Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Elvire Murail (a.k.a. Moka)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Titania
pilier
avatar

Nombre de messages : 55
Age : 33
Date d'inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Elvire Murail (a.k.a. Moka)   Dim 25 Oct 2009, 09:41

Elvire Murail est une auteure française de livres pour adultes et surtout enfants (notamment sous le pseudonyme de Moka).

Ses romans jeunesse sont très variés : policier, fantastique, histoires d'adolescents...
En vrac (liste non exhaustive) :
- Jeu mortel
- Derrière la porte
- Le petit cœur brisé
- La marque du diable
- Golem (en collaboration avec son frère Lorris et sa sœur Marie-Aude, également auteurs jeunesse)

De quoi ravir les jeunes lecteurs (et même les moins jeunes ! Razz )
Revenir en haut Aller en bas
Kervinia
pilier
avatar

Nombre de messages : 3822
Age : 29
Localisation : Seine-et-Marne
Date d'inscription : 04/04/2010

MessageSujet: Re: Elvire Murail (a.k.a. Moka)   Jeu 29 Déc 2011, 13:12

C'est tout ce qu'il y a sur ma Moka chérie ??? affraid
Elle a beaucoup marqué mon adolescence, et aujourd'hui encore, je trouve qu'elle écrit admirablement bien.

En août, j'ai relu deux de ces romans : Le petit cœur brisé et La Chambre du pendu.



Quatrième de couverture
La vie a commencé de façon plutôt tragique pour Mélaine : à un an, elle a perdu ses parents. A quatre ans, son grand-père. Et aujourd'hui qu'elle a quinze ans, c'est sa grand-mère, Clarisse d'Avillon-Faucher, qui vient de mourir. Elle a toujours été seule et négligée, elle s'est toujours trouvée laide et inutile.
Mais, en quelques jours, tout bascule.
D'abord Mélaine hérite de la maison et de la fortune de sa grand-mère. Ensuite, elle est recueillie par deux vieilles cousines excentriques, Heidi et Gretchen, qui ont fait quatre fois le tour du monde comme photographes, et qui décident de la retirer de son collège chic et coincé pour lui apprendre elles-mêmes à nager, à manger des hamburgers, à dessiner les chats et à calculer l'éloignement des étoiles.
Enfin, dans l'un des albums photos de sa grand-mère, Mélaine découvre le portrait d'une petite fille inconnue qui porte au cou un médaillon en forme de cœur. Or Mélaine a hérité de sa grand-mère un pendentif... en forme de cœur, cabossé et brisé.
Qui est la petite fille ? Qu'est-il arrivé au médaillon pour qu'il soit si abîmé ? Pour l'apprendre, Mélaine va devoir déterrer les sombres histoires de sa famille et affronter voleurs, assassin, et autres fantômes du passé.

Mon avis
Moka, c'est le genre d'auteur qu'on adore petit et qu'on continue à admirer lorsqu'on devient adulte (enfin, pour ma part, je suis plus une "adulescente" qu'une adulte, mais passons =P). Le petit cœur brisé s'adresse plus particulièrement aux adolescents à partir de 12 ans, mais l'écriture est si soignée et le talent si indéniablement présent que ce roman continue de nous séduire bien des années après. Les personnages hauts en couleur ne sont pas non plus étranger au charme de ce petit roman.

Extrait
Au petit-déjeuner, Mélaine demanda qu'on lui parle de sa maman. En fait, les deux sœurs avaient peu d'information. Elles ne fréquentaient guère la famille, en dehors des enterrements... Louise ne s'entendait pas avec sa mère et était partie très tôt. Elle s'était mariée, assez tardivement, avec Philippe Courrières. D'où il sortait, celui-là, on ne savait pas. Et puis, il y avait eu ce tragique accident de voiture...
- On meurt jeunes dans cette famille, soupira Heidi. Ton grand-père... Crise cardiaque. Et Clarisse... Rupture d'anévrisme à soixante-huit ans, c'est dur.
- Je n'ai pas l'intention de mourir jeune, dit Gretchen. Et d'ailleurs, ce vieux salo... le grand-oncle Victor, il est mort à quatre-vingts ans passés ! La méchanceté, ça conserve !
- Tu as toutes tes chances, dans ce cas, répondit Heidi.
Revenir en haut Aller en bas
Kervinia
pilier
avatar

Nombre de messages : 3822
Age : 29
Localisation : Seine-et-Marne
Date d'inscription : 04/04/2010

MessageSujet: Re: Elvire Murail (a.k.a. Moka)   Jeu 29 Déc 2011, 13:16



Quatrième de couverture
Lord Terence Dunlevy est beau, riche, érudit et... claustromane : il éprouve un besoin maladif de vivre enfermé. Une maladie bien commode pour justifier l'égoïsme, le confort et la vanité de son existence. Aussi, le jour où son psychanalyste lui annonce qu'il est guéri, Lord Dunlevy se permet d'en douter.
Mais ce même jour, l'un des vieux membres de son club lui fait cadeau de la maison dont il vient d'hériter dans le sud de la France - cette noble pratique est courante entre lords - et lui suggère d'y partir se changer les idées. Il accepte. Par défi. Le mas de la Gasparine est une immense bâtisse en pierre de taille qui donne sur un panorama splendide : l'enfer du claustromane. Les villageois appellent la demeure "la maison du pendu", puis se taisent.
Quels terribles secrets recèle le mas de la Gasparine ? Pour l'apprendre, Lord Dunlevy devra abattre quelques murs, enfoncer quelques portes pas toutes ouvertes, briser quelques résistances ainsi que la glace entre lui et une jolie provençale nommée Adrienne...

Mon avis

Pour la petite anecdote, j'ai gagné ce roman en 5e, à la fin de l'année, car j'avais eu trois fois "félicitations" au conseil de classe. Au début, je m'étais dit "bouerk ! c'est quoi, cette couverture ?", et de fait, je trouve que les couvertures des romans de Moka ne sont pas vraiment attirantes. xD Et j'avais peur que ce soit un livre effrayant - à l'époque, j'étais particulièrement trouillarde, et tout ce qui pouvait me faire penser à la mort me glaçait jusqu'à l'os.
En fait, non seulement ce livre n'est pas effrayant, mais en plus il y a beaucoup d'humour. De plus, Moka nous offre des personnages hauts en couleur, comme elle seule en a le secret, bien servis par une écriture irréprochable. Une lecture que je vous recommande donc, même si vous avez passé l'âge de lire des "Médium" de L'Ecole des loisirs, tant le talent de Moka transcende la question des générations de lecteurs.

Extrait
Lord Cartwright appela le serveur pour qu'il leur apporte deux verres de sherry double cream.
- Sérieusement... reprit Lord Cartwright. Ça vous fera sûrement du bien, un peu d'exercice en plein air. Vous êtes blême et maigre.
- Mon teint de pêche ne supporte pas le soleil et je fais de la gymnastique tous les matins.
- Ah oui ? Dans quel livre ?
- Pas du tout. Je le fais vraiment. Et puis, ma seule maison de campagne est à l'est du Loch Ness et c'est un château délabré totalement déprimant. Vous voulez que je rechute ?
- J'ai exactement ce qu'il vous faut, dit Lord Cartwright.
- N'essayez pas de me soigner, s'il vous plaît. Mon psychiatre a essayé, lui aussi, et malheureusement, il a réussi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elvire Murail (a.k.a. Moka)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elvire Murail (a.k.a. Moka)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marie-Aude Murail en 6ème
» Oh Boy, Murail
» ANNIVERSAIRE DE NOTRE SUPER ELVIRE
» Valeurs nutritionnelles, photos & infos
» Mokas aux Petits Bruns sans cuisson (VGL)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Littérature jeunesse-
Sauter vers: