Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Helia Fattoumi, Manta

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Helia Fattoumi, Manta   Sam 12 Déc 2009, 16:31

Manta ou le voile.

Pour expliquer un peu cette performance, la décrire suffit pour que chacun se fasse une idée :

Au début, la danseuse est quasiment immobile dans son voile qui ne laisse voir que les yeux.

Ces yeux vous fixent, puis se détournent pour fixer quelqu'un d’autre, le temps semble très long. Puis il s'anime...

Alors séduction du voile ? Transparence du voile ? Audace du voile ?

Ce voile se démultiplie en draps à plier, indéfiniment, en rideau etc. d’où la révolte hystérique ou frénétique, comme on voudra.

Citation :
« Le mot arabe hijab est issu de la racine hajaba qui signifie « dérober aux regards », « cacher ». Par extension il prend également le sens de « rideau » « écran ».
Le champ sémantique correspondant à ce mot est plus large que pour l’équivalent français « voile » qui couvre pour protéger ou pour cacher, mais ne sépare pas. »
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Helia Fattoumi, Manta   Mar 15 Déc 2009, 19:17



clic !


La performance donne à la danseuse et choregraphe l'occasion de faire de beaux effets de drapé en recouvrant de grands espaces comme en pliant des draps.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Helia Fattoumi, Manta   Mar 06 Avr 2010, 16:08

Le Monde explique que le voile devient un thème de spectacle, et parle d'Helia Fattoumi ( Manta) dont j'avais apprécié la performance

Héla Fattoumi, de "culture arabo-musulmane", se cogne à son histoire personnelle dans son solo Manta. "Ma grand-mère et ma mère ont quitté le voile ; je croyais en avoir fini avec cette histoire et qu'il était possible d'intérioriser sa religion, raconte-t-elle. Mais voilà que dans ma famille, de plus en plus de jeunes filles portent le voile, et je trouve ça très violent.
J'ai eu besoin de comprendre la réalité de ces femmes dissimulées dans une masse noire, une cage de tissu, que je juge insupportable." Héla Fattoumi a fini elle aussi par acheter une burqa. "Comme un défi." Elle précise : "Je ne la porte qu'en scène."

Certaines femmes se sont senties protégées à l'intérieur", raconte Majida Khattari. A l'inverse, Héla Fattoumi, qui revêt une burqa couleur chair, plus "abstraite ", l'a "vécue comme un enfermement". "Elle empêche tout mouvement, toute respiration même, implique un rythme plus lent qui sépare de celui de la société, précise-t-elle. La force du regard en revanche est multipliée."

[...]Héla Fattoumi a travaillé sur les plis du voile pour en extraire une vision ambivalente : madone de dos, femme voilée de face, statuaire grecque d'un côté, odalisque orientale de l'autre... Quant à Layla Rosa, c'est l'idée de la grâce qui a dominé son travail. "Je pensais d'abord en termes d'oppression, de façon très cliché, puis s'est dégagé quelque chose de plus doux."


L'article du Monde parle aussi des paris de Majida Khattari :

L'érotisation de l'interdit et du caché fait évidemment partie de l'attirail spectaculaire. Sur ce terrain, Majida Khattari ose énormément. Dans la foulée de son intervention pour l'exposition "Sexy Souks", présentée en 2007 au Point éphémère, à Paris, dans laquelle la burqa révélait des strings achetés dans des pays du Moyen-Orient, elle persiste et signe.
Découpée en lanières ou couvrant le visage comme un casque pour laisser le corps quasiment nu, la burqa devient un atout très "sexe".


On se doute bien qu'ainsi on s'éloigne du quotidien et des scènes de rue Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Helia Fattoumi, Manta   Dim 25 Avr 2010, 05:35

bibliobs recense et parle des spectacles sur le voile qui font en ce moment le bonheur de la scène :

« Danse rêvée », une installation de Majida Khattari, et une suite photographique inspirée de l'orientalisme pictural. Galerie Martine et Thibault de La Châtre, 4, rue de Saintonge, Paris- 3ème. Du 6 mai au 30 juin.
- « Les Monologues voilés », d'Adelheid Roosen. En juillet à la Chapelle du Verbeincarné, Festival off d'Avignon.
- « Manta », de Héla Fattoumi. En tournée au Caire, à Berlin, Zurich l'été prochain, ensuite en France jusqu'en avril 2011.
- « A mon âge je me cache encore pour fumer », de Rayhana, mise en scène de Fabian Chappuis. Reprise en octobre prochain au Théâtre de l'Epée de Bois/Cartoucherie de Vincennes, puis à la Maison des Métallos à Paris après tournée.
- « Hobb Story - Sex in the (Arab) city », de Lotfi Achour. Au LIFT à Londres en juillet, en tournée en France la saison prochaine.

tout l'article
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Helia Fattoumi, Manta   Mer 30 Nov 2011, 05:31




Fattoumi et Lamoureux ont crée un spectacle de tout beauté qui va de la danse moderne au spectacle de cabaret de haute tenue.

Derrière, une idée phare : le métissage et l'harmonie d'un vivre ensemble. Les danseurs/danseuses viennent du morbihan et de la martinique, du japon et du Zaïre, ils évoluent sur une musique rythmée ou planante, qui mélange des sons electro et une voix de soprano.

Tous les rapports à l'autre sont illustrés : tendresse, attachement, rencontre amoureuse, évitement, affrontement, sans que soient oubliés la parodie, l'autodérision, les clichés réducteurs, etc.

onze interprètes qui avec Just to dance…nous font penser l’autre, penser avec l’autre, et penser l’autre en nous.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Helia Fattoumi, Manta   Mar 16 Avr 2013, 05:06



Avec Masculines, Héla Fattoumi et Eric Lamoureux s’intéressent à l’image de la femme orientale au XIXe siècle, indissociable d’une construction fantasmatique fondée de fait sur un regard occidental et masculin, comme en témoignent les chefs-d’œuvre d’Ingres que sont La Grande Odalisque ou Le Bain Turc.

La représentation de ces femmes nues, recluses dans le harem, révèle toutes les projections sur une lascivité passive assujettie au désir de l’homme.

Les chorégraphes veulent dynamiter ces clichés. Redressant ces femmes alanguies sous leur apparence voluptueuse, ils en feront jaillir la combativité, voire une certaine « virilité » incarnées par sept danseuses magnifiquement engagées dans le geste et le regard.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Helia Fattoumi, Manta   Mar 16 Avr 2013, 06:54

belle prestation !
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Helia Fattoumi, Manta   Mar 16 Avr 2013, 11:23

MASCULINES

J'ai été tenu en haleine par cette représentation, au point que l'argument que je n'avais pas lu avant le spectacle, n'a percuté ma petite cervelle qu'au matin !

oui, la chorégraphie débute dans l'obscurité avec des bruits qui parlent d'un éveil progressif.

Ensuite on a des épisodes érotiques ou ludiques où les danseuses sont entremêlées (allusion au bain turc d'ingres), et dans des postures aguicheuses. On passe de scènes lascives à des prestations érotiques, individuelles ou collectives. Les corps sont pourvus de seins opulents, inhabituels chez des danseuses. On le vérifie plus tard.

En un mot, les danseuses "font ce qu'elles veulent" de leurs corps, elle les exposent et les font évoluer avec une grande maîtrise et souplesse.

Les lumières et les musiques (rythmées, avec des variations de tempo et de volume) donnent du caractère à ces scènes ou tableaux.

Puis des scènes de combat, de révoltes et de transes dynamisent les chorégraphies agressives.

Parfois des mouvements collectifs en travers de la scène montrent les danseuses comme une masse organisée et en alerte.

Quand le spectacle se termine, on prend conscience que les danseuses ont des tailles et gabarits différents, et que, finalement, dans leurs apparences pour saluer le public, ce sont de jeunes femmes qui ont choisi de danser, activité regardée avec réprobation dans certains milieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Helia Fattoumi, Manta   

Revenir en haut Aller en bas
 
Helia Fattoumi, Manta
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aurora,TR-3 ,Black Manta et les Triangles de la Nuit Par Anthony Tambini
» Manta birostris, raie manta
» Mon premier OVNI
» Des petits paradis loin des Babels modernes...
» Armoiries des neuf preux ... et des neuf preuses !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: SPECTACLES :: Scènes et tréteaux-
Sauter vers: