Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Patrick Deville

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Patrick Deville   Mar 08 Jan 2013, 13:11

Peste et Choléra

3/3


Avec un style précis et des bouffées d’humour, Peste et Choléra retrace la geste de Yersin comme une épopée, celle d’un génial touche-à-tout, qui moquait bien des honneurs et d’un statut figé. Deville en fait un exercice d’admiration par l’hommage qu’il lui rend en termes sobres.

Mais on ne s’y trompe pas, les petites phrases qui ponctuent le texte et les activités du savant, du type « c’est bien du Yersin ! » sont des exclamatives d’admiration, sans surenchère.

Si l’époque est « troublée », mortifère avec les deux guerres mondiales, Yersin et ses semblables poursuivent leurs routes d hommes de conscience, entièrement pris par leurs passions, sans entrer dans le jeu des bellicistes.

D’où l’interrogation de l’auteur : « que serait-il arrivé si… ? »

Car un détail, une chance à saisir, orientent toute une vie, et le souvenir qu’en gardent les hommes.

Yersin a su mener sa vie, son travail, ses découvertes, comme Patrick Deville sait mener son roman.

J’aurais aimé trouver mention de Victor Segalen avec lequel Yersin avait des points communs, mais je ferai tout seul sa rencontre. Smile

Souhaitons bonne route à Patrick Deville pour Tina Modoti, un personnage fascinant, dans un autre genre ...

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 75
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Patrick Deville   Sam 19 Jan 2013, 22:38

Je termine Peste et Choléra ; je viens de lire avec attention les commentaires qui précèdent. Pour ma part, je ne m'étendrai pas car c'est un livre que j'ai modérément apprécié. Je suis trop souvent restée "en dehors", parfois même je me suis ennuyée, je le dis au risque de scandaliser certains Grains puisque apparemment la louange est unanime. Déjà, je suis gênée de ne pas savoir jusqu'à quel point c'est une fiction, le "roman" annoncé n'en est pas un, cela paraît évident, mais ce n'est pas une biographie non plus, peut-être est-ce pour cela que je ne me sens pas à l'aise ? Le côté foisonnant du livre m'a également plus d'une fois fatiguée, j'avais du mal à suivre ! Cela dit, j'ai trouvé certains passages remarquables, en particulier la controverse des poulets qui m'a bien fait rire Razz .
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Patrick Deville   Ven 25 Jan 2013, 07:35

j'ai eu des echos : "trop de personnages, on s'y perd", ai-je entendu

Pour ma part, je vois dans ce portrait nourri d'exactitude et documenté, le portrait d'un touche-à-tout génial, qui refusait d'être classé, etiqueté ou récupéré. Un modèle d'indépendance, en quelque sorte.

Pour le titre "roman", il n'a ici, je crois, aucune signification, à supposer que l'ecrivain ait été tenu au courant de l'appellation. D'ailleurs il s'en moque, je suis à peu près sûr, le terme n'a plus aucune specificité...

L'architecture du roman : comment imaginer un recit chronologique et plat pour quelqu'un qui renaissait "de sauts et de gambades", passant d'un univers à l'autre.

Là, une vraie virtuosité, m'a-t-il semblé, permettant de la part de l'ecrivain, une grande liberté dans les divers rapprochements.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 75
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Patrick Deville   Ven 25 Jan 2013, 07:58

rotko a écrit:
Pour ma part, je vois dans ce portrait nourri d'exactitude et documenté, le portrait d'un touche-à-tout génial, qui refusait d'être classé, etiqueté ou récupéré. Un modèle d'indépendance, en quelque sorte.
Tout à fait d'accord sur ce point : le portrait est saisissant de vérité.

Une petite anecdote pesonnelle : à un moment où je travaillais avec mon amie vietnamienne, elle a prononcé avec beaucoup de respect le nom de Yersin, que, à ma grande honte, je ne connaissais pas du tout. Elle en a été très surprise et c'est elle qui m'a appris que les Vietnamiens le considèrent comme un bienfaiteur, encore vénéré par certains (autel dans un temple bouddhiste). Mon amie a insisté sur le fait que son peuple se souvient autant de sa simplicité et de sa gentillesse que de ses géniales découvertes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Patrick Deville   Lun 02 Sep 2013, 13:25

Patrick Deville aussi, fait sa rentrée :

sur France -culture, du lundi au vendredi de 20h30 à 21 heures
feuilleton :

" PURA VIDA" :Vie et mort de William Walker en 10 épisodes

ce soir, c'est le premier épisode


William Walker est un Lecteur de Byron, un enfant du siècle romantique. Quand sa fiancée meurt, il noie son chagrin dans l'aventure, arme un équipage, part en flibuste et devient président du Nicaragua. Il finira fusillé sur une plage hondurienne. De William Walker à La chute des sandinistes à la fin du XXe siècle, en passant par Simon Bolivar et Che Guevara, deux siècles de révolutions latino-américaines.

sinon 277 p chez Points Seuil
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Patrick Deville   Mar 03 Sep 2013, 12:28

Pura Vida

Episode 1

Ce récit, à la fois roman, chronique et journal de voyage, tourne autour de la vie et de la mort d'un aventurier américain du XIXe siècle, William Walker, éphémère président du Nicaragua qui finira fusillé sur une plage hondurienne.

De William Walker à la chute des sandinistes à la fin du XXe siècle, en passant par Simon Bolivar et Che Guevara, ce sont deux siècles de révolutions latino-américaines que Patrick Deville et son narrateur, sorte de double de l’écrivain-voyageur, parcourt à travers des rencontres que l’on ne fait qu’en sachant accueillir l’imprévu.

 
vous pouvez écouter en différé  le premier épisode;
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Patrick Deville   Ven 15 Nov 2013, 07:39

Pura Vida

1/2 le voyageur.

Beau feuilleton, parfois difficle à suivre en raison de la complexité du livre.

Il se déroule, en , gros sur  3 niveaux temporels : le présent du voyageur, la révolution sandiniste de 79, l'histoire de william Walker, mais aussi tout le passé de l'Amérique centrale (Nicaragua, Honduras, Salvador etc.)

Le présent est lui-même complexe puisque le voyageur rencontre des écrivains (Roberto Castillo, Sosa), des mythomanes, lit la presse, discute avec des chauffeurs de taxi, évoque d'autres lieux de résidence et d'autres époques, dans une unité qui est celle de sa vie, évoquée par bribes. La lecture de la presse lui fournit des faits divers qu'il commente brièvement, sans les envolées de Ferrari.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Patrick Deville   Sam 16 Nov 2013, 07:52

Pura vida

2/2

Pasages incessants entre la révolution sandiniste et le passé de l'Amérique centrale. Un regard synthétique embrasse toute cette histoire, s'attardant sur les figures d'entreprises hasardeuses : escrocs, aventuriers, mégalomanes charismatiques, aux destins vite bouclés.

L'apogée amène parfois à la présidence de plusieurs états, le plus souvent à des exécutions, où les amis d'hier règlent leurs comptes.

D'autres échouent plus rapidement et se retrouvent amnésiques sur une plage, avec une mallette, une photo de femme ; On les retrouve dans des cafés douteux dont le sol est jonché de vieilles lettres d'amour.

"je connais gens de toutes sortes
Ils n'égalent pas leurs destins,
leurs coeurs bougent comme des portes".

Deville pourrait reprendre ces vers d'Apollinaire, lui qui se dit fasciné par les échecs grandioses de ses personnages historiques.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Patrick Deville   Mer 20 Nov 2013, 08:21

Citation :
Sait-on jamais ce qui fait agir les hommmes. Parfois suffisent les rêves de garagiste.

Citation :
Pura vida est un idiotisme costa-ricien, un ticismo intraduisible.En deux mots, c'est le plus beau compliment qui se puisse adresser à la vie. Lorsque de temps à autre elle le mérite.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Patrick Deville   Sam 30 Nov 2013, 18:32

Rencontre avec Patrick Deville qui évoque son parcours.

Le prix fémina n' a rien changé à sa production littéraire, il n'est pas sensible aux "timbales".

Au départ 5 "romans expérimentaux" chez Minuit. Il fréquentait, comme aujourd'hui, Echenoz, Toussaint discutant du style indirect libre et de l'utilisation des tirets pour un dialogue...

Actuellement il est au Seuil, et il explore la période de 1860 à nos jours avec une "petite bande" de personnages familiers (Savorgnan de Brazza, Stanley, Rimbaud etc) et des clans (les pasteuriens, la navale de Brest) dont il sait exactement ce qu'ils faisaient en 1860 comme en 1880.

A travers eux et sur les "Zones", comprendre les espaces géographiques, il étudie l'exploration, la colonisation, les deux guerres mondiales, la décolonisation, la guerre froide, l'effondrement du Mur...

Avec ces personnages, et ces "carottages historiques" dans les zones - Asie, Afrique, Cuba, Amérique latine, selon le modèle des vies parallèles de Plutarque, il veut aboutir à une vision actuelle du présent.

Pour lui les chapitres constituent un livre, qui, lui-même est un chapitre dans une grande fresque historique dont il souligne les lignes de force pour comprendre notre époque.

Tout est lié planétairement, et amène à se poser la question : serions-nous actuellement du côté des bourreaux ou des héros ?

Cette vision synthétique l'amène à ausculter/écouter, au ras du terrain comme à une grande hauteur de vue, donc fréquenter les chauffeurs de taxi comme lire les journaux, ou enquêter sur des destins individuels comme prêter l'oreille aux diagnostics des écrivains du pays.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 115
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Patrick Deville   Sam 30 Nov 2013, 21:08

tu as l'air passionné. C'était donc une belle rencontre ! contente pour toi :fleur: 
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Patrick Deville   Dim 01 Déc 2013, 07:17

ma foi, c'est toujours intéressant d'ecouter un auteur parler d'un projet d'envergure.

La peste et le cholera, avec le personnage de yersin (prononcer yersaint) est un codicille à Kampuchea où Yersin apparaît deux fois.

j'ai eu du mal à m'y retrouver avec pura vida adapté à la radio, j'ai emprunté le livre, laissé décanter, et finalement compris le projet de Deville.

la première impression est désarmante car il fait appel à des connaissances transversales auxquelles nous ne sommes pas familiers.

Deville mélange les genres, n'est pas un écrivain voyageur, mais un esprit synthétique, qui examine du "point de vue de Sirius" notre planète, tout en posant ses pieds sur le terrain.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 75
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Patrick Deville   Dim 16 Fév 2014, 22:12

J’ai relu, ces jours derniers, Peste et choléra. Je l’avais modérément apprécié la première fois. Cette fois-ci, je l’ai lu autrement. J’y ai trouvé une sorte de biographie éclatée, qui rend compte, je pense, avec exactitude du personnage étonnant que fut Yersin. Et en même temps, comme la vie de cet homme fut un véritable roman, Deville a pu en effet en écrire un avec les matériaux trouvés.
« Ce n’est pas une vie que de ne pas bouger ! » a-t-il écrit à sa mère et il a beaucoup bougé sauf à la fin de son existence, contraint par l’âge de rester dans son fauteuil et en profitant pour traduire les grands auteurs de l’antiquité. Perpétuellement en mouvement, l’écriture brève de Deville l’est également et lui permet de passer rapidement, comme son héros, d’une activité à une autre mais aussi, par la même occasion, d’une époque à une autre, tout en brossant l’essentiel de cette longue vie et d’un siècle riche en événements.
« Le fantôme du futur », qui représente l’auteur lui-même , m’a paru à la limite de l’artifice et m’a moins plu. Parfois aussi, il m’a semblé que le ton ironique adopté était discutable, j’avais presque le sentiment d’une forme de condescendance à l’égard de ce savant génial que ni la gloire ni l’argent n’intéressaient mais qui trouva l’une au sein même du peuple vietnamien et l’autre naturellement sans le chercher véritablement, au point qu’il disposa d’une véritable fortune.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Patrick Deville   

Revenir en haut Aller en bas
 
Patrick Deville
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Saint Patrick et commentaire du jour "Ne devais-tu pas...avoir pitié de ton compagnon
» Le cinquième rêve de Patrick van eersel
» Tu m'appelles en arrivant de Patrick Sébastien
» Traductions effectuées par: MR PATRICK ROUILLY du site Photovni
» Le Canon de St Patrick (spiritualité celtique)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: FICTION :: Auteurs français et d'expression française-
Sauter vers: