Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Léonora Miano [Cameroun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Léonora Miano [Cameroun]   Lun 05 Juin 2006, 16:41


Extrait de "L'intérieur de la nuit"

"De son point de vue, la vie entière des Africains se passait à échapper à la mort. Ils ne semblaient même pas se rendre compte qu'elle les environnait. Elle était dans les cours d'eau au fond desquels prolifèrent des vers. Ces derniers causaient des ulcères qui rongeaient la chair des enfants. Elle était dans l'eau de boisson, dans les mares qui stagnaient aux abords des habitations, envoyant des nuées de moustiques couvrir le monde à la nuit tombée.

La mort était partout dans la misère insalubre de l'Afrique. La mort était partout dans l'ignorance des populations. Et la mort était dans les traditions. Dans ces comportements nécrophiles qui impliquaient souvent la conservation des crânes des trépassés. Dans les pratiques de sorcellerie, où des potions étaient fabriquées avec de la poudre d'ossements humains.

Dans certains rituels qui pouvaient parfois finir en bains de sang, et personne ne s'émouvait outre mesure devant le décès de cette femme qui n'avait pas été suffisamment endurante, suffisamment femme, pour retenir les flots de sang répandus lors de son excision. La mort avait fait de l'Afrique son royaume. Il suffisait de voir les nuées de mouches qui couvraient de leur oimbre des territoires entiers pour ne pas en douter, la mouche étant gardienne de la mort.

Il semblait cependant à Ayané que l'être africain qui méprisait cette mort multiforme, dansant et riant sur son dos, courbait l'échine devant elle sitôt qu'elle s'incarnait dans des chefs. Elle prenait forme humaine, tenait le chasse-mouches, arborait la chéchia en peau de panthère et sévissait tout son soûl."

(Ayané, dans le livre est une jeune fille qui est allée étudier en France et qui revient dans son village victime de guerre fratricide).
Revenir en haut Aller en bas
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Léonora Miano [Cameroun]   Lun 05 Juin 2006, 17:01

Extrait de "L'intérieur de la nuit"

"...Cela lui fit penser qu'il y avait seulement quelques heures, des enfants du même âge avaient été arrachés à leurs mères, et entraînés sur des chemins de déchirures irréversibles. On les avait laissé partir, parce qu'il n'y avait rien d'autre à faire, et on n'avait même pas pleuré, parce que ce n'était plus la peine.

Peut-être une larme avait-elle échappé au port de reine, à la majesté imposée aux femmes par leur statut de mères et de gardiennes du foyer. Mais cette larme, personne ne l'avait vue. La femme qui l'avait versée n'avait permis à ses yeux de la distiller que dans la solitude de sa case, et il n'y avait eu qu'une seule et unique larme. Pas de ces sanglots que le vent eût emmené partout avec lui pour les déposer devant la porte d'une commère, pour que les autres se missent à dire qu'elle n'était pas une vraie femme.

Nulle faiblesse n'était admise et nulle grâce faite aux femmes dans leur vie terrestre. Pour la dignité, le droit de paraître et de siéger parmi celles de sa classe d'âge, cette femme avait serré son coeur, et une seule petite larme au coin de l'oeil, dans la solitude de sa case, s'en était écoulée.

Elle ne s'était même pas imaginé qu'au même moment, d'autres coeurs livraient aussi, dans des cases proches et semblables, leurs extraits de souffrance muette. Celle qui avait à peine pleuré s'était seulement dit que tout sur la terre était la volonté de Nyambey. Il avait tout créé: le bien et le mal. Il avait créé les enfants, mais aussi les hommes qui les avaient enlevés."

(Les enfants dont il est question ont été pris pour devenir des enfants soldats)
Revenir en haut Aller en bas
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Léonora Miano [Cameroun]   Lun 05 Juin 2006, 17:04

Léonora Miano (dont c'est le premier livre) vient du Cameroun et vit en France depuis 1991. Elle dresse dans ce roman un tableau de l'Afrique avec ses codes, ses rites, ses croyances, ses démons. (quatrième de couverture)
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Léonora Miano [Cameroun]   Lun 05 Juin 2006, 17:18

Dis-nous si elle ecrit a en francais. Son roman viendrait donc en litterature d'expression francaise, mais ce n'est pas grave s'il est ici. Précise-le quans même. un entretien ici :
http://www.arts.uwa.edu.au/AFLIT/AMINAMiano.html
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
queenieinlove
pilier
avatar

Nombre de messages : 682
Localisation : Black Hole
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: Léonora Miano [Cameroun]   Mar 06 Juin 2006, 08:00

Je trouve ces extraits superbes coline ! Je ne connais pas la littérature africaine, et ne m'y étais jamais attardée, mais alors là je suis soufflée !!
Revenir en haut Aller en bas
http://perso.orange.fr/sublimeacide/index.htm
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Léonora Miano [Cameroun]   Mar 06 Juin 2006, 16:58

Un autre extrait (c'est Ayané qui parle)

"- Maintenant, il suffit! Je le dis et le redis. Suffit de faire semblant, de toujours accuser les autres. Ils ont leurs torts, et leurs mains sont souillées du sang dont ils se sont abreuvés. Mais quoi qu'ils aient pu faire, et quelles qu'aient pu être les manipulations ourdies par eux contre nous, ils ne peuvent porter les crimes qui sont les nôtres. Pouvons-nous continuer à prétendre quedes millions de nos fils nous furent arrachés, sans la moindre complicité sur place?
Confessons la faute! Prenons-en notre part. Je le dis et le redis! Il est temps de reconnaître que nous avons participé à notre saignée...Si nous n'admettons pas les noirceurs du passé, saurons-nous nous défaire de celles qui nous étreignent encore si vigoureusement? Voici ce jour nos fils en route pour la guerre. Voici qu'une fois de plus, et sans prendre la mer, ils sont privés d'amour et de lumière.
Tandis que nous quémandons la culpabilité de l'Occident, à qui nos enfants demanderont-ils réparation?"
Revenir en haut Aller en bas
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Léonora Miano [Cameroun]   Sam 10 Juin 2006, 23:34

Léonora Miniano a reçu ce jour deux prix littéraires: le Prix René Fallet lui a été attribué et aussi un prix à Saint -Brieuc...
Elle a, malheureusement pour nous :cry: , choisi de se rendre en Bretagne...
Revenir en haut Aller en bas
queenieinlove
pilier
avatar

Nombre de messages : 682
Localisation : Black Hole
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: Léonora Miano [Cameroun]   Lun 12 Juin 2006, 21:10

je suis bientôt à la fin du livre. A la hauteur de mes espérances cheers
Merci beaucoup pour ce conseil Coline, ça me change de ce que je lis d'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
http://perso.orange.fr/sublimeacide/index.htm
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Léonora Miano [Cameroun]   Lun 12 Juin 2006, 22:37

queenieinlove a écrit:
je suis bientôt à la fin du livre. A la hauteur de mes espérances cheers
Merci beaucoup pour ce conseil Coline, ça me change de ce que je lis d'habitude.

Queeneinlove, c'est un grand bonheur quand on peut partager ses découvertes...Ce livre est intéressant pour plusieurs raisons...et jusqu'à la dernière page! Il mérite vraiment de rencontrer de nombreux lecteurs...
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Léonora Miano [Cameroun]   Mar 13 Juin 2006, 04:12

C'est agreable de changer ses lectures et de decouvrir un nouvel auteur. c'est pourquoi, Coline, je vais t'accompagner sur Bennett.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Léonora Miano [Cameroun]   Mer 14 Juin 2006, 11:56

Je viens de reserver Interieur nuit de Leonora Miano, mais je ne l'aurai pas avant juillet.
pas de bennett au rayon théâtre dans ma mediatheque.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Léonora Miano [Cameroun]   Mer 14 Juin 2006, 17:00

rotko a écrit:
Je viens de reserver Interieur nuit de Leonora Miano, mais je ne l'aurai pas avant juillet.
pas de bennett au rayon théâtre dans ma mediatheque.

... et de trois lecteurs déjà, rien que sur GDS!...Wink Je suis contente pour elle!

Quant à Alan Bennett, il est même épuisé en librairie ("Moulins à paroles" )......Je vais me payer le culot d'écrire à Actes Sud pour demander s'il ne veulent pas l'éditer à nouveau! Happy ...
Les gens aiment bien acheter les textes des pièces qu'ils ont vues.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Léonora Miano [Cameroun]   Dim 23 Juil 2006, 08:22

Lemonde2 du 22 juillet 2006 consacre un article - non disponible sur le web, à Leonora Miano, écrivaine francophone d'origine camerounaise Wink, dont 2 livres vont sortir : L’intérieur de la nuit, Plon 2005 sera en Pocket « nouvelles voix », et contours du jour qui vient paraîtra fin août chez Plon.

le 22e prix Louis Guilloux (écrivain 1899-1980), doté par le Conseil Génaral des Côtes d’Armor, a été attribue à Leonora Miano pour son livre "L’intérieur de la nuit"

Petit billet d’Alain Mabanckou ICI sur la "lecture" de quelques critiques littéraires Razz



Comme quoi, venir sur GDS* permet de lire des comptes rendus authentiques ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Léonora Miano [Cameroun]   Dim 23 Juil 2006, 21:49

rotko a écrit:

le 22e prix Louis Guilloux (écrivain 1899-1980), doté par le Conseil Génaral des Côtes d’Armor, a été attribue à Leonora Miano pour son livre "L’intérieur de la nuit"

Ben oui...C'était le même week-end que son prix René Fallet...Elle a choisi les Côtes d'Armor mais normalement, l'an prochain, elle vient cheu nous... Wink
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Léonora Miano [Cameroun]   Mer 26 Juil 2006, 13:56

L'interieur de la nuit

Avant d’en venir à la deuxième partie, j’ai besoin de faire une pause. Je crains aussi qu’un compte rendu global passe sous silence le début du livre.
Or ce début révèle un ton caustique remarquable. Certes les modes de penser et usages africains en prennent pour leur grade. Leonora Miano montre l’étroitesse des préjugés, les mesquineries et les sottises admises. Elle sait manier la langue qui traduit les pensées en vigueur, et on voit à l’œuvre un écrivain qui maîtrise son métier. Tout au plus ai-je remarqué à la fin de la première partie - et au début de la seconde, des explications brèves mais superflues.

A lire Leonora Miano, je pense qu’elle a une attitude - et sans doute un tempérament, proche de celle de Malika Mokkedem. Belles figures de femmes, belles écritures francophones.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Léonora Miano [Cameroun]   Mer 26 Juil 2006, 14:18

rotko a écrit:
L'interieur de la nuit

A lire Leonora Miano, je pense qu’elle a une attitude - et sans doute un tempérament, proche de celle de Malika Mokkedem. Belles figures de femmes, belles écritures francophones.

C'est pourquoi j'attends avec impatience le livre d'elle qui paraîtra à la rentrée: Contours du jour qui vient.
Voici ce que j'ai trouvé:
Après la guerre qui a ravagé le pays, le Mboasu est exsangue. Incapables de prendre soin de leurs enfants, les parents les chassent, les accusant d'être la cause de leurs malheurs. C'est dans ce contexte que la petite Musango se retrouve à la rue. Enlevée puis vendue par des trafiquants, elle est séquestrée par des proxénètes qui dissimulent leur odieux trafic derrière les activités d'une secte religieuse. Dans ce pays en proie à une misère morale et matérielle sans précédent, les charlatans de tout acabit font en effet fortune. Pour retrouver sa mère, Musango s'enfuit et traverse une ville frappée de folie. Pendant son périple, elle s'adresse à sa mère. Leur histoire intime se confond avec celle d'une société inapte à envisager son futur. Musango représente tous ceux qui, comme elle, doivent se construire sans références. Retrouvera-t-elle cette mère, symbole d'une Afrique à la dérive ?
...............................................................................................
Léonora Miano récidive

CAMEROUN - 4 juin 2006 -

La Camerounaise Léonora Miano fera paraître à la fin d’août un nouvel ouvrage intitulé Contours du jour qui vient (éditions Plon). Cette auteure née en 1973 à Douala a fait une entrée remarquée sur la scène littéraire en 2005 avec un premier roman, L’Intérieur de la nuit (même éditeur), classé 5e sur la liste des meilleurs livres de l’année par le mensuel Lire. L’histoire de Contours du jour qui vient se déroule elle aussi dans un pays africain ravagé par la guerre et son cortège de misères morales et matérielles.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Léonora Miano [Cameroun]   Mer 26 Juil 2006, 18:22

L'interieur de la nuit


Le principal mérite de ce livre est assurément cette scène centrale épouvantable où les protagonistes jouent leurs propres rôles sans qu’intervienne l’auteur.
Comme Ayané dans son arbre, le lecteur vit, voit et entend cette scène, suppléant à ce qui ne serait pas explicite. Mais tout y est !

Déjà j’avais remarqué certaines notations superflues : j’en retrouve une page 140

Citation :
C’était la deuxième fois en quelques minutes qu’elle s’entendait dire que les événements à propos des quels elle s’interrogeait ne la concernaient pas, qu’elle savait déjà tout ce qui devait être su d’elle…
Quelle insistance !

La suite du livre montre en effet de longueurs, des lourdeurs, et des tirades lassantes sur l’Afrique et les Africains pp 156-157

Citation :
De son point de vue, la vie entière des Africains se passait à échapper à la mort Ils ne semblaient même pas se rendre compte qu’elle les environnait etc…


Bref ! Les mérites du début disparaissent . On les regrette.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Léonora Miano [Cameroun]   Mer 26 Juil 2006, 22:26

J'ai cependant trouvé un grand intérêt aux questions sans complaisance qu'elle pose tout à la fin du livre.

C'est un premier roman, il est loin d'être parfait c'est certain. Irrégulier selon les passages. Je crois ce cruel récit inoubliable. Et Leonora Miano écrit et raconte plutôt bien. Le problème qu'elle soulève , elle-même Africaine, est un point de départ pour une réflexion et une remise en question nécessaire des traditions barbares vivaces en Afrique.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Léonora Miano [Cameroun]   Jeu 27 Juil 2006, 04:32

Coline
Citation :
Le problème qu'elle soulève , elle-même Africaine, est un point de départ pour une réflexion

C'est au lecteur de faire cette démarche ; il y est habitué. Point n'est besoin de lui mettre les points sur les I.
Dans ces pages 156-157 elle délaie des evidences avec la mort, l'excision, la responsabilité ou non-responsabilité du colonialisme.
A mes yeux, la fin du roman est bâclée.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Léonora Miano [Cameroun]   Jeu 27 Juil 2006, 12:27

rotko a écrit:
Coline
Citation :
Le problème qu'elle soulève , elle-même Africaine, est un point de départ pour une réflexion

C'est au lecteur de faire cette démarche ; il y est habitué. Point n'est besoin de lui mettre les points sur les I..

Tu es un lecteur averti Rotko...Je ne suis pas certaine qu'il en soit de même pour tous les lecteurs...Ce roman étant très abordable dont susceptible d'être lu par beaucoup, je pense qu'il n'est pas plus mal de redire parfois, d'enfoncer le clou...


rotko a écrit:
Dans ces pages 156-157 elle délaie des evidences avec la mort, l'excision, la responsabilité ou non-responsabilité du colonialisme.
A mes yeux, la fin du roman est bâclée.

Je ne suis tellement d'accord avec toi et les passages que j'avais choisi de poster atteste de mon intérêt, y compris pour la fin du livre.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Léonora Miano [Cameroun]   Jeu 27 Juil 2006, 14:48

Coline
Citation :
Je ne suis [pas] tellement d'accord avec toi et les passages que j'avais choisi de poster attestent de mon intérêt, y compris pour la fin du livre

En effet c'est seulement après coup que j'ai vu que tu avais cité ce passage. Sinon, je me serais abstenu de le critiquer. Seul il tient la route, mais à mes yeux il ne convient pas dans ce roman.

Nos interprétations sont donc différentes, mais je suis content d'avoir fait mon compte-rendu en deux temps, montrant mon intérêt pour le ton adopté au début du livre, la force de l'épisode central, et quelques réserves sur les interventions de l'auteur.

On verra par la suite dans quel sens leonora Miano évolue, on confrontera nos opinions, toujours dans la curiosité et la bonne entente. Wink
Merci Coline de m'avoir fait découvrir ce livre et cet auteur.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
queenieinlove
pilier
avatar

Nombre de messages : 682
Localisation : Black Hole
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: Léonora Miano [Cameroun]   Dim 30 Juil 2006, 08:00

j'ai voulu un peu laisser "reposer" ce livre dans mon esprit avant d'y ajouter mon grain de sel Wink

Je comprends Rotko, sa déception par rapport aux idées "reçues" (par pour tous, il est toujours bon de le rappeler) du livre.
De ce livre je garde surtout des sensations. Et finalement il ne me reste que très peu de traces de ces "déjà-dit-100-fois", pourtant je pense qu'ils avaient leur place dans le roman.

La jeune femme revient dans son pays, affronte un monde qu'elle aurait du parfaitement connaître, voit avec des yeux neufs cet univers, et du coup les idées en sont "fraîches", innocentes, naïves, redondantes.
Mais dans ces moments là, pour moi tout était logique. Même si Leonora Miano donne ses mots à la jeune fille, c'est tout de même elle qui est censée parler, son expérience qu'elle fait partager, son constat.

Alors bien sûr je préfère toute la première partie de l'ouvrage, mais si certaines idées de la fin sont un peu "faciles" elles y ont leur place, et l'écriture quelque peu naïve s'attache peut être plus à un personnage en recherche qu'à une imposition d'idées.
Revenir en haut Aller en bas
http://perso.orange.fr/sublimeacide/index.htm
mona
pilier
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 58
Localisation : Morbihan
Date d'inscription : 18/08/2006

MessageSujet: Re: Léonora Miano [Cameroun]   Dim 17 Sep 2006, 21:32

en lisant ce livre, j'ai eu un dépaysement total.....estomachée par la scène centrale, inassouvie par la fin ....

je ne me suis pas vraiment sentie interpellée par l'Afrique, ses rites, ses traditions, le colonialisme etc.... par contre je n'ai pu m'empêcher de penser à l'holocauste et plus que la mise en questions des survivances tribales, c'est la question "qu'est-ce qu'être humain" que je me suis posée..... et aussi "peut-on renier ses origines ? vivre déraciné ?"

et comme Léonora Miano je pense que non et que cet ancrage nécessaire à toute vie humaine engendre l'acceptation de ce qui est ou a été.
La réalité est difficile à vivre, quelque soit le contexte, et peut conduire au suicide ou à la folie....

heureusement il y a les livres (et GDS sunny )

la bibliothécaire m'avais prévenue, un livre fort....
Revenir en haut Aller en bas
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Léonora Miano [Cameroun]   Dim 17 Sep 2006, 21:48

Une interview "éclairante" sur ce livre:
http://www.arts.uwa.edu.au/Aflit/AMINAMiano.html
Revenir en haut Aller en bas
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Léonora Miano [Cameroun]   Dim 17 Sep 2006, 21:50

Et sur le blog d'Alain Mabanckou:
http://www.congopage.com/article.php3?id_article=2971
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Léonora Miano [Cameroun]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Léonora Miano [Cameroun]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Yann Moix et Léonora Miano couronnés : la prime au génocide ethnico-culturel de notre identité
» reflexion sur le passage du Pape au Cameroun
» Évangélisation massive au Cameroun
» Cameroun Vs Ghinie
» Achatine Cameroun

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: FICTION :: Afrique et Moyen Orient-
Sauter vers: