Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Michel Houellebecq

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
Bridget Jones
pilier
avatar

Nombre de messages : 806
Age : 58
Localisation : Genève
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mar 04 Oct 2011, 16:16

Je n'avais pas réussi à lire Les particules élémentaires et ça m'avait découragé de jamais réessayer du Houellebecq.
Jusqu'à ce qu'on m'offre, à mon corps défendant, La carte et le territoire pour Noël.

Je continue de rester perplexe... Je le lis encore, je n'ai pas encore abandonné, ce n'est pas franchement désagréable, mais je ne cesse de me demander: pourquoi? A quoi sert un livre tel que celui-ci?

Ce genre de passage, par exemple: [il retrouve Olga, son ancien amour]

Citation :
... après tant d'années de séparation ils aurait dû, ils auraient dû au moins essayer [de faire l'amour] , sa prévisible absence d'érection immédiate n'aurait été que trop facilement imputable à l'absorption excessive de boissons alcoolisées, mais elle aurait pu essayer de le sucer, il ne se souvenait pas qu'elle l'ait fait, peut-être aurait-il dû demander?
p. 249-250

Et puis Olga est évidemment un bombe, blonde avec forte poitrine et jambes interminables, un porte-jarretelle se laissant entrevoir au bas de sa mini-jupe blanche etc... Les hommes sont tellement simples... cheese

Le reste du temps, il place des noms de marques ou de personnalités de la télé ou autre. Ca donne un air de contemporanéité (on reprochait au film le Moine de manquer de contemporanéité.... ce n'est pas la même catégorie d'oeuvres! Happy ), mais c'est à se demander si ce genre de littérature va durer. A mon avis, La carte et le territoire sera totalement obsolète d'ici à 10 ans max.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tiina-gva.blogspot.com
Quetschup
pilier
avatar

Nombre de messages : 1739
Localisation : Tachkent
Date d'inscription : 24/08/2011

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mar 04 Oct 2011, 17:22

C'est bien ce que disais , c'est un clin d'oeil à son pote ...
Suffit de lire le personnage de la russe dans " Au secours Pardon " de beigbeder , on prend la même et on recommence...La réthorique ne différe pas trop...La blonde non plus d'ailleurs !
Ils ont du la croiser au détours d'une beuverie chez les bobos...^^
Revenir en haut Aller en bas
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: michel Houellebecq- page 23   Mer 05 Oct 2011, 12:44

Pour Ignatius:
C’est avec un certain malaise que , cher ami, je dois te dire qu’après avoir lu « les particules élémentaires » mon envie de lire Houellebecq s’est dissipée. Je peux lire un livre érotique, mais normal ; quel monde irréel nous montre-t-il ? Les scènes de sexe sont affreuses et incompréhensibles. J’ai des proches en Argentine qui le tiennent comme idole, et dévorent tous ses livres. C’est alors moi qui ne le comprends pas, peut-être, mais ce n’est pas le genre de lecture que j’aime.
Revenir en haut Aller en bas
ignatius
pilier
avatar

Nombre de messages : 416
Localisation : Sud est
Date d'inscription : 18/12/2010

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mer 05 Oct 2011, 13:12

Amadak a écrit:
Pour Ignatius:
C’est avec un certain malaise que , cher ami, je dois te dire qu’après avoir lu « les particules élémentaires » mon envie de lire Houellebecq s’est dissipée.

Ce n'est pas pour moi un grand roman. Te connaissant un tout petit peu je ne suis pas surpris que tu aies aimé encore moins que moi. Houellebecq est le chantre du désenchantement, tu comprends pourquoi c'est tout l'opposé de Prévert. Pour lui, Schopenhauer a vu juste dans l'homme, et seule la génétique et les progrès de la science permettent de croire en un possible avenir meilleur. En cela il rejoint Baudelaire, tous les deux ont en horreur la nature et comment elle nous a fait...
Revenir en haut Aller en bas
http://digitus-impudicus.over-blog.fr
Mercromina
pilier
avatar

Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 02/10/2011

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mer 05 Oct 2011, 21:04

J'aime bien "L'extension du domaine de la lutte", je trouve que ce bouquin représente assez bien son époque (oui, ça a plus de 15 ans... je ne sais pas si tant de choses ont changé). Le lire me fait le même effet que de prendre un vol en semaine de bonne heure et de voir tous les hommes d'affaires affairés derrière leur smartphone au petit matin : c'est triste, ridicule et drôle à la fois. J'avais préféré à la 2e lecture je dois l'avouer.

J'ai lu aussi "La Possibilité d'une île" et "La Carte et le Territoire" qui ne m'ont pas apporté grand chose, néanmoins je peux remercier le deuxième d'avoir accompagné un voyage en train après un achat compulsif au point presse d'une gare.
Revenir en haut Aller en bas
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: Michel Houellebecq-page 23   Mer 05 Oct 2011, 22:42



on l'appelle "l'enfant terrible" et c'est vrai
Revenir en haut Aller en bas
Quetschup
pilier
avatar

Nombre de messages : 1739
Localisation : Tachkent
Date d'inscription : 24/08/2011

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Ven 28 Oct 2011, 04:28

23 pages sur sir Houellebecq, je n’ai pas eu le courage de chercher les avis de chacun afin d’en discourir concernant "les particules élémentaires" , lecture du moment.

j’en profite pour proposer peut-être plusieurs fils Houellebecq, par livres peut-être vu l’ampleur des réactions, peut-être cela serait plus épuré pour une éventuelle recherche sur un livre spécifique?
Revenir en haut Aller en bas
Quetschup
pilier
avatar

Nombre de messages : 1739
Localisation : Tachkent
Date d'inscription : 24/08/2011

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Ven 28 Oct 2011, 04:58

Rotko a écrit:
Tu as raison. Je vais nettoyer ce fil où certains billets, hostiles par principe n'apportaient rien.

Bon courage Rotko , ça va te faire un sacré boulot...
Mais il est vrai qu'on y trouve plus grand chose ^^

Nestor : j'ai nettoyé des messages, mais laissé des réactions hostiles qui me semblent symptomatiques.
Je ne crois pas qu'il soit possible de faire un fil pour chaque oeuvre, sauf si tu en commences un sur une oeuvre specifique.
Revenir en haut Aller en bas
Quetschup
pilier
avatar

Nombre de messages : 1739
Localisation : Tachkent
Date d'inscription : 24/08/2011

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Jeu 03 Nov 2011, 13:37

Les particules élémentaires




J’ai retrouvé dès le prologue mon petit rictus « Houellebecquien », ce qui s’annonçait plutôt bien :

« Ce livre est avant tout l’histoire d’un homme, qui vécut la plus grande partie de sa vie en Europe Occidentale, durant la seconde moitié du 20e siècle. Généralement seul, il fut cependant, de loin en loin, en relation avec d’autres hommes.il vécut en des temps malheureux et troublés. Le pays qui lui avait donné naissance basculait lentement, mais inéluctablement dans la zone économique des pays moyen-pauvres ; fréquemment guettés par la misère, les hommes de sa génération passèrent en outre leur vie dans la solitude et l’amertume .Les sentiments d’amour, de tendresse et de fraternité humaine avaient dans une large mesure disparus ; Dans leurs rapports mutuels ses contemporains faisaient le plus souvent preuve d’indifférence, voire de cruauté (…) »

Mutation métaphysique d’une époque, la génération désenchantée renverse la vision du monde adoptée depuis les romains : le christianisme.

Et je glorifie cette image ! Le ton donné et provocateur d’entrée de jeu, une vérité bien amenée montre du doigt la tartuferie (j’emploie ce terme sciemment bien entendu) d’une société se voulant encore sur la voie du seigneur en prônant la morale alors qu’elle évolue dans un égocentrisme rutilant. Amer constat pour ceux qui pensent encore que l’ultime vision du monde reste divine…

Je ne vais pas faire de résumé du livre, j’imagine que tout a déjà été dit sur le sujet, aussi je me contente juste d’émettre mon ressenti :

Il y a des moments où l’on voudrait être misanthrope juste pour se ranger du côté de Houellebecq, c’est à se demander parfois en le lisant s’il ne flirte pas avec l’héboidophrène et là alors, je pourrais dire que les déments le sont uniquement par une clairvoyance d’esprit bien plus éclairée que la moyenne.

Parce que voilà lorsque je lis les particules je me dis

- Quel talent réside dans la folie.

- L’aliénation méthodique et acérée de sa description sociétaire de par ses personnages dans laquelle il puise son cynisme est juste un constat incontestable.

- Puisqu’on ne peut pas vivre dans un monde détraqué qui n’est pas le sien et qui ne l’a jamais été, on ne peut effectivement que le calomnier et lui expectorer dessus.

- Des personnages nauséabonds ? non juste un peu plus humains que la moyenne, on ne nait pas asocial, on le devient par la force des choses, à chacun son extrême.


En bref élémentaire mon cher Houellebecq, j’ai eu les particules en connivence avec cette lucidité aiguisée.

Je cite un homologue américain à qui j’ai pensé durant toute cette lecture :

« Je n'ai jamais aimé personne et j'ai peur des gens » Bret Eston Ellis « Suites Impériales »

Revenir en haut Aller en bas
.
pilier


Nombre de messages : 216
Date d'inscription : 29/10/2011

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Jeu 03 Nov 2011, 14:05

Un livre attirant et repoussant à la fois, ce qui en fait son charme, mais j'avais préféré l'extension du domaine de la lutte !
Revenir en haut Aller en bas
Quetschup
pilier
avatar

Nombre de messages : 1739
Localisation : Tachkent
Date d'inscription : 24/08/2011

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Jeu 03 Nov 2011, 14:16

Je n'ai pas encore lu celui ci...Mais je compte combler cette lacune !
Revenir en haut Aller en bas
ignatius
pilier
avatar

Nombre de messages : 416
Localisation : Sud est
Date d'inscription : 18/12/2010

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Jeu 03 Nov 2011, 15:44

Tyrion a écrit:
Un livre attirant et repoussant à la fois, ce qui en fait son charme, mais j'avais préféré l'extension du domaine de la lutte !

Alors je vais te considérer comme un "vrai" houllebecquien! Souvent chez les fans de Houellebecq L'"Extension" a laissé une vraie marque que les livres suivants n'ont pas effacée. Mais quel est le vrai sujet houellebecquien: la "possibilité d'une île", à savoir l'espoir en un méta humain issu des progrès médicaux et de la maîtrise du génome, voire d'une certaine immortalité? l'inégalité des êtres humains face à la libéralisation des moeurs? la perte d'identité née de l'individualisme occidental, mâtiné de notre "foi" en un Dieu mort?
J'ai mon avis bien entendu, mais je serais curieux de connaître le vôtre, lecteurs de Houellebecq.
Revenir en haut Aller en bas
http://digitus-impudicus.over-blog.fr
Quetschup
pilier
avatar

Nombre de messages : 1739
Localisation : Tachkent
Date d'inscription : 24/08/2011

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Jeu 03 Nov 2011, 15:56


Citation :
Mais quel est le vrai sujet houellebecquien: la "possibilité d'une île", à savoir l'espoir en un méta humain issu des progrès médicaux et de la maîtrise du génome, voire d'une certaine immortalité? l'inégalité des êtres humains face à la libéralisation des moeurs? la perte d'identité née de l'individualisme occidental, mâtiné de notre "foi" en un Dieu mort?


Houellebecq n'est pas un sujet , il est une exploration de l'humain autour d'une societé inhumaine , "des boeufs" comme il le dit si bien , parqués dans une fange au nom de conventions morales tout aussi hypocrites que de dire que le monde d'aujourd'hui évolue (si vous me permettez le terme évolution...) autour de la foi.
Revenir en haut Aller en bas
ignatius
pilier
avatar

Nombre de messages : 416
Localisation : Sud est
Date d'inscription : 18/12/2010

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Jeu 03 Nov 2011, 16:04

J'ai du mal m'exprimer. Je n'ai pas dit que Houellebecq "est" un sujet. Mais qu'il écrit toujours autour d'un ou deux thèmes, il m'en semble que peut résumer ses travaux à un questionnement autour d'un même axe. Mais une fois de plus, et au risque de me répéter, peut-être sa poésie est-elle plus éclairante que son oeuvre de romancier; du moins un aspect de son travail de romancier n'apparait pratiquement pas dans sa poésie, et cela peut être éclairant.
Revenir en haut Aller en bas
http://digitus-impudicus.over-blog.fr
.
pilier


Nombre de messages : 216
Date d'inscription : 29/10/2011

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Jeu 03 Nov 2011, 16:12

Igniatius, c'est compliqué pour moi de parler de Houellebecq par ce que je trouve qu'il écrit comme un patachon mais que par moment il a certaines fulgurances, du moins des éclairs de lucidité qui rejoignent parfois ma façon de concevoir, la vie, l'humain, le monde, enfin surtout dans ces deux premiers romans. Alors oui parfois on sent qu'il ne s'est pas remis de Nietszche mais il n'est pas le seul. Je ne suis pas concerné par les problèmes de foi, je ne crois déjà pas en moi, je ne vais pas m'en remettre à une entité spirituelle... La prolongation de la vie, l'immortalité, pfiouuu je préfère mettre de la vie dans mes années que des années à la vie! L'inégalité des êtres humains face à la libérations des moeurs est un faux problème, et pour finir la perte d'identité... De quoi parle-t-on là ? :s
Revenir en haut Aller en bas
ignatius
pilier
avatar

Nombre de messages : 416
Localisation : Sud est
Date d'inscription : 18/12/2010

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Jeu 03 Nov 2011, 16:20

Je ne sais pas si tu as lu tout ce fil où je me suis pas mal exprimé sur H. Son style? il n'a pas ou quasi pas de style. Oui il écrit assez mal, sauf (pour la énième fois) dans ses poésies. C'est surtout de Schopenhauer qu'il ne s'est pas remis, mais passons ce détail. N'ayant pas la légitimité pour faire un cours -magistral ou non- sur les thèmes houellebecquiens, je ne relèverai pas ton ironie sur la question de la "perte d'identité". Bon, du monde sonne chez moi, je terminerai plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
http://digitus-impudicus.over-blog.fr
Quetschup
pilier
avatar

Nombre de messages : 1739
Localisation : Tachkent
Date d'inscription : 24/08/2011

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Jeu 03 Nov 2011, 16:22

Citation :
c'est compliqué pour moi de parler de Houellebecq par ce que je trouve qu'il écrit comme un patachon

Alors oui c'est pas faux , il ne cherche pas la syntaxe , le lexique le plus approprié , le plus juste.

Pour moi le style Houellebecq c'est la transparence de la conscience , son phrasé est le terreau du sentiment à naitre chez son lectorat.
C'est un style très intuitif.

Revenir en haut Aller en bas
.
pilier


Nombre de messages : 216
Date d'inscription : 29/10/2011

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Jeu 03 Nov 2011, 16:22

Ce n'était pas ironique, j'aurais aimé savoir de quelle identité tu parlais col
Revenir en haut Aller en bas
Maya
pilier
avatar

Nombre de messages : 4596
Age : 65
Localisation : Thrace
Date d'inscription : 16/07/2009

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mar 18 Sep 2012, 08:40


Je viens de finir cet opus magnum de Houellebecq (le scandaleux) La carte et le territoire - une amalgame d'idees, images, personnages, sentiments sur l'art et l'argent, sur l'amour et l'amitie, sur la mort, les peres et les fils.
L'auteur reste fidele a ses themes que nous connaissons de ses autres romans - la solitude, la critique du liberalisme, l'indigence et l'insensibilite de l'homme de nos jours, l'insuportable conformisme et la betise глупост de la presse qu'il deteste, la depersonnification de la notion d'"artiste". Et comme toujours, il le fait avec son humour noir et les previsions apocalyptiques sur le monde.
Le roman commence comme une histoire d'amour et finit comme un polar. L'impasse est toujours present, mais l'auteur l'accepte deja d'une maniere plus sereine. C'est un roman conceptuel, amusant et affligent a la fois avec une touche de thriller. Le mot-cle, c'est la solitude, mais elle n'est pas toujours douloureuse.
J'ai bien aime ce pessimisme qui se marie bien a une intonation calme. Et j'ai apprecie la sagesse prophetique et l'enchantement melancolique de l'auteur.
L'ecrivain a toujours ses lunettes aux rayons X pour enregistrer les vices de l'humanite de l'Europe Occidentale de nos jours, pour avoir ses motifs afin d'accuser la civilisation contemporaine d'Europe.

Sinon, c'est l'histoire de la vie d'un certain peintre francais se prenommant Jed Martin. A la fin du roman, l'ecrivain Houellebecq est tue pour qu'on puisse lui voler le tableau de Jed Martin, "Houellebecq, ecrivain" dont le prix arrive a peu pres a un million euros...

Si ce n'est pas un roman postmoderne... col
Revenir en haut Aller en bas
pgmb
pilier
avatar

Nombre de messages : 35
Localisation : Lille
Date d'inscription : 21/09/2012

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Ven 05 Oct 2012, 05:50

La carte et le territoire n'est déjà plus d'actualité. J'arrive donc un peu tard pour en parler. J'avoue que Houellebecq est un écrivain qui se trouve bien loin de ses confrères français contemporain. Lui, il ne se regarde pas le nombril, il ne passe pas des pages á décrire le milieu intellectuel auquel il appartient, et pour cause, il vit retiré de ce monde. Je trouve que cet auteur, dans un style somme toute épuré parle vrai, sans artifice et il parle de nous pauvres mortels et de notre existence le plus souvent sans relief. Dans ces livres, l'homme semble se débattre dans une mélasse qui le contraint, ultimes agitations avant le dernier soupir. Mais la vision pessimiste de l'auteur passe grâce à son humour juste et grâce à cette merveilleuse faculté de percevoir au-delà de la grisaille la beauté infinie du monde. À ce titre, la seconde partie de "la possibilité d'une île" que beaucoup de critiques ont assassiné est exemplaire : jamais une lecture ne m'aura donné un tel sentiment d'infini. C'est assez inexplicable, mais Houellebecq dans cette 2ème partie de cet ouvrage à refait naître en moi ce sentiment que j'avais, adolescent, quand je m'allongeais dans un champ près de la maison de mes grands parents et que je regardais les étoiles la nuit. Le sentiment de tournoyer dans l'espace, d'être tout seul au monde et d'être posé sur une planète devenue minuscule au point que la fixations des étoiles m'étourdissait. Houellebecq par son écriture et son talent nous met en abîme en nous parlant du quotidien. Bravo genialissime auteur !
Revenir en haut Aller en bas
http://editionsqsb.wordpress.com/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mar 02 Avr 2013, 05:41




l'article de Libération convaincra-t-il les indécis ?
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
pmh
pilier
avatar

Nombre de messages : 84
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/02/2013

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mar 02 Avr 2013, 06:11

Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mar 02 Avr 2013, 06:21



bien, il s'agit cette fois d'un recueil de poèmes.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 115
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mar 02 Avr 2013, 06:30

j'aime aussi beaucoup Philippe Labro, tu as lu ses livres, pmh ?
j'ai écouté ses propos sur le dernier livre de Houellebecq et je pense que je vais l'acheter. Sa misogynie me fait rire, elle dévoile certaines vérités que les femmes refusent de voir, en général ! et puis sa poésie me plait : désenchantée, parfois émaillée de mots crus, mais très belle... quand même.
Revenir en haut Aller en bas
pmh
pilier
avatar

Nombre de messages : 84
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/02/2013

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mar 02 Avr 2013, 07:59

Oui, Ysandre, j'en ai lu quelques-uns ; je me souviens de L'étudiant étranger et d'Un été dans l'Ouest, assez autobiographiques ; j'ai dû en lire un autre mais je ne me rappelle plus du titre. Ses livres sont intéressants. Quant au dernier titre de Houellebecq, moi aussi je vais le lire Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   

Revenir en haut Aller en bas
 
Michel Houellebecq
Revenir en haut 
Page 12 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Michel Houellebecq : "La carte et le territoire"
» Michel Houellebecq suspend la promotion de son livre et quitte Paris.
» Soumission de Michel Houellebecq
» Michel Houellebecq -La possibilité d'une île- (poésie)
» Appel aux Témoins du 5 Novembre 1990 par Michel (responsable de cette rubrique)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: FICTION :: Auteurs français et d'expression française-
Sauter vers: