Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Hervé Le Corre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pascal.Dufrénoy
pilier
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 58
Date d'inscription : 15/01/2006

MessageSujet: Hervé Le Corre   Jeu 22 Juin 2006, 16:43

Hervé le Corre – « L’homme aux lèvres de saphir ».


« Il aimerait courir, Etienne. Pour fuit plus vite ceux qu’il dépasse ou qu’il croise. Ces trognes hideuses, ces silhouettes cassées, ces corps affaissés sur les trottoirs, peut-être morts ou en train de claboter, peut-être tout simplement un peu plus fatigués que lui.
Il aimerait enjamber d’un coup de jarret ce cloaque répandu dans les rues de Paris où se noie le peuple gueule ouverte ». Hervé le Corre – « L’homme aux lèvres de saphir


Quand un « Serial Killer » à la française s’invite chez Lautréamont… Si le Paris de 1870 vous inspire, vous ne serez pas indifférent au roman d’Hervé Le Corre.
Attention… Redoutable… Rien d’angélique dans les descriptions d’une ville et d’une époque terrible. Et dire que nous nous lamentons sur la violence de notre siècle!
Les Chants de Maldoror mis en scène par un dément insaisissable où les délires sanglants d’un fan d’Isidore Ducasse, poète sulfureux de ce temps de misère… Sur le front grondant des quelques jours qui précèdent la Commune de Paris…
On ne lâchera pas facilement l’inspecteur François Letamendia (Un nom qui sent bon le Sud Ouest…) aux prises avec un assassin machiavélique et une police vouée aux puissants et corrompue jusqu’à la moelle.
Même si le final est surprenant et bien éloigné des poncifs du cinéma hollywoodien on ne peut que conseiller la lecture de « l’homme aux lèvres de saphir », Hervé Le Corre, grand prix du roman noir français au festival de Cognac 2005 et prix mystère de la critique vous entraîne dans ces rues de Paris fangeuses à souhait pour un voyage parfois insoutenable…
Fermez bien vos portes et allumez les lampes avant d’ouvrir ce roman méphitique…
"Il erre dans Belleville jusqu’au parc des Buttes-Chaumont dans des ruelles remplies de cris, de vociférations, de gémissements qui filtrent à travers les fenêtres closes ou les volets tirés. Toute une vie invisible grouille derrière les façades, noircies de fumée et de nuit, d’immeubles bâtis de guingois qu’on croirait sur le point de s’effondrer au moindre claquement de porte. Des enfants, si petits qu’on s’étonne de les voir marcher déjà, surgissent comme des diables en couinant et s’éclipsent dans des bouches d’ombre comme des lutins ricanants. Des querelles éclatent devant les cabarets borgnes et des masses rugissantes s’effondrent au milieu de la chaussée cahoteuse pour y livrer des combats bossus. » Hervé le Corre – « L’homme aux lèvres de saphir
Revenir en haut Aller en bas
Dindon
pilier
avatar

Nombre de messages : 2737
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: Hervé Le Corre   Jeu 03 Sep 2009, 12:20

Je suis en train de lire ce livre, maintes fois louangé et recommandé et au contraire, il me tombe des mains !

Je trouve qu'il applique une série de clichés pour ce genre spécial, qu'est le polar :
- un serial killer sanguinaire et qui signe ses oeuvres à coup d'indices saugrenus (crabe dans la gorge !);
- de l'incohérence psychologique (ainsi, cette grosse dame immobilisant l'assassin avec son corps, puis tremblante face à lui 5 minutes après ???);
- les flics pas futés (certains agents de la sécurité), etc...


La "couleur locale" donnée par l'auteur n'a pas suffi à me faire vivre le Paris de cette époque.

Je reconnais que l'auteur écrit bien, mais je n'éprouve aucun engouement. Quelques passages sympas avec des réflexions sur le comportement des meurtriers, mais rien de nouveau dans le fond.

Une intrigue trop classique pour moi.


col
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Hervé Le Corre   Jeu 03 Sep 2009, 12:34

Citation :
Le petit Pablo a disparu sur le chemin de l’école. Quelques années plus tard, son père, le policier Pierre Vilar, expédie les affaires courantes sans avoir renoncé à l’espoir de le retrouver vivant. Le jeune Victor, lui, est bien rentré du collège… mais pour trouver le corps de sa mère, sauvagement assassinée. Ces deux inconsolables auraient-ils un autre point commun que leur souffrance ?

c'est l'intrigue de son dernier livre, "Les coeurs déchiquetés". chez Rivages thriller. 380 p.

une petite retrospective sur le polardeux qui met en scène Bordeaux.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
trane
habitué(e)
avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 08/08/2010

MessageSujet: Re: Hervé Le Corre   Ven 27 Aoû 2010, 13:48

rotko a écrit:
Citation :
Le petit Pablo a disparu sur le chemin de l’école. Quelques années plus tard, son père, le policier Pierre Vilar, expédie les affaires courantes sans avoir renoncé à l’espoir de le retrouver vivant. Le jeune Victor, lui, est bien rentré du collège… mais pour trouver le corps de sa mère, sauvagement assassinée. Ces deux inconsolables auraient-ils un autre point commun que leur souffrance ?

c'est l'intrigue de son dernier livre, "Les coeurs déchiquetés". chez Rivages thriller. 380 p.

une petite retrospective sur le polardeux qui met en scène Bordeaux.

Je lis ce livre actuellement, attiré par un bandeau du style "prix du polar", mais je crois que je vais abandonner.
Certes c'est plutôt bien écrit, mais cela manque de rythme, l'intrigue avance beaucoup trop lentement à mon goût et surtout c'est noir, de chez noir, pas un chapitre sans une catstrophe humaine, de quoi vous rendre totalement désespéré.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hervé Le Corre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hervé Le Corre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hervé de Léon
» Livre : Les choses comme elles sont. Une initiation au bouddhisme ordinaire d’Hervé Clerc
» Hervé-élie Bokobza
» Pour Hervé Morin, "On gave les élèves français avec le programme scolaire le plus lourd en Europe sur la période la plus courte"
» P. Hervé Legrand : «Benoît XVI est très loin d'être conservateur»

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Polars-
Sauter vers: