Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Donald Westlake

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Donald Westlake   Sam 17 Juin 2006, 13:20

Donald Westlake, Le couperet, Rivages thriller

Une bonne méthode pour rebondir (rire)!

Burke Devore, victime d'une "compression de personnel" dans son entreprise, décide coûte que coûte de retrouver du travail dans son domaine. Hélas, pas facile à cinquante ans ! à moins d'éliminer les éventuels concurrents....Westlake nous entraîne donc dans des aventures burlesques et sanglantes, où il faut garder à la fois son sang froid et un humour à toute épreuve.

Le lecteur s'amuse donc, rit parfois jaune, mais s'attache au personnage principal dont on comprend les motivations, sans pourtant approuver les méthodes.

D'autant que derrière l'aventure du "laissé pour compte", on voit un vrai réquisitoire contre les pratiques en vogue sur le marché du travail : "dégraissages", "délocalisations", "recyclage" - terme employé indifféremment pour les humains/objets inutiles ou encombrants. En découlent des problèmes personnels et familiaux divers, le recours au psychologue. Il faudrait donc plaider coupable ?!

Westlake n'aime pas les résignés, nous non plus ! "bonne chance", Burke ! :-)
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Donald Westlake   Sam 17 Juin 2006, 13:21

Donald Westlake. Moi, Mentir ? Rivages Thriller.

L'idole de Ploucville !

Ray Jones, chanteur de country, est célèbre et adulé dans sa ville de Branson, Missouri. Les ennuis viennent d'ailleurs : de la justice qui l'accuse d'un viol (et de un ou deux meurtres), et du percepteur qui prétend que Ray Jones a roulé le fisc. Toute ressemblance...
Pour suivre le procès de la vedette locale, la presse à scandale déploie les grands moyens. "Galaxy-hebdo" envoie ses reporters les plus pervers, des crapules sans scrupules. Le journal rival, "Tendances", poursuit les mêmes buts de gros tirages, et entend bien détruire "Galaxy Hebdo".

Ca grouille et ça grenouille dans tous les coins : avocats de Ray Jones, journaleux avides, officiels retors, quelle galerie ! seule Sarah, envoyée spéciale de "Tendances" reste présentable, mais cette naïve reste bouche bée devant l'idole du country !

Westlake s'en donne à coeur joie : chansons nounouilles, pastiches, références burlesques... on perd sans doute à ne pas lire ce roman dans la langue originale, mais la peinture de cette ploucville du sud est réjouissante, - sans compter que les gaffeurs ont plus d'un tour dans leur sac...
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Donald Westlake   Sam 17 Juin 2006, 13:22

Donald Westlake, Histoire d'os, Rivages/noir.


le fémur sacré de Sainte Ferghana (1200 ?-1217).

Suite à la dislocation de certains pays de l'Est, sont né deux Etats, la Tsergovie et le Votskojek qui briguent l'unique siège disponible à l'ONU. Pour y prétendre, la relique de Sainte Ferghanat, signe religieux et patriotique est un indispensable atout. Ce "fémur sacré" devient donc l'enjeu d'une rocambolesque lutte entre les ressortissants des deux nouveaux pays qui ne reculent devant rien.

Le récit de Westlake ravira les amateurs de récits délirants.

Le seul chapitre 2A, qualifié de "facultatif. Parenthèse historique", réjouirait les lecteurs dépressifs. Les dialogues des protagonistes, leurs projets respectifs, leurs hardies expéditions :jedi2: contrariées ou par leurs adversaires ou par un esprit malin relèvent de l'aventure burlesque et du gag métaphysique sur la marche du monde. Nul ne veut "lâcher son os", :jedi: et vous non plus vous ne lâcherez pas le livre une fois commencé.

Ce sacré Donald, il est vraiment fou !
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
ekwerkwe
pilier
avatar

Nombre de messages : 780
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: Donald Westlake   Sam 20 Jan 2007, 13:08

Donald Westlake écrit des choses différentes sous différents pseudos. Sous celui de Richard Stark (et Nestor avisera, s'il vaut mieux créer un nouveau fil, ou laisser tout ici), il écrit les aventures? missions? casses? de Parker, froid, imperturbable et efficace. Chaque opération nécessite le recrutement d'une bande différente de professionnels tout aussi froids que lui, mais qui laissent un peu d'humanité filtrer à travers leur carapace: cupidité, pitié, désir... Parker, non. Seule l'opération compte. Son bon déroulement, la sécurité et l'impunité.

Avant Flashfire, et après Comeback, il s'agit cette fois (Backflash) de braquer un casino flottant. Et les bateaux, Parker n'aime pas ça: ça ressemble trop à des cellules.

A force d'en lire des comme ça et d'y récupérer autant de bons tuyaux, je vais presque pouvoir me lancer dans une carrière criminelle... Presque parce que si Parker rentre chez lui, entre chaque "mission", ce n'est pas seulement parce que ses coups sont préparés au millimètre, et que la chance pourvoit au reste, mais bien parce qu'il est, apparemment, dénué de tout sentiment, imperméable à la pitié, à la faiblesse. Il n'est pas cruel, pas violent. Il n'aime pas tuer. Mais il fait ce qu'il faut pour sa sécurité, avec un détachement qui fait froid dans le dos.
Revenir en haut Aller en bas
http://fanesdecarottes.canalblog.com/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Donald Westlake   Sam 20 Jan 2007, 13:26

Lance-toi dans le crime, ça donnera du sang neuf à GDS* Razz

Pour les pseudos, le libraire mollat precise
Citation :
Donald E. Westlake s'amuse à sévir en empruntant moult noms de plume : Timothy H. Culver, J. Morgan Cunningham, Harry Harrison, Curt Clark, Tucker Coe - en France, la série avec le personnage de l'ex flic MitchTobin signée Tucker Coe a été publiée à la Série Noire - et surtout Richard Stark
.

Donc tout mettre sur le même fil, sinon on s'éparpille. Nestor est jacobin et centralisateur Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
ekwerkwe
pilier
avatar

Nombre de messages : 780
Date d'inscription : 18/12/2006

MessageSujet: Re: Donald Westlake   Sam 20 Jan 2007, 14:18

Selon mon libraire préféré, on le trouverait aussi sous les pseudos de Samuel Holt et Edwin West. Hélas pas en français, pour la plupart.
Revenir en haut Aller en bas
http://fanesdecarottes.canalblog.com/
JLNogaro
pilier
avatar

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Donald Westlake   Mer 30 Mai 2007, 02:02

Et ton libraire a raison ! En voici même d'autres : Aman Marshal, Richard Stark, Timothy J. Culver, Curt Clark, J. Morgan Cunningham, Grace Salacious, Tucker Coe... Sinon, je me suis amusé avec Hstoire d'os et régalé avec Le couperet. J'ai un souvenir de descriptions de petites villes américaines particulièrement bien menées. En plus d'une intrigue remarquable...
Revenir en haut Aller en bas
http://jeanlouisnogaro.zeblog.com/c-general
Cécile
pilier
avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 03/05/2007

MessageSujet: Donald Westlake   Ven 15 Juin 2007, 11:24

Suspect ... je ne crois pas l'avoir lu sous un de ses multiples pseudos.:pirat:

Parmi ceux que j'ai donc lu, il y a " le contrat ", où deux écrivains et vieilles connaissances passent un contrat : l'un est un auteur à succès en panne d'inspiration, l'autre plus inspiré traine une côte nulle auprès des éditeurs, une association est conclue à condition de surcroît pour l'un des deux d'être débarassé de son épouse...

C'est truculent et instructif sur la construction d'un roman. Et le fameux mythe de la page blanche fait froid dans le dos :face:
Revenir en haut Aller en bas
http://lechemindeparla.over-blog.com
losfeld
pilier
avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 25/12/2007

MessageSujet: Westlake. Personne n'est parfait   Sam 05 Jan 2008, 16:17

Petite fiche de lecture d'un ouvrage que je vous recommande chaudement !!


(Editions Rivages, novembre 2007)

Voici une petite merveille de polar et de drôlerie. Rivages a encore frappé en rééditant un très bon Westlake de 1978 (77 en langue originale). On retrouve le formidable Dortmunder, voleur aussi brillant que malchanceux et ses « partners in crime » tous aussi géniaux les uns que les autres.
Tout commence lorsque Dortmunder est sauvé, lors d’un procès, par un grand avocat tombé du ciel. Il s’aperçoit vite qu’en contre partie de ce miracle, il lui faut rendre à son tour un service. Et quel service! Il s’agit pour lui de dérober à son propriétaire, un tableau de maître intitulé La Folie conduisant l’homme à l’abîme (tout un programme !!) pour que ce dernier puisse toucher l’argent de l’assurance tout en gardant le tableau.
Tout aurait pu bien se passer si la soirée du vol, Dortmunder et sa bande de bras cassés (dont le fabuleux Kelp) n’avaient, en s’enfuyant, déclenché une bagarre dans un endroit rempli d’une centaines d’écossais ivres en kilt, perdant le tableau dans le feu de l’action…
La suite est tout aussi géniale et loufoque. La fin est purement hilarante !

Un petit extrait pour donner le ton
« Je voudrais bien regarder ce film tranquille
- T’aimes pas les films.
- J’aime pas voir les films dans les salles de cinéma, dit Dortmunder, mais j’aime bien les vieux films qu’on passe à la télé.
- Et Kelp tu l’aimes bien aussi.
- Quand j’étais môme, j’aimais les cornichons aussi. Un jour je m’en suis tape trois bocaux.
May protesta : « Andy Kelp n’est pas un cornichon »
Dortmunder ne répondit pas, mais il se détourne un instant de l’écran, pour lancer un coup d’oeil à May. Quand ils eurent, tous les deux, médité sur la vérité que May venait d’énoncer, Dortmunder reporta son attention sur la télévision »


Bonne lecture !

ps: Pour tous ceux qui seraient tentés d'acquérir ce livre pour de mauvaises raisons, à aucun moment vous ne verrez un personnage qui ressemble à la superbe créature de la couverture. Sacrée politique Rivages, pas bravo Smile



Losfeld
http://aucarrefouretrange.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://aucarrefouretrange.blogspot.com/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Donald Westlake   Lun 07 Jan 2008, 15:56

Le couperet passe Dimanche 13 janvier sur France 2
à 20 h 55. Film de costa gavras avec josé Garcia.

je ne le connais pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Leo Gursky
pilier
avatar

Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 05/12/2007

MessageSujet: Re: Donald Westlake   Mer 09 Jan 2008, 12:40

rotko a écrit:
Le couperet passe Dimanche 13 janvier sur France 2
à 20 h 55. Film de costa gavras avec josé Garcia.

je ne le connais pas.
Bon film, sans plus.

Par contre je suis en train de terminer mon premier roman de Westlake, Histoire d'os, est en effet c'est vraiment drôle et prenant ! Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://kaonashi.over-blog.net
mazel
pilier
avatar

Nombre de messages : 1421
Age : 66
Localisation : Carrières sous Poissy
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Mort de l'auteur de polars Donald Westlake   Ven 02 Jan 2009, 14:14

Sad Mauvaise nouvelle encore chez les auteurs de polars...


Donald Westlake, un des plus prolifiques auteurs américains de romans policiers, est décédé à l'âge de 75 ans, le 31 décembre, victime d'une crise cardiaque alors qu'il se rendait à un dîner de réveillon à Mexico où il passait ses vacances.

Né à New York le 12 juillet 1933, Donald Westlake a publié son premier roman The Mercenaries (Le Zèbre) en 1960.
Quinze de ses livres ont été adaptés au cinéma: ils ont inspiré notamment The Hot Rock (Les quatre malfrats) avec Robert Redford (1972) ou Payback, avec Mel Gibson (1999).

En France, Le Couperet a été adapté par Costa-Gavras.
Ses livres ont aussi inspiré Je suis un assassin (tiré du Contrat) de Christian Vincent, Ordo de Laurence Ferreira-Barbosa, Le Jumeau d'Yves Robert (tiré de Un Jumeau singulier), La Divine poursuite (tiré de Aztèques dansants) par Michel Deville, et Mise à sac (1967) par Alain Cavalier, d'après En coupe règlée (the Score).

Tapant à la machine à écrire, il était très prolifique, publiant 35 titres rien que dans les années 60. Il publiait non seulement sous son propre nom, mais aussi sous plusieurs pseudonymes, en raison de la méfiance que suscite un auteur qui écrit trop vite: Richard Stark, Tucker Coe, Samuel Holt, Edwin West, Curt Clark ou Timothy J. Culver.

En 2007, il avait indiqué dans une interview avoir écrit 104 livres, mais son site Internet en répertorie 86. Le dernier Get Real devait être publié cette année.

Il a également écrit huit scénarios, dont l'un, The Grifters (1990), a été nominé aux Oscars.

Il racontait qu'il était moins intéressé par la vérité historique que par l'action et les personnages: il comparait les recherches menées par un auteur pour un livre à des "sables mouvants": "Vous pouvez vous noyer dans la recherche et on n'entend plus jamais parler de vous".


source : LEXPRESS.fr, publié le 02/01/2009 10:45 -
Revenir en haut Aller en bas
http://mazel-annie.blogspot.com/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Donald Westlake   Ven 02 Jan 2009, 16:03

Je l'ai découvert avec le couperet, et c'est un auteur qui savait nous faire rire sans qu'on ait honte.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Donald Westlake   Sam 03 Jan 2009, 06:22

une activité débordante avec des pseudos familiers : Richard Stark Tucker Coe, Samuel Holt, Edwin West, Curt Clark ou Timothy J. Culver

90 romans, des scénarios de films, des romans adaptés à l'écran,

j'aimerais bien lire Aztèques dansants chez Rivages/Noir, devenu au ciné divine poursuite de Michel Deville


clic !



Citation :
A la suite d'un quiproquo, la statuette originale du dieu dansant, estimée à un million de dollars et volée au Mali, se trouve mêlée à neuf copies expediées à Lyon. L'un des généreux membres du comite Squash pour tous recoit l'original à la place d'une copie et l'ignore. personne ne sait qui a la vraie statuette.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Bernique
pilier


Nombre de messages : 2029
Localisation : complètement à l'Ouest
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: Donald Westlake   Sam 03 Jan 2009, 09:05

Revenir en haut Aller en bas
Hexagone
pilier
avatar

Nombre de messages : 524
Age : 46
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Re: Donald Westlake   Dim 06 Déc 2009, 14:44

Je vais attaquer le couperet, cela semble être d'actualité malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
Hexagone
pilier
avatar

Nombre de messages : 524
Age : 46
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Re: Donald Westlake   Sam 09 Jan 2010, 13:05

Bientôt fini le couperet et je trouve ce livre assez commun. Des personnages assez plats, pas beaucoup de rebondissements et des situations trop simples pour une histoire humaine assez complexe, dommage.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Donald Westlake   Mer 13 Jan 2010, 20:08

le couperet

je trouve que Westlake part d'une idée loufoque et qu'il la mène jusqu'au bout, jusqu'à affleurer le tragique.

Hexagone, est-ce ton premier Westlake ?
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Hexagone
pilier
avatar

Nombre de messages : 524
Age : 46
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Re: Donald Westlake   Jeu 14 Jan 2010, 19:56

Oui c'est mon premier et sans doute le dernier, vraiment pas accroché. Mad
Revenir en haut Aller en bas
thomas212
neophyte
avatar

Nombre de messages : 6
Localisation : Marrakech
Date d'inscription : 22/02/2010

MessageSujet: Re: Donald Westlake   Lun 22 Fév 2010, 10:59

Peu etre mon auteur de polar préféré, autant pour ses series que pour ses autres romans.
J'en ai lu un paquet alors j'évite la liste, mais disons que presque tous les Parker sous le pseudo de Richard Stark, et pas loin d'avoir fini les Dortmunders.

Pour ces romans Kahawa sur le vol d'un train de café en Afrique est une petite merveille, ainsi que Trop humain sur le combat entre dieu et le diable pour la destiné de l'humanité.
Dieu, fatigué de nos blasphèmes et péchés en tout genre veut se débarrasser de nous, et le diable qui, finalement nous aime, pour ces meme raisons essaie de nous protèger.

Il y a aussi une serie de nouvelles dont j'ai oublié le nom qui est pas mal, avec quelques trucs de Science fiction.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thomassaliot.com
Dindon
pilier
avatar

Nombre de messages : 2737
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: Donald Westlake   Ven 08 Avr 2011, 09:34

Ca n'arrive qu'à moi

Je ne l'ai pas fini mais quel humour !

En gros, un rubis a disparu, volé par une bande de Grecs, dont le cerveau est un bijoutier. Lequel range son butin à l'abri, dans le coffre de son précieux magasin.
Pas de pot, il y avait déjà là un autre cambrioleur, un truand des rues planqué dans le noir. Il s'empare de l'inestimable lot...

S'ensuivent des situations burlesques car c'est l'histoire du voleur volé. Qui pourrait paraître grotesque s'il n'y avait derrière une féroce satire des gars du FBI, qui se prennent pour des cow-boys et sont à côté de la plaque ! (Pédants et illettrés en plus !)

Quant aux medias, des parasites qu'on manipule.

Je m'amuse !


cheers
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Donald Westlake   Ven 10 Juin 2011, 06:15


Inédit en français, publié en 1989 aux Etats-Unis, ce roman noir de feu Donald Westlake brosse un tableau cruel du monde du spectacle, non sans cet humour irrésistible et ce ton cru qui font sa marque.

dit l'Express dans sa presentation avec un extrait.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Donald Westlake   

Revenir en haut Aller en bas
 
Donald Westlake
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Du lait dans les frites de Mc Donald
» NEALE DONALD WALSCH CONVERSATIONS AVEC DIEU!
» une lettre de Raymond Veillith à Donald Keyhoe (1955)
» Saint Donald
» (1975) Les Etrangers de l'espace - Donald E. Keyhoe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Polars-
Sauter vers: