Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Michel Houellebecq

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
ice
pilier
avatar

Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Michel Houellebecq   Sam 13 Mai 2006, 17:19




Bon l'histoire en gros: l'autobiographie de Daniel 1 humoriste cynique lu et analysé par un certain Daniel 25. Je ne peux vous en dévoiler plus sur l'histoire de ce livre, cela gâcherait le plaisir.
Ce livre m'a plu et est très agréable à lire. La thèse du livre : le dépassement de l'homme: dépasser une "espèce" humaine en "voie de disparition" . Houellebecq parle de la fin triste et nécessaire de l'espèce principale : l'espèce humaine, et de sa renaissance dans une nouvelle espèce, "néo-humaine". ( comment amélorier l'homme par la science et la technique ). N'y voyez pas une reconnaissance ou apologie des raéliens, dont il est question dans cette oeuvre; vous verrez que le personnage (auteur) a un regard plutôt décalé vis à vis de cela, cette "pseudo religion" sert de prétexte à sa thèse je pense, du moins je le vois ainsi. Autre thème qui se pose : l'amour
Se cantonne t-il juste au physique( dégradation du corps opposé à la jeunesse), peut-on aimer comme on aime son chien?( ici Fox). Vision assez pessimiste je trouve de l'amour, très triste.
Voilà voilà, j'espère que je vous ai fais un topo assez clair de l'oeuvre (je ne suis pas très douée pour cela je l'avoue.)

En espèrant que cela vous donnera envie de le lire malgré les critiques virulentes qu'il y a pu avoir.




Ps: je n'ai pas trouvé l'oeuvre aussi brancher sexe comme il a été ditdans diverses critiques. Je trouve que Vian dans j'irai cracher sur vos tombes est plus virulent Happy, en revanche Plateforme que je vais entamer risque de l'être.
Revenir en haut Aller en bas
ice
pilier
avatar

Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Sam 13 Mai 2006, 17:20



Michel est quadragénaire et célibataire. Il organise des expositions à Paris et coule une vie tranquille, morne et dénuée d'exhaltation. A la mort de son père, Michel va décider d'employer un peu de son temps et de son argent à un voyage organisé en Thaïlande qui en quelque sorte va bouleverser sa petite existence.
aaaahhhhh j'ai A-D-O-R-E Mr.
Ce livre est touchant de vérité, que l'on aime ou pas Houellebecq, il touche a des sujets tabous. Certes sa façon de réagir est provocatrice, ce qui fait que l'on aime ou pas. Mais c'est de là que résulte son génie, et qui peut gener le lecteur. Dans Plateformes Houellebecq nous peint la réalité telle qu'elle est, de façon clair et intelligible.
Derrière le thème de la prostitution et de la religion, on a en toile de fond une histoitre d'amour quasi feur bleu quelques part qui contraste avec la causticité du personnage. Une phrase que je retiens de ce livre:
« Vivre sans lecture, c’est dangereux, il faut se contenter de la vie, ça peut amener a prendre des risques »

Pour finir je trouve que le roman est très pessimiste, et nous invite une fois de plus à réfléchir :a lire:


Ps : j'ai entamé du même auteur la biographie de HP Lovecraft
Revenir en haut Aller en bas
ice
pilier
avatar

Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Sam 13 Mai 2006, 17:20




j'ai dévoré ce livre !!Une fois de plus Houellebecq nous donne une vision cynique et très pessimiste de la société.
Un informaticien la trentaine, vivant seul et qui possède une vie extrêmement banal voire sans intérêt se retrouve en voyage d'affaire avec un collègue qui lui-même est un pauvre gars au physique ingrat et toujours puceau. ( obsédés et malchanceux), et qui grâce a son collègues va perdre ses dernières illusions.

Au travers de ces deux personnages on se rend compte de la pression sociale pousse à divers comportements, chacun doit montrer ses prouesse ou réussites ( sociales, sexuelles) Chacun "lutte".
Je conseille ce livre pour ceux qui serait fâcher avec Houellebecq. Wink
Revenir en haut Aller en bas
ice
pilier
avatar

Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Sam 13 Mai 2006, 17:29



Michel a découvert l'univers de Lovecraft à 16 ans. Dans ce livre Michel montre les diverses approches des oeuvres de Lovecraft., il analyse son voyage à New-York et son racisme exacerbé.
C'zest un très bel hommage qu'à ce monstre de la littérature.
Revenir en haut Aller en bas
sinon
pilier


Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Sam 13 Mai 2006, 21:27

Tout comme Inès_Tenso, le côté cynique de Houellebecq me déplait un peu. Même si je lui reconnais un certain talent.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Dim 14 Mai 2006, 06:18

j'ai seulement lu quelques pages de plate-forme parues dans le journal lemonde. Autour d'une table des "touristes" conversaient de banalités et autres mais des indications sur leurs veritables motivations de "touristes" transparaissaient, presqu'à leur insu. Ce devoilement, decryptage qui nettoyait l'hypocrisie à la lessive Saint-Marc était assez plaisant. Mais je suis resté réticent sur le thème et le decapage cynique.

De temps en temps des proches me vantent Houellebecque. Je n'ai pas franchi le pas. On m'avait prêté les particules elementaires, juste le temps d'un week end, mais faute de temps et de disponibilité d'esprit, je n'avais pu que le feuilleter. En gros je n'avais pas été conquis.

je suis resté sur ces deux impressions. Je retenterai l'experience avec un autre livre, sans doute celui sur lovecraft que tu conseilles ice-in-my-eyes. En tout cas tu as bien fait de soulever ce lièvre Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
swallow
pilier
avatar

Nombre de messages : 820
Localisation : Espagne
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Dim 14 Mai 2006, 09:15

J´avais hâte que quelqu´un nous fasse un petit compte-rendu de Houellebecq sur ce Forum. Pas JUSTE sur un seul de ses livres, mais exactement comme le fait ICE-in-my-eyes, survolant plusieurs oeuvres de l´auteur, et pouvant ainsi déjà nous en offrir une vision plus globale, complète et évolutive. Merci donc ICE-IN-MY-ICE, en plus tu indiques la porte d´accès, à tous ceux (dont je fais partie) qui sont un peu réticents à ce genre de litterature car nous redoutons son ton cynique et désabusé.
Michel Houellebecq manquait vraiment ici, et ICE y a remedié. L´edifice que nous construisons sur GDS risque d être très harmonieux.
Revenir en haut Aller en bas
ice
pilier
avatar

Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Dim 14 Mai 2006, 15:45

merci pour vos impressions Wink je pense que nous sommes tous orientés vers un style de lectures. De toutes façons il ne faut jamais se forcer à lire une oeuvre qui ne nous tente pas.
Bientôt je vous ferai la critique du livre Les particules élémentaires
Revenir en haut Aller en bas
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Dim 14 Mai 2006, 17:52

ice-in-my-eyes a écrit:
merci pour vos impressions Wink je pense que nous sommes tous orientés vers un style de lectures. De toutes façons il ne faut jamais se forcer à lire une oeuvre qui ne nous tente pas.
Bientôt je vous ferai la critique du livre Les particules élémentaires

La totale quoi!... Happy Merci ice-in-my-eyes.
Revenir en haut Aller en bas
annie
neophyte
avatar

Nombre de messages : 7
Localisation : Damas/Syrie
Date d'inscription : 11/05/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Dim 14 Mai 2006, 21:45

Citation :
merci pour vos impressions je pense que nous sommes tous orientés vers un style de lectures. De toutes façons il ne faut jamais se forcer à lire une oeuvre qui ne nous tente pas.
Bientôt je vous ferai la critique du livre Les particules élémentaires

Je l'ai lu (les particules élémenaires à moins que ce ne soit plateforme) et je l'ai oublié et je sais que je n'aime pas Houllebecq à cause de son aspect glauque.
Je me cantonne dans le XIXe siècle encore que maintenant, je ne lise pas de littérature. Pas le temps. Ou des ouvrages de politique.
Revenir en haut Aller en bas
swallow
pilier
avatar

Nombre de messages : 820
Localisation : Espagne
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: L´epreuve du temps.   Mar 16 Mai 2006, 15:28

Ah oui Annie! on peut d´ailleurs profiter du Forum pour restituer un peu de cohérence à l´horizon litteraire, arrêter de se laisser ( telles les librairies) envahir par tous ces romans à la mode qui ne tiennent qu`à force de publicité ( marketing des maisons d´editions) emissions et autres operations de lancement, comme un produit de lessive ou une nouvelle star!
J´ai un faible pour ce qui résiste au temps, et aux toquades. Je me mefie de ce qui est lu principalement par ce que tout le monde en parle. Je ne suis pas de ces troupeaux.
Revenir en haut Aller en bas
swallow
pilier
avatar

Nombre de messages : 820
Localisation : Espagne
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: PROUST   Mer 17 Mai 2006, 08:01

Ce serait une bonne idée Annie que tu ouvres un 1 NOUVEAU chapitre sur cet auteur français, car je crois bien que PROUST n´a pas encore son fil ici. Je n´ai encore rien lu de lui, de manière intregrale, idem pour "EL QUIJOTE" et tant d´autres oeuvres fondamentales... Mais que veux-tu, maintenant avec cette mode du courrier electronique, des Forums et des Blogs, me voilà partie sur ce genre de lectures qui prend pas mal de temps. On lit de + en + sur nos ecrans, c´est le XXI s. Amen!
Revenir en haut Aller en bas
Seuguh
pilier
avatar

Nombre de messages : 2575
Age : 41
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 17/05/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mer 17 Mai 2006, 12:26

Bonjour à tous Smile

C'est juste pour reparler un peu de La Possibilité d'une île, d'après moi le thème majeur du bouquin, ce serait plutôt le veillissement. Bon c'est vrai qu'il y a un petit côté science-fiction et que l'amour y est omniprésent, mais surtout à travers le prisme - pense-je - de la dégradation du corps. Enfin c'est à lire, même si pour ceux qui n'ont jamais lu Houellebecq, je conseillerais plutôt Extension du domaine de la lutte.
Revenir en haut Aller en bas
swallow
pilier
avatar

Nombre de messages : 820
Localisation : Espagne
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mer 17 Mai 2006, 19:16

Bonsoir Seuguh, et bienvenue susr GDS.
ICE et toi êtes d´accord pour nous conseiller "L´Extension du domaine de la lutte "pour aborder Houellebecq, et comme première lecture. Il doit donc y avoir de serieuses raisons pour commencer par là. Lesquelles?? Car vous semblez tous les 2 bien connaître cet auteur.
Revenir en haut Aller en bas
ice
pilier
avatar

Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mer 17 Mai 2006, 20:12

c'est beaucoup dire que de connaître l'auteur lol, mais j'avoue que je conseille pour ceux n'ayant jamais lu Houellebecq de commencer par "Extension...."Car l'oeuvre contrairement aux autres n'est pas à caractères sexuelles ( euh je ne sais pas si je m'exprime bien lol) et le sujet abordé est moins délicat. Et quelques part on peut se reconnaître au travers de spersonnages J'avoue que c'est difficile car il diffère ( je trouve) des deux autres) Bien sur vous pouvez entamer le biographie de Lovecraft, qui vous rendra compte du style de l'auteur afin de commencer doucement vers ses autres écrits.
Revenir en haut Aller en bas
ice
pilier
avatar

Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mer 17 Mai 2006, 20:29

Michel Houellebecq naît le 26 février 1958 à La Réunion. Son père, guide de haute montagne, et sa mère, médecin anesthésiste, se désintéressent très vite de son existence. Une demi-soeur naît quatre ans après lui. A six ans, il est confié à sa grand'mère paternelle, qui est communiste et dont il a adopté le nom comme pseudonyme. Il vit à Dicy (Yonne), puis à Crécy-la-Chapelle. Interne au lycée Henri Moissan de Meaux ;déjà ses camarades sentaient qu'il avait une capacité de réflexion et une puissance d'analyse, un recul sur les évènements tout à fait exceptionnels pour un garçon de son âge. On le surnommait " Einstein.
A seize ans, il découvre Lovecraft, se retrouve sans doute dans cette phrase "Je ne participe jamais à ce qui m'entoure, je ne suis nulle part à ma place.»
Pendant sept ans, il suit les classes préparatoires aux grandes écoles. En 1975, il s'inscrit à l'école supérieure d'agronomie.

Sa grand'mère meurt en 1978. En 1980, il obtient son diplôme d'ingénieur agronome; il épouse la même année la cousine de son meilleur ami. Commence alors pour lui une période de chômage. Son fils Etienne naît en 1981. A la suite de son divorce, une dépression le conduit à faire plusieurs séjours en milieu psychiatrique.

Sa carrière littéraire commence dès l'âge de vingt ans, âge auquel il commence à fréquenter différents cercles poétiques. En 1985, il rencontre Michel Bulteau, directeur de la Nouvelle Revue de Paris, qui, le premier, publie ses poèmes; c'est le début d'une amitié indéfectible. Ce dernier lui propose également de participer à la collection des Infréquentables qu'il a créée aux éditions du Rocher. C'est ainsi que Michel Houellebecq publie en 1991 la biographie de Howard P. Lovecraft, "Contre le monde, contre la vie". Il intègre l'Assemblée Nationale en tant que secrétaire administratif. La même année paraît "Rester vivant" aux éditions de la Différence, puis chez le même éditeur, en 1992, le premier recueil de poèmes : "La Poursuite du bonheur", qui obtient le prix Tristan Tzara. Il fait la connaissance de Marie-Pierre Gauthier.

En 1994, Maurice Nadeau édite "Extension du domaine de la lutte", son premier roman, actuellement traduit en plusieurs langues, qui le fait connaître à un public plus large. Il collabore à de nombreuses revues (L'Atelier du roman, Perpendiculaires, dont il est ensuite exclu, Les Inrockuptibles). Depuis 1996, Michel Houellebecq est publié par Flammarion, où Raphaël Sorin est son éditeur. Son deuxième recueil de poèmes, "Le Sens du combat", obtient le prix de Flore 1996. "Rester vivant" et "La Poursuite du bonheur", remaniée pour l'occasion, sont réédités en un seul volume en 1997. En 1998, il reçoit le Grand Prix national des Lettres Jeunes Talents pour l'ensemble de son oeuvre. "Interventions", recueil de textes critiques et de chroniques, et "Les Particules élémentaires", son second roman traduit en plus de 25 langues et lauréat du prix Novembre, paraissent simultanément. Il épouse Marie-Pierre la même année. En 1999, il co-adapte avec Philippe Harel "Extension du domaine de la lutte" au cinéma, que ce dernier met en scène. Il publie un nouveau recueil de poèmes, "Renaissance". Au printemps 2000 sort sous le label Tricatel un disque, "Présence humaine", où ses poèmes, lus par lui-même, sont mis en musique par Bertrand Burgalat. Lanzarote, un recueil-coffret de textes et de photographies, paraît chez Flammarion au printemps 2000. Michel Houellebecq réside pendant quelques années en Irlande,dans une maison baptisée " The White House", dans le comté de Cork, où il a écrit en grande partie son troisième roman, "Plateforme".Il s'installe ensuite en Espagne.
Là, il écrit " La possibilité d'une île", qui paraît le 31 août 2005, en France et presque simultanément en Allemagne, Italie, Espagne... Ce livre obtient le Prix Interallié 2005.


Cette biographie est issue du site officiel de Michel Houellebecq: http://www.houellebecq.info/
Revenir en haut Aller en bas
Seuguh
pilier
avatar

Nombre de messages : 2575
Age : 41
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 17/05/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Ven 19 Mai 2006, 12:35

swallow a écrit:
Bonsoir Seuguh, et bienvenue susr GDS.
ICE et toi êtes d´accord pour nous conseiller "L´Extension du domaine de la lutte "pour aborder Houellebecq, et comme première lecture. Il doit donc y avoir de serieuses raisons pour commencer par là. Lesquelles?? Car vous semblez tous les 2 bien connaître cet auteur.

Bonsoir (ou plutôt bonjour) et merci pour l'accueil,
Oui alors comme dit Ice, les personnages figurent des personnes tout à fait banales, on peut donc facilement se mettre à leur place (beuh j'ai toujours l'art d'encenser les gens, y compris moi-même Rolling Eyes ), et effectivement si on reproche souvent à MH ses scènes pornographiques, elles n'envahissent pas ce bouquin-ci. Dépression, monde du travail, etc. le regard implacable (et pessimiste il faut bien l'avouer) de Houellebecq sur notre société transparaît déjà dans ce premier roman (sans son anti-islamisme "iconoclaste"). Personnellement, j'aime le personnage Houellebecq, menteur, un peu alcolique, un peu déprimé et très provocateur. Si tu veux un aperçu du livre, tu peux toujours regarder l'adaptation éponyme (aah un mot à la mode) de et avec Philippe Harel (120 min, 1999) supervisée par l'auteur lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Ven 19 Mai 2006, 17:44

Citation :
le film et le livre sont presque en tout point identiques. Philippe Harel n’a fait que coller des images au texte. Les voix off du film, par exemple, sont très fidèles à l’œuvre d’origine. Ce qu’il y a de problématique, c’est que si l’on enlevait les images à la voix off, le texte resterait compréhensif et fascinant, alors que les images sans les voix off deviendraient inutiles. La pellicule n’est pas ici porteuse de sens, ce qui rend la réalisation, la mise en scène, donc l’apport de Philippe Harel au projet, beaucoup trop arbitraire. Ce film en réalité ne brille que par la qualité de son écriture. Les deux hommes ont simplement un peu trop oublié de faire du cinéma.

http://www.fluctuat.net/cinema/chroniques/extension.htm

n'y voyez pas malice ! je me renseigne sur ce que je ne connais pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
ice
pilier
avatar

Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Dim 20 Aoû 2006, 10:09

Les particules élémentaires

C'est l'histoire de deux demi frères, Michel et Bruno tous les deux abandonnés par leur mère, une hippie. Deux frères que tout oppose : Michel, un scientifique très terre à terre et Bruno, prof, obsédés du sexe; pourtant tous les deux sont confrontés à leur vie de solitude, leurs rapports avec les autres sont désastreux. L'un c'est parce qu'il le veut bien , l'autre le subit.


Les personnages sont très attachants, malgré leurs vies banales et leurs carctères. Houellebecq nous fait une analyse des relations humaines : fausses, comme pour reprendre (il me semble) la théorie de Kant: l'incommunicabilité de l'être. L'affrontement du niveau social et culturel. De la condition de l'homme en générale, l'existence vaine où l'on trompe son ennui au travers d'utopies (ici dans le livre) soixante-huitardes, dans la quête bonheur, le sexe et la réussite sociale. Mais ce livre fait comprendre que l'homme est toujours seul.
Revenir en haut Aller en bas
swallow
pilier
avatar

Nombre de messages : 820
Localisation : Espagne
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Lun 28 Aoû 2006, 16:23

Le film d´Oskar Roehler adaptation du roman de Michel Houellebecq , "LES PARTICULES ÉLEMENTAIRES "indique cette petite phrase, sur l´affiche, qui pretend resumer tout le roman, et inciter les gens à rentrer dans la salle.
"J'avais envie de toutes les femmes, sauf de la mienne".
Au moins les lecteurs de Houellebecq retrouveront bien le style de leur auteur.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mer 30 Aoû 2006, 12:05

Swallow disait à propos du film, les particules élémentaires

Citation :
Au moins les lecteurs de Houellebecq retrouveront bien le style de leur auteur.

Tel n'est pas le sentiment d'Eric Loret dans libération qui, trouvant une adaptation inattendue, se replonge dans le livre pour y voir ce qu'il n'avait pas vu/lu à la première lecture. Il s'explique ICI
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
mona
pilier
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 60
Localisation : Morbihan
Date d'inscription : 18/08/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mer 30 Aoû 2006, 20:56

J'ai lu Particules élémentaires jusqu'au bout car bien écrit et personnages crédibles, Plateforme m'a déçue...j'ai abandonné car je n'y croyais pas et les personnages me dégoûtaient

la lecture de la première page de la possibilité d'une île ne m'a pas donné l'envie de continuer....

Je suis de l'avis de Nancy Huston qui fustige la philosophie de la mélancolie dans son essai Professeurs de Désespoir que je vous invite à lire

J'estime perdre mon temps avec MH, j'attends d'un livre qu'il m'apporte quelque chose de positif , que je puisse le fermer avec un Smile
Revenir en haut Aller en bas
ice
pilier
avatar

Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Jeu 31 Aoû 2006, 12:06

certes il ne donne pas de messages positives mais quand on regarde autour de nous il y'a de quoi !
Revenir en haut Aller en bas
mona
pilier
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 60
Localisation : Morbihan
Date d'inscription : 18/08/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Dim 03 Sep 2006, 21:45

ice-in-my-eyes a écrit:
quand on regarde autour de nous il y'a de quoi !

de quoi désespérer, oui certainement
sans être d'un optimisme béat, je préfère me libérer par la lecture du pessimisme ambiant....alors si c'est pour y retourner sans humour ni espoir, j'évite
Revenir en haut Aller en bas
oxymoron44
pilier
avatar

Nombre de messages : 134
Age : 46
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Jeu 14 Sep 2006, 14:49



Bon je précise tout d'abord, au risque d'étonner, que pour moi Michel Houellebecq est sans conteste le meilleur écrivain français actuellement en exercice (peut-être avec E.E Schmitt)

La possibilité d'une île évoque le commentaire de vie de Daniel1 (show-man plein aux as) à notre époque et après chaque paragraphe intervient une mise en parallèle de Daniel25 qui est donc le descendant néo-humain de Daniel1 et qui (d'après ce que j'en ai déduis) vit en l'an 4000 environ.
Ce roman fait la critique de notre époque au travers du regard d'un homme qui vit dans une société ou les sens et émotions n'existent plus. Ainsi, le regret, la mélancolie, le sentiment amoureux, le désir sexuel sont inexistants.
Daniel1 fait partie de la dernière espèce humaine et intègre progressivement le mouvement élohimiste et va comprendre l'inanité de sa vie; ses amours avec Isabelle pui Esther sont voués à l'échec car le désir est pour lui indissociable de la jeunesse du corps. Conscient de sa déchéance, de la futilité des sentiments humains Daniel1 ne tient en fait qu'à son petit chien Fox qui répond à des besoins primaires.
Intrigué par la puissance et la diversité des sentiments vécus par Daniel1, Daniel25 va suivre le chemin de Marie23 qui est sortit du camp élohimite pour découvrir le monde, retrouver les traces où vécut Daniel1.
La possibilité d'une île est donc une oeuvre très étrange, dérangeante presque de par son pessimisme (bon on connait un peu le personnage Houellebecq) et qui fait un constat très amer de la dérive supposé de notre société; Houellebecq conforte son talent d'écrivain et s'enfonce un peu plus dans une marginalité de pensée à laquelle on ne peut adhérer totalement sans risquer l'auto-destruction. D'ailleurs Houellebecq, lui-même semble vouloir se raccrocher à l'espoir d'une vie heureuse; preuve en est le petit poème qui clôt la seconde partie du livre:

Ma vie, ma vie, ma très ancienne
Mon premier voeu mal refermé
Mon premier amour infirmé,
il a fallu que tu reviennes.

Il a fallu que je connaisse
Ce que la vie a de meilleur,
Quand deux corps jouent de leur bonheur
Et sans fin s'unissent et renaissent.

Entré en dépendance entière,
Je sais le tremblement de l'être
l'hésitation à disparaître,
Le soleil qui frappe en lisière

Et l'amour où tout est facile,
Où tout est donné dans l'instant;
Il existe au milieu du temps
La possibilité d'une île.


Dernière édition par le Lun 18 Sep 2006, 17:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   

Revenir en haut Aller en bas
 
Michel Houellebecq
Revenir en haut 
Page 1 sur 13Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Michel Houellebecq : "La carte et le territoire"
» Michel Houellebecq suspend la promotion de son livre et quitte Paris.
» Soumission de Michel Houellebecq
» Michel Houellebecq -La possibilité d'une île- (poésie)
» Appel aux Témoins du 5 Novembre 1990 par Michel (responsable de cette rubrique)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: FICTION :: Auteurs français et d'expression française-
Sauter vers: