Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Samuel Barber

Aller en bas 
AuteurMessage
Harelde
pilier
avatar

Nombre de messages : 7283
Age : 43
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 18/09/2008

MessageSujet: Samuel Barber   Jeu 03 Juin 2010, 08:30



Citation :
Samuel Osborne Barber (9 mars 1910 - 23 janvier 1981) est un compositeur américain.
Citation :
Né à West Chester (Pennsylvanie), il commence à composer dès l'âge de sept ans. Il étudie au Curtis Institute of Music à Philadelphie avant de devenir élève de l'Académie américaine de Rome en 1935. L'année suivante, il écrit son quatuor à cordes en si mineur, dont il arrangera plus tard le second mouvement — à la suggestion d'Arturo Toscanini — pour orchestre à cordes sous le nom Adagio for Strings, puis pour chœur sous le nom d'Agnus Dei. Ce mouvement est devenu très populaire : il est utilisé pour les funérailles d'État et les services commémoratifs publics des États-Unis depuis la mort de Franklin Roosevelt. On peut l'entendre dans la scène finale du film Elephant Man de David Lynch; il fut repris et arrangé par Georges Delerue, comme thème principal du film Platoon d'Oliver Stone; on le retrouve dans le jeu vidéo Homeworld développé par Relic Entertainment et édité par Sierra. Le compositeur est mort à New York en 1981.
Citation :
La popularité de son Adagio a quelque peu occulté le reste de son œuvre. Aucune de ses autres pièces n'a connu le même succès, mais certaines sont régulièrement jouées et enregistrées. Toutefois, Barber est considéré comme l'un des plus talentueux compositeurs américains du XXe siècle. Il a évité les expérimentations de ses contemporains, préférant des harmonies et des formes plus traditionnelles. Son œuvre est mélodique et souvent décrite comme néo-romantique, bien que certaines de ses œuvres ultérieures, notamment le Third Essay for Orchestra et la Medea's Dance of Vengeance, fassent montre d'une utilisation magistrale d'effets percussifs, de modernisme et d'effets néo-stravinskiens.

Je trouve le célèbre adagio d'une beauté folle. C'est une musique lente d'où émane une profonde douleur. L'écouter n'est pas un acte anodin : on en sort groggy. Plutôt que de me perdre dans un long discours, je vous laisse l'écouter.
Le montage est assez difficile car il a été fait avec des images du 11 septembre : cet évènement dramatique qui me bouleverse chaque fois que j'en vois des images, associé à l'adagio... Sad
Si vous ne pleurez pas, je ne peux plus rien pour vous !
bof

Revenir en haut Aller en bas
http://www.corif.net/site/
 
Samuel Barber
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le père samuel
» DIABLE, SPIRITISME, Père SAMUEL ROUVILLOIS
» Père Samuel
» besoin de sussion samuel
» En attendant Godot (Waiting for Godot) - Samuel Beckett (prix Nobel de littérature)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: MUSIQUE :: GDS* a sa Musique :: Musique classique-
Sauter vers: