Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mary Elizabeth Braddon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dindon
pilier
avatar

Nombre de messages : 2737
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Mary Elizabeth Braddon   Sam 28 Aoû 2010, 21:11

Il y a quelques jours, je me creusais la tête pour trouver un polar de qualité.

Assommée par toutes les niaiseries commerciales qui se vendent à coup de pubs outrancières, je me tournai vers le passé, à l'origine du polar.

J'avais en mémoire le nom de cette auteure Anglaise du 19è.

Riche idée !

Je viens de refermer un livre glacial, asphyxiant et déroutant.


Non pas basé sur le gore, comme ça se fait à l'heure actuelle, mais sur le secret. Celui qu'on ne sent pas venir, qu'on découvre à la fin, avec horreur...







Dernière édition par Crevette le Dim 29 Aoû 2010, 09:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dindon
pilier
avatar

Nombre de messages : 2737
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: Mary Elizabeth Braddon   Sam 28 Aoû 2010, 21:20

Le secret de la Ferme-Grise

Le livre s'ouvre sur une scène de funérailles. Lugubre, lente et brumeuse.

Le héros, Dudley, vient de perdre son frère, âgé de 23 ans. On dit qu'il a attrapé sa fièvre à la ferme, dite la Ferme-Grise.

Isolée, humide, il la faisait fructifier avec une équipe de fermiers.

Dudley hérite alors du domaine et doit continuer la tâche.

Mais il n'est pas seul. Il y a les serviteurs, et leur chef, Ralph. Personnage énigmatique, silencieux et reptilien, semblant partout en même temps. Servile et pourtant oppressant.

Egalement, une atmosphère pesante. Menaçante. Des commérages.



Des mises en garde...

Jusqu'au jour où Dudley épouse une jeune innocente. Et inexorablement, le lecteur comprend, à l'instar de cette candide personne, quels sombres événements ont vu le jour entre ces murs sourds...


On plonge alors dans la terreur...

Braddon possède un art consommé de l'intrigue. Elle est cruelle avec nous.


Concise, directe et pourtant menteuse, elle nous impose une angoisse croissante et tendue.




Sans pitié.





Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Mary Elizabeth Braddon   Dim 29 Aoû 2010, 06:44

un beau commentaire qui mérite d'être illustré



clic !

tu as de la veine, elle a beaucoup écrit, cette dame !

tu pourras aussi essayer Margery Allingham


clic !

là c'est en omnibus de 100 pages, mais tu peux acheter ou emprunter au détail.

" Rasé de près, des cheveux filasse, des yeux bleu pâle un peu égarés derrière des lunettes d'écaille " : ainsi apparaît Albert Campion, qui cache sous des dehors insignifiants et une conversation futile une intelligence et une audace redoutables. Il ne se prétend pas détective, mais se présente comme celui qui " arrange des affaires ". Les énigmes auxquelles il est confronté le plongent dans des courses-poursuites trépidantes et riches en rebondissements. Des bijoux de mystère, d'humour et d'aventures.

l'editeur.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Dindon
pilier
avatar

Nombre de messages : 2737
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: Mary Elizabeth Braddon   Dim 29 Aoû 2010, 09:07

C'est noté !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mary Elizabeth Braddon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mary Elizabeth Braddon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Mary Céleste
» blood mary
» Prophétie de la bienheureuse Elizabeth Canori Mora
» Mange prie aime de Mme Gilbert Elizabeth
» Bloody Mary - ou comment tester son courage devant le miroir !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Polars-
Sauter vers: