Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 François Truffaut

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
soussou
pilier


Nombre de messages : 14224
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: François Truffaut   Lun 31 Mai 2010, 20:19

L'histoire d'Adèle H (ARTE) 20:35

de François TRUFFAUT avec Isabelle ADJANI / Adèle
Bruce ROBINSON / Lieutenant Albert Pinson, Ruben DOREY / Monsieur Saunders

En 1861, Adèle Hugo, fille cadette du grand écrivain, débarque incognito à Halifax pour rejoindre le lieutenant Pinson, avec qui elle a vécu une brève amourette à Guernesey. Constatant avec colère qu'il l'a totalement oubliée, elle le harcèle, résolue à l'épouser à tout prix. Elle annonce leur mariage dans la presse locale, brise ses fiançailles avec la fille d'un juge, lui propose de l'argent, puis des femmes... Obsédée par sa passion, face à un amant qui la bat froid, puis la fuit avec dégoût, elle sombre peu à peu dans la folie


mon impression sur ce film:

C'est très tragique l' histoire celle d'Adèle, n'a-t'elle pas recherché l'amour d'un père suite à la noyade de sa soeur Léopoldine?
Elle révèle son vrai prénom à un enfant (le petit David), innocence assis à terre qui ne la trahira pas.
Victor Hugo nom réduit à la poussière écrit sur un miroir, le père le miroir de son âme qu'elle fuit?
Brève rencontre et apparition face à F. Truffaut ( qui signe son film comme Hitchcock) en tant qu'officier sous Napoleon III.

Bon film et belle interprétation , bien que sombre.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: François Truffaut   Mar 01 Juin 2010, 04:34

Je trouve aussi que Truffaut a été bien inspiré avec cette histoire d'Adèle H et le choix d'Adjani comme interprète.

Elle montre bien l'hyperactivité d'Adèle qui met tout en oeuvre pour suivre et reconquérir son amant, prête à tous les mensonges et à toutes les compromissions. Tout lui vient naturellement car son lieutenant est devenu une idée fixe, obsessionnelle.

Elle est aussi complexe, avec un sourire ambigu quand le lieutenant se trouve dans une chambre avec "la femme au petit chien", comme si elle se réjouissait pour lui de le voir arriver à ses fins.

Le thème de l'eau est constant dans ce film : les rêves de noyade d'Adèle, qui "sombre" dans la passion, l'amour qui l'emporte comme un torrent, son désir de le rejoindre par-delà les mers en marchant sur les flots.

Tout cela est bien dans le contexte Hugo, y compris la conversation avec les esprits, la voyante etc. Tu as raison Soussou de souligner la jalousie vis à vis de Léopoldine, et cette charge lourde à porter du nom Hugo.

Avec le lieutenant on retrouve les héros russes infidèles, et cinématographiquement des allusions, m'a-t-il semblé, à Senso de Visconti.

Étonnant que cette jeune femme délabrée, physiquement et psychologiquement, survive à tout le clan Hugo ! les images de la fin du film m'ont paru convenues : était-il bien nécessaire ce résumé scolaire sur l'enterrement du "père Hugo" ?
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
soussou
pilier


Nombre de messages : 14224
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: François Truffaut   Mar 01 Juin 2010, 12:31

Sa plongée progressive dans la folie est digne des meilleures prestations d’Adjani, le personnage comme celui de Camille Claudel est également à sa mesure .


En faisant l'analyse, je trouve que Truffaut transfère en quelque sorte son propre malaise , il n'a jamais connu son vrai père, il a pour père spirituel André Bazin.
Dans le film d'Adèle H. le libraire prend à son insu une place d'intermédiare en offrant les oeuvres d'Hugo à Adèle, elle refuse de les aborder dès la première page tournée et sort aussitôt , bouleversée...
Se culpabiliserait-elle pour la mort de sa soeur et le chagrin de son père devant lequel elle est impuissante, d'où sa fuite?

Une histoire d'O....

La lecture est un refuge pour Truffaut, une passion qu'il conservera toute sa vie.
Adulte, son appartement et son bureau seront remplis de livres, il gardera l'habitude d'en acheter beaucoup, en plusieurs exemplaires, pour pouvoir les envoyer ou les offrir à des amis.
Il se passionnera également pour l'édition, consacrant autant de temps à son livre d'entretiens avec Alfred Hitchcock qu'à un de ses films, rédigeant de nombreuses préfaces, se faisant l'éditeur, par exemple, des oeuvres de son père spirituel, André Bazin.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: François Truffaut   Mar 01 Juin 2010, 17:47

Citation :
Aimer à perdre la raison
Aimer à n’en savoir que dire
A n’avoir que toi d’horizon

c'est le poème d'Aragon « La croix pour l’ombre », extrait des « Chants du Medjnoûn », in le Fou d'Elsa, et chanté par Ferrat.

Adèle H, dans le film de Truffaut, se veut écrivain, elle en noircit des pages ! et aussi musicienne, puisqu'elle demande sans cesse à sa famille des nouvelles de son album de musique proposé aux éditeurs.

Il y avait certainement un amour/haine de sa famille; on le sent bien dans le film.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Marie kiss la joue
Animation
avatar

Nombre de messages : 2576
Age : 30
Localisation : Rennes/Paris
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: François Truffaut   Mer 02 Juin 2010, 10:31

Je voue un culte à Vivement dimanche et La femme d'à côté...deux films absolument géniaux, le deuxième poussant la passion à son paroxysme. Et puis bon, Fanny Ardant y est divine, comme toujours drunken .

_________________
Que voulez-vous que je vous dise de moi ? Je ne sais rien de moi ! Je ne sais même pas la date de ma mort.
(Borges)
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: François Truffaut   Mer 02 Juin 2010, 10:45

je te crois sur parole sur ces deux films que je n'ai pas vus. Fanny Ardant, je l'avais trouvée excellente dans Ridicule de patrice leconte.

Ailleurs, je ne tombe pas d'admiration, et je me suis même etonné que Truffaut se complique la vie avec elle. Mais enfin, c'était son affaire, hein ? siffle

je reviens au film d'Adèle H : un personnage inattendu , Ivry Gitlis en magicien-magnétiseur ! c'est bien le violoniste, non ?

j'ai oublié de parler de la musique dans Adèle H, je lui ai trouvé des accents mahlériens, parfaitement adaptés à une passion malheureuse et destructrice.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Moon
Animation
avatar

Nombre de messages : 8306
Age : 27
Localisation : Seattle
Date d'inscription : 16/12/2006

MessageSujet: Re: François Truffaut   Ven 11 Fév 2011, 15:39

A propos d'Adèle H, j'ai eu l'occasion d'admirer à la Morgan Library (New-York City) le manuscrit du journal d'Adèle Hugo. Quand au film de Truffaut, c'est un chef-d'oeuvre. Je l'ai bien vu au moins trois fois.

Cet après-midi j'ai regardé Jules et Jim, que j'ai adoré. Jeanne Moreau y est époustouflante de justesse. Je trouve que cette femme a un charme tout particulier: ses grands yeux cernés me fascinent... sa voix aussi !



Je me rends compte que j'ai vu pas mal de films de Truffaut et que je les ai tous adorés.

1959 : Les Quatre Cents Coups
1961 : Jules et Jim
1966 : Fahrenheit 451
1968 : Baisers volés
1970 : Domicile conjugal
1975 : L'Histoire d'Adèle H.
1981 : La Femme d'à côté

Ceux qui m'en ont mis plein les mirettes ce sont tout de même Les Quatre Cents Coups, Jules et Jim et L'histoire d'Adèle H. J'y reviendrai.
Revenir en haut Aller en bas
http://lumiereaout.canalblog.com/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: François Truffaut   Lun 06 Fév 2012, 06:25



François Truffaut, par Antoine de Baecque et Serge Toubiana (Gallimard/Folio).

Truffaut surprend dans les ruptures de ton de Tirez sur le pianiste et de Fahrenheit 451, déçoit, quelquefois, lorsqu'il se laisse aller à la mièvrerie de L'argent de poche ou à l'artificialité de La nuit américaine.
Mais il n'est jamais meilleur qu'en chroniqueur d'une passion dévorante dans ces déliés romanesques et français qui courent de La peau douce à La femme d'à côté.


presentation/rétrospective sur l'Express.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: François Truffaut   Mar 07 Fév 2012, 05:46




Vivement dimanche ! (ARTE) 20:35

François TRUFFAUT avec Fanny ARDANT / Barbara Becker, Jean-Louis TRINTIGNANT / Julien Vercel
Philippe LAUDENBACH / Me Clément

Le directeur d'une petite agence immobilière du Var, Julien Vercel, est accusé du meurtre de sa femme, Marie-Christine, et de la mort non moins violente de son amant, Jacques Massoulier. Ses empreintes digitales ont été retrouvées sur la voiture de Massoulier

puis Tirez sur le pianiste ARTE 22h 25

c'est, à mon avis, le second film le meilleur. Truffaut se lance dans la parodie de films policiers , et dans le pianiste la touche de mélodrame d'Aznavour fait le lien entre des épisodes échevelés.

L'humour règne aussi dans vivement dimanche, plus comédie que film policier.

Trintignan a l'air d'être le seul à croire à son rôle, puisqu'il est l'accusé n°1. Les autres jouent entre copains, comme dans la pièce de théâtre de Hugo à laquelle participe Fanny Ardant.

On a donc des situations à clins d'oeil : Fanny A conserve son costume de scène pour son enquête à Nice, les indices amoureux conduisent à un cheval (Capitaine mon amour), la musique stressante accompagne Fanny Ardant dans un couloir sans aucun danger, la chambre d'hôtel porte le n° 813, des plans de Hitchcock se retrouvent dans les trajets en voiture, etc.

J'ai donc trouvé le film désinvolte, et me suis désinteressé de la fin.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: François Truffaut   Mar 19 Mar 2013, 06:26


LA FEMME D'à CôTé


Madame Jouve raconte. Elle se souvient du couple Coudray. Bernard avait si bien réussi à oublier Mathilde dans les bras d'Arlette, en passe de lui donner un deuxième enfant. Mais voilà que, sept ans après leur rupture, le hasard ramène Mathilde tout près de lui, dans la maison voisine. Mathilde est maintenant mariée à Philippe qui, pas plus qu'Arlette, n'est informé de cette liaison passée.

Des rapports de voisinage s'instaurent. Dans un premier temps, Bernard s'efforce d'éviter Mathilde, dont il perçoit l'amour toujours fervent. Mais les regards légèrement égarés, les poses félines de Mathilde finissent par réveiller son désir
.

Une déception.

Cette comédie qui privilégie les situations plus que les personnages ne m'a pas convaincu. Beaucoup d'invraisemblances qui voudraient amuser :

les coups de téléphone simultanés qui, forcément, n'aboutissent pas, 4 personnages qui se racontent un film dans le détail, un mari qui entretient un voisin récemment connu du passé amoureux de son épouse etc...

Fanny Ardant, à la diction plus affectée que jamais... incarne une femme "qui cherche midi à quatorze heures". Bref, la supporter à minauder dans la voiture est tout à l'honneur de Bernard/Depardieu, svelte et élégant à l'époque, bon comédien sinon que je me suis demandé si sa voix sucrée avait été demandée par Truffaut. Lui seul tire son épingle du jeu, à mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: François Truffaut   Mar 19 Mar 2013, 10:51

je le dis sur le fil Truffaut. Fanny Ardant en tant que comédienne joue faux, à mon sens, et elle incarne une femme qui complique tout, disant le contraire de ce qu'elle pense et faisant des manières, au lieu de s'assumer.

Truffaut a son petit sujet en tête, et il dirige ses acteurs vers la mièvrerie affectée. Ils manquent d'âme et de corps.

Souvent Truffaut fait bouger ses personnages de manière arbitraire, il faut toujours qu'ils marchent quand ils parlent, et traversent souvent l'écran en diagonale. Pour donner un exemple précis, je n'ai jamais vu un facteur, à la demarche aussi raide porter un télégramme à Madame Jouve : il fait un parcours en zig zag, ridicule à demander (4 fois, je crois!) "où est madame Jouve ?"

Là-dessus, Depardieu, poussé par Truffaut, se doit de demander à la dame :"y a quelque chose qui va pas ?", et il insiste !

Bref, tout le film m'a paru "contraint", et sans vraie émotion.

Fanny Ardant ne serait pas restée longtemps dans ma voiture à faire sa mijaurée Happy (j'exagère un brin !)
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
darabesque
pilier
avatar

Nombre de messages : 2846
Age : 75
Localisation : picardie
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: truffaut   Mar 19 Mar 2013, 12:26

rotko a écrit:
je le dis sur le fil Truffaut. Fanny Ardant en tant que comédienne joue faux, à mon sens, et elle incarne une femme qui complique tout, disant le contraire de ce qu'elle pense et faisant des manières, au lieu de s'assumer.

Truffaut a son petit sujet en tête, et il dirige ses acteurs vers la mièvrerie affectée. Ils manquent d'âme et de corps.

Souvent Truffaut fait bouger ses personnages de manière arbitraire, il faut toujours qu'ils marchent quand ils parlent, et traversent souvent l'écran en diagonale. Pour donner un exemple précis, je n'ai jamais vu un facteur, à la demarche aussi raide porter un télégramme à Madame Jouve : il fait un parcours en zig zag, ridicule à demander (4 fois, je crois!) "où est madame Jouve ?"

Là-dessus, Depardieu, poussé par Truffaut, se doit de demander à la dame :"y a quelque chose qui va pas ?", et il insiste !

Bref, tout le film m'a paru "contraint", et sans vraie émotion.

Fanny Ardant ne serait pas restée longtemps dans ma voiture à faire sa mijaurée Happy (j'exagère un brin !)

je vais te confier un secret Rotko mais tu ne le dis à personne je n'aime pas du tout le jeu de Fanny Ardant , sa voix est faite pour le théâtre, pour l'irréel pas pour le quotidien! Ce n'est pas une femme ordinaire, alors elle ne peut pas jouer la femme de tous les jours. Voilà pourquoi elle ne passe pas: il n'y a pas d'émotion, pas de sourire, pas de vivacité, pas de spontanéité dans son attitude, jamais. Tout à l'air d'être programmé et récité. voilà
Spoiler:
 


Sapho, si tu écoutes des ados parler entre eux tu es larguée compètement !!!! col cela doit être normal? Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/Marie-Chevalier/
Maya
pilier
avatar

Nombre de messages : 4596
Age : 64
Localisation : Thrace
Date d'inscription : 16/07/2009

MessageSujet: Re: François Truffaut   Mar 19 Mar 2013, 15:30



Oui, ce film (vu dans les annees 80) m'avait beaucoup decue, je n'avais jamais imagine Fanny Ardant dans un film si faible.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: François Truffaut   Mar 19 Mar 2013, 16:07


Je ne voudrais pas enfoncer le clou cruellement, mais donner comme métier à Depardieu instructeur pour capitaine de tankers serait acceptable si on ne le voyait pas sur un lac avec des maquettes.

Tout cela ne grandit pas le film.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Toscane
pilier
avatar

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 29/03/2013

MessageSujet: Truffaut   Mar 09 Avr 2013, 17:20



J'adore l'univers de François Truffaut .

J'apprécie toujours autant " La Femme d'à Côté" , que je revoie toujours avec plaisir .

" La Nuit Américaine " , " les Quatre Cents Coups , " Jules et Jim " , " Tirez sur le pianiste " , " La Mariée était en Noir " ,

" L'Homme qui aimait les Femmes " , " Le Dernier Métro " , la liste n'est pas exhausive .

Pour finir : deux ouvrages courts et interessants sur François Truffaut entre autres :

"Aline Desjardins sentretient avec François Truffaut" , ( Edition Ramsay ) et un témoignage de Jérôme Tonnerre

" Le petit voisin " qui raconte sa rencontre avec ce metteur en scène , en 74 , lorqu'il sonne à sa porte et qui bouleversera sa

vie" ( Folio) .

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: François Truffaut   

Revenir en haut Aller en bas
 
François Truffaut
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» carte du trafic aérien français
» ALLIX (Jacques-Alexandre-François) lieutenant-général
» La personnalité préférée des Français........en prison !
» CHARPENTIER Henri-François-Marie - Comte et général .
» Françoise Pédeau, missionnaire au Burkina Faso depuis près de vingt ans, responsable d'un centre d'accueil pour enfants handicapés dans la région est du pays

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: SPECTACLES :: Ecrans: cinéma et télévision-
Sauter vers: