Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ken loach

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Ken loach   Lun 29 Mai 2006, 04:13

Citation :
C'est un peu dommage, à mon avis, qu'un film comme da vinci code, dont chacun pensera ce qu'il veut - et du film et du roman, relègue au second plan les oeuvres d'un réalisateur comme ken loach.

On vient de voir "Sweet Sixteen" à la télévision, et "Le vent se lève".parle de la résistance irlandaise contre les black tans de Londres, venus réprimer les indépendantistes.

Sans même parler du talent des réalisateurs, qui est quand même, vous en conviendrez, un élément important au cinéma je pose une question :

Se passionnerait-on pour des histoires fumeuses, sans queue ni tête, au lieu de regarder l'histoire et les véritables problèmes ?

le cinéaste britannique Ken Loach a remporté dimanche soir la Palme d'or du 59e Festival de Cannes pour son film "Le Vent se Lève" (The Wind that Shakes the Barley).
Sans m'interesser aveuglement au festival de Cannes, je trouve que les prix satisfaisants : Keen loach, tant mieux ! almodovar avec Volver, superbe ! et Bouchareb ? ses themes m'interessent.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Ken loach   Lun 29 Mai 2006, 04:28

Quand on entend Ken Loach parler de la violence de l'histoire, de l'importance politique de la langue, et de l'occultation de l'histoire coloniale, on se dit : enfin des paroles sensées !

"
Citation :
C'est tout à fait fascinant de voir comment les empires réécrivent l'histoire. On oublie par exemple que Christophe Colomb, qui était un homme de grande ambition, a kidnappé et mutilé des milliers d'Indiens d'Amérique. [...]. Nous devrions avoir pour objectif de revoir l'histoire coloniale britannique, de mettre en lumière ce qui a été commis comme atrocités en Inde ou au Kenya au nom de l'idée civilisatrice d'un empire."
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Ken loach   Lun 29 Mai 2006, 04:33

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Ken loach   Lun 29 Mai 2006, 17:23

Tu as raison Rotko, j'ai aussi trouvé quec'était un beau palmarès cette année...Comme un soutien à des sujets forts et importants...
Je veux essayer d'aller voir le film de Sofia Coppola sur Marie Antoinette qui n'a pas été récompensé...Les avis divergent vraiment à son propos...
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Ken loach   Lun 29 Mai 2006, 18:02

coline a écrit:

Je veux essayer d'aller voir le film de Sofia Coppola sur [b]Marie Antoinette ...
j'avais bien aimé lost in translation et Virgin suicides, mais par contrer le theme de marie-Antoinette ne m'attire pas Wink


Dernière édition par le Jeu 18 Jan 2007, 20:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Ken loach   Lun 29 Mai 2006, 18:03

coline a écrit:
Tu as raison Rotko, j'ai aussi trouvé quec'était un beau palmarès cette année...Comme un soutien à des sujets forts et importants...
Je veux essayer d'aller voir le film de Sofia Coppola sur Marie Antoinette qui n'a pas été récompensé...Les avis divergent vraiment à son propos...
j'avais bien aimé Lost in translation et Virgin suicides mias marie-antoinette ne m'attire pas a priori comme personnage et comme thème.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Ken loach   Lun 29 Mai 2006, 21:31

rotko a écrit:
j'avais bien aimé Lost in translation et Virgin suicides mias marie-antoinette ne m'attire pas a priori comme personnage et comme thème.

Moi aussi j'aime beaucoup ce qu'a fait Sofia Coppola jusque-là. Je viens d'aller voir "Marie Antoinette"...Je n'ai pas la tête à écrire tout de suite mais demain je le ferai... Wink
Revenir en haut Aller en bas
swallow
pilier
avatar

Nombre de messages : 820
Localisation : Espagne
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: Ken loach   Lun 29 Mai 2006, 22:30

C´est formidable que vous soyez si rapides à la détente.... ( Coline a vu Marie-Antoinette!).
Revenir en haut Aller en bas
mona
pilier
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 59
Localisation : Morbihan
Date d'inscription : 18/08/2006

MessageSujet: Re: Ken loach   Lun 09 Oct 2006, 17:53

J'ai vu Le vent se lève

dur, avec des scènes insoutenables (j'ai failli sortir) dés l'entrée en matière....J'ai trouvé les personnages un peu caricaturaux .... à la fin J'ai pensé à la chanson Maria interprétée par Jean Ferrat
pas de véritable émotion cependant....

je me demande comment les anglais ont reçu ce film....

Déjà Irlande m'attirait, ce film me donne envie de mieux connaître ce pays et son histoire ....
ce qui n'est déjà pas si mal Smile
Revenir en haut Aller en bas
maïa
pilier
avatar

Nombre de messages : 3761
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Ken loach   Lun 09 Oct 2006, 19:29

Je l'ai vu pour ma part avec beaucoup d'émotion. Même si, effectivement, quelques passages sont éprouvants. Je crois qu'il y a, au-delà du contexte irlandais, une réflexion sur le mal et sur le pouvoir qui est passionnante.

Je suis allée en Irlande : c'est un pays superbe, aujourd'hui pacifié ( je ne parle pas de l'Eire, bien sûr) où les Français sont les bienvenus... Des paysages sublimes !
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Ken loach   Mar 10 Oct 2006, 05:15

les paysages sublimes, ça depend où ! la region de Cork sous la pluie ne m'a pas laissé un bon souvenir. J'y lisais gens de Dublin de joyce, et je sentais l'humidité me pénétrer les os Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Ken loach   Jeu 18 Jan 2007, 20:41

Le vent se lève

De Ken Loach Avec Cillian Murphy, Padraic Delaney, Liam Cunningham

J’ai bien aimé ce film même s’il baigne dans une violence subie - ou retournée, par les Irlandais dont on épouse la cause. Au début l’oppression anglaise se manifeste par une abjecte brutalité, puis les jeunes Irlandais organisent la résistance à coups d’embuscades et de coups de main, âpre lutte qui devient fratricide.

Les liens entre les personnages créent tout au long du film une tension dramatique. Dureté des chemins caillouteux, brutalité des hommes dans les actes et le langage, scènes cruelles de tortures ou d’affrontements, le spectateur est pris aux tripes.

Les visages énergiques traduisent des tempéraments résolus : la vieille femme, le conducteur de train, le curé dans ses sermons, tout un peuple est concerné. Les chants de groupe soudent les hommes mais on assiste, jusque dans les familles, à de cruels déchirements.

Ken Loach a su donner à son film un rythme sans faille.

Citation :
Loach déploie aussi tous ses talents de metteur en scène. Ses plans larges dans la lande irlandaise sont toujours vibrants, et j’avoue ma prédilection pour les scènes de groupe où chacun prend la parole pour donner son idée de la situation ou convaincre les autres du bien fondé de sa position : un espace public se construit devant nos yeux. Autrement dit, de la politique se constitue, prend forme, s’épanouit, de la manière la moins abstraite qui soit : avec des corps, des regards, des voix. Il faudrait aussi souligner le rôle central des femmes.
Politis

La question de savoir terminer une guerre est aussi posée. Guerre nationaliste et lutte sociale, pragmatisme ou réalisme face à l'intransigeance révolutionnaire. Loach n'esquive rien.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Ken loach   Jeu 18 Jan 2007, 21:01

rotko a écrit:
Le vent se lève

brutalité des hommes dans les actes et le langage, scènes cruelles de tortures ou d’affrontements

J'peux pas... pale
Revenir en haut Aller en bas
bertrand-môgendre
pilier
avatar

Nombre de messages : 435
Age : 62
Localisation : ici et là
Date d'inscription : 30/07/2006

MessageSujet: Re: Ken loach   Jeu 18 Jan 2007, 21:14

coline tendre
Citation :
rotko a écrit:
Le vent se lève

brutalité des hommes dans les actes et le langage, scènes cruelles de tortures ou d’affrontements


J'peux pas...
en dehors du sujet du jour et pour vous réconcilier de la brutalité des hommes, un petit film d'animation signé Benjamin Gibeaux
http://www.mouviz.com/films/zrichmedia/vdo.php?film=lesailesdupapillon&format=43&lecteur=wm-hd
http://www.mouviz.com/films/zrichmedia/vdo.php?film=lesailesdupapillon&format=43&lecteur=wm-hd
Revenir en haut Aller en bas
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Ken loach   Jeu 18 Jan 2007, 21:29

bertrand-môgendre a écrit:
coline tendre
Citation :
rotko a écrit:
Le vent se lève

brutalité des hommes dans les actes et le langage, scènes cruelles de tortures ou d’affrontements


J'peux pas...
en dehors du sujet du jour et pour vous réconcilier de la brutalité des hommes, un petit film d'animation signé Benjamin Gibeaux
http://www.mouviz.com/films/zrichmedia/vdo.php?film=lesailesdupapillon&format=43&lecteur=wm-hd
http://www.mouviz.com/films/zrichmedia/vdo.php?film=lesailesdupapillon&format=43&lecteur=wm-hd

à Benjamin Gibeaux
et grand merci à toi Bertrand!
Revenir en haut Aller en bas
sousmarin
pilier


Nombre de messages : 367
Localisation : Pays de Loire
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: Ken loach   Ven 19 Jan 2007, 01:17

rotko a écrit:
Le vent se lève

De Ken Loach Avec Cillian Murphy, Padraic Delaney, Liam Cunningham

J’ai bien aimé ce film même s’il baigne dans une violence subie - ou retournée, par les Irlandais dont on épouse la cause. Au début l’oppression anglaise se manifeste par une abjecte brutalité, puis les jeunes Irlandais organisent la résistance à coups d’embuscades et de coups de main, âpre lutte qui devient fratricide.

Les liens entre les personnages créent tout au long du film une tension dramatique. Dureté des chemins caillouteux, brutalité des hommes dans les actes et le langage, scènes cruelles de tortures ou d’affrontements, le spectateur est pris aux tripes.

Les visages énergiques traduisent des tempéraments résolus : la vieille femme, le conducteur de train, le curé dans ses sermons, tout un peuple est concerné. Les chants de groupe soudent les hommes mais on assiste, jusque dans les familles, à de cruels déchirements.

Ken Loach a su donner à son film un rythme sans faille.

Citation :
Loach déploie aussi tous ses talents de metteur en scène. Ses plans larges dans la lande irlandaise sont toujours vibrants, et j’avoue ma prédilection pour les scènes de groupe où chacun prend la parole pour donner son idée de la situation ou convaincre les autres du bien fondé de sa position : un espace public se construit devant nos yeux. Autrement dit, de la politique se constitue, prend forme, s’épanouit, de la manière la moins abstraite qui soit : avec des corps, des regards, des voix. Il faudrait aussi souligner le rôle central des femmes.
Politis

La question de savoir terminer une guerre est aussi posée. Guerre nationaliste et lutte sociale, pragmatisme ou réalisme face à l'intransigeance révolutionnaire. Loach n'esquive rien.
Le film est excellent mais il esquive quand même certains aspects fortement déplaisants de la « culture » irlandaise.
La place centrale des femmes ? L’Irlande est le pays où des milliers de jeunes filles « fautives » ont connu les couvents de blanchisseuses, de force et après que l’on ait pris leurs enfants… Le dernier n'a fermé qu'en 1996 et beaucoup y sont mortes, victimes de violence et de malnutrition.
Pas terrible comme place centrale…
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Ken loach   Ven 19 Jan 2007, 05:58

Citation :
rôle central dans la lutte
dit Politis ;
Dans le film, les femmes portent les messages, accueillent, nourrissent les combattants. Elles sont traitées par les occupants comme des resistantes qu'ils ne ménagent pas. La détermination de la vieille à rester dans sa maison brûlée ... On ne parle pas d'autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
ice
pilier
avatar

Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Ken loach   Mer 31 Jan 2007, 19:59

j'ai vu sweet sixteen j'avais adoré !!
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Ken loach   Dim 02 Sep 2007, 06:53

It's a free world Réalisateur Ken Loach, avec Kierston Wareing, Juliet Ellis, Leslaw Zurek, Faruk Pruti, Branko Tomovic

Angie se fait virer d'une agence de recrutement pour mauvaise conduite en public. Elle fait alors équipe avec sa colocataire, Rose, pour ouvrir une agence dans leur cuisine. Avec tous ces immigrants en quête de travail, les opportunités sont considérables


clic !


Ce film fait partie des 57 oeuvres en competition à la Mostra de Venise.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Ken loach   Lun 03 Sep 2007, 04:30

It's a free world

Ken Loach a expliqué à Venise les objectifs de son film et pourquoi il a choisi de représenter le camp des "exploiteurs" par le personnage d'une jeune femme attachante, aux origines ouvrières, elle-même victime du système.

Elle ne fait que reproduire le système libéral. La logique d'Angie est celle de toute entreprise : trouver la main d'oeuvre la moins chère, élargir ses marchés et rogner sur les coûts afin de faire le plus de profit possible.

Autrement dit, exploiter à ses propre fins la détresse humaine comme le fait la société pour maintenir de bas pris pour les consommateurs.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Ken loach   Lun 03 Sep 2007, 14:52

Un film à voir et un réalisateur britannique à suivre, cinéma toujours politique qui dénonce l'exploitation des travailleurs immigrés et qui devrait faire réfléchir plus largement sur notre rôle et notre implication dans ce monde libéral car si nous ne sommes pas tous des entrepreneurs, nous sommes au moins tous consommateurs !

Date de sortie prévue en janvier 2008 !
Revenir en haut Aller en bas
maïa
pilier
avatar

Nombre de messages : 3761
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: le dernier Ken Loach   Dim 11 Nov 2007, 15:00

It's a free world

J'ai eu la chance de le voir hier soir en avant-première (il sort en janvier 2008)
Un nouveau chef d'oeuvre de ce grand réalisteur anglais qui gratte à nouveau où ça fait mal.
Angie, une jeune femme "normale" à l'aune de nos sociétés de l'individu (chacun pour soi...) est virée d'une société de recrutement de travailleurs étrangers. Elle tente de monter sa propre société, se lance dans un jeu terrible où tous les coups sont permis mais dont les pions sont des hommes et des femmes "venus d'ailleurs", avec ou sans papiers, qui sont traités comme des esclaves ou du bétail par les entreprises, sous-payés, parqués dans des lieux indignes, et sur le dos desquels des gens comme Angie espèrent faire fortune...
Angie n'a aucun sens moral, même si, parfois, elle a des coups de coeur et accomplit des actes de solidarité non calculés, à l'instinct, qui tournent toujours mal. Elle est effrayante parce qu'en fait son comportement est la preuve qu'elle est totalement adaptée au monde libéral dans lequel elle vit : elle se débrouille comme elle peut, est incapable d'un raisonnement logique à long terme ou d'un regard "moral" sur le monde. Elle a un enfant dont elle ne s'occupe pas : dans la seule scène où elle l'a avec elle, elle lui propose une soirée pizzas + film d'une extrême violence. Elle commet le pire pour gagner trois sous. Et elle en gagne dix.
Un film dont on sort sonné, mais salutaire.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Ken loach   Mer 02 Jan 2008, 06:07

Maia a précédé lapresse dont l'avis lui emboite le pas



Citation :
Sur fond de boom économique londonien et d'immigration en provenance des pays de l'Europe de l'Est, le Britannique Ken Loach nous livre une nouvelle critique de la société libérale d'aujourd'hui, dans laquelle il est toujours plus facile de marcher sur les autres que de les aider.[...]

"It's a free world" propose une plongée assez réaliste dans le quotidien des travailleurs immigrés, qui paient en conditions de vie et de travail déplorables la richesse qu'ils viennent chercher dans un pays plus prospère que le leur.

Dénonciation de cette situation, le dernier Ken Loach n'est pour autant pas manichéen, ce qui tient en grande partie à l'ambiguïté du personnage d'Angie. Son besoin de réussir coûte que coûte lui fait oublier ce qu'elle fait subir à ces employés, mais elle est fragile et aussi profondément généreuse, ce dont elle témoigne de temps à autre.

nouvel obs
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Ken loach   Dim 06 Jan 2008, 07:24

it is a free world

ken loach fustige l'hypocrisie anglaise


Citation :
On estime à plus ou moins 2 millions, le nombre d'ouvriers étrangers, clandestins ou appartenant à l'Union européenne, présents sur le territoire. Il existe une grande hypocrisie: le tarif très peu onéreux de la nourriture de supermarché provient de cette main-d'oeuvre à bas salaires. Les patrons leur ouvrent les bras parce qu'ils ne leur coûtent rien. Grâce à eux, ils font des profits considérables.

Au même moment, les journaux de droite fustigent les immigrés: ils prennent nos bénéfices, nos impôts, nos emplois, nos lits d'hôpitaux, les places dans nos écoles... il faudrait tous les virer! Des entreprises logent leur petit personnel à raison de six personnes par chambre, un bus vient les chercher pour les amener aux champs ou à l'usine, ils ne gagnent pas suffisamment pour rembourser leur billet d'avion. Et je ne vous parle pas des accidents mortels qui surviennent sur les chantiers!

On dit que les Britanniques ne veulent pas travailler. Bien sûr que si, mais certainement pas comme des esclaves. J'ai recruté mes figurants dans les agences d'intérim, ils n'en peuvent plus. Certains sont filmés de dos, pour ne pas s'attirer de problèmes.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Ken loach   Lun 07 Jan 2008, 07:45


clic !


Kierston Wareing

Elle est dans Muze, cette semaine.
c'est mon côté people.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ken loach   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ken loach
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Collège au cinéma: Kes
» Un prof de français intrus qui a besoin de conseils...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: SPECTACLES :: Ecrans: cinéma et télévision-
Sauter vers: