Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Emir Kusturica

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Emir Kusturica   Lun 08 Mai 2006, 04:56

Emir Kusturica, la vie est un miracle

je remets ce post puisque c'etait le reflet de mes impressions à la suite du film. Beaucoup de spectateurs y ont vu une comédie farfelue pleine de bons sentiments, et un chant pacifique célébrant la fraternité entre les hommes !!! le tout orchestré par des critiques se rejouissant du retour de Kusturica à Cannes.

Au début du film, une mention précise pour situer l'épisode, dans l'espace et le temps, "Bosnie 1992", et à la fin un "reportage étranger", véritable "tissu de mensonges"(!) que le protagoniste écarte d'un revers de main, avec l'assentiment du spectateur bien placé pour savoir que la jeune infirmière musulmane ne fut jamais l'objet des mauvais traitements. D'ailleurs tout ne se termine-t-il pas pour le mieux, ou pour le moindre mal ? [.... SPOILER ]

Le film connaît deux phases principales : l'une qui tient de la pantalonnade parfois cocasse et inventive, l'autre d'une fantaisie amoureuse où on quitte la pesanteur des réalites matérielles pour planer au-dessus de la mêlée, dans le ciel sans nuages des bons sentiments.

Le premier mouvement se veut étourdissant, tant avec la musique endiablée, qu'avec des spectacles insolites ou grotesques. Le spectateur assiste à un défilé de trognes, de ces personnages dont les manifestations publiques se terminent régulièrement par des cabrioles "comiques" dans le décor. Ces gras responsables, aux appétits féroces, conduisent des manifestations festives truculentes et peu claires. Toujours est-il que le coup de fusil d'un tireur embusqué nous débarrasse d'un inutile dont la perte n'afflige personne....

Le spectateur ne prend pas la situation au tragique, et on arrive à ce tour de force (!) qu'on voit sans état d'âme la grotesque silhouette dans la lunette d'un fusil qui fait mouche ! A un autre moment, on verra ces snipers embusqués, et leur adresse serait fatale pour le couple qui s'enfuit. En fait, ils ne visent que la partie charnue de la jeune femme qui expose imprudemment ses fesses derrière un arbre. Elle ne sera finalement que blessée à la jambe. Entre-temps voit-on des atrocités guerrières ? oui, un cadavre dans un arbre, ce n'est que la farce d'un ours qui s'est trompé de domicile !

Les symboles divers lourdement explicités par le cinéaste et pédagogiquement développés par l'Éducation nationale [cf. le chemin de fer trait d'union entre des populations], font qu'on passe EN FAIT de la représentation d'un massacre réél à un jeu de massacre virtuel, qui relève dans la première partie du grand guignol. Quant à la deuxième partie, elle serait une fantaisie débridée inventive et à caractère foncièrement pacifique !

Voilà donc un film avec des intentions artistiques et de "bonnes intentions morales". Qui a parlé d'épuration ethnique ? ce sont là, pourrait-on croire, propos invraisemblables et peu crédibles ! Finalement pour Emir kusturica seuls les organismes internationaux méritent d'être égratignés !
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Emir Kusturica   Lun 08 Mai 2006, 05:00

Voila par contre un critique émettant des reserves sur le "message de paix et d'amour" de Kusturica

http://www.plume-noire.com/cinema/critiques/lavieestunmiracle.html
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Emir Kusturica   Lun 08 Mai 2006, 09:58

et un site,

afin que nul "n'elude
de ce film la savante étude "...

http://www.cadrage.net/films/kusturica2004.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Emir Kusturica   Lun 08 Mai 2006, 19:00

J'ai un peu de mal à rassembler des souvenirs précis sur ce film mais je n'ai vu à aucun moment un parti pris très franc de Kusturica pour les Serbes dans ce film....Il y avait même un échange de bons services entre les deux clans...
Revenir en haut Aller en bas
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Emir Kusturica   Lun 08 Mai 2006, 19:03

Voici mon commentaire à l'époque où je l'avais vu:

« LA VIE EST UN MIRACLE »

un film d’Emir Kusturica

Avec , entre autres, Slavko Stimac, acteur fétiche du cinéaste.

En 2004, Emir Kusturica est revenu au Festival de Cannes avec « La vie est un miracle », présenté en sélection officielle. Il y a remporté déjà deux fois la Palme d’Or (avec « Papa est en voyage d’affaires » et « « Underground ») il y avait aussi reçu le Prix de la Mise en Scène pour « Le temps des Gitans ».
Rappelons qu’on doit aussi au cinéaste « Chat noir, chat blanc », « Arizona Dream », et quelques autres films…
Après avoir fait l’acteur dans « La Veuve de Saint-Pierre » et « L’homme de la Riviera », Emir Kusturica redevient réalisateur pour ce film , « La vie est un miracle », dont il a aussi composé la musique, omniprésente, et largement inspirée par la tradition tzigane.

Bosnie, 1992. Luka, ingénieur serbe venu de Belgrade, un homme rêveur et gentil, s’est installé dans un village au milieu de nulle part pour installer une ligne de chemin de fer qui doit transformer la région en un haut lieu touristique. Avec lui, sa femme, Jadranka,, ex-chanteuse d’opéra, dépressive et carrément déjantée .Puis leur fils, Milos, qui rêve d’une carrière de footballeur
. Tout à son projet, et aveuglé par son optimisme naturel ,Luka reste sourd aux rumeurs de guerre qui enflent aux alentours.
Lorsque la locomotive neuve arrive : c’est la fête. Une fête survoltée, une farandole d’images et de sons, avec cymbales, confettis, courses effrénées. On mange. On boit. On s’engueule. On se bat. On casse tout. On danse. Et Luka voit partir sa femme avec un musicien hongrois qui lui promet de relancer sa carrière de chanteuse d’opéra.
Milos, quant à lui, reçoit en même temps un courrier l’informant de sa sélection pour jouer dans une équipe professionnelle et un appel sous les drapeaux..
Brusquement la guerre éclate et Milos, est fait prisonnier par les musulmans. Les militaires serbes proposent à Luka de garder en otage, Sabaha, une prisonnière musulmane qui pourrait être plus tard échangée contre la libération de son fils.
Sabaha est jeune et belle. Luka est doux et plein d’attentions. On devine la suite sans peine. Le film s’apaisé et devient sensuel, avec de purs moments de grâce.
Une histoire d’amour émouvante, insolite et flamboyante. Une histoire Shakespearienne, l’histoire d’un homme qui tombe amoureux de son otage

« Ce film est un mélange de plusieurs genres dit Kusturica. Je le perçois comme un drame familial poétique autour de l’amour, l’amour d’une femme, l’amour de la famille- avec, en toile de fond, la guerre et la destruction. On voit comment les destins des petites gens sont affectés. C’est ça la guerre. On n’a montré ni combats ni armées. On a juste cherché à décrire la guerre du point de vue des gens, et d’une famille en particulier »

« La vie est un miracle » est une fable politique, une parabole sur la guerre. Le souvenir de la guerre des Balkans reste encore très vivace. Et Kusturica (auquel on a par le passé reproché d’être pro-serbe…mais il est Serbe !...) ne cherche pas ici à désigner la nation qui a raison, la nation qui a tort, l’agresseur et l’agressé. Dans cette guerre-là de ce film-là, on aurait bien du mal à désigner les bons et les méchants. La jeune Sabaha, infirmière, ira aider une serbe à accoucher. Et plus tard, ce seront des docteurs serbes qui la sauveront, elle.
On pourrait qualifier le cinéma de Kusturica de truculent, cocasse, trépidant, délirant, exubérant, burlesque, foisonnant, tonitruant, assourdissant, chaotique, farfelu, excentrique, baroque, surréaliste, fantaisiste utopique… épuisant… mais ô combien vivant, jubilatoire et magnifique, lumineux et romantique, exquis et poétique ...

Dans ce film, un chat hypnotise un oiseau. Une ânesse suicidaire, par chagrin d’amour, s’installe sur la voie ferrée pour se faire écraser. Les voitures se déplacent sur des rails .Les lits volent dans des paysages d’une extraordinaire beauté. Les chevaux s’invitent à une partie d’échecs et les chats à un petit-déjeuner avec tartine de confiture. Un maire corrompu s’envoie au premier sens du terme des rails de cocaïne…

La guerre est là mais Kusturica y glisse une bonne dose d’humour, de baroque, de surréalisme.
Il croit en la vie et surtout en l’amour. .
« Je dirais que c’est un film tristement optimiste parce que Luka s’ouvre à la perspective de l’amour. Aujourd’hui tout le reste fout le camp. Sans sombrer dans le pessimisme, on doit rester réaliste face à tout ce qu’on voit. Le siècle dernier a été marqué par les conflits : pourtant, j’ai l’impression qu’il y avait plus d’espoir que maintenant. C’est comme si la mort était devenue un phénomène ordinaire et quotidien. Dans notre monde dépourvu d’utopie, nous devons nous construire notre propre utopie, parce que chaque esprit sauvé, chaque âme sauvée, nous apporte quelque chose. »
Peut-être le film le plus doux et le plus optimiste de son auteur.

C’est un film remède pour jour de déprime . Il procure du plaisir et fait croire à l’amour et à la fraternité.
« Je crois encore aux miracles ». dit Kusturica.

Avec ses rebondissements scénaristiques fréquents, sa galerie de portraits insolites, ses changements de tons… on voit pas le temps passer. Et on s’étonne de voir une situation proche de la tragédie s’ouvrir sur une comédie

NB pour les profs : Ce film a reçu cette année Le Prix de l’Education Nationale « pour son intérêt cinématographique et pédagogique et ses qualités artistiques. ». Un CD ROM pédagogique en facilite l’approche et invite à l’analyse et au débat avec les élèves.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Emir Kusturica   Mar 09 Mai 2006, 05:14

Echange qui prouve que sur ce forum, né de la censure et du bannissement généralisé, chacun peut avoir une perception différente et l'exprimer librement.

Une petite remarque cependant :

Coline :
Citation :
Et Kusturica (auquel on a par le passé reproché d’être pro-serbe…mais il est Serbe !...)

Tous les Serbes ne partageaient pas les vues de Milosevic ! Le Pen se vante d'être francais de souche, mais il n'a pas le monopole de la francité, ni celui de Jeanne d'Arc, ni des trois couleurs du drapeau francais contrairement à ce que laissent croire ses affiches.

Comme Coline, je pense que debattre de ce film est interessant.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Emir Kusturica   Mar 09 Mai 2006, 10:18

Oui, je suis d'accord. Le fait qu'il soit Serbe ne justifie pas pleinement qu'il ait soutenu Milosevic...
C'est sur un plan plus général que je me plaçais. Ce que je veux dire, c'est qu'en temps de guerre, on se sent forcément plus proche d'un camp que d'un autre et qu'on ne peut prendre du recul qu'après.
J'ai plus d'indulgence pour les prises de positions de Kusturica que pour celles de Céline en son temps...
Mais ce film, "La vie est un miracle", n'est pas un film militant pro-serbe.


Dernière édition par le Mar 09 Mai 2006, 15:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Emir Kusturica   Mar 09 Mai 2006, 10:54

pro-serbe ? Tu veux dire pro-milosevic ? Wink

C'est pourquoi j'ai donné mon sentiment, cité l'article de plume noire, d'un coté,
http://www.plume-noire.com/cinema/critiques/lavieestunmiracle.html

mais aussi cadrages
http://www.cadrage.net/films/kusturica2004.htm
qui va dans ton sens.

A partir de ces différentes argumentations, chacun pourra juger, librement.

on interprète donc différemment la partition, mais on reste en harmonie Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Emir Kusturica   Mar 09 Mai 2006, 14:59

Oui, bien sûr, je voulais dire pro-milosevic...
Et bien sûr qu'on reste en harmonie Rotko... Wink
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Emir Kusturica   Jeu 31 Mai 2007, 09:29

Le nouveau film de kusturica Promets-moi avec Marija Petronnijevic, contesté.

Citation :
la farce noire y devient étouffe chretien, la truculence vulgarité, l'incongruite platitude, et le sens du récit une litanie de scènes mal troussées et cousues de fil blanc. Le tout, bien entendu en fanfare, qui clôt l'austérité de la competition cannoise 2007 sur un rire qui fait couac.
Le monde du mardi 29 mai, p.26
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Emir Kusturica   Jeu 31 Mai 2007, 09:37

20 minutes

Citation :
"Promets-moi": le baroque Kusturica en petite forme sur la Croisette.
Emir Kusturica a déçu samedi au 60e festival de Cannes avec "Promets-moi", dernier film assez décousu du cinéaste serbe où s'enlise son imaginaire foisonnant et baroque, projeté à la veille de la cérémonie de remise de la Palme d'or.

une video
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Emir Kusturica   Mer 30 Jan 2008, 06:31

libé se paie Kusturica

début :

Citation :
Promets-moi est un film saisissant. Il vous chope par le col, vous écrase la gueule contre le mur et, tout en la cognant à coups répétés, vous hurle dans les oreilles : «Tu vas t’amuser, oui, espèce de peine à jouir ?»
Une expérience aussi désagréable qu’inoubliable

fin :

Citation :
On voit bien que c’est un ratage, une erreur, un abus momentané, parce que surnagent de belles séquences, de rares moments où l’imaginaire respire (le bain de l’enfant dans une piscine de pommes).
En fait, peut-être même que Promets-moi est un film sublime. Par exemple si l’on coupe le son et qu’on le ralentit d’un tiers. Alors, dans une salle de projection parallèle, proche mais inatteignable, se déroulerait le miracle de l’image, et le beau pictorialisme de Kusturica s’offrirait à nous, léger, humble et souriant.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Seuguh
pilier
avatar

Nombre de messages : 2575
Age : 40
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 17/05/2006

MessageSujet: Re: Emir Kusturica   Lun 04 Fév 2008, 19:39

Je m'y prends tard, mais ARTE diffuse Arizona Dream, d'Emir Kusturica, ce soir à 21h. Je ne l'ai jamais vu, je fonce !
Revenir en haut Aller en bas
berne
pilier
avatar

Nombre de messages : 2144
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Emir Kusturica   Lun 04 Fév 2008, 19:50

moi-aussi je regarde "arizona dream"que je ne connais pas Wink
Revenir en haut Aller en bas
Seuguh
pilier
avatar

Nombre de messages : 2575
Age : 40
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 17/05/2006

MessageSujet: Re: Emir Kusturica   Mar 05 Fév 2008, 09:08

Ça m'a bien plu, l'ambiance baroque de Kusturica me touche toujours autant farao
Revenir en haut Aller en bas
berne
pilier
avatar

Nombre de messages : 2144
Date d'inscription : 11/11/2006

MessageSujet: Re: Emir Kusturica   Mar 05 Fév 2008, 13:45

Seuguh a écrit:
Ça m'a bien plu, l'ambiance baroque de Kusturica me touche toujours autant farao

je n'ai pas vu le temps passer avec ces femmes déjantées et dépendantes de la lune, bien joué en plus
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Emir Kusturica   Mar 05 Fév 2008, 16:24

J'ai aussi adoré... je me demandais si c'était moi, mais j'ai ressenti beaucoup d'émotions, je vais chercher le réalisateur, un fil vous tente ?

nestor : j'ai regroupé les posts, n'hésitez pas à détailler votre plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Seuguh
pilier
avatar

Nombre de messages : 2575
Age : 40
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 17/05/2006

MessageSujet: Re: Emir Kusturica   Mar 05 Fév 2008, 21:22

Merci, nestor farao

Je dois dire, que comme d'habitude, je n'ai pas été insensible à l'utilisation de la musique (même quand Grace joue de l'accordéon, non seulement elle joue de mieux en mieux au fil du film, mais certaines scènes sont bien négociées à ce point de vue là - je veux dire de l'utilisation accordéon/cinéma -, en témoigne les musiciens mexicains dont un joue de... l'accordéon, ou bien une scène ou Grace et Axel sont sur le lit de Grace lorsqu'elle joue). De plus, nonobstant, en second lieu, j'aime beaucoup la musique de Goran Bregovic.
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Emir Kusturica   Mar 05 Fév 2008, 23:13

Je cherchais quelques infos ce soir et justement j'étais déçue enfin il faut voir plus loin, j'ai lu le fil depuis le début et je me disais que de façon générale dès que tu grattes un peu, il y a quelque chose que je n'aime pas.
C'est vrai que je ne peux pas, je ne sais pas séparer une oeuvre d'un artiste col puis je crois que je ne veux pas d'où le besoin d'avoir des infos le plus justes possible et de se faire sa propre idée.

J'ai bien aimé la musique du film aussi et je continue mes recherches.
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Emir Kusturica   Mar 05 Fév 2008, 23:15

Citation :
La musique est omniprésente dans les films de Kusturica. Après une collaboration avec Zoran Simjanović pour ses premiers films, ce sont surtout les trois films qu'il fait avec Goran Bregović qui marqueront les esprits : Le Temps des Gitans (1990), Arizona Dream (1993) et Underground (1995).

Il travaille également avec le trompettiste serbe Boban Marković et sa fanfare de 11 musiciens, de nos jours considérée comme l'une des meilleures fanfares d'Europe centrale. Depuis 1998, c'est son propre groupe le No Smoking Orchestra qui assure la musique de ses films. Il y joue de la guitare et compose une partie des morceaux.

Source wiki
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Emir Kusturica   Mar 05 Fév 2008, 23:18

Les musiques du film Arizona Dream sont d'Iggy Pop et Goran Bregovic, la musique m'a également marquée dans ce film, je n'ai pas du tout pensé à Iggy Pop, et elle m'a plu ! (détail des titres ici wiki)
Revenir en haut Aller en bas
JLNogaro
pilier
avatar

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Emir Kusturica   Jeu 07 Fév 2008, 19:31

Beaucoup aimé ce film que je n'avais pas vu non plus. A mon avis, il est à regarder plusieurs fois tant les pistes et les clés pullulent.... Pas sûr d'avoir tout saisi !
Revenir en haut Aller en bas
http://jeanlouisnogaro.zeblog.com/c-general
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Emir Kusturica   Jeu 07 Fév 2008, 19:46

une chanson de Goran Bregovic tirée d'Arizona dreams pour dire un amical bonjour à JL Nogaro Wink

attendre deux secondes et la musique part toute seule.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Seuguh
pilier
avatar

Nombre de messages : 2575
Age : 40
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 17/05/2006

MessageSujet: Re: Emir Kusturica   Mer 27 Fév 2008, 14:19

Je vais ce soir voir le petit dernier, Promise me this.
Revenir en haut Aller en bas
Razorbill
Animation


Nombre de messages : 4361
Date d'inscription : 07/10/2011

MessageSujet: LE TEMPS DES GITANS d’Emir Kusturica   Jeu 31 Mai 2012, 13:59

LE TEMPS DES GITANS d’Emir Kusturica




C’est un film fou et saoul sur les euphories, les chagrins, les
ambiguïtés du quart-monde gitan oscillant entre misère et mafia,
sordide et poésie. Un film casse-cou sur la grandeur et la damnation
des Romanichels, ce groupe errant, persécuté, dont les fripes bariolées
nous rappellent qu’ils descendent de l’Inde ancienne. Kusturica évite
tout discours socio-politique moralisant. Ses images fiévreuses nous
emportent dans une kermesse mystique, des épisodes
fantasmagoriques aux frontières du rêve. C’est ainsi que, dans ce
campement de bois et de tôle, les petites cuillères rampent et les filles
enceintes accouchent en lévitation. L’humanité montrée est parfois
inhumaine, parfois illuminée par la grâce. Farce et fable, au lyrisme
échevelé et à la violence crue, accompagnée de la musique déchirante
d’un accordéon. Le comi-tragique, ici, se mêle au cocasse,
l’attendrissant à l’épique, dans les horizons blafards du désespoir.
Jean-Luc Douin, Le Guide du Cinéma chez soi, 2002

_________________
Illusion......Tout n'est qu'illusion.....Adios....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Emir Kusturica   

Revenir en haut Aller en bas
 
Emir Kusturica
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recrutement Maîtres Assistants Université Emir Abdelkader Constantine
» c'est urgent? (conseils pour l'achat de livres)
» Aspirant Ali ABD-EL-KADER 7è RTA MPLF 1949
» De l'humour ou du regret pour notre jeunesse?!!
» Abd El-Kader Education Project

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: SPECTACLES :: Ecrans: cinéma et télévision-
Sauter vers: