:
Selon les plans, le travail n’était pas tout à fait le même. Mais d’une manière générale, il a fallu effacer les tibias de Marion Cotillard, et recréer ce qu’il y a derrière (décors, acteurs, vêtements, objets…). Parfois, c’étaient des mouvements entiers de Matthias Schoenaerts qu’on a dû reconstituer. Il a fallu aussi trouver une découpe cohérente du genou. Sur le tournage, Marion était équipée d’une prothèse (comme une sorte de genouillère) qui permettait d’avoir l’extrémité de sa cuisse lisse (sans les volumes des genoux) ainsi que les cicatrices. Cela nous a servi de repères pour la découpe. Mais il a fallu par la même occasion effacer le raccord entre cuisse et prothèse. Et faire correspondre la couleur.

Sur certains plans, des moignons ont été créés et animés en 3D. Il a fallu alors faire le raccord entre la cuisse de Marion et la 3D, faire correspondre la bonne orientation, la bonne lumière, les bonnes couleurs… Parfois, on sentait encore le creux créé par les tendons du genou, il a fallu alors recréer une partie de la cuisse pour cacher tout ça. Dès qu’un trucage touche à quelque chose en mouvement (les muscles d’un corps par exemple), recréer peut devenir assez vite compliqué. Il fallait surtout être minutieux, patient et trouver des astuces.

Mais c’est souvent comme ça dans les trucages. Il faut toujours avoir le souci du détail. Selon les plans, le travail n’était pas tout à fait le même. Mais d’une manière générale, il a fallu effacer les tibias de Marion Cotillard, et recréer ce qu’il y a derrière (décors, acteurs, vêtements, objets…). Parfois, c’étaient des mouvements entiers de Matthias Schoenaerts qu’on a dû reconstituer. Il a fallu aussi trouver une découpe cohérente du genou. Sur le tournage, Marion était équipée d’une prothèse (comme une sorte de genouillère) qui permettait d’avoir l’extrémité de sa cuisse lisse (sans les volumes des genoux) ainsi que les cicatrices.

Cela nous a servi de repères pour la découpe. Mais il a fallu par la même occasion effacer le raccord entre cuisse et prothèse. Et faire correspondre la couleur. Sur certains plans, des moignons ont été créés et animés en 3D. Il a fallu alors faire le raccord entre la cuisse de Marion et la 3D, faire correspondre la bonne orientation, la bonne lumière, les bonnes couleurs… Parfois, on sentait encore le creux créé par les tendons du genou, il a fallu alors recréer une partie de la cuisse pour cacher tout ça.

Dès qu’un trucage touche à quelque chose en mouvement (les muscles d’un corps par exemple), recréer peut devenir assez vite compliqué. Il fallait surtout être minutieux, patient et trouver des astuces. Mais c’est souvent comme ça dans les trucages. Il faut toujours avoir le souci du détail.

http://www.grand-ecart.fr/portraits/barthelemy-beaux-effets-speciaux-moignons-marion-cotillard-rouille-os-audiard/
Revenir en haut Aller en bas
Maya
pilier
avatar

Nombre de messages : 4596
Age : 64
Localisation : Thrace
Date d'inscription : 16/07/2009

MessageSujet: Re: Jacques Audiard, de rouille et d'os.   Jeu 05 Juil 2012, 07:44


Bravo, cheers Luca, merci! chapeau
Revenir en haut Aller en bas
bananolu
neophyte
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 36
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 23/06/2012

MessageSujet: Re: Jacques Audiard, de rouille et d'os.   Ven 06 Juil 2012, 09:38

Ben nan je suis toujours pas convaincue pour la fin..
Comme le dit nicyrle normalement l'enfant aurait du mourir mais bon passe encore c'est une fiction, mais sur les 5 dernières minutes trop de happy end tue la end.
C'est un film assez sombre au démarrage puis à la fin tout est beau, parfait, chacun a enfin ce qu'il veut,des bonnes situations, je n'adhère pas.
Je suis peut-être trop pessimiste ou je ne sais pas. Dans la vraie vie le gamin serait mort, le mec serait restait célibataire voir avec la prof de fitness, il ne serait pas devenu champion et Stéphanie serait sûrement seule. Une fin entre les deux aurait été plus juste par rapport au ton du film.
heu désolée pour le spoiler...
Revenir en haut Aller en bas
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 75
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Jacques Audiard, de rouille et d'os.   Ven 06 Juil 2012, 09:46

bananolu a écrit:
Ben nan je suis toujours pas convaincue pour la fin..
Comme le dit nicyrle normalement l'enfant aurait du mourir mais bon passe encore c'est une fiction, mais sur les 5 dernières minutes trop de happy end tue la end.
C'est un film assez sombre au démarrage puis à la fin tout est beau, parfait, chacun a enfin ce qu'il veut,des bonnes situations, je n'adhère pas.
Je suis peut-être trop pessimiste ou je ne sais pas. Dans la vraie vie le gamin serait mort, le mec serait restait célibataire voir avec la prof de fitness, il ne serait pas devenu champion et Stéphanie serait sûrement seule. Une fin entre les deux aurait été plus juste par rapport au ton du film.
heu désolée pour le spoiler...
Sans être aussi sévère, je partage en partie ton point de vue, la dernière scène n'est pas ce qu'il y a de plus réussi, on a presque l'impression d'une pirouette de la part du réalisateur !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Razorbill
Animation


Nombre de messages : 4361
Date d'inscription : 07/10/2011

MessageSujet: Re: Jacques Audiard, de rouille et d'os.   Mer 02 Jan 2013, 19:53

Le titre du film peut avoir un lien avec la souffrance des corps, le corps maltraité de Stephanie suite à son accident et l'utilisation que fait Ali du sien en se livrant à des combats dans lesquels la violence des coups l'abime. Ce qui m'a interpellé c'est le parallèle entre la souffrance des corps et celle des âmes, le tout baignant dans une violence à la limite du tolerable...
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: audiard   Ven 24 Mai 2013, 21:40

hé bé, je suis secouée ! je viens de voir de rouille et d'os (enregistré).
j'ai un peu de mal à atterrir. Il faut que je laisse reposer....
Ali m'a d'abord énervée : brut de décoffrage, incapable de sentiments, même envers son fils, et puis Stéphanie qui éprouve des choses mais ne sait pas les exprimer, j'ai ressenti la douleur que fait transparaitre l'excellente Marion Cotillard lorsqu'elle découvre qu'elle n'a plus ses jambes, j'ai été révoltée, énervée, bouleversée, tout ça en vrac ! et je vais me coucher, je dirai demain, oui, il faut que je laisse décanter tout ça.
Magnifique film, en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Jacques Audiard, de rouille et d'os.   Sam 25 Mai 2013, 14:05

Me revoilà, mais je m'aperçois qu'à part des impressions, je n'ai pas grand chose à dire..
Je me suis totalement imergée dans le film, je n'ai pas fait attention aux cadrages et autres choses techniques. Au départ, j'étais scotchée par le personnage d'Ali : brut de fonderie, ne semblant capable d'aucun sentiment. Stéphanie m'a stupéfié par son jeu très juste, la profondeur de son désespoir lors de son réveil, après l'amputation, pas de pathos, une douleur à l'état brut, déchirante. Scène brève, sans prolongations inutiles. Audiard nous mène à l'essentiel tout au long du film.
J'ai quand même remarqué au passage le travail du cadreur : les expressions des visages, des regards sont "flashées" , sautent au coeur.
Il n'y a rien à jeter, c'est du travail d'orfèvre. Les scènes chocs sont brutales, choquantes parfois (quand il "là saute" la première fois). Cotillard fait passer ses sentiments juste par son regard : étonnement, surprise peinée, gêne... lui continue gaillardement sur sa lancée en lui proposant de recommencer quand elle en aura envie, à condition qu'il soit "ope". J'ai ri.
j'ai aimé le jeu de l'enfant : très juste, étonnant de naturel et de fraîcheur.
La scène de la noyade m'a vraiment stressée. Après, je me suis dit que cette partie était invraisemblable, l'enfant, dans la réalité, serait mort.... mais je passe sur cette remarque, parce que pour moi, De rouille et d'os est un grand film, les acteurs sont de grands acteurs, Cotillard est magnifique !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jacques Audiard, de rouille et d'os.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jacques Audiard, de rouille et d'os.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Suite de mot logique
» ALLIX (Jacques-Alexandre-François) lieutenant-général
» Saint Jacques le Majeur Apôtre et commentaire du jour "Si vous, qui êtes mauvais, savez donner de bonnes choses à vos..."
» Jean-Jacques Vélasco s’exprime enfin !
» Jean Jacques Velasco: J'ai parlé des ovnis avec Lionel Jospin et Mitterrand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: SPECTACLES :: Ecrans: cinéma et télévision-
Sauter vers: