Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Joon-Ho Bong: «Snowpiercer, le Transperceneige»,

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Joon-Ho Bong: «Snowpiercer, le Transperceneige»,    Mer 24 Mai 2006, 09:10

Pour ceux qui aiment les films d’horreur, et ne crachent pas sur l’humour, the host sera une fête.

Une sorte de dinosaure marin/terrestre terrifie les populations emportant avec lui hommes, femmes et enfants. Or précisément ce nouveau minotaure emporte une fillette dont le père, prêt à tout,  ira jusque dans les égouts …

Comme d’habitude dans ce genre de film, les militaires sont d’une inefficacité prodigieuse, les scientifiques sont appelés en renfort, tout le monde surveille tout le monde …et rien ne se passe comme attendu.
Le réalisateur Bong Jo Hoon est coréen. Son film pratique le mélange des genre entre fantastique et humour.

Un entretien de Bong  Jo Hoon ici :

http://www.commeaucinema.com/news.php3?nominfos=58754
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Joon-Ho Bong: «Snowpiercer, le Transperceneige»,    Mer 24 Mai 2006, 09:11

Pour ceux qui veulent connaître le genre, je renvoie à 2004

http://www.festival-cannes.fr/films/fiche_film.php?langue=6001&id_film=4182985
Vous y trouverez le résumé de The old boy. C’est important de connaître l’histoire, car comme dans les films d’espionnage, on épilogue sur la fin pour tirer l’affaire au clair !

Toujours est-il que ce film réserve des moments de choix : Je vous recommande la scène du restaurant : un vrai régal : prisonnier depuis 15 ans le protagoniste veut manger un calamar cru. On voit alors de sa bouche sortir un tentacule qui s’enroule autour de son oreille. Le vrai régal ? les cris du public…

Saw2 c’etait en 2005 http://www.saw2-lefilm.com/
http://grain-de-sel.cultureforum.net/ftopic4.SAW2.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Provence
pilier
avatar

Nombre de messages : 2166
Age : 57
Localisation : Au bord de la mer...
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Joon-Ho Bong: «Snowpiercer, le Transperceneige»,    Mer 24 Mai 2006, 09:18

affraid Oui, et bien c'est sûr que je j'irai pas le voir Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Joon-Ho Bong: «Snowpiercer, le Transperceneige»,    Mer 24 Mai 2006, 09:33

Provence a écrit:
affraid Oui, et bien c'est sûr que je j'irai pas le voir Laughing Laughing

Voilà...C'est exactement ce que je voulais dire Provence!...
Laughing Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Joon-Ho Bong: «Snowpiercer, le Transperceneige»,    Mer 24 Mai 2006, 11:18

eh bien, moi je trouve toujours quelqu'une pour m'accompagner, ce ne sera pas vous, tant pis 😢 Razz .
Pour tout vous dire, les reactions horrifiées et les rires qui suivent la projection du film sont pour moi un vrai plaisir. Vous n'imaginez pas le nombre de personnes qui voient ces films en dvd - et le plaisir qu'elles ont ensuite à en parler, voire à le raconter ! Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Provence
pilier
avatar

Nombre de messages : 2166
Age : 57
Localisation : Au bord de la mer...
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Joon-Ho Bong: «Snowpiercer, le Transperceneige»,    Mer 24 Mai 2006, 11:33

Cela me fait penser à une conversation récente avec un ami, qui voulait absolument que je regarde "La Nuit des Morts-vivants", sous prétexte que ce film n'était pas qu'un film d'horreur, mais un film politique..... Je ne l'ai pas suivi, bien sûr.

Je ne vois pas l'intérêt ou l'utilité d'utiliser ce genre.... quelque soit le message que l'on veut faire passer.
J'ai eu une période film d'horreur il y a fort longtemps. je n'en garde que de mauvais souvenirs..
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Joon-Ho Bong: «Snowpiercer, le Transperceneige»,    Mer 24 Mai 2006, 20:03

A la demande générale, voici où vous pouvez telecharger des videos de films d'horreur Wink

http://www.horreurweb.com/

je file, on m'appelle, je crois Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Joon-Ho Bong: «Snowpiercer, le Transperceneige»,    Ven 26 Mai 2006, 14:13

Après Sympathy for M. Vengeance" et "Old Boy" Park Chan-wook commet un troisieme film ! LADY VENGEANCE

LADY VENGEANCE Corée du Sud, 2005, 112 minutes. Thriller de Park Chan-wook avec Lee Young-ae, Choi Min-sik, Kwon Yae-young.

Condamnée pour l'enlèvement et le meurtre d'un petit garçon, une jeune femme obtient l'aide de ses amies ex-détenues pour retrouver et capturer le véritable responsable de ces crimes afin d'assouvir sur lui une vengeance expiatoire !

Elle va consacrer ses 13 ans d'enfermement à la préparation méticuleuse de sa vengeance contre son ancien professeur Mr. Baek...

La presse : le monde et telerama n'aiment pas ces films ;

Mais pour http://www.cineasie.com/Sympathy_For_Lady_Veangeance.html
Citation :
LADY VENGEANCE est bel et bien un des films les plus attendus de cette fin d'année 2005, la surprise est excellente .

le site ci-dessus parle des films et acteurs chinois, coréens, thailandais, indonesiens, japonais, et donne des references sur chen kaige, Zhang Yimou, Wong Kar Wai et on y parle de in the mood for love

http://www.cineasie.com/InTheMoodForLove.html
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Joon-Ho Bong: «Snowpiercer, le Transperceneige»,    Ven 09 Juin 2006, 19:26

le film malediction ne recolte que des blâmes

Selon mes informateurs, seule l'affiche est bonne ...



l'ennui est Razz mortel
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
queenieinlove
pilier
avatar

Nombre de messages : 682
Localisation : Black Hole
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: Joon-Ho Bong: «Snowpiercer, le Transperceneige»,    Ven 09 Juin 2006, 20:15

j'ai vu Damien la malédiction de 1976, j'avais beaucoup aimé. En voyant celui là sortir je pensais qu'ils avaient inventé une suite (il y en a déjà 3) mais apparemment c'est un remake pur et simple... du coup, je ne vois pas trop l'intérêt... et les critiques me donnent apparemment raison...
Revenir en haut Aller en bas
http://perso.orange.fr/sublimeacide/index.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Joon-Ho Bong: «Snowpiercer, le Transperceneige»,    Sam 10 Juin 2006, 05:05

oui selon les spectateurs du premier de la Saga, La Malédiction , en 1976 valait le détour :3 croix sur 4 in allociné,
mais ici selon nord cinema
Citation :
Outre les situations exagérées comme la mort du prêtre, des absurdités du début (Dieu pardonne l'échange de bébés car c'est pour ne pas causer de chagrin à la mère...), il y a des situations ridicules et inutiles
.

Citation :
Du film de Richard Donner datant de 1976, on avait surtout retenu la formidable musique de Jerry Goldsmith. Tout le reste, le beau comme le pas beau, nous remonte à la mémoire à la vue de The Omen, drame fantastique puéril et inutile orchestré par le tâcheron John Moore (Behind Enemy Lines).

article in ledevoir.com
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
queenieinlove
pilier
avatar

Nombre de messages : 682
Localisation : Black Hole
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: The host de Joon-ho Bong   Dim 24 Déc 2006, 08:33

La classe ce film ! je ne regrette pas d'avoir réussi à prendre mon courage à deux mains pour affronter le froid et la nuit jusqu'à la salle de ciné !
Un vrai bijou ce long métrage !

de l'humour, de l'action, de la critique socio-politique, de la tendresse, des effets spéciaux réussis !

Je vous en raconterai plus plus tard, là faut que je me secoue pour aller travailler... et satisfaire les Pères et Mères Noël retardataires Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://perso.orange.fr/sublimeacide/index.htm
queenieinlove
pilier
avatar

Nombre de messages : 682
Localisation : Black Hole
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: Joon-Ho Bong: «Snowpiercer, le Transperceneige»,    Mar 26 Déc 2006, 08:03

chronic'art a écrit:
The Host renoue avec une certaine forme d'innocence qui va du burlesque excrémentiel au mélodrame des familles, auxquels vient s'adjoindre une virulence politique non dénuée d'ambiguïtés mais absolument libératrice.

D'abord ce qui plait c'est la famille, les acteurs sont fabuleux : entre un père adulescent semi-narcoleptique, une tante semi-championne de tir à l'arc (elle met toujours trop de temps à tirer... ce qui lui jouera plusieurs tours lors de ses affrontements avec le monstre), un oncle ancien étudiant ivrogne et sans travail, un grand-père ... aimant, et un peu bourru aussi. Et la petite fille, kidnappée par le monstre, que toute la famille tentera de sauver.

L'héroïsme des loosers. Un homme qui veut lancer un cocktail molotov sur le monstre trempé d'essence, et qui manque de pot, fait glisser la bouteille à ses pieds : on y croit, on voit l'acte d'héroïsme, la fin du monstre, et pouf... éclat de rire.. la bouteille est par terre, les flammes faisant partir en fumée l'acte héroïque.

Des scientifiques complètement allumés (pour ceux qui connaissent, apparemment ils font penser aux scientifiques de Docteur Folamour de Kubrick), juste à la limite du "trop" comique comme dans les films du genre "y'a t-il un pilote pour sauver l'avion?" (je ne supporte pas ce comique là). Dans The host, tout s'arrête à temps, comme une bombe qu'on désamorce à la dernière seconde.

On passe réellement du rire aux larmes. Tellement attaché à cette famille lambda confronté à un truc exceptionnel.

Critique de la société coréenne. Toujours incapable de prendre son indépendance par rapport aux forces américaines occupants le territoire coréen. et finalement ce sont les américains qui prennent tout en charge.

Franchement, un très très bon film à voir. Que vous aimiez les films de gros monstres, ou tout simplement les films d'actions, ou encore le comique burlesque et très bien dosé. Une chronique familiale et tendre autour de l'amour pour l'enfant qui réunit les membres d'une famille un peu disloquée.

J'ai été tout à la fois en regardant ce film : attendrie, "à donf" dans l'action, fascinée devant ce monstre à la fois effrayant et pateau, agile et lourdeau, entre le gros poisson, le singe, la grosse masse difforme, rigolant et frémissant.
Revenir en haut Aller en bas
http://perso.orange.fr/sublimeacide/index.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Joon-Ho Bong: «Snowpiercer, le Transperceneige»,    Dim 07 Fév 2010, 07:09

. «Mother», quatrième film du sud-coréen Bong Joon-ho («The Host»), décrit la relation entre une mère possessive et son fils idiot, accusé de meurtre.

.

Une veuve élève son fils unique Do-joon qui est sa seule raison d'être. A 27 ans, il est loin d'être indépendant et sa naïveté le conduit à se comporter parfois bêtement et dangereusement ce qui rend sa mère anxieuse. Un jour, une fille est retrouvée morte et Do-joon est accusé de ce meurtre...

Un drame puissant, selon Libé.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Rosie
pilier


Nombre de messages : 316
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: Re: Joon-Ho Bong: «Snowpiercer, le Transperceneige»,    Sam 12 Juin 2010, 07:23

rotko a écrit:
. «Mother», quatrième film du sud-coréen Bong Joon-ho («The Host»), décrit la relation entre une mère possessive et son fils idiot, accusé de meurtre.

.

Une veuve élève son fils unique Do-joon qui est sa seule raison d'être. A 27 ans, il est loin d'être indépendant et sa naïveté le conduit à se comporter parfois bêtement et dangereusement ce qui rend sa mère anxieuse. Un jour, une fille est retrouvée morte et Do-joon est accusé de ce meurtre...

Un drame puissant, selon Libé.

Je l'ai vu avant hier soir...

Je confirme, c'est un drame puissant, un film splendide, qui maintient en haleine et le suspense jusqu'au bout !
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Joon-Ho Bong: «Snowpiercer, le Transperceneige»,    Sam 12 Juin 2010, 09:32

Rosie, j'aimerais rassembler les différents posts sur le fil bong jong ho, comme c'est l'habitude quand il y a plusieurs posts sur un auteur répertorié sur GDS* Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Rosie
pilier


Nombre de messages : 316
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: Re: Joon-Ho Bong: «Snowpiercer, le Transperceneige»,    Sam 12 Juin 2010, 09:49

rotko a écrit:
Rosie, j'aimerais rassembler les différents posts sur le fil bong jong ho, comme c'est l'habitude quand il y a plusieurs posts sur un auteur répertorié sur GDS* Smile

Oui, bien sûr, ça me permettrait peut-être de faire part de mon avis/ressenti Happy
Revenir en haut Aller en bas
Rosie
pilier


Nombre de messages : 316
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: Re: Joon-Ho Bong: «Snowpiercer, le Transperceneige»,    Dim 13 Juin 2010, 09:20

Hier soir j'ai regardé "The host", qui est totalement différent de "Mother", que cela soit dans le fond comme dans la forme. Quoi qu'il y a quand même le côté dramatique qui découle des deux films.

The host :

Cela commence fort, et je m'attendais à mieux !

Je n'ai jamais vu un film qui élève autant de genre et peut-être que cela fausse mon opinion.
L'histoire fait passer un message ? Peut-être, par le drame social. Tout cela dans l'horreur, le fantastique et même la comédie. Je ne sais pas vous dire s'il fallait rire ou pleurer. Enfin, ça m'a fait un peu peur quand même ! Si cela était le but, c'est réussi. Cependant, je ne suis pas très attirée par les bêbêtes mutantes ! Et ce, une seule alors qu'il a été déversé une quantité importante de produit chimique... C'est pour moi incohérent. Quand cela touche l'écosystème, c'est tout que cela touche... Pourquoi cela profiterait à un animal mais pas les autres ? Donc c'est très irréaliste et paradoxale ce drame social... Bref, la bêbête je l'ai trouvée hilarante, pas assez méchante et puis très latex, très synthétique, trop pas effrayante en fait ! Heureusement que le suspense était présent ainsi que la musique... Je n'ai rien vu de très science fiction si ce n'est la créature puisqu'étant surréaliste. J'ai une vision de ce film comme étant très proche d'une réalité au travers de l'imagerie, c'est un peu comme si des journalistes étaient sur les lieux à filmer des scènes réelles et inattendues, un vrai scoop ! Par ailleurs, il en découle une forme d'étrangeté au travers d'un fond d'où s'échappe une fiction faisant parodie. Je l'ai trouvé loufoque. Il y a trop de paradoxes. Rien de spectaculaire. C'est un film insipide qui ne m'a pas plus émue que ça malgré la force qu'il se dégage des acteurs et tout particulièrement du père de la jeune Hyun-seo qui lutte(nt) jusqu'au bout. Tout ça pour finir comment..? C'est déplorable à la limite décevant, la fin m'a laissée dubitative.


Je reviendrai mettre mon avis sur Mother. J'ai besoin de reprendre des forces...
Revenir en haut Aller en bas
Rosie
pilier


Nombre de messages : 316
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: Re: Joon-Ho Bong: «Snowpiercer, le Transperceneige»,    Lun 14 Juin 2010, 10:43

Je ne vais pas pouvoir donner mon avis. J'ai trouvé mieux ; un article relevant mes impressions, mon point de vue au travers de ce film.


Mother

Un mot simple comme l'amour. Un mot simple comme la mort. Portée par l'exceptionnelle interprétation de Kim Hye-Ja, le film atteint la quintessence d'un thème souvent porté à l'écran (on pense à Hitchcock ou Bertolucci) tout en conservant la singularité des grands auteurs. L'actrice, qui semble libérée de l'apesanteur, rappelle la Mabel Longhetti d'Une femme sous influence, avec sa folie douce parsemée de violentes fulgurances. Dans Mother, la figure matricielle devient un monstre tentaculaire, un ogre anxieux et possessif obligé d'imposer des barrières à son fils pour ne pas le perdre. La grande force du film est de nous faire ressentir une empathie totale pour un personnage menaçant dans ses actes et intraitable dans ses idées. L'instinct maternel se mue en chasse à l'homme, jusqu'à l'aveuglement.

Source : http://www.excessif.com/cinema/critique-mother-4708888-760.html
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Joon-Ho Bong: «Snowpiercer, le Transperceneige»,    Mer 30 Oct 2013, 07:22

«Snowpiercer, le Transperceneige»,

d'après la bande-dessinée Jacques Lob (scénariste) et Jean-Marc Rochette (dessin),

2031. La terre n’est plus qu’une étendue gelée. Les derniers survivants sont à bord d’un train condamné à tourner autour de la terre. En tête se trouvent les aristocrates dans de vastes espaces aménagés, alors qu'en queue sont amassés les plus pauvres dans des conditions indigentes. Entre les deux : des wagons réservés à l'armée et à des potagers pour l'alimentation. Un homme, Proloff, tente de remonter de la queue du convoi vers la tête, pour libérer ses congénères,


Citation :
Le spectateur est emporté dans cette fable visuellement époustouflante à bord d’un train fonçant dans les paysages gelés d’une Terre dévastée par une catastrophe. La révolte d’une poignée de résistants pour démettre les dirigeants du train qui les asservissent offre une suite de séquence d’anthologie dignes du magnifique roman graphique qui a inspiré ces aventures.
20 minutes.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Joon-Ho Bong: «Snowpiercer, le Transperceneige»,    Jeu 31 Oct 2013, 10:59

 
 
110 p. chez Casterman
 
C'est le Transperceneige aux mille et un wagons. C'est le dernier bastion de la civilisation". Dans l'immensité vide et glacée, un train roule sans jamais s'arrêter. On l'appelle le Transperceneige. À son bord, les derniers humains survivants, rescapés de ce jour où la terre a été ensevelie par la neige en quelques heures. Ils sont répartis selon une logique affreusement banale : dans les voitures de tête, les tenants du pouvoir et les privilégiés de tout poil. À l'autre extrémité, les laissés pour compte, les pauvres et les opprimés
 
3 tomes en tout !
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Joon-Ho Bong: «Snowpiercer, le Transperceneige»,    Jeu 31 Oct 2013, 13:23

Selon des témoins directs, transperceneige est "pas mal", mais ne vaudrait pas gravity.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Marie kiss la joue
Animation
avatar

Nombre de messages : 2576
Age : 30
Localisation : Rennes/Paris
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: Joon-Ho Bong: «Snowpiercer, le Transperceneige»,    Jeu 31 Oct 2013, 17:02

J'aime assez ce genre de film, je pense aller le voir, même si je suis convaincue qu'on peut le voir à la télé lol!

_________________
Que voulez-vous que je vous dise de moi ? Je ne sais rien de moi ! Je ne sais même pas la date de ma mort.
(Borges)
Revenir en haut Aller en bas
Merwyn
Animation
avatar

Nombre de messages : 5375
Date d'inscription : 05/06/2009

MessageSujet: Snowpiercer de Bong Joon Ho   Lun 11 Nov 2013, 13:44

Film coréen avec Chris Evans, Song Kang-Ho, Ed Harris



Allo Ciné a écrit:
2031. Une nouvelle ère glaciaire. Les derniers survivants ont pris place à bord du Snowpiercer, un train gigantesque condamné à tourner autour de la Terre sans jamais s’arrêter. Dans ce microcosme futuriste de métal fendant la glace, s’est recréée une hiérarchie des classes contre laquelle une poignée d’hommes entraînés par l’un d’eux tente de lutter. Car l’être humain ne changera jamais…
Je reste mitigé, c'est un peu un autre esprit et heureusement... l'uniformisation de la mondialisation n'est pas passée par là.

Je dirais que c'est une expérience à faire, une expérience ou le manichéisme à l'occidental n'est pas trop perceptible.

_________________
Dum spiro, spero (Cicéron, Epistulae ad Atticum)
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Joon-Ho Bong: «Snowpiercer, le Transperceneige»,    Lun 09 Déc 2013, 07:45

«Mother», quatrième film du sud-coréen Bong Joon-ho («The Host»), décrit la relation entre une mère possessive et son fils idiot, accusé de meurtre.
 
.
 
Une veuve élève son fils unique Do-joon qui est sa seule raison d'être. A 27 ans, il est loin d'être indépendant et sa naïveté le conduit à se comporter parfois bêtement et dangereusement ce qui rend sa mère anxieuse. Un jour, une fille est retrouvée morte et Do-joon est accusé de ce meurtre...
 
Pas enthousiaste  pour ce film glauque où l'histoire n'est pas claire ; sinon que différentes versions du drame se succèdent, on revoit des séquences complètées, selon les rappels de mémoire du fils.
 
Quant à la mère, très voyeuse dans son genre, elle n'est pas à l'abri d'une erreur dans la justice qu'elle veut faire au profit de son fils. le film se termine sur une pirouette, le réalisateur nous a menés en bateau.
 
Restons plutôt avec la bonne image de Télérama
 
Mélange des genres (du thriller au mélo). Ruptures de ton brutales. Et humour noir décapant (courses-poursuites au golf et ping-pong verbal au commissariat)... A mi-parcours, Bong Joon-ho inverse le mouvement : le récit se concentre sur la mère et sa relation obsessionnelle, étouffante, mortifère avec son fils. Sans perdre sa vivacité initiale, la mise en scène se resserre sur l'étonnante Kim Hye-ja. Derrière sa fragilité apparente, l'actrice (incarnation de la « maman idéale » à la télévision coréenne) transmet énergie et violence à cette vieille femme au bord de la folie. Prête à tout - vraiment tout - pour sauver la chair de sa chair. On admire cette femme au moins autant qu'on la craint...
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Joon-Ho Bong: «Snowpiercer, le Transperceneige»,    

Revenir en haut Aller en bas
 
Joon-Ho Bong: «Snowpiercer, le Transperceneige»,
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» zik a noriac de paul de limoges

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: SPECTACLES :: Ecrans: cinéma et télévision-
Sauter vers: