Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Fernando Vallejo - [Colombie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: littérature hispanique et lusitanienne Fernando Vallejo.Col   Ven 17 Jan 2014, 00:31

Je suis malheureusement en retard pour tout.Pas ma faute. Ce que j'aime le plus est de participer aux lectures. Ici il parle d'un chien, dans la "vierge des Tueurs" il racontait l'agonie d'un cheval blessé et malgré le temps écoulé, je n'ai jamais oublié ce passage, un grand ce Colombien,il me donne le frisson,je l'admire.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Fernando Vallejo - [Colombie]   Ven 17 Jan 2014, 16:36

J'ai fini Et nous irons tous en enfer.

C'est un livre de littérature torrentielle avec des accumulations de termes, des homophonies traduites par Gabriel Iaculli pour la version française, des tirades satiriques, des digressions, des passages émouvants, ainsi la fin comme le remarquait Amadak

Citation :
le coeur pleurait, pleurait de grosses larmes de pluie.

Il faut donc lire dans un même élan ce qui relève de l'insolence sur les causes de la maladie,

Citation :
N'aurait-il respiré, entre autres choses, un étron du Saint Esprit ?

et des développements diserts sur les femmes enceintes :

Citation :
"On nous dit que si elles n'ont pas d'enfant, elles ne s'accomplissent pas en tant que femmes ! mais pourquoi les fmmes n"écrivant-elles pas un opéra et ne s'accomplissent-elles pas en tant que compositeurs ? Grosses d'animalité brute, de lascivité aveugle, elles enflent pendant neuf mois comme des ballons difformes qui n'arrivent pas à décoller, à prendre leur essor"

On voit là un humour ravageur, comme on dit, qui s'en prend aux idées reçues, dans la vigueur tonique d'un style puissant.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: Fenando Vallejo   Dim 19 Jan 2014, 21:46

Il est un provocateur effronté, je l'ai en Espagnol et vraiment Chapeau pour le traducteur. Sur les femmes enceintes il les méprisait déjà dans "la vierge des tueurs" mais dans celui-là  il commence avec sa mère,La Folle, un enfant après l'autre, le père a été pendant sa vie durant son esclave, mais lui à quatorze ans,s'est libéré. Il décrit son pays en deux mots: Un pays pauvre,riche en haine" il me manque à relire certains passages. Un livre d'une violence foudroyante. affraid 
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Fernando Vallejo - [Colombie]   Dim 19 Jan 2014, 22:17

je vais essayer de trouver un de ses livres, j'aime bien les provocateurs ..... et puis

Amadak a écrit:
Vallejo donne ses prix littéraires pour la défense des animaux.

pour ça aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: littérature hispanique et lusitanienne Fernando Vallejo.Col   Mer 12 Fév 2014, 22:20

J'ai fini en espagnol "nous irons tous en enfer"
Je le trouve encore plus puissant en Français, chapeau pour le traducteur

Fernando vallejo
Nous irons tous en enfer

Dans la “Vierge des tueurs, le roman était cruel et  bouleversant, une histoire de tueurs à gages, image de sa Colombie natale. Celui-ci est autobiographique, chronique d’une mort annoncée, celle de son frère Darío, qui va mourir de Sida.

Histoire de sa famille, sa mère qu’il appelle «  la Folle », ses nombreux frères chacun ayant hérité de la Folle diverses tares  ataviques.  Seul son père,  mort un an avant Darío, échappe à sa haine, il le plaint d’avoir été l’esclave de la Folle, une cinquantaine d’années.

Nous assistons à la longue agonie de ce frère, qui malgré tout il aime et veut sauver : en plus d’écrivain Vallejo est médecin biologiste et essaie divers médicaments, malheureusement négatifs au cours du temps.

Il  le soutiendra jusqu’à ce qu’il tombe, dans le fond de l’abîme où se trouvent tous les enfers.

De ce livre se dégage une critique acerbe  envers et contre tout, rien n’échappe, la société, l’église, le Pape, les médecins, les politiciens, et la corruption de ce pays, qu’il  renie absolument et vit au Mexique.

Un langage brutal et ironique, qui dérangera certains lecteurs.
Un livre  ardent  qui rend bien la force de la plume de Vallejo
Je le recommande chaudement. cheers 
Revenir en haut Aller en bas
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: littérature hispanique et lusitanienne Fernando Vallejo.Col   Mer 19 Fév 2014, 01:01

Rotko, j'ai relu tout le fil, sur Vallejo ,et mon émotion ne s'est pas évanuie; Au contraire je l'admire toujours plus. Dans le dernier el desbarrancadero" traduit comme " Nous irons tous en enfer" ( je trouve que " Le fond de l'abîme" ) irait mieux comme titre. Un livre bouleversant, rien n'ëchappe à sa haine ,inébranlable, contre la société et tout ce qu'elle réprésente. Je n'ajoute rien de plus,car le fil en dit l'essentiel et je vois que toi Rotko tu l'as bien apprécié
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fernando Vallejo - [Colombie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fernando Vallejo - [Colombie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Prière pour un enfant de Colombie
» bonjour de la colombie britanique..
» LE fantome de colombie ....????
» La paix en Colombie : l'Eglise catholique veut y croire !
» Le charisme de guérison du Père Fernando Suarez

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: FICTION :: Littérature hispanique et lusitanienne-
Sauter vers: