Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Jane Campion, Bright Star

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Prince d'Aquitaine
Animation
avatar

Nombre de messages : 2948
Age : 28
Localisation : Maromme, Seine-Maritime
Date d'inscription : 29/05/2009

MessageSujet: Jane Campion, Bright Star   Dim 03 Jan 2010, 10:56

Bright star de Jane Campion relatant la liaison entre John Keats et son grand amour.


Ça promet d'être un beau film romantique coeur!

_________________
"Aujourd'hui, la réalité est absurde, aussi horrible, aussi impénétrable que nos rêves. Et face à elle, nous sommes sans défense, comme dans nos cauchemars...". Ingmar Bergman
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Jane Campion, Bright Star   Mer 06 Jan 2010, 05:21

Des avis mitigés sur ce film, mais un bon article dans le Monde :

Citation :
Dans Bright Star, il y a un poète phtisique, un amour contrarié et des fleurs, des champs de fleurs même. Le film de Jane Campion rend à ces clichés leur dignité d'images poétiques, leur force dramatique, leur sensualité, leur violence

Citation :
En revoyant ce beau film, les vers qui ouvrent Endymion, de Keats, se sont imposés :
"Tout objet de beauté est une joie qui demeure :/Son charme croît sans cesse, et jamais/Ne sombrera dans le néant."

tout l'article.

Jeanne Campion disait dans un entretien avoir été seduite par les très belles lettres d'amour échangées entre les amoureux, et notamment les lettres de Keats qui auraient pu avoir un effet répulsif sur une jeune fille ordinaire.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Jane Campion, Bright Star   Mer 06 Jan 2010, 05:42


clic !

Citation :
- jeanne Campion, qu'aimez-vous, le plus dans la poésie de Keats ?

Ses odes Ode on a Grecian Urn, Ode on Melancholy, Ode to Nightingale.
Elles sont comme un riff, un motif qui se répète de façon rapide. Keats avait un don pour trouver des rimes qui ressemblent au slam d'aujourd'hui. Ses poèmes sont comme un sort jeté et qui vous ensorcelle, un parfum qui vous pénètre mais dont vous ne reconnaîtrez pas forcément toutes les notes.

in le Figaro.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Prince d'Aquitaine
Animation
avatar

Nombre de messages : 2948
Age : 28
Localisation : Maromme, Seine-Maritime
Date d'inscription : 29/05/2009

MessageSujet: Re: Jane Campion, Bright Star   Ven 08 Jan 2010, 16:33

Amis romantiques, courez voir ce film!! La relation entre Keats et Fanny Brawne est magistralement mise en forme par Jane Campion, qui confère une poésie certaine à son film. Les acteurs jouent bien (mention spéciale à Abbie Cornish et la petite fille, adorable) et l'ensemble ne m'a pas paru long. Mais en même temps, dès qu'on me met devant un film romantique (au sens pur du romantisme), je ne bouge plus et garde les yeux grands ouverts.

C'est un très beau film, avec des plans somptueux, que je recommande. Au passage, c'est un film BBC Films, qui est un gage de qualité pour ce type de film.

_________________
"Aujourd'hui, la réalité est absurde, aussi horrible, aussi impénétrable que nos rêves. Et face à elle, nous sommes sans défense, comme dans nos cauchemars...". Ingmar Bergman
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Jane Campion, Bright Star   Dim 11 Avr 2010, 18:00

Je suis un peu en retrait face à ton enthousiasme.

Le film m'a paru avoir de belles qualités, des sentiments, et de belles prises de vue, etc.

toutefois,

- j'ai mal compris le rôle de Mr Brown : tuteur et ami de john Keats, il use et abuse de son autorité, au point d'en être peu vraisemblable.

- le romantisme des sentiments apparait certes dans les textes (lettres et poèmes) mais faut-il que les attitudes soient toujours aussi guindées ? ne risque-t-on pas ainsi de tomber dans un film "académique" ?
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Jane Campion, Bright Star   Ven 12 Aoû 2011, 05:47



Vendredi 12 août,

Portrait de femme, un film de Jane Campion, 20h40, TCM
film de 1996.

A la fin des années 1800, Isabel Archer, jeune Américaine en visite chez ses cousins anglais, choque son entourage par son esprit libre et aventureux. Son cousin Ralph, atteint d'une tuberculose pulmonaire incurable, l'aime en secret. Elle part à Florence où une amie la jette dans les bras de son amant, Gilbert Osmond, qu'elle épousera. Des années plus tard, elle découvre qu'elle a été manipulée...
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Eliza Bennet
habitué(e)
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 30
Date d'inscription : 27/01/2013

MessageSujet: Re: Jane Campion, Bright Star   Mar 05 Fév 2013, 00:12

C'est vrai que mon avis est aussi mitigé sur ce film : je l'ai trouvé beau, mais finalement ce que j'aime ce sont les textes en eux-mêmes et l'histoire d'amour entre John Keats et Fanny ... rien de très original en fait. Je pense que la poésie fait tout, mais peu importe : il est très agréable à voir et à revoir. Le film m'a même poussée à acheter un recueil des lettres et poèmes envoyés par John Keats à Fanny Brawne, mais je ne me suis pas encore plongée dedans arf :/
Revenir en haut Aller en bas
soussou
pilier


Nombre de messages : 14224
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Jane Campion, Bright Star   Dim 12 Mai 2013, 21:08

ma réaction à chaud sur le film Bright Star de Jane Campion

Passion torride qui lia le poète John Keats à Fanny Brawne. une jeune femme indépendante, perçue comme insolente, écoutant son cœur et ses désirs plutôt que les convenances sociales de son époque.

Des clairs-obscurs savamment travaillés, meubles et costumes parfaitement d’époque, , vetements excentriques, raides, personnages un peu figés.
L'expression des sentiments passe par la poésie, un peu comme dans Roméo et Juliette, il y a des non-dits, les distances doivent etre respectées, la classe sociale est bien marquée.

J'ai observé la petite soeur de Fanny, elle est "le témoin" de leur rencontre amoureuse et du drame final, la petite messagère apporte les bonnes comme les mauvaises nouvelles, un peu comme dans le film "le messager " avec Julie Christie. et dans la leçon de piano, toujours une fillette témoin des scènes entre adultes

Pour ce qui est du personnage , de l'"ami" de John Keats il est manipulateur, cynique, brutal, et brouille la bonne marche des évènements.

Concernant la poésie, je la trouve extremement belle, "Le paradis perdu"il monte à l'arbre jusqu'au sommet,couché sur la cime de l' arbre fleuri,il dit: la poésie nous nourrit,c'est une expérience divine, ce qui se révèle etre la réalité à la fin, en promettant un printemps nouveau immuable.

La communication est très silencieuse, l'écoute à travers la cloison qui les sépare, puis j'ai remarqué , jamais les amants ne consume l'amour, ils restent pudiques par la communication des écrits échangés, puis les poèmes récités comme des mots venant spontanément du coeur, une conversation poétique.
A la fin quand elle s'éloigne c'est seule qu'elle dit ses poèmes et c'est en fait là que Jane Campion a réussi à rendre hommage au poète qu'est John Keats.

Un seul bémol les scènes magnifiques ne se prolongent pas, les images sont coupées trop vite pour passer à d'autres scènes.
.

Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Jane Campion, Bright Star   Lun 13 Mai 2013, 04:35

merci Soussou ! tu reagis au quart de tour. cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Arundathi
pilier
avatar

Nombre de messages : 449
Age : 70
Localisation : Evian
Date d'inscription : 17/04/2011

MessageSujet: Re: Jane Campion, Bright Star   Lun 13 Mai 2013, 10:21

soussou a écrit:
ma réaction à chaud sur le film Bright Star de Jane Campion

Passion torride qui lia le poète John Keats à Fanny Brawne. une jeune femme indépendante, perçue comme insolente, écoutant son cœur et ses désirs plutôt que les convenances sociales de son époque.

Des clairs-obscurs savamment travaillés, meubles et costumes parfaitement d’époque, , vetements excentriques, raides, personnages un peu figés.
L'expression des sentiments passe par la poésie, un peu comme dans Roméo et Juliette, il y a des non-dits, les distances doivent etre respectées, la classe sociale est bien marquée.

J'ai observé la petite soeur de Fanny, elle est "le témoin" de leur rencontre amoureuse et du drame final, la petite messagère apporte les bonnes comme les mauvaises nouvelles, un peu comme dans le film "le messager " avec Julie Christie. et dans la leçon de piano, toujours une fillette témoin des scènes entre adultes

Pour ce qui est du personnage , de l'"ami" de John Keats il est manipulateur, cynique, brutal, et brouille la bonne marche des évènements.

Concernant la poésie, je la trouve extremement belle, "Le paradis perdu"il monte à l'arbre jusqu'au sommet,couché sur la cime de l' arbre fleuri,il dit: la poésie nous nourrit,c'est une expérience divine, ce qui se révèle etre la réalité à la fin, en promettant un printemps nouveau immuable.

La communication est très silencieuse, l'écoute à travers la cloison qui les sépare, puis j'ai remarqué , jamais les amants ne consume l'amour, ils restent pudiques par la communication des écrits échangés, puis les poèmes récités comme des mots venant spontanément du coeur, une conversation poétique.
A la fin quand elle s'éloigne c'est seule qu'elle dit ses poèmes et c'est en fait là que Jane Campion a réussi à rendre hommage au poète qu'est John Keats.

Un seul bémol les scènes magnifiques ne se prolongent pas, les images sont coupées trop vite pour passer à d'autres scènes.
.


Je suis tellement de ton avis Soussou ! J'ai surtout aimé cette "conversation poétique", que dis-je j'ai même adoré ! ... Un beau film malgré les petits désagréments de réalisation ... Comme dans "la leçon de piano", Jane Campion se surpasse en effet ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://www.suzannephilippe.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jane Campion, Bright Star   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jane Campion, Bright Star
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Portrait de femme, de Jane Campion
» [Citations] Star wars
» seth parle, l'éternelle validité de l'âme de Jane Roberts
» vous ne verrez plus jamais star wars comme avant
» Nouvelle Star 2010 : Lussi vegetarienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: SPECTACLES :: Ecrans: cinéma et télévision-
Sauter vers: