Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le photojournalisme de guerre peut-il être une forme d’art ?

Aller en bas 
AuteurMessage
cleo
pilier
avatar

Nombre de messages : 3890
Age : 35
Localisation : chez Jeanne........
Date d'inscription : 28/03/2009

MessageSujet: Le photojournalisme de guerre peut-il être une forme d’art ?   Dim 25 Oct 2009, 12:47

Le photojournalisme de guerre peut-il être une forme d’art ?

Citation :
Deux expositions sur le photojournalisme en Iran (Monnaie de Paris) et en Afghanistan (musée de l’Armée) reposentl’épineuse question du rapport parfois ambigu entre reportage de guerre et démarche artistique. Voici les points de vue très différents de deux professionnels.
Contre
Ce n’est pas au photographe de décider. Le photojournaliste fait un travail de témoignage, de documentariste. Je ne pense pas que Robert Capa se sentait artiste au moment où il photographiait Omaha Beach en 1944, ni que Gilles Caron avait autre chose en tête que d’informer le monde sur l’état du Biafra en 1968. Mais si l’on parle de leur sens inné du cadrage et qu’on y voit une oeuvre d’art, je n’y vois pas d’inconvénient. Si, avec le temps, il se dégage quelque chose de solennel et d’artistique du travail d’un photographe, c’est aux autres de le proclamer. Quand un photographe entre dans la mémoire collective, alors nous pouvons peut-être commencer à reconnaître qu’il devient un grand artiste. Mais le fait que des images terribles soient transformées en pietà me paraît troublant. Françoise de Mulder, dont certaines des photographies sont devenues des icônes, ne s’est jamais projetée, me semble-t-il, dans une perspective purement artistique. J’ai toujours trouvé malsain que l’on puisse témoigner de la misère dans le but avoué de créer une oeuvre d’art. Le photojournalisme a une éthique que certains voudraient oublier, mais ne rime pas avec cynisme. Faut-il, pour pouvoir rendre compte d’une actualité, « bidouiller les images », en brûlant les négatifs ou en faisant des photos tordues ? C’est un problème de déontologie. À quoi sert l’image ? Qu’un photojournaliste se déclare ouvertement artiste et se détache du journalisme, pourquoi pas ? C’est ce que font certains photoreporters, mais suffit-il de changer de format ou d’écrire sur les images pour s’autoproclamer artiste ? Aujourd’hui, il faudrait que tout devienne de l’art. Le photoreporter peint la réalité avec la nécessité impérieuse de la respecter, de la transcrire le plus fidèlement possible. Ce qu’a toujours fait Henri Cartier-Bresson, et cela ne l’a pas empêché de devenir un très grand artiste.
Noël Quidu, photographe de guerre, agence Gamma

Pour
Il y a des photographes qui sont des artistes. Pourquoi n’y aurait-il pas des photojournalistes qui seraient des artistes ? Si l’on estime, comme c’est mon cas, qu’un artiste est quelqu’un qui interroge la société et le monde en trouvant la forme pertinente, certains photojournalistes sont des artistes. Et ce, bien que le terme ne corresponde plus à une fonction professionnelle qui fut dominante durant plus d’un demi-siècle, dans la presse et grâce à elle. Actuellement, les glissements s’opèrent en tous sens : venus du photojournalisme, des auteurs investissent le champ de l’art contemporain par leurs modes de présentation quand des artistes utilisant la photographie s’attaquent à des questions traditionnellement « réservées » au domaine de l’information. Un Denis Darzacq, qui réalise des commandes pour la presse, développe son travail personnel, lié à des questions sociales, pour se situer dans le milieu de l’art. Et il est pertinent. Et l’on retrouve ainsi un Mathieu Pernot ou un Anders Petersen dans les collections du Centre Pompidou. Ce qui me semble cohérent. Gilles Peress, Stanley Greene ou Susan Meiselas, qui viennent du photojournalisme, poursuivent une réflexion d’artistes concernés. Je suis aussi convaincu par leur démarche que je le suis peu par celle de Luc Delahaye, l’un des plus brillants photojournalistes de sa génération qui, lorsqu’il s’est autoproclamé « artiste », a produit des tirages monumentaux et a réhabilité une peinture d’histoire qui ne me semble pas avoir de sens aujourd’hui. Il ne s’agit pas de juger des images à l’aune des éventuelles qualités esthétiques ou d’une conception du « beau ». Le photojournalisme a produit des icônes bien plus que des oeuvres d’art. Aujourd’hui, parmi les photographes qui s’intéressent à l’image d’actualité, il y a les artistes. Ils appuient là où ça fait mal. Et ils parlent fort.
Christian Caujolle, fondateur de l’agence et de la galerie VU

Et vous qu'en pensez-vous ?
http://www.les-cercles.fr/arts/photo/photo-documentaire/1099:338-le-photojournalisme-de-guerre-peut-il-etre-une-forme-d-art

_________________
"La vie est comme tout tableau: pour sembler belle, elle a besoin d'être vue à distance." Gustave Flaubert

« L'étonnement est à l'origine de la connaissance : celui qui cesse de s'étonner pourrait bien cesser de savoir » E.Gombrich
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Le photojournalisme de guerre peut-il être une forme d’art ?   Dim 25 Oct 2009, 16:36

Cleo a écrit:
le fait que des images terribles soient transformées en pietà me paraît troublant. Françoise de Mulder, dont certaines des photographies sont devenues des icônes, ne s’est jamais projetée, me semble-t-il, dans une perspective purement artistique. J’ai toujours trouvé malsain que l’on puisse témoigner de la misère dans le but avoué de créer une oeuvre d’art
.

C'est souvent l'artiste qui s'inspirant d'une photo prise d'un fait divers, crée une oeuvre d'art qui a une portée plus grande que le fait initial :
je pense en particulier à Pascal Convert.

On pourrait s'interesser à des photos de Bettina Rheims ou plus avant à celle de Robert Capa, qui sont recomposées.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
cleo
pilier
avatar

Nombre de messages : 3890
Age : 35
Localisation : chez Jeanne........
Date d'inscription : 28/03/2009

MessageSujet: Re: Le photojournalisme de guerre peut-il être une forme d’art ?   Dim 25 Oct 2009, 17:09

En lisant cet article dans mon (cher) Connaissance des Arts, je pensais à la célèbre photo prise en 1989



Citation :
L’Homme de Tian’anmen, Tank man (l’Homme au tank) ou encore The Unknown Rebel (Le Rebelle inconnu) est le surnom de l'homme resté anonyme, mais mondialement célèbre, qui fut filmé et photographié alors qu'il s'efforçait de bloquer la progression d'une colonne d'au moins 17 chars de l'Armée populaire de libération lors des manifestations de la place Tian'anmen, en 1989, en République populaire de Chine.

La photographie de la scène, prise par Jeff Widener de l'Associated Press, a fait la une de nombreux journaux et magazines à l'époque.

Le monde entier fut frappé par cette scène de ce char tentant vainement de contourner l'inconnu. L'image de l'incident est couramment utilisée pour symboliser le courage et la force de la non violence face à la répression armée, ainsi que la lutte pour la démocratie.
wikipedia

Est-ce de l'art? Le photographe a pris sur le vif l'événement. Il savait bien la portée émotionnelle de son cliché mais après? L'art recherche aussi à susciter des sentiments. Il est souvent porté à dénoncer.
Dans cet exemple, n'est pas pas plus tôt un témoignage historique?
Je m'interroge. scratch
L'instant bien choisi pour prendre la photo m'incline à penser qu'il s'agit de l'art.
Bref, je suis partagée.

_________________
"La vie est comme tout tableau: pour sembler belle, elle a besoin d'être vue à distance." Gustave Flaubert

« L'étonnement est à l'origine de la connaissance : celui qui cesse de s'étonner pourrait bien cesser de savoir » E.Gombrich
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Le photojournalisme de guerre peut-il être une forme d’art ?   Dim 25 Oct 2009, 17:47

la portée devient universelle, une fois le contexte oublié




vois sur ces sujets ce blog pour l'histoire du soldat republicain espagnol tué en plein élan.



Citation :
La fameuse photographie "Mort d'un soldat espagnol" réalisée par Capa en 1936, serait, selon la revue italienne Fotografia Italiana parue en mai 1971, une mort simulée, un acte joué, une mise en scène...preuve à l'appui. Le journal publia la suite, supposée, du reportage, avec le soldat « ressuscité ». A moins que ces photographies soient celles qui ont précédé celle que nous connaissons ! Si les clichés d’un roll film sont numérotés, il n’en est pas de même des tirages.

Si « La mort du soldat espagnol » parait pour certains douteuse, l'autre grand reportage qui fit de Capa l’archétype du reporter de guerre, fut réalisé lors du débarquement des armées alliées en 1944 en Normandie. Ses prises de vues sur le vif, au coude à coude avec les marines, esquivant les rafales de mitrailleuses et les mines flottantes est un modèle du genre. La bravoure des soldats, le carnage subi, l'ambiance de fin du monde furent restitués d'une façon véridique. Sur la majorité des photographies, Capa est en face des fantassins alliés qui débarquaient, tournant le dos aux tireurs ennemis.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
renaissance
neophyte
avatar

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 21/12/2009

MessageSujet: Re: Le photojournalisme de guerre peut-il être une forme d’art ?   Mer 23 Déc 2009, 20:13

Photo prise su le vif ou montage ? le doute est permis
L'art c'est effectivement ressentir mais quand l'oeuvre en devient intemporelle on peut aussi parler d'art .
La photo de la jeune réfugiée afghane pour géo en est un bel exemple.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Le photojournalisme de guerre peut-il être une forme d’art ?   Mer 23 Déc 2009, 20:36

celle-ci ?


clic !

En 1985, la photo de la jeune réfugiée afghane, avec ses yeux verts étincelants, a fait la une du magazine National Geographic.

Aujourd'hui, cette femme sans nom dont la photo de jeunesse est devenue un symbole de dignité, de résistance et de survie en temps de guerre, a été retrouvée.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
renaissance
neophyte
avatar

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 21/12/2009

MessageSujet: Re: Le photojournalisme de guerre peut-il être une forme d’art ?   Sam 26 Déc 2009, 19:10

C'est bien celle là
Revenir en haut Aller en bas
henri
habitué(e)
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 24/10/2010

MessageSujet: Re: Le photojournalisme de guerre peut-il être une forme d’art ?   Dim 24 Oct 2010, 13:24

bonjour,

voici un article sur la question : le photo journalisme peut il produire de la photographie d'art ?
photo art et journalisme

avec un exemple d une exposition photo produite par un photo-journaliste ici :
Expo photo sur la Guinée

Perso, je trouve cela magnifique. Peut etre aussi par ce que ca ne raconte pas la guerre...

Revenir en haut Aller en bas
bou56
neophyte
avatar

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 09/11/2010

MessageSujet: Re: Le photojournalisme de guerre peut-il être une forme d’art ?   Lun 15 Nov 2010, 09:28

Bonjour,

je suis actuellement en Master 1 . Je voulais faire mon mémoire sur l'esthétisme et le beau des photojournalistes mais je n arrive pas a trouver de plan ou de problématique clair.Je fais un petit blocage Smile
Si vous pouviez m'aider .
Merci beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
henri
habitué(e)
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 24/10/2010

MessageSujet: Re: Le photojournalisme de guerre peut-il être une forme d’art ?   Lun 15 Nov 2010, 10:57

Pour moi, il y a 2 problématiques ( non exhaustif bien sur ) :

montrer les conséquences de conflit, misère et autres cotés noirs de notre monde peut il entrer dans le beau et l'esthétique. N'est ce pas déplacé et incongru, voire irrespectueux pour ceux qui en souffrent ?


Les photojournalistes veulent ils entrer dans cette recherche de l'esthétique et du beau ?

Qu avez vous entrevu de votre coté ?

bon courage pour votre mémoire.
Revenir en haut Aller en bas
bou56
neophyte
avatar

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 09/11/2010

MessageSujet: Re: Le photojournalisme de guerre peut-il être une forme d’art ?   Lun 15 Nov 2010, 12:37

Les problématiques auxquels j avais pensé se rapproche de ces problématiques. Sinon j 'avais pensé aussi a Quels sont les influences artistiques que l'on peut retrouver dans les photographies de guerre? mais beaucoup de mal a trouver des livres et des thèses.
En plus de mon souci de problématique c'est surtout faire un plan parce que je trouve pas beaucoup livres qui traite de ce sujet. Et je n'arrive pas a me lancé scratch

Merci beaucoup pour votre réponse. Happy
Revenir en haut Aller en bas
Gilles
pilier


Nombre de messages : 410
Date d'inscription : 13/11/2010

MessageSujet: Re: Le photojournalisme de guerre peut-il être une forme d’art ?   Mer 17 Nov 2010, 21:45

bou56 a écrit:
[…] j'avais pensé aussi à Quelles sont les influences artistiques que l'on peut retrouver dans les photographies de guerre ?
Je doute que le photographe de guerre ait le temps de penser à prendre une photo « à la manière de », dans le feu de l'action, sauf si bien sûr il truque… je veux dire compose… sa photo. J'ai lu quelque part que certains d'entre eux placent des peluches auprès des corps des enfants tués, pour augmenter l'impact de la photo et en obtenir un meilleur prix ; pendant la deuxième Guerre Mondiale, un photographe plaçait une bouteille de Coca-Cola près des corps des soldats Américains tués.

Bref, on pourrait peut-être parler d'influence dans le sens où les photographes ne cherchent plus à atténuer l'atrocité des images, d'une part, mais doivent faire des compromis car les éditeurs des magazines jugent leurs lecteurs incapables de supporter la vue de membres arrachés, etc., d'autre part. Tu peux chercher du côté de la Buchenwald Gallery* de Lee Miller et comparer avec les photos d'actualités. À mon avis elle a eu une influence certaine sur les photographes de guerre bien que ses photos ne soient pas des photos de combats.

* Avertissement : images pénibles.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Le photojournalisme de guerre peut-il être une forme d’art ?   Jeu 24 Fév 2011, 16:08



Horst Faas, 50 ans de photojournalisme

Editions du Chêne.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
FrançoisG
pilier
avatar

Nombre de messages : 91
Localisation : Dans ma maison au calme
Date d'inscription : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Le photojournalisme de guerre peut-il être une forme d’art ?   Jeu 24 Fév 2011, 18:46

Bien sûr que c'est de l'art, au même titre que les autres expressions photographiques.
Revenir en haut Aller en bas
Adalbert
habitué(e)
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 01/03/2011

MessageSujet: Re: Le photojournalisme de guerre peut-il être une forme d’art ?   Mar 01 Mar 2011, 09:04

C'est évidemment de l'art, comment pourrait-it simplement en être autrement ?
J'essaie de comprendre ce qui peut vous amener à penser qu'une photographie de "guerre" ne peut pas être de l'art.
Tout d'abord, qu'entendez-vous par "guerre" et qu'entendez-vous par "art" ?
Guerre = Morts ? Non, parce que la photo prise sur la place Tian'anmen est clairement une photo de guerre, et je doute que vous la considériez comme un simple cliché pris à la va-vite par la fenêtre d'un grenier. Et c'est tout aussi clairement de l'art.
Tout comme ce blog en or choisi au hasard est lui-même, dans une autre mesure, de l'art.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Le photojournalisme de guerre peut-il être une forme d’art ?   Dim 17 Avr 2011, 10:09


Sur ce sujet du photojournalisme une page interessante, avec des entretiens à écouter.

Le photojournalisme a-t-il un avenir en dehors de la presse ? Depuis les années 2000, la profession se lamente du sort qui lui est réservé. Coup sur coup, elle a essuyé deux attaques : le numérique et la crise financière. Concurrencés par des banques d’images à bas prix, les « microstocks », et les reporters amateurs, les photojournalistes ont perdu le terrain de la presse.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Le photojournalisme de guerre peut-il être une forme d’art ?   Ven 16 Nov 2012, 08:19



CLIQUEZ sur un portfolio des photographes de l'actualité


224 p. chez Marval
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Sapho
pilier
avatar

Nombre de messages : 3529
Age : 73
Localisation : Brabant Wallon
Date d'inscription : 03/08/2012

MessageSujet: Re: Le photojournalisme de guerre peut-il être une forme d’art ?   Ven 16 Nov 2012, 14:18

Les photographes de guerres peuvent aussi avoir de l'HUMOUR






super super super
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le photojournalisme de guerre peut-il être une forme d’art ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le photojournalisme de guerre peut-il être une forme d’art ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» COMMENT ÉVITER LA GUERRE MONDIALE
» Tirer les leçons du passé
» un famillier peut t'il être un objet ?
» Est-ce qu'une guerre peut être juste ?
» Garder ces notes ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: IMAGES :: Photographies-
Sauter vers: