Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Michel Houellebecq

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mer 22 Nov 2006, 12:25

oxymoron44 a écrit:
Citation :
Je souris à te lire...J'adore ton enthousiasme..

Bon, c'est bien là l'essentiel....quant au fait que tu sois revenu de ces fameuses profondeurs, c'est donc belle et bien qu'elles existent. N'en déplaisent à certains, on peut donc accepter qu'un auteur y soit confronter encore aujourd'hui même si cette "île" (l'irlande ?) est une possibilité, une ouverture vers le bonheur.

Bien sûr qu'elles existent, nul ne songerait à le nier ou bien cela paraîtrait inconscient, irréaliste. Ce que je reproche à Houellebecq, à travers ce que je connais de lui, c'est le fait de ne pas vouloir considérer que les choses aient deux versants. Quand l'un est sombre, l'autre est forcément éclairé...Et la vie n'est qu'un cheminement de l'un à l'autre de ces deux versants, fait surtout de passages nuancés, où ne règne vraiment ni l'ombre ni la lumière...
Revenir en haut Aller en bas
oxymoron44
pilier
avatar

Nombre de messages : 134
Age : 46
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mer 22 Nov 2006, 13:14

Houellebecq s'engage corps et âme dans ses livres, c'est le constat de sa vie, de son cheminement; c'est triste quelquefois, pathétique souvent mais c'est SA vérité; je reproche à certains de ne pas comprendre ça.
Ma vie à moi est pleine, épanouie; je travaille, je viens de me marier, je suis heureux (enfin je crois) et pourtant j'adore Houellebecq pour ce qu'il est.
Je ne vais pas le haïr parce qu'il me renvoit une idée de la vie et des hommes qui me fait peur mais parcequ'il m'interpelle sur son expérience et son parcours.
Croire que Houellebecq est un désespéré total est une grave erreur; ne crois pas que je sois un défenseur du nihilisme ou de je ne sais quoi de gothique-on mélange tout et n'importe quoi quand on survole ce qu'on ne connait pas (je prefère éviter de revenir sur ce que j'ai lu plus haut)-je crois même être apprécié au boulot pour mon côté déconneur bon vivant, mais je prend ce que dit Houell' avec un intérêt énorme.
En somme je comprends que certains n'aiment pas Houell' pour ce qu'il exhale, ça peut être déstabilisant, révoltant et pousser à l'envie de vomir tant la noirceur est quelquefois poussée à l'extrême. Néanmoins je ne peux pas admettre qu'un quidam décide de dire: Houellebecq est nul, Houellebecq vend son malheur et son dégout, Houellebecq affirme détenir la vérité et l'apprendre aux autres etc.....
Bref balancer des sophismes comme ça, c'est facile, vide et ne fais pas avancer le schmilblick.
Je m'adresse sans acrimonie aucune à sous-marin qui nous gratifie d'une espèce de syllogisme édifiant dont je n'ai pas encore trouvé la clé mais qui doit ressembler de près ou de loin à: Houellebecq vend des livres, les livres de Houellebecq sont pleins de pervers obsédés donc Houellebecq est un pervers obsédé sexuel.
Revenir en haut Aller en bas
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mer 22 Nov 2006, 13:33

schlass a écrit:
Et il est à peu près le seul à faire ce travail.


Comme cela, tout de suite, deux noms d'auteurs qui me viennent: Sarah Kane et Sylvain Trudel...dans des genres très différents.
Revenir en haut Aller en bas
Seuguh
pilier
avatar

Nombre de messages : 2575
Age : 41
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 17/05/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mer 22 Nov 2006, 13:38

sous-marin a écrit:
En effet, il est toujours plus facile de simplifier les choses que de les nuancer, beaucoup de nos « élites » actuelles ont adopté ce comportement ce qui fait le jeu des extrêmes comme d’habitude ; autant en politique, qu’en économie ou en littérature…

Donc, je fais amende honorable, Houellebecq doit sûrement avoir des qualités

Notre petit écureil à déjà répondu, inutile de foncer dans une nouvelle-guerre du proche-orient. Et je serais plutôt d'accord avec lui, la mélancolie fait sans doute plus vendre. On a pas encore vu un roman disneyworldesque - pour adultes - faire un best-seller (enfin peut-être que si, mais je n'en sais strictement rien). Enfin, ceci dit, ce n'est pas parce qu'un bouquin fait de bons chiffres d'affaire qu'on doit le catégoriser comme mauvais. L'avis de sous-marin se défend ; mais pour savoir si MH écrit pour l'argent, il faudrait le lui demander, et, vu le personnage, la réponse n'en serait pas une.
Revenir en haut Aller en bas
aérial
pilier


Nombre de messages : 582
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mer 22 Nov 2006, 14:56

Seuguh a écrit:


Notre petit écureil à déjà répondu, inutile de foncer dans une nouvelle-guerre du proche-orient. Et je serais plutôt d'accord avec lui, la mélancolie fait sans doute plus vendre. On a pas encore vu un roman disneyworldesque - pour adultes - faire un best-seller (enfin peut-être que si, mais je n'en sais strictement rien). Enfin, ceci dit, ce n'est pas parce qu'un bouquin fait de bons chiffres d'affaire qu'on doit le catégoriser comme mauvais. L'avis de sous-marin se défend ; mais pour savoir si MH écrit pour l'argent, il faudrait le lui demander, et, vu le personnage, la réponse n'en serait pas une.

Je suis un peu votre discussion passionnée sur MH , et la réflexion de Seuguh se rapproche complètement de celle que je me faisais!
A savoir : si MH ne vendait pas ,écrirait -il la même chose ?
ou variante : serait-il aussi décrié s'il ne vendait pas?
En fait ,on le taxe d'être vendeur et d'exploiter son désepoir .Mais connait-il seulement autre chose ?
Nancy Huston a cette capacité de pouvoir par exemple percevoir les nuances entre "les noirs desseins " et" les éblouissements les plus purs",mais c'est un don , de le pouvoir .
Peut-être que lui ne le peut simplement pas . Laissons lui le bénéfice du doute . Peut-être ne connait-il que ce langage pour exprimer son ressenti face à ce monde qu'il juge vide ,noir .
Je pense que chaque humain n'est pas construit de la même façon ,et chacun a une manière différente d'appréhender les choses ...Et y a droit .
Pour le spleen Baudelairien ,personne ne s'est posé la question de savoir s'il était authentique ! Les médias n'existaient pas ,il n'était pas question de "rentabilité " ,de ventes ,etc!!
( Je précise bien ne pas comparer les 2 ,bien sûr ,je ne parle que du fond ,puisque c'est bien de ça dont il s'agit )
Donc ,on peut ne pas aimer l'écriture de MH , on peut lui préférer d'autres univers où l'espoir est là . On ne peut non plus le taxer de tricherie ou autre sous prétexte que les médias le piègent (peut-être) malgré lui dans cette pensée nihiliste qu'il dépeint avec excés , mais c'est son droit aussi!

Et pour répondre à Seugh au niveau des best-sellers ,je pense que le succés des "Diable en Prada " et autres "pipeule mit pipeule "confirme ce fait : Tout peut se vendre ,la Réussite ,le Malheur ,le Bonheur ,etc ...
Un auteur vit de son écriture .(mais pas toujours )Le problème surgit lorsqu'il en vit bien :Sait-il rester sincère ?
Voilà la question...
Revenir en haut Aller en bas
sousmarin
pilier


Nombre de messages : 367
Localisation : Pays de Loire
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mer 22 Nov 2006, 17:14

Le seul écrivain à exprimer le ressentiment de beaucoup de contemporains envers l'évolution de la société ????????
Ca me laisse pantois !
Ce n’est qu’environ le cas d’un écrivain sur deux, ou prétendu tel…

oxymoron44 a écrit:
Néanmoins je ne peux pas admettre qu'un quidam décide de dire: Houellebecq est nul, Houellebecq vend son malheur et son dégout, Houellebecq affirme détenir la vérité et l'apprendre aux autres etc.....
Bref balancer des sophismes comme ça, c'est facile, vide et ne fais pas avancer le schmilblick.
Je m'adresse sans acrimonie aucune à sous-marin qui nous gratifie d'une espèce de syllogisme édifiant dont je n'ai pas encore trouvé la clé mais qui doit ressembler de près ou de loin à: Houellebecq vend des livres, les livres de Houellebecq sont pleins de pervers obsédés donc Houellebecq est un pervers obsédé sexuel.
On disait quoi à propos des nuances ? Pardon…ah oui, il y a la tolérance aussi…un quidam passe…


Questions :
D’un point de vue purement littéraire, écrit-il bien ?
Son imaginaire est-il finement ciselé (situations, personnages, déroulement …) ?
Que nous apportent ses livres une fois finis ?

Pour ma part, il me fait penser à un « peintre » qui balourde un pot de peinture sur une toile et qui disserte pendant 2 heures sur toutes les fabuleuses émotions qu’il a exprimé dans son œuvre…
Revenir en haut Aller en bas
oxymoron44
pilier
avatar

Nombre de messages : 134
Age : 46
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mer 22 Nov 2006, 19:01

schlass a écrit:
1. Je n'ai pas écrit qu'il était le seul, mais il faut visiblement lui reconnaître un talent à peu près unique puisque peu d'auteurs de ce type parviennent à faire autant parler d'eux.

2. Sous-Marin, as-tu lu une seule ligne de MH ? Des écrivains qui j'en suis sûr font partie de tes lectures estiment que MH possède un grand talent.

3. C'était mon dernier message à ce sujet.

+1 pour moi sur les 2 premiers points

Citation :
Pour ma part, il me fait penser à un « peintre » qui balourde un pot de peinture sur une toile et qui disserte pendant 2 heures sur toutes les fabuleuses émotions qu’il a exprimé dans son œuvre…

Rien à ajouter sousmarin, devant ce constat très fouillé de l'oeuvre de M.H, je rejoins Schlass et décide de me retirer définitivement de ce fil qui ne présente plus aucun intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
sousmarin
pilier


Nombre de messages : 367
Localisation : Pays de Loire
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mer 22 Nov 2006, 19:43

Evidemment si faire parler de soi est talentueux…
Evidemment si votre réponse à la contradiction est de sous-entendre que le contradicteur n’a pas lu ce dont il parle…
Evidemment si vous ne condescendez même pas à répondre aux questions…

Il n’y a rien à rajouter !
Revenir en haut Aller en bas
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mer 22 Nov 2006, 22:44

rotko a écrit:
sousmarin a écrit:
il suffit de regarder dans la rue le nombre de personnes qui s’habillent en noir …

affraid Sousmarin ! j'ai été coulé pour avoir dit ça Razz heureusement que je sais nager ! j'ai survécu mais plein de bleus Laughing

Oui, j'avais remarqué...sousmarin a de la chance, je suis de bonne humeur aujourd'hui! lol! ...(pas mélancolique pour deux sous...et pourtant encore habillée de noir!) lol!
Revenir en haut Aller en bas
swallow
pilier
avatar

Nombre de messages : 820
Localisation : Espagne
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Jeu 23 Nov 2006, 16:24

Schlass, avant que tu ne disparaisses de ce fil : il a fallu que tu changes d´Avatar pour que je me rende compte que tu m´avais citée (oui, ce Bosch est au Prado, et je l´ai bien en tête).
Je vous ai lus, le debat que vous nous avez offert sur Houellebecq fut passionnant. J´y ai observé la même fougue chez les défenseurs que les detracteurs. Toute seule, jamais je n´aurais survolé le néant, le glauque ni la charogne de Baudelaire ni le dossier de Nancy Huston. Je tenais à vous le dire, car ce serait trop commode de rester à l´ecart, simple spectatrice, quand vous avez tous fait les frais de la discussion , chacun avec ses opinions personnelles, ses arguments et ses appreciations , et avec quel enthousiasme ! ( 11 pages, il fallait le faire!)
La conclusion de N. Houston me deçoit un peu, car j´ai une fois de plus l´impression que cette hyptothèse de "Néantisme comme sursaut de virilisme" ne va rien faire pour reconcilier les deux sexes! Il ne me reste plus qu´à demander à Coline si je dois m´habiller en noir pour lire Houellebecq.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Jeu 23 Nov 2006, 17:16

je crois que sur un livre il faudrait laisser davantage la parole à ceux qui sont favorables à l' auteur pour écouter leurs avis, a priori mieux nourris.

Nancy Huston démarre son ouvrage les professeurs de désespoir en se revendiquant comme femme et mère, laissant plus ou moins entendre que les joies de la maternité rendraient généreux alors que le discours des hommes non pères serait négatif, comme attentatoire à la vie.
Elle ne craint pas de prendre des positions polémiques. Résumer une pièce de thomas Bernhard par l'adjectif ennuyeux montre un parti- pris évident.

Le ton féroce du président m'a bien plu à la lecture
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Jeu 23 Nov 2006, 17:39

Je trouve totalement réductrice, Rotko, la façon dont tu parles de cet essai abondamment documenté (et passionnant!) de Nancy Huston sur les néantistes.

Ce que je suggérerais volontiers aux amateurs de Houellebecq (il n'est pas le seul concerné dans ce livre intelligent et nuancé...) c'est de lire cet essai sur Les professeurs de désespoir afin d'élargir aussi leur vision et d'affiner leur point de vue sur le néantisme, de Houellebecq et des autres auteurs nihilistes.Schopenhauer, Beckett, Cioran,Thomas Bernhard, Elfriede Jelinek...

Les amateurs de noir sont des mélanomanes. Je l'ai appris aussi dans ce livre.
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Jeu 23 Nov 2006, 17:59

coline a écrit:

Les amateurs de noir sont des mélanomanes. Je l'ai appris aussi dans ce livre.

??? Mélanomanes ??? ... pas trouver dans le dicco
de ? mélanome ...
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Jeu 23 Nov 2006, 18:06

Nancy Huston crée cette expression :
Citation :
"mélanomane" ou passionné du noir : je dois ce beau neologisme, comme celui de "néantiste", à l'écrivain Henri Raynal.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Jeu 23 Nov 2006, 18:33

merci Rotko !!! C'est fou ce que c'est gai Laughing

Manque un peu de soleil dans ce fil ... cat

....... sunny sunny sunny sunny sunny


ps : s'habiller en noir, ne veut pas dire être passionné de noir, mais ce n'est pas le bon fil Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Jeu 23 Nov 2006, 21:51

Comment ce fil pourrait-il être gai puisqu'il est consacré à Houellebecq et aux nihilistes!...C'est sans espoir, sans lumière...et c'est bien ce que je ne peux et ne veux pas accepter!

Eluard l'a dit:

La nuit n'est jamais complète.
Il y a toujours puisque je le dis,
Puisque je l'affirme,
Au bout du chagrin,
une fenêtre ouverte,
une fenêtre éclairée.
Il y a toujours un rêve qui veille,
désir à combler,
faim à satisfaire,
un cœur généreux,
une main tendue,
une main ouverte,
des yeux attentifs,
une vie : la vie à se partager.


Quant aux mélanomanes je n'ai pas dit que c'étaient des gens vêtus de noir Utopie Smile ... mais des gens attirés par la noirceur.
Revenir en haut Aller en bas
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Jeu 23 Nov 2006, 21:53

rotko a écrit:
Nancy Huston crée cette expression :
Citation :
"mélanomane" ou passionné du noir : je dois ce beau neologisme, comme celui de "néantiste", à l'écrivain Henri Raynal.

C'est Henri Raynal qui la crée!
Revenir en haut Aller en bas
queenieinlove
pilier
avatar

Nombre de messages : 682
Localisation : Black Hole
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Jeu 23 Nov 2006, 22:48

rotko a écrit:
je crois que sur un livre il faudrait laisser davantage la parole à ceux qui sont favorables à l' auteur pour écouter leurs avis, a priori mieux nourris

Je ne suis pas du tout d'accord, et suis très étonnée que tu dises celà Rotko. en lisant les avis positifs on peut avoir aussi tendance à se méfier, à se dire : la personne est totalement "dévouée" à son auteur, au point, sûrement de ne plus être apte à juger de ses défauts. Alors que des avis négatifs, permettent au dialogue de s'instaurer - même si parfois on risque de passer par la case : vexé...

Et puis je trouve très enrichissant pour une personne extérieure au débat, d'entendre des avis divergents. En tout cas, votre débat m'a plu. Et si je connais mal MH (je n'ai lu que les particules élémentaires), ça m'a donné envie d'aller un peu plus loin (mais déjà d'avoir lu les particules, j'avais envie d'aller plus loin)


Citation :
Nancy Huston démarre son ouvrage les professeurs de désespoir en se revendiquant comme femme et mère, laissant plus ou moins entendre que les joies de la maternité rendraient généreux alors que le discours des hommes non pères serait négatif, comme attentatoire à la vie.

ben si elle met E. Jelinek dans le panier des auteurs nihilistes, elle met donc une femme, donc ton discours ne tient pas la route Rotko. Même si je reconnais que les femmes et leur maternité ont souvent tendance à croire qu'elles en connaissent un peu plus sur le mystère et les joies de la vie.
Revenir en haut Aller en bas
http://perso.orange.fr/sublimeacide/index.htm
queenieinlove
pilier
avatar

Nombre de messages : 682
Localisation : Black Hole
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Jeu 23 Nov 2006, 23:02

allez je vais donner rapido mon avis sur MH, et ma lecture de Les particules élémentaires.

Je ne suis pas une pro, ni une inconditionnelle, ni une lutteuse contre cette plateforme qu'est Houellebecq. Donc prenez le ou jetez-le, mon avis vaut ce qu'il vaut. Surement pas grand chose...

j'en ai trouvé la lecture plaisante. En fait, l'écriture ne m'a pas marquée plus que ça mais je ne l'ai pas trouvée médiocre. je trouve que son style collait parfaitement avec le récit : un poil distancé, des phrases qui suivaient le rythme d'une pensée et parvenaient à donner la sensation de suivre le personnage au creux de son être.
Du coup, forcément, un peu vide, un peu surfait. Enfin personnellement, je trouve que si MH choque certains, moi il me fait plutôt sourire. je trouve ses idées très 'ado'. Je sais pas comment expliquer ça, mais son cynisme, son nihilisme me fait plutôt penser à un humour noir très acerbe, et très fin aussi : je trouve que MH est un bon blagueur. Mais attention pour moi ce n'est pas péjoratif : j'ai aimé cet humour décalé.
Je suis juste étonnée de voir que pas plus de monde ne l'aitt ressenti : ou alors je l'ai vraiment fantasmé...

voilà : pour moi houellebecq, c'est noir et drole. Le personnage des particules est imbuvable de pathétisme, et franchement puéril. l'histoire je l'ai trouvée somme toute assez banale. Et les idées de même. Peut etre aussi que ça dépend de ce que l'on voit ou lit d'habitude.
Mais c'est un auteur intéressant, et vraiment pour un français, il a vraiment une place particulière.
Revenir en haut Aller en bas
http://perso.orange.fr/sublimeacide/index.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Ven 24 Nov 2006, 12:16

rotko a écrit:
Citation :
je crois que sur un livre il faudrait laisser davantage la parole à ceux qui sont favorables à l' auteur pour écouter leurs avis, a priori mieux nourris

queenie

Citation :
Je ne suis pas du tout d'accord, et suis très étonnée que tu dises celà Rotko. en lisant les avis positifs on peut avoir aussi tendance à se méfier, à se dire : la personne est totalement "dévouée" à son auteur, au point, sûrement de ne plus être apte à juger de ses défauts. Alors que des avis négatifs, permettent au dialogue de s'instaurer - même si parfois on risque de passer par la case : vexé...

C'est en effet le risque de vexer et de contraindre au silence un grain qui me pousse à faire cette remarque. j'avais déja fait la remarque qu'on passait de la replique du tac au tac à la mitrailleuse universelle. Laughing

En même temps il faut ecouter qui aime un auteur, il peut l'aimer pour des raisons qui nous échappent. Il est à mes yeux evident que NH instruit à charge. Je connais mal Thomas bernhard mais ce qu'elle en declare dés le depart etablit clairement la ligne de tir : elle veut le descendre.

Oui, les lectures de NH sont attentives et nourries de citations. Mais je n'aime pas qu'on force mon regard dans une direction. Quand j' entends un procureur accabler quelqu'un, je me dis qu'il a trouvé son coupable. je suis toujours méfiant face à ces pratiques.

mais j'aime bien que vous me fassiez des remarques Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Ven 24 Nov 2006, 12:20

coline a écrit:
Comment ce fil pourrait-il être gai puisqu'il est consacré à Houellebecq et aux nihilistes

Oxymoron a repondu la-dessus : lapossibilité d'une ile évite un vnaufrage total.

je ne connais pas d'ecrivains nihilistes et je me mefie des etiquettes. Je ne suis ni un marginal, ni un gauchiste ni un raciste anti-blanc... lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mar 02 Jan 2007, 06:07

Marc Fumaroli :

Citation :
Trois romans successifs et deux minces recueils de nouvelles ou de poèmes ont fait de lui l'auteur le plus lu de sa génération. […]Quand il décrit dans « Plateforme » les cyniques stratégies du marché des loisirs culturels et les cadres qui les concoctent, il le fait avec une compétence d'ornithologue, précise et froide, qui n'exclut pas éventuellement pour le romancier de surclasser ses propres personnages dans ce jeu de petits prédateurs.


un article qui aborde différents sujets dont l'influence de schopenhauer sur la litterature.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Nicole
habitué(e)


Nombre de messages : 11
Age : 60
Date d'inscription : 04/01/2007

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Jeu 11 Jan 2007, 21:11

j'ai commencé "la possiblité d'une île" et comme 'les particules élémentaires", j'ai accroché tout de suite. C'est vrai que son écriture est décapante, mais c'est un stye que j'aime.
Je viendrai mettre mon grain de sel à la fin de ma lecture pour vous dire ce que j'en pense.
Revenir en haut Aller en bas
swallow
pilier
avatar

Nombre de messages : 820
Localisation : Espagne
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Dim 21 Jan 2007, 18:48

Comme je vous l´avais annoncé, je suis allée VOIR " Plataforma" au théâtre à Madrid, une adaptation du roman de Houellebecq.
Au début, les details de la mise en scène sont dûrs à assimiler ( cabines sex-shops, avec clients qui en sortent en s´essuyant les mains sur leur mouchoir), et j´en passe, et puis petit à petit, c´est très curieux, tout cet univers pornographique devient pur decor.... on s´habitue, à la fin on regarde à peine, de peur de perdre l´argument essentiel et terrible : la solitude, l´ennui, la déception.
Ce n´est pas qu´on soit ecoeuré, c´est qu´on s´en lasse, car celà semble toujours pareil, repetitif à l´infini.
Le tourisme sexuel, il fallait bien en parler, çà existe, et puis réussir à en parler sans adopter un point de vue moral ( trop facile) Houellebecq y arrive très bien. Il dresse le tableau... à vous de juger. provocateur, obcène? je ne sais pas, c´est la réalité: les agences de voyages, les tour-operateurs, les reseaux d´hôtels specialisés dans le genre, tout celà existe avec la clientèle que ce soit Pattaya, Cuba ou le Brésil.
Oximoron avait cité une poésie ( à 2 reprises), j´y pensais durant toute la représentation, et c´etait bien de celà qu´il s´agissait.

"Et l'amour où tout est facile,
Où tout est donné dans l'instant;
Il existe au milieu du temps
La possibilité d'une île."

Ces gens cherchent et se trompent d´île car ils ont la flemme de chercher plus loin, plus compliqué, et ils ne trouvent que du fast-food.
Je pensais aussi à :
" De part et d´autre de notre present si fragile le passé et l´avenir sont des monstres assoiffés de temps"
J´ai vu des hommes ecrasés, des cyniques, mais sincères au moins dans leur désespoir, et c´etait toujours çà.
Revenir en haut Aller en bas
oxymoron44
pilier
avatar

Nombre de messages : 134
Age : 46
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Lun 22 Jan 2007, 12:02

Je reviens juste sur ce fil pour remettre les choses au clair car j'ai l'impression très désagréable d'être pris pour ce que je ne suis pas, à savoir comme tu l'as dis
Citation :
Ces gens cherchent et se trompent d´île car ils ont la flemme de chercher plus loin, plus compliqué, et ils ne trouvent que du fast-food
.

J'avais dis que je ne posterai plus sur ce fil mais il y a des limites, je n'aime ni les dresseurs de portraits ni les donneurs de leçons, c'est pourquoi je fais une petite entorse avec ce post.

J'ajouterais en plus qu'il est très facile d'établir des conclusions à charge quand on se base sur un postulat erroné; je m'explique tu parles de tourisme sexuel dont parle la pièce que tu as été voir et effectivement Plate-forme est très axé sur ce constat du tourisme sexuel. Ensuite tu prends soin de rappeler mon nom en sous-entendant nettement que je défends l'auteur et ses positions en prenant un extrait de......La possibilité d'une île ??!

Alors plusieurs alternatives s'imposent:
Soit tu n'as absolument pas lu La possibilité d'une île (tu saurais alors qu'il n'est nulle question de tourisme sexuel et c'est amour où tout est facile est à remettre dans le contexte purement sectaire des échanges sexuels qui s'y déroulent)
Soit tu as cru bon de vouloir à tout prix piocher un extrait permettant d'aller dans ton sens et donc de charger un auteur que tu n'aimes peut-être pas (et c'est ton droit), et dans ce cas ce n'est ni très honnête ni très crédible.
Enfin le plus étonnant
Citation :
Le tourisme sexuel, il fallait bien en parler, çà existe, et puis réussir à en parler sans adopter un point de vue moral ( trop facile) Houellebecq y arrive très bien. Il dresse le tableau... à vous de juger.
Oui on peut en parler sans adopter de point de vue et je ne vois pas en quoi c'est trop facile comme tu dis. Quelle horreur ! Pourquoi un roman devrait t-il prendre position ? En quoi l'évocation d'un problème, la description d'horreurs commises devraient t-elles incomber à un auteur ? On est bien dans le cadre d'un roman il me semble, pas d'une thèse ou d'un essai ?
Le danger en littérature comme ailleurs c'est de déformer un propos et de le replacer hors-contexte et c'est flagrant avec l'extrait que tu as pris car on lit clairement du coup que Houellebecq est un pervers pédophile adepte du tourisme sexuel. C'est fou, ça me fait littéralement peur....vraiment.

Enfin j'imagine une erreur de syntaxe quand tu dis
Citation :
Ces gens cherchent et se trompent d´île car ils ont la flemme de chercher plus loin, plus compliqué, et ils ne trouvent que du fast-food.
car je ne pense pas faire partie de "ces" gens.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   

Revenir en haut Aller en bas
 
Michel Houellebecq
Revenir en haut 
Page 5 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Michel Houellebecq : "La carte et le territoire"
» Michel Houellebecq suspend la promotion de son livre et quitte Paris.
» Soumission de Michel Houellebecq
» Michel Houellebecq -La possibilité d'une île- (poésie)
» Appel aux Témoins du 5 Novembre 1990 par Michel (responsable de cette rubrique)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: FICTION :: Auteurs français et d'expression française-
Sauter vers: