Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sofia Coppola

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Sofia Coppola   Mar 30 Mai 2006, 17:53

Marie Antoinette

Marie-Antoinette de Sofia Coppola a été présenté en compétition officielle du Festival de Cannes 2006. Huées, sifflets, la réaction de la salle, à l'issue des deux heures de projection, a été l'une des plus négatives de ce festival.

« J'ai commencé à m'intéresser à Marie-Antoinette en lisant sa biographie par Antonia Fraser, dit Sofia Coppola. Cette jeune fille que l'on a mariée dès l'âge de 14 ans m'intéressait beaucoup. Mais le projet répondait d'abord à une véritable fascination pour le XVIIIe siècle, pour Versailles en particulier : le faste des décors, des costumes, la surcharge générale. »

En réalité, Sofia Coppola avait dans un premier temps acquis les droits du livre Marie Antoinette de l’historienne française Evelyne Lever. En 2001, elle demande à celle-ci de l'accompagner à Versailles afin d'y effectuer un premier repérage. Mais en 2003, Evelyne Lever apprend que la réalisatrice ne travaille plus d'après son ouvrage mais d'après celui d’Antonia Fraser, une biographie romancée, beaucoup plus connue aux Etats-Unis. L’historienne française sera finalement consultante sur le film.

Il devait se faire avant Lost in Translation mais c’est le succès mondial de ce film qui a finalement permis à Sofia Coppola de pouvoir réaliser Marie Antoinette.

Elle a pu obtenir auprès du gouvernement français une autorisation spéciale pour pouvoir tourner dans le château de Versailles. Elle a également eu droit à quelques privilèges, comme de filmer une scène de bal, durant le mariage entre Marie-Antoinette et Louis XVI, dans la galerie des Glaces, pourtant fermée pour rénovation à l'époque ; ou encore de pouvoir utiliser le petit théâtre privé de la reine (moyennant des sommes astronomiques !)…


Alors…C’est l’histoire de Marie Antoinette ...
Oui, mais traitée de façon audacieuse et iconoclaste ! (Et j’ai eu un privilège que vous n’aurez pas : voir le film en plein pays Bourbon , salle pleine de nobliaux du coin qui discutaient dur à la sortie!...)

Dans un étourdissement de couleurs bonbon et de dorures, la jeune Marie Antoinette (qui avait 14 ans lorsqu’elle quitta l’Autriche !) trompe son ennui et sa mélancolie en s’échappant à Paris, à l’opéra, en donnant des bals, des fêtes, en s’éprenant du comte Fersen. Elle dépense sans compter en frivolités et lance des modes. Etrangère, déracinée, elle a bien du mal à se plier aux rituels de la vie de la cour.
Elle a les traits de Kirsten Dust (qui avait déjà joué dans Virgin Suicides), adorable, douce et toujours souriante. Profondément attachante aussi parce qu’on imagine assez bien combien doit lui peser le fait d’être ignorée pendant sept ans par son mari. On se fait facilement complice de la charmante jeune femme.
Il est plutôt sympathique et bon, ce Louis XVI du film (Jason Schwartzman), mais bien ignorant des choses de la sexualité ! Tout le monde attend la naissance de l’héritier et se moque du couple…

Le film peut ressembler à une comédie ( Ah ! c’est joyeux ... longtemps dans l'insouciance de la Révolution et des guerres) mais plane tout de même la perspective de l’issue dramatique qu’on connaît…

Sofia Coppola interprète l'Histoire de France avec une grande liberté. Elle ne nous fait pas une reconstitution fidèle mais nous offre une histoire romantique et originale. Encore une fois le portrait intimiste d’une l'adolescente (sur fond de menuet et de musique pop ! Oui, oui…pop ! )
L’image est très très belle…
Dans une orgie de pâtisseries pastel et de tissus assortis, on parle en Anglais à Versailles
.
Ce n’est pas, vous l'aurez compris, une fresque historique conventionnelle, ni même un film en costumes comme on les connaît…Mais c’est un beau film qui continue à faire de moi une inconditionnelle de Sofia Coppola !


Dernière édition par le Mar 30 Mai 2006, 21:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Sofia Coppola   Mar 30 Mai 2006, 19:09

je rappelle mon bon souvenir de lost in translation

Lost in translation de Sofia Coppola avec Bill Murray (BobHarris) et Scarlett Johansson; (Charlotte) Giovanni Ribisi, Anna Faris

Au début, c'est Tokyo, la fourmilière illuminée qui bruisse de multiples sollicitations, ville où le sommeil n'existe pas car toujours animée. Chacun joue son rôle dans cette gigantesque entreprise, avec ceux qui courbent l'échine et ceux qui commandent au boulot. L'essentiel n'est-il pas de donner satisfaction à la société par tous les moyens ?

En fait nos deux protagonistes ont du mal à trouver leur rôle : d'un côté le bonheur personnel, avec une compagne ou un compagnon absents, et dont les objectifs semblent bien dérisoires, et de l'autre, cette activité incessante. Le décalage horaire joue le rôle dee déclancheur : ils se sentent en marge, l'un blasé et désabusé, l'autre hésitante devant des choix de vie.

Les visions panoramiques de la ville, splendides, ne sont pas des images touristiques, mais des spectacles fascinants qu'on regarde avec un peu de distance. Bob et Charlotte préfèrent se recueillir quand d'autres s'agitent frénétiquement devant des jeux videos, des clubs de karaoké, ou dans des feuilletons télévisés ineptes. Quant au rôle à jouer dans la société, Bob Harris n'y croit plus guère, c'est son passé, et Charlotte a des doutes sur son avenir.

Point de démonstration pesante sur le sens de l'existence ou de l'activité urbaine. Mais le besoin d'une pause et d'un regard non dupe. La relation entre nos deux personnages principaux est faite d'une affection tendre qui les rapproche, alors même qu'ils en sont à des stades différents de leur vie. Confiance et compréhension, le tout exprimé avec délicatesse et émotion.

Très beau film
! On tombe sous le charme de ces personnages un peu décalés(le decalage horaire a aussi son rôle!) qui vont bien ensemble, et qui se trouvent rapprochés par le hasard, une situation affective similaire, et un accord de personnalités. On les aime particulièrement, quand leur mélancolie et leur étonnement cèdent la place à une relation ludique, affectueuse, et discrète.

Avec ce film, on fait, nous aussi, une bonne rencontre.


Dernière édition par le Lun 20 Nov 2006, 05:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
sinon
pilier


Nombre de messages : 67
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: Sofia Coppola   Jeu 01 Juin 2006, 12:00

Les faits historiques ne sont pas trop saccagés malgré cette liberté dans l'adaptation ? Quand je vois ce que les ricains ont fait sur le film Troie par exemple !
Revenir en haut Aller en bas
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Sofia Coppola   Jeu 01 Juin 2006, 12:22



Ce film n'est pas une fresque historique, c'est certain. Il ne faut pas aller le voir dans l'intention de vérifier sa fidélité à l'Histoire. Dans ce cas-là, il ne présenterait aucun intérêt. Cependant, Sofia Coppola s'est tout de même attaché les conseils d'une historienne française spécialiste de Marie Antoinette et de son temps pour réaliser ce film qui est une romance, rien d'autre..dans un cadre authentique, avec des décors et costumes authentiques (bien qu'on voit apparaître une paire de converses au milieu des chaussures de la reine!)...

Dans ses trois films, Sofia Coppola s'est intéressée à dresser le portrait de jeunes filles (jeunes femmes) . Et ici ce n'est que l'idée qu'elle s'est faite de la jeune Marie Antoinette.


Dernière édition par le Jeu 01 Juin 2006, 17:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Sofia Coppola   Jeu 01 Juin 2006, 16:37

je vais peut-être me faire envoyer dans les cordes, mais Marie-Antoinette c'est plus de la petite histoire que de la grande H (oui, la H !).

Des "historiens" ont fait des romances sur son dos, elle est devenue un personnage à la Harlequin, avec une dimension tragique - qu'elle ne méritait pas.

Elle appartient à un mythe comme Sissi - ce qui ne veut pas dire qu'elle n'est pas un bon sujet pour un artiste ! Il n'y a pas de "mauvais sujets" (à part moi bien sûr !).
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Sofia Coppola   Jeu 01 Juin 2006, 17:51

Rotko, j'aimerais vraiment avoir ton avis sur ce film...
Allez...Va le voir...Toi qui aimes bien les films de Sofia Coppola...


C'est loin d'être un navet. Je pense qu'il ne mérite pas les sifflets et les huées qu'il a reçu à Cannes...Sans doute a-t-il trop surpris...
Maintenant tout le monde sait à quoi s'attendre...On est peut-être en situation de mieux l'apprécier...
Revenir en haut Aller en bas
swallow
pilier
avatar

Nombre de messages : 820
Localisation : Espagne
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: Sofia Coppola   Jeu 01 Juin 2006, 20:24

Ce ne sera peut-être pas aussi bien qu´Amadeus de Forman, ( ah! la musique !!) mais j´adore des pièces d´orfèvrerie y j´irai le voir Coline, dès que possible.
Revenir en haut Aller en bas
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Sofia Coppola   Ven 02 Juin 2006, 11:04

swallow a écrit:
Ce ne sera peut-être pas aussi bien qu´Amadeus de Forman, ( ah! la musique !!) mais j´adore des pièces d´orfèvrerie y j´irai le voir Coline, dès que possible.

Je ne crois pas, Swallow, qu'on puisse parler de "pièce d'orfèvrerie" pour ce film...Mais j'en garde une impression pastel, charmante, féminine, fraîche...Je crois qu'il aurait été mieux apprécié s'il s'était intitulé "Jeanne" ou "Pauline"...ou "Aude"... Happy

Je serai très heureuse d'avoir aussi ton avis...et que tu nous dises comment la presse espagnole l'a accueilli...
Revenir en haut Aller en bas
swallow
pilier
avatar

Nombre de messages : 820
Localisation : Espagne
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: Sofia Coppola   Ven 02 Juin 2006, 17:48

Je te tiendrai au courant, Coline, dès que les commentaires de Presse surgiront. Mais pour l´instant, le film n´est pas encore sorti en Espagne.
Revenir en haut Aller en bas
Provence
pilier
avatar

Nombre de messages : 2166
Age : 57
Localisation : Au bord de la mer...
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Sofia Coppola   Sam 03 Juin 2006, 19:30

A priori le sujet ne m'intéressait pas du tout... mais réalisé par Sofia Coppola, je pense qu'il faut absolument le voir.
J'ai revu cette semaine Lost In Translation, qui m'avait fait grande impression à sa sortie. Et bien le plaisir a été plus grand encore !
Revenir en haut Aller en bas
swallow
pilier
avatar

Nombre de messages : 820
Localisation : Espagne
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: Sofia Coppola   Lun 05 Juin 2006, 18:45

Premier commentaire de presse sur le film Marie-Antoinette.
" L´effet Marie-Antoinette secoue Paris" ( J.M.Font "El País", Domingo)
Il s´agit plus de recapituler les effets du film sur le public en géneral que de parler du film de Sophia Coppola.
(1) TOURISTIQUES: Versailles va pouvoir tenir le coup, malgré le raz de marée observé au Louvre depuis le Vinci Code.
(2) HISTOIRE :
Les historiens puristes ne sont pas contents de cette version du personnage, ni des libertés que prend S.Coppola vis a vis de son heroïne. Il n´y a aucun document d´époque concernant l´episode où Marie-Antoinette se met à poil. ( Passage de la frontière, au début du film, semble-t-il.)
Les historiens pas non plus d´accord avec le traitement de Madame du Barry.
(3) SOURCES: Coppola a retenu la biographie du personnage faite par la femme d´Harold Pinter : Antonia Fraser ( ignorant les nombreuses bios sur Marie Antoinette, comme celle de Madame de Staël, et d´autres specialistes : Evelyne Lever, Alain Vircondelet, Mona Ozouf, et celle de Stefan Zweig, la plus classique de toutes).
Et il semble ( dixit l´article) que les français n´aiment pas qu´un historien britannique écrive "leur " histoire de France.
(4)MODE: -Le rose, couleur fétiche du film
-les grands-couturier parisiens passent à l´offensive côté dentelles, frous frous et autres fantaisies Petit-Trianon.
(5) Conclusion: Marie-Antoinette est-elle la Lady Di du XVIII ? :queen:
Revenir en haut Aller en bas
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Sofia Coppola   Lun 05 Juin 2006, 21:48

C'est ce que je disais...appelons la Jeanne, Pauline ou Aude...ou Diana...ou Coline d'ailleurs comme le suggérait Rotko!...et on sera beaucoup plus indulgent avec ce film... Laughing Sofia Coppola a fait une drôle d'erreur en l'appelant Marie Antoinette! Happy
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Sofia Coppola   Mar 06 Juin 2006, 03:57

Reste que changer le nom sans changer le cadre historique ne resoudrait pas tout. Bien que j'apprécie beaucoup Sofia Coppola, je ne me sens pas attiré par "Marie Antoinette, ses bluettes et ses toilettes", vu l'utilisation du personnage par les Castelot et consorts, notamment.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
aérial
pilier


Nombre de messages : 582
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Sofia Coppola   Dim 19 Nov 2006, 22:33

Je cherche un fil sur ce merveilleux film "Lost in translation " qui m'avait scotchée à sa sortie (en février 2004 ,je crois bien ) et n'en trouve pas...

Quel plaisir que ce film ,vraiment à part ,tant il ne se passe pas grand chose ,hormis les non-dits ,les faux pas ,les destins croisés de ces deux-là qui n'ont en commun que leurs égarements et leur solitude non choisie .

Ce film restera quelque chose de magique ,pour moi ,tant Sofia Coppola réussit à nous transmettre ce sentiment fugace du désir ,du désarroi , du moment qui passe et ne reviendra plus ,de ce que l'on a frôlé sans oser l'atteindre ,de situations qui nous paraissent vécues mais qui ne sont peut-être que révées .Un réel moment de grâce ... star star star
Revenir en haut Aller en bas
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Sofia Coppola   Dim 19 Nov 2006, 23:22

aérial a écrit:
Ce film restera quelque chose de magique ,pour moi ,tant Sofia Coppola réussit à nous transmettre ce sentiment fugace du désir ,du désarroi , du moment qui passe et ne reviendra plus ,de ce que l'on a frôlé sans oser l'atteindre ,de situations qui nous paraissent vécues mais qui ne sont peut-être que révées .Un réel moment de grâce ... star star star

Magnifique ce film!...Je l'ai vu 2 fois, je le reverrai volontiers une troisième. I love you
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Sofia Coppola   Lun 20 Nov 2006, 05:55

aérial a écrit:
Je cherche un fil sur ce merveilleux film "Lost in translation " qui m'avait scotchée à sa sortie (en février 2004 ,je crois bien ) et n'en trouve pas...

Quel plaisir que ce film ,vraiment à part ,tant il ne se passe pas grand

En page 1 de ce fil sunny
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
aérial
pilier


Nombre de messages : 582
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Sofia Coppola   Lun 20 Nov 2006, 09:00

Embarassed Ca y est ,j'ai rattrapé mon retard ,je n'avais vu que le début de ce sujet ! Il y a tellement à lire ici ,que je lis parfois trop vite ..

Ce matin ,une réflexion d'Utopie ,sur le fait que les livres , les films ou la musique nous renvoyaient le plus souvent à une personne ,m'a interpellée ..
C'est tout à fait vrai , sans doute parce-que tout ce qui nous procure une émotion nous renvoie à un contexte précis , comme une bulle détachée du reste et bien particulière .
Au travers du support (livre ou film ,peinture même...)on revit ces moments vécus ,et c'est encore plus manifeste lorsqu'il s'agit d'une musique collée à un film .

Dans le cas de "Lost in translation ",elle est indissociable pour moi ,du film . Je ne suis pas certaine ,que sans les morceaux de "My bloody Valentine" , leur côté saturé , et ceux de "Jesus and mary chain ",cet aspect un peu métallique , mais aussi très ample , on aurait pû être pris de la même façon par le charme de cette histoire .
On ressent vraiment cette impression d'errance , de solitude ,d'artificialité froide de cette ville qu'est Tokyo pour un étranger ...

Sofia Coppola a ce don génial de parvenir à nous procurer toutes ces impressions grâce aussi aux morceaux musicaux qu'elle choisit.
Je l'avais noté également dans "Virgin suicide ",et même dans "Marie antoinette "(au risque de faire crier les puristes )

Coller une musique pop telle que "New order "était sacrément osé ,mais tellement parlant pour mieux nous faire comprendre le mental de cette jeune fille d'un autre siècle ,mais pouvue des mêmes sentiments qu'une fille d'aujourd'hui ...

Ceci dit ,je vais me remettre "Lost .."sur ma platine ...Je défie quiconque de ne pas avoir le frisson à l'écoute de "Just like honey ",lorsqu'ils se séparent sans se retourner :vraiment superbe !...A chaque fois la magie opère!!
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Sofia Coppola   Lun 20 Nov 2006, 10:12

aérial a écrit:


Sofia Coppola a ce don génial de parvenir à nous procurer toutes ces impressions grâce aussi aux morceaux musicaux qu'elle choisit.
Je l'avais noté également dans "Virgin suicide ",et même dans "Marie antoinette "(au risque de faire crier les puristes )

bah, les puristes, tu n'en trouveras pas beaucoup ici, et sur virgin suicides on enfourchera le même cheval !

On pourrait reprocher au film de Sofia Coppola Virgin suicides d'être esthétisant ou d'abonder en clichés, voire en cartes postales. Ce n'est pas mon avis, car on oublierait les narrateurs, dans le film comme dans le livre.

En effet l'histoire est racontée a posteriori par des adolescents qui ont vécu les drames, de loin par les yeux, et de près par le coeur.
Il s'ensuit que leur souvenir est un "mix" de ragots, de clichés de l'adolescence, c'est-à-dire de rêves et de rumeurs, ou de fantasmes.

Inexpérimentés, gauches et empruntés dans une société rigide, conformiste et puritaine, les garçons sont travaillés par le désir et l'inquiétude, quand les adultes se montrent indifférents ou absents, sauf à regarder chez eux une télé racoleuse, qui noie toute velléité de réflexion derrière un flux de paroles superficielles et mélodramatiques.


Les images d'intérieurs pleins de fanfreluches, sans originalité, vont bien avec les habitants, au visage lisse, coiffés pour l'extérieur. Pas de remise en question. Argent, voiture, chacun chez soi, tels sont les credo. De temps en temps des rencontres sociales, soigneusement calibrées. On traite tout à la légère, tel cet adulte qui dit "adieu monde cruel!" en se laissant tomber dans la piscine.

Quant aux bals des jeunes, ils sont sous la surveillance des bien-pensants. Un monde artificiel pour des êtres sans désirs et sans personnalité. Seules les chansons, même stéréotypées, servent de support de communication entre ceux qui n'ont pas encore trouvé leur propre possibilité d'expression.

Comme dans le livre, cette histoire reste ouverte aux interprétations, pour que, tels les garçons de l'histoire, les spectateurs restent interrogés devant les réactions - et les suicides, de l'adolescence.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Sofia Coppola   Lun 20 Nov 2006, 10:57

aérial a écrit:

Ceci dit ,je vais me remettre "Lost .."sur ma platine ...Je défie quiconque de ne pas avoir le frisson à l'écoute de "Just like honey ",lorsqu'ils se séparent sans se retourner :vraiment superbe !...A chaque fois la magie opère!!

Aerial, permets-moi de te remercier pour tout ce que tu dis de lost in translation


voici les paroles
Artist: The Jesus & Mary Chain Lyrics
Song: Just Like Honey Lyrics
Listen to the girl
As she takes on half the world
Moving up and so alive
In her honey dripping beehive
Beehive
It's good, so good, it's so good
So good

Walking back to you
Is the hardest thing that
I can do
That I can do for you
For you

I'll be your plastic toy
I'll be your plastic toy
For you

Eating up the scum
Is the hardest thing for
Me to do

Just like honey (x 17)

la chanson
http://www.pandora.com/music/song/d9978209acaad8a5

et de petits échantillons de la musique du film

http://music.barnesandnoble.com/search/mediaplayer.asp?ean=014431706820&disc=1&track=2
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
aérial
pilier


Nombre de messages : 582
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Sofia Coppola   Lun 20 Nov 2006, 16:22

Là ,je fais encore plus fort : Rien qu'en lisant les paroles , la petite musique se met en marche dans ma tête ,la voix du chanteur de "Jesus .."et ça y est ,je revois la scène de la fin ...La musique comme vecteur d'émotions vous dîtes? :!:

PS : Il me semble que j'ai trouvé un autre vrai fan de Sofia Coppola !! cheers
Revenir en haut Aller en bas
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Sofia Coppola   Lun 20 Nov 2006, 17:48

aérial a écrit:
Il me semble que j'ai trouvé un autre vrai fan de Sofia Coppola !! cheers

Tu peux me compter aussi! Happy
J'ai même aimé Marie Antoinette qui a suscité plus de polémiques! Wink
Revenir en haut Aller en bas
aérial
pilier


Nombre de messages : 582
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Sofia Coppola   Mar 21 Nov 2006, 08:05

Smile Oui ,toi Coline ,tu es même une inconditionnelle de LA Coppola ,vu qu'elle a surpris jusqu'à ses adeptes pour sa version de Marie-Antoinette.
J'avoue moi-même avoir été légèrement déçue à sa sortie ,mais j'en attendais sans doute trop ( d'autant plus avec la BO très prometteuse ) et je n'ai pas eu de gros choc comme pour "Lost in translation "...

Il n'empêche que j'avais été éblouie par le luxe gourmand ,le feu d'artifice de couleurs et de sonorités , la débauche de moyens visuels tout au long de la première partie , précédent le déclin et la prise de conscience de toute cette caste . E n celà , Sofia Coppola avait réussi son pari .
...Mais action trop lente peut-être ,emploi de l'anglais un peu trop déroutant ,bref ,quelques détails qui m'ont empéchée d'y voir un chef-d'oeuvre ... :silent:
Revenir en haut Aller en bas
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Sofia Coppola   Mar 21 Nov 2006, 09:36

aérial a écrit:
Smile je n'ai pas eu de gros choc comme pour "Lost in translation "...

Il n'empêche que j'avais été éblouie par le luxe gourmand ,le feu d'artifice de couleurs et de sonorités , la débauche de moyens visuels tout au long de la première partie , précédent le déclin et la prise de conscience de toute cette caste . E n celà , Sofia Coppola avait réussi son pari .

En effet, je n'y verrais pas non plus un chef-d'oeuvre...je l'ai plutôt savouré "comme un bonbon" (tu parles de "luxe gourmand")...
Marie Antoinette ne m'a pas émue comme la Scarlett Johannson de Lost in Translation.
Ce film, Lost in Translation, je le classerais avec Sur la route de Madison ou In the mood for love...ou April Snow...
Revenir en haut Aller en bas
aérial
pilier


Nombre de messages : 582
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Sofia Coppola   Mar 21 Nov 2006, 09:51

Oui ,c'est tout à fait ça : "une gourmandise " dont on se délècte ,mais qui ne nous procure pas les mêmes sensations forcément qu'un impact plus émotionnel ,plus suggéré ,en tout cas plus intimiste comme les 2 films que tu cites (je ne connais pas "April Snow " ,je vais remédier à çà! )

J'avais moi aussi beaucoup aimé "Sur la route de Madison ", mais ayant lu le livre avant ,n'avais pas retrouvé exactement toute la pudeur ,la délicatesse , la fraîcheur de sentiments décrits merveilleusement dans le roman .

C'est un peu l'inconvénient de ces livres tout en demi teintes ,si fragiles dans leurs descriptions qu'il est presque impossible de les retranscrire sur la toile .
Il y a aussi notre imaginaire galopant...! drunken
Revenir en haut Aller en bas
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Sofia Coppola   Mar 21 Nov 2006, 10:25

aérial a écrit:
(je ne connais pas "April Snow " ,je vais remédier à çà! )


Wink Tu me donnes l'occasion de faire remonter ce commentaire:
http://grain-de-sel.cultureforum.net/viewtopic.forum?t=1256
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sofia Coppola   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sofia Coppola
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» "Marie-Antoinette", le film de Sofia Coppola
» Bientot les premiéres lumiéres pour le télèscope aéroporté Sofia
» SOFIA et CDI ....
» sofia
» SOFIA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: SPECTACLES :: Ecrans: cinéma et télévision-
Sauter vers: