Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Michel Houellebecq

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
oxymoron44
pilier
avatar

Nombre de messages : 134
Age : 46
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Lun 20 Nov 2006, 20:28

...... Rolling Eyes Ou l'art de prêter aux gens ce qui ne leur appartient pas.

Un écrivain qui ne fait pas l'unanimité ne signifie en rien que ce dernier recherche une quelconque gloriole. Donc déformer les propos d'un membre ou du contenu d'un post est un peu gonflé non, ou alors c'est un problème de compréhension....mais non je préfère ne pas croire en cette hypothèse. Considérons donc que ton dégout de M.H t'amène à manquer un peu de discernement Wink
Revenir en haut Aller en bas
Seuguh
pilier
avatar

Nombre de messages : 2575
Age : 41
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 17/05/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mar 21 Nov 2006, 08:25

A propos d’un écrivain qui s’apitoyait souvent sur son sort, voici un texte dégeu !

(à prendre au second degré)
farao
Revenir en haut Aller en bas
sousmarin
pilier


Nombre de messages : 367
Localisation : Pays de Loire
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mar 21 Nov 2006, 08:54

Tu y tiens à ta « non comparaison »…

Je ne vois aucun apitoiement personnel dans le texte de Baudelaire, quoique au Xème degré ???
Voudrais tu dire qu’Houellebecq ne fait que copier, avec maladresse, Baudelaire ? Et dans un contexte social que l’on peut, sans trop de risque, qualifier de différent…
Revenir en haut Aller en bas
Seuguh
pilier
avatar

Nombre de messages : 2575
Age : 41
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 17/05/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mar 21 Nov 2006, 09:09

Non, je trouve juste que Houellebecq ne s'apitoye pas sur son sort - au fond ce type doit sûrement mener une vie qu'il aime : il vit avec sa femme et son chien en Irlande, et ne doit plus travailler. Cette comparaison est juste pour souligner que des adjectifs de "littérature négative" se trouvent déjà quelque part ailleurs, et personne - aujourd'hui, pas à l'époque - ne conteste quoi que ce soit - je ne dis pas par là qu'il faut le faire, bien sûr. Donc, je relève : charogne infâme, femme lubrique, ventre plein d'exhalaisons, cette pourriture, la puanteur était si forte, ventre putride, vous serez semblable à cette ordure, cette horrible infection. Et encore, une telle recension est tout à fait plate et inutile, le poème effraie encore plus !

Et quand je dis que Baudelaire s'apitoie sur son sort, ce n'était pas en référence à ce poème-ci, mais à beaucoup d'autres (Spleen par exemple).

Et a priori, non, je ne crois pas que MH veuille le copier Smile

Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mar 21 Nov 2006, 13:29

Seuguh a écrit:

Et quand je dis que Baudelaire s'apitoie sur son sort, ce n'était pas en référence à ce poème-ci, mais à beaucoup d'autres (Spleen par exemple).

Et a priori, non, je ne crois pas que MH veuille le copier Smile


Le spleen de Baudelaire a tout de même plus d'élégance que celui de M.H.
Pitié, ne les comparons pas!

Spleen

Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle
Sur l'esprit gémissant en proie aux longs ennuis,
Et que l'horizon embrassant tout le cercle
Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits ;

Quand la terre est changée en un cachot humide,
Où l'Espérance, comme une chauve-souris,
S'en va battant les murs de son aile timide
En se cognant la tête à des plafonds pourris ;

Quand la pluie étalant ses immenses traînées
D'une vaste prison imite les barreaux,
Et qu'un peuple muet d'infâmes araignées
Vient tendre ses filets au fond de nos cerveaux

Des cloches tout à coup sautent avec furie
Et lancent vers le ciel un affreux hurlement,
Ainsi que des esprits errants et sans patrie
Qui se mettent à geindre opiniâtrement.

- Et de longs corbillards, sans tambours ni musique,
Défilent lentement dans mon âme ; l'Espoir,
Vaincu pleure, et l'Angoisse atroce, despotique,
Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir.

L'ennemi

Ma jeunesse ne fut qu'un ténébreux orage,
Traversé çà et là par de brillants soleils ;
Le tonnerre et la pluie ont fait un tel ravage,
Qu'il reste en mon jardin bien peu de fruits vermeils.

Voilà que j'ai touché l'automne des idées,
Et qu'il faut employer la pelle et le râteau
Pour rassembler à neuf les terres inondées,
Où l'eau creuse des trous grands comme des tombeaux.

Et qui sait si les fleurs nouvelles que je rêve
Trouveront dans ce sol lavé comme une grève
Le mystique aliment qui ferait leur vigueur ?

-Ô douleur ! ô douleur ! Le Temps mange la vie,
Et l'obscur ennemi qui nous ronge le cœur
Du sang que nous perdons croît et se fortifie !
Revenir en haut Aller en bas
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mar 21 Nov 2006, 13:57

coline a écrit:
"Le monde pue. Odeurs de cadavres et de poissons mêlés. Sensation d'échec, hideuse dégénérescence. Le monde pue. Il n'y a pas de fantômes sous la lune tumescente; il n'y a que des cadavres gonflés ballonés et noirs, sur le point d'éclater dans un vomissement pestilentiel. Ne parlons pas du toucher. Toucher les êtres, les entités vivantes, est une expérience impie et répugnante. Leur peau boursouflée de hideux bourgeonnements suppure des humeurs putréfiées. Leurs tentacules suceurs, leurs organes de préhension et de mastication constituent une menace constante. Les êtres, et leur hideuse vigueur corporelle. Un bouillement amorphe et nauséabond, une puante Némésis de chimères demi-avortées; un blasphème. Nos sens convergent pour confirmer que l'univers est une chose franchement dégoûtante."

affraid ... pale ...

Ce texte ne soutient pas une comparaison avec Une charogne de Baudelaire tout de même!

J'ai mis en évidence le vocabulaire sordide utilisé ci-dessus par M.H et on pourrait tout aussi bien le faire dans le poème de Baudelaire...JUsque-là, je suis d'accord avec vous.

Mais si nous ôtons ces mots des deux textes:
- que reste-t-il à celui de M.H?...Rien, presque rien.
- que reste-t-il à celui de Baudelaire?....Le talent d'un auteur qui sait user de tous les procédés poétiques pour regarder "l'immonde" et en tirer "une étrange musique".
On n'enlèvera pas non plus à ce texte l'ironie avec laquelle Baudelaire voulait prouver que la beauté peut s'insinuer dans la laideur et que le poète est capable de la mettre en évidence. La sublimation par l'écriture.
Ce fut un exercice volontairement, et avec talent (ce qui n'est pas le cas du texte de M.H) provocateur.
Revenir en haut Aller en bas
Seuguh
pilier
avatar

Nombre de messages : 2575
Age : 41
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 17/05/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mar 21 Nov 2006, 14:37

Ahaaaa, Coline réagit à ma petite provocation à son égard Razz

Mais je la remercie de nourrir le débat en nous délivrant des texte de MH, ainsi que le fil baudelaire par ailleurs - qui est tout petit par rapport à celui-ci, donc, allez-y gaiement !
coline a écrit:

J'ai mis en évidence le vocabulaire sordide utilisé ci-dessus par M.H et on pourrait tout aussi bien le faire dans le poème de Baudelaire...JUsque-là, je suis d'accord avec vous.

En effet, je ne voulais pas aller plus loin que ça.
Revenir en haut Aller en bas
oxymoron44
pilier
avatar

Nombre de messages : 134
Age : 46
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mar 21 Nov 2006, 16:30

Welcome in the twilight zone.... :@:
Revenir en haut Aller en bas
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mar 21 Nov 2006, 16:34

C'est juste l'heure pour ça! Smile
Revenir en haut Aller en bas
oxymoron44
pilier
avatar

Nombre de messages : 134
Age : 46
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mar 21 Nov 2006, 16:44

En tout cas, je suis ravi de voir que ce fil provoque autant de réactions; merci Michel pour susciter l'ire des uns et l'admiration des autres.
Revenir en haut Aller en bas
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mar 21 Nov 2006, 16:47

Est-ce que Nestor ne pourrait pas verrouiller ce fil?... lol!
Houellebecq va rattraper Quignard au nombre de pages!...Ce n'est tout de même pas juste! Mad
Revenir en haut Aller en bas
oxymoron44
pilier
avatar

Nombre de messages : 134
Age : 46
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mar 21 Nov 2006, 16:52

Je goûte ma joie :cyclops:
Revenir en haut Aller en bas
sousmarin
pilier


Nombre de messages : 367
Localisation : Pays de Loire
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mar 21 Nov 2006, 17:43

Hitler et Staline ont fait beaucoup parler d’eux… Twisted Evil ça ne les glorifie pas pour autant… evil
Revenir en haut Aller en bas
oxymoron44
pilier
avatar

Nombre de messages : 134
Age : 46
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mar 21 Nov 2006, 20:54

J'ai beau essayé, je comprends de moins en moins où tu veux en venir. Suspect
Revenir en haut Aller en bas
schlass
pilier
avatar

Nombre de messages : 69
Age : 35
Date d'inscription : 20/11/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mar 21 Nov 2006, 21:26

clown


Dernière édition par le Mer 03 Jan 2007, 20:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
ice
pilier
avatar

Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mar 21 Nov 2006, 21:39

sousmarin a écrit:
Hitler et Staline ont fait beaucoup parler d’eux… Twisted Evil ça ne les glorifie pas pour autant… evil


tu ne peux tout de même pas comparer Hitler et Staline à Houellebecq ! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Seuguh
pilier
avatar

Nombre de messages : 2575
Age : 41
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 17/05/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mer 22 Nov 2006, 08:51

En tout cas, je constate que grosso modo, les pro sont plus jeunes que les anti. Phénomène générationnel ? En tout cas, nous sommes peut-être des adolescents attardés, et cet article sur le livre de Nancy Huston (merci Rotko, je vais peut-être m'y mettre) est éclairant sur les écrivains "nihilistes".
Citation :

La force du livre est ainsi de nous faire changer de perspective sur les écrivains nihilistes, dont le prestige tient pour une bonne part (voire, pour ceux d’entre eux qui sont de piètres écrivains, entièrement) à l’illusion qu’ils sortent de l’ordinaire, qu’ils se démarquent du commun des mortels: Nancy Huston montre au contraire que ces gens, au fond, disent tous la même chose, au point, souvent, de ne faire que ressasser un tout petit nombre d’antiennes susceptibles d’épater le public. Par exemple, elle relève, parmi leurs tics, la coutume qui consiste à commencer un livre par l’annonce détachée de la mort d’un parent – «ma mère est morte, mon père est mort, je m’en fous, les liens ne signifient rien pour moi, les familles c’est de la merde, je suis libre»: c’est le cas dans Premier amour et Molloy de Beckett, dans L’Etranger de Camus, L’Extinction de Bernhard, Plateforme de Houellebecq…
Citation :

Et, en effet, parmi les écrivains étudiés dans Professeurs de désespoir, beaucoup sont des auteurs auprès desquels on trouve un réconfort paradoxal, mais réel, à l'adolescence, quand on conjugue une vision de la vie encore sommaire avec un ressentiment assez vivace à l’égard de ses géniteurs.
Revenir en haut Aller en bas
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mer 22 Nov 2006, 10:25

Seuguh a écrit:
En tout cas, je constate que grosso modo, les pro sont plus jeunes que les anti. Phénomène générationnel ?

Je ne crois pas que ce soit une question de génération...Sur le fond, je ne crains pas, au cinéma, au théâtre ou dans les livres, d'être confrontée à la noirceur du monde actuel. Mais je veux le voir, parce qu'il l'est, éclairé par de petites lumières.
Je ne suis pas de ceux qui veulent trouver dans ces formes d'Art uniquement un divertissement. Je "baigne" dans le théâtre contemporain qui est souvent bien sombre. Et dans la liste de ces "professeurs de désespoir" dont parle Nancy Huston, il y en a pour lesquels j'ai une grande admiration. Beckett, par exemple, pour ne citer que lui...

De Nancy Huston, il est dit dans cet article (très, très juste à mon avis, qu'a proposé Rotko):

"Ce qui fait sa force, c’est sa manière de sonder les gouffres de l’âme humaine, de disséquer les douleurs les plus insupportables, sans jamais cesser de tenir farouchement à la vie et d’en capter les moindres éclats de beauté. «Je veux pouvoir tout voir», disait-elle dans un entretien, et elle voit tout, en effet: le désespoir le plus noir, les éblouissements les plus purs, et l’infinie gamme de nuances qui se déploie entre les deux. "

Je la cite:
" Nous devenons Schzizos, mes amis. Dans le quotidien, nous tenons les uns aux autres, suivons l'actualité avec inquiétude, faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour préserver et renforcer les liens. En tant que lecteurs ou spectateurs, au contraire, nous encensons les chantres du néant, prônons une sexualité aussi exhibitionniste que stérile, et écoutons en boucle la litanie des turpides humaines. A quoi est dû cet écart grandissant, à l'orée du XXIième siècle, entre ce que nous avons envie de vivre (solidarité- générosité- démocratie) et ce que nous avons envie de consommer comme culture (transgression- violence- solitude- désespoir)?
"L'homme est bon ou mauvais, disait George Sand. Mais il est quelque chose encore: la nuance, la nuance qui est pour moi le but de l'Art."
La littérature contemporaine aurait-elle renoncé à ce but-là?"



Wink Ce fil Houellebecq prend de la longueur... mais je crois qu'il dépasse de loin M.H!...Et qu'on pourrait presque en ouvrir un autre sur ces "Professeurs de désespoir" comme les appelle Nancy Huston.
D'ailleurs, et c'est pour me plaire, je suis heureuse aussi qu'on parle d'elle (comme on a aussi évoqué Baudelaire...) qui a un regard plus juste sur le monde, plus nuancé...
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mer 22 Nov 2006, 10:48

Oui pour l'elargissement du sujet, sinon on tomberait dans les répliques du tac au tac tacatacatac .

Donc la noirceur en littérature me plaît bien parce que j'ai le livre les professeurs de désespoir de nancy Huston et besoin d'un stimulus externe pour m'y plonger Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mer 22 Nov 2006, 10:53

rotko a écrit:
Oui pour l'elargissement du sujet, sinon on tomberait dans les répliques du tac au tac tacatacatac .

Donc la noirceur en littérature me plaît bien parce que j'ai le livre les professeurs de désespoir de nancy Huston et besoin d'un stimulus externe pour m'y plonger Laughing

Entièrement d'accord avec toi Rotko!...
Quant à l'essai de Nancy Huston, Professeurs de désespoir (je le cite encore une fois, et tac! Happy ), cette discussion m'a replongée dans sa lecture...On ne peut pas le lire(moi, du moins, je ne peux pas!) comme ça de la 1ère à la 400ième page...mais il est fort intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mer 22 Nov 2006, 11:02

schlass a écrit:
Mouais

Laughing Tu n'as pas l'air content Schlass!...

Vous pourrez toujours continuer à essayer de nous convaincre sur ce fil que M.H est un auteur qui vaut vraiment la peine d'être lu...
Je crois avoir dit l'essentiel de ce que je voulais exprimer à son propos...A vous de me faire changer d'opinion! Bon courage! Happy Et ce n'est pas seulement parce que je suis une vieille schnock bornée! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
oxymoron44
pilier
avatar

Nombre de messages : 134
Age : 46
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mer 22 Nov 2006, 11:31

Citation :
A vous de me faire changer d'opinion! Bon courage!

Pourquoi pas même si là n'est pas mon but; et si tu te plongeais dans la possibilité d'une île ?
Mais attention pas une petite plongée dominicale, au bord de l'eau. Non une vraie plongée, loin des esquifs et des bords de mers rassurants auxquels tu pourrais te raccrocher.
Oublie ces vielles conneries, comme quoi l'eau elle est froide là-bas et que c'est dangereux de s'éloigner.....
Jette toi, seule et sans à-priori et reviens nous voir pour nous délivrer ta vérité, nous révéler si les profondeurs abyssales de cette mer y sont si froides et si sombres qu'on le prétend Wink

ps: je suis prêt à t'entendre dire que Houell' est nullissime, au moins tu auras eu l'honnêteté de remonter les eaux à contre-courant.
Revenir en haut Aller en bas
sousmarin
pilier


Nombre de messages : 367
Localisation : Pays de Loire
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mer 22 Nov 2006, 11:58

En effet, il est toujours plus facile de simplifier les choses que de les nuancer, beaucoup de nos « élites » actuelles ont adopté ce comportement ce qui fait le jeu des extrêmes comme d’habitude ; autant en politique, qu’en économie ou en littérature…

Donc, je fais amende honorable, Houellebecq doit sûrement avoir des qualités…laissez moi quelques minutes pour y réfléchir…je vais trouver, je vais trouver, je … lol!


Quant à savoir si la « mélancolie » est vendeur, il suffit de regarder dans la rue le nombre de personnes qui s’habillent en noir pour en avoir une idée, sans compter le nombre de suicides ou de drogués…et je ne parlerais pas de la solution qui consiste à rabaisser autrui pour se grandir, voire se supporter…

Quand quiconque a l’outrecuidance d’affirmer détenir la vérité et prétend l’expliquer aux autres, pauvres petits imbéciles, je ne sais pas pourquoi mais j’ai tendance à ne pas suivre le gourou dans son délire…
Non seulement, Houellebecq suit le courant mais il nous affirme qu’il est bien plus agréable de couler, ce qu’il ne fait pas lui, bien sûr…
Il est « possible » qu’une île soit un refuge agréable, mais quand on veut vivre ensemble, il faut mieux avoir des passerelles…
Revenir en haut Aller en bas
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mer 22 Nov 2006, 12:10

oxymoron44 a écrit:

Pourquoi pas même si là n'est pas mon but; et si tu te plongeais dans la possibilité d'une île ?
Mais attention pas une petite plongée dominicale, au bord de l'eau. Non une vraie plongée, loin des esquifs et des bords de mers rassurants auxquels tu pourrais te raccrocher.
Oublie ces vielles conneries, comme quoi l'eau elle est froide là-bas et que c'est dangereux de s'éloigner.....
Jette toi, seule et sans à-priori et reviens nous voir pour nous délivrer ta vérité, nous révéler si les profondeurs abyssales de cette mer y sont si froides et si sombres qu'on le prétend Wink

Je souris à te lire...J'adore ton enthousiasme...
Les profondeurs abyssales ne sont pas pour moi du domaine de l'inconnu, tu sais ...Et c'est justement quand on en revient qu'on ne veut plus entendre dire: "Nayez pas peur du bonheur; il n'existe pas." (Michel Houellebecq)
Revenir en haut Aller en bas
oxymoron44
pilier
avatar

Nombre de messages : 134
Age : 46
Date d'inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   Mer 22 Nov 2006, 12:17

Citation :
Je souris à te lire...J'adore ton enthousiasme..

Bon, c'est bien là l'essentiel....quant au fait que tu sois revenu de ces fameuses profondeurs, c'est donc belle et bien qu'elles existent. N'en déplaisent à certains, on peut donc accepter qu'un auteur y soit confronter encore aujourd'hui même si cette "île" (l'irlande ?) est une possibilité, une ouverture vers le bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Michel Houellebecq   

Revenir en haut Aller en bas
 
Michel Houellebecq
Revenir en haut 
Page 4 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Michel Houellebecq : "La carte et le territoire"
» Michel Houellebecq suspend la promotion de son livre et quitte Paris.
» Soumission de Michel Houellebecq
» Michel Houellebecq -La possibilité d'une île- (poésie)
» Appel aux Témoins du 5 Novembre 1990 par Michel (responsable de cette rubrique)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: FICTION :: Auteurs français et d'expression française-
Sauter vers: