Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Jacques Tardi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Razorbill
Animation


Nombre de messages : 4361
Date d'inscription : 07/10/2011

MessageSujet: Re: Jacques Tardi   Jeu 03 Jan 2013, 08:15

Il est fidèle à ses convictions, c'est tellement rare qu'il est bon de le souligner...
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Jacques Tardi   Mer 09 Jan 2013, 20:06

Tardi, d’une guerre à l’autre...

Dans le plus personnel de ses livres, Jacques Tardi évoque les années de captivité de son père et, à travers lui, 1,8 million de prisonniers de guerre français de 39-45, largement oubliés.

je lis en ce moment moi, rené Tardi, un très bel album où il évoque son grand père et son père, le premier, héros de 14-18, fait remarquer à son fils que lui, est revenu vainqueur !

cet album est magnifique : une conversation entre jacques tardi, l'auteur et son père, René. Les mots sont parfois rudes mais une grande tendresse en émane.

René, à la demande de son fils devenu grand, a noirci des carnets que Tardi met en dessins. J'y reviendrai, ça vaut le coup de s'y attarder.

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Jacques Tardi   Sam 12 Jan 2013, 07:46

L’album (189 p. et il y aura une deuxième partie) retrace en détails les illusions des combattants français, et leur amertume face à leurs aînés de 14, qui, eux, étaient rentrés victorieux.

Citation :
Étant donné que chaque « sujet » de nos colonies avait pour ancêtre un Gaulois, nous étions assurés de son enthousiasme à venir joyeusement verser son sang pour la France qui le faisait mare à la trique. Comme tu le vois, l’école de la République remplissait merveilleusement sa fonction.

Citation :
Une grande route, toute droite, nous achemina jusqu’à saint Quentin … Mon vieux s’était battu pendant quatre ans dans la région, et nous n’avions pas tenu quinze jour ! C’était dur à avaler. J’étais en colère !

Avec René, dans un dialogue vif entre le père et le fils, on connaît le quotidien des camps de prisonniers, les rumeurs (appelées« bouteillons »), les différents comportements qui prennent les formes de la débrouillardise, de la résistance ou de l’expression artistique.

Le graphisme soigné et minutieux de Tardi présente les images inoubliables et grises des camps, même sous la neige, la faim omniprésente, les « appels » fréquents, parfois 4 ou 5 dans la même journée, sous des températures de - 15 °, parfois jusqu’à - 30°.

De ce père qu’il interroge et écoute, on devine que l’auteur a reçu un héritage anarchiste, présent dans toute son œuvre.


Citation :
J’ai franchi la porte du stalag sans me retourner. Je venais de passer quatre ans et huit mois - 1680 jours, dans ce cul-de-basse-fosse poméranien et j’en voulais à la terre entière.





Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Jacques Tardi   Sam 12 Jan 2013, 09:11


Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Jacques Tardi   Jeu 30 Jan 2014, 06:50




Citation :
Je ne suis pas historien. Ce n'est pas l'héroïsme qui m'intéresse, mais la souffrance de ces millions d'hommes. Pour la comprendre, il faut savoir qu'ils ont un paquetage de 15 kilos sur le dos, que leur fusil est lourd, que leur bidon de vin et leurs cartouchières les gênent, qu'ils pataugent dans la boue...

C'est mon ami et documentaliste Jean-Pierre Verney qui m'apporte tous ces objets dans son coffre de voiture, pour que je puisse les reproduire sous tous les angles. Alors, forcément, je dessine les poilus courbés, épuisés. Pensez qu'il n'y avait pas de chaussettes dans le paquetage d'août 14! C'est avec ce genre de détail qu'on perd une guerre. Sans parler, évidemment, du génial pantalon rouge garance, cible idéale pour les Boches ! En 14, il y avait plusieurs milliers de morts par jour dans les rangs français, c'est inimaginable..
.

[url= http://www.lexpress.fr/culture/livre/jacques-tardi-coller-au-plus-pres-au-quotidien-du-poilu_1312785.html#W62LazzSHCJOR6mt.99]Tardi se confie à l'Express[/url]
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Jacques Tardi   Jeu 30 Jan 2014, 06:54


Citation :
Je ne suis pas historien. Ce n'est pas l'héroïsme qui m'intéresse, mais la souffrance de ces millions d'hommes. Pour la comprendre, il faut savoir qu'ils ont un paquetage de 15 kilos sur le dos, que leur fusil est lourd, que leur bidon de vin et leurs cartouchières les gênent, qu'ils pataugent dans la boue...

C'est mon ami et documentaliste Jean-Pierre Verney qui m'apporte tous ces objets dans son coffre de voiture, pour que je puisse les reproduire sous tous les angles. Alors, forcément, je dessine les poilus courbés, épuisés. Pensez qu'il n'y avait pas de chaussettes dans le paquetage d'août 14! C'est avec ce genre de détail qu'on perd une guerre. Sans parler, évidemment, du génial pantalon rouge garance, cible idéale pour les Boches ! En 14, il y avait plusieurs milliers de morts par jour dans les rangs français, c'est inimaginable..
.

Tardi se confie à l'Express
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Jacques Tardi   Jeu 30 Jan 2014, 06:57

Citation :
« Pensez-vous vraiment que le gars qui se prenait des éclats de shrapnel sur la tronche adhérait à ce principe de “sacrifice librement consenti” qu'on a inventé par la suite ?, interroge le dessinateur. Dès la première permission, les gens se sont rendu compte que ce ne serait pas un week-end à la campagne et qu'ils ne seraient pas à Berlin à Noël comme on le leur avait dit »,

Putain de guerre ! (Casterman) l'intégralité des planches constitue le cœur de l'exposition phare du 41e Festival d'Angoulême (du 30 janvier au 2 février) : « Tardi et la Grande Guerre », ou le regard d'un des plus grands auteurs de BD contemporains sur l'une des pires tragédies de l'Histoire.

Tardi et la Grande Guerre, exposition. Festival international de la bande dessinée, site Castro, 121, rue de Bordeaux à Angoulême.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jacques Tardi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jacques Tardi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» ALLIX (Jacques-Alexandre-François) lieutenant-général
» Saint Jacques le Majeur Apôtre et commentaire du jour "Si vous, qui êtes mauvais, savez donner de bonnes choses à vos..."
» Jean-Jacques Vélasco s’exprime enfin !
» Jean Jacques Velasco: J'ai parlé des ovnis avec Lionel Jospin et Mitterrand
» Les confessions de Jean-Jacques ROUSSEAU.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: IMAGES :: Bandes dessinées-
Sauter vers: