Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Patrick Süskind [Allemagne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Lucie
neophyte


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 22/06/2006

MessageSujet: Patrick Süskind [Allemagne]   Sam 24 Juin 2006, 12:23

Le Pigeon



Jonathan Noël, un quinquagénaire d'origine juive, est vigile dans une banque, Rue de Sèvres, à Paris. Un matin, en ouvrant la porte de sa chambre de bonne, il trouve à ses pieds un pigeon, un banal pigeon...Cette vision, cette rencontre insignifiante va bouleverser le protagoniste. Süskind décrit en 80 pages, les 24 heures de ce chamboulement, une crise qui entraînera une renaissance, un retour à la vie. L'homme, traumatisé par une série d'évènements remontant à l'enfance, s'était transformé en véritable Sphinx. Au cours de cette journée, la carapace de l'adulte psychonévrosé se fissure, craque et le petit enfant, terrassé par la rafle de ses parents en 1942, reprend le cours de son existence:

"...Mais il pataugeait avec application dans les flaques, flanquant ses pieds en plein milieu...c'était un délice, il dégustait cette petite cochonnerie enfantine comme une grande liberté retrouvée."

Dans cette nouvelle, l'écriture de Süskind est d'une richesse extraordinaire, Lortholary est resté très fidèle au texte allemand.
La "naissance" est le leitmotiv de l'histoire, un certain nombre de métaphores, de symboles étayent le texte (noms des protagonistes, dates, nombres...)


"...Il détacha du matelas ses mains crispées, il ramena ses jambes contre sa poitrine et les enserra dans ses bras. Ainsi replié sur lui-même, il resta assis longtemps, peut-être une demi-heure..."


Depuis la lecture de cette nouvelle, je ne regarde plus les pigeons de la même façon... Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Utopie
pilier


Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Patrick Süskind [Allemagne]   Sam 24 Juin 2006, 15:47

Merci, ça me donne envie de le lire.

J'aime les choses insignifiantes qui bouleversent une vie... enkystée, peu importe pourquoi elles le sont, ce qui me fait rêver c'est le "réveil".

A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Patrick Süskind [Allemagne]   Sam 24 Juin 2006, 16:47

Je n’ai lu que le parfum. et c'est dommage d'abandonner un si bon auteur à un seul livre Embarassed Merci Lucie.

Dans le parfum j’aime beaucoup la deuxième partie, quand Grenouille se retire au Plomb du Cantal. C'est à la fois la retraite hedoniste de l'artiste et une experience à la jean-jacques Rousseau, le bonheur d'une adéquation de soi à soi.

Citation :
Il n’avait pas la moindre intention qui concernât Dieu. Il ne faisait pas pénitence et n’attendait nulle inspiration qui vînt d’en haut. C’est uniquement pour son plaisir personnel qu’il avait fait retraite, uniquement pour être plus proche de lui-même. Il baignait dans sa propre existence que rien ne distrayait plus d’elle-même et il trouvait cela magnifique. Il gisait comme son propre cadavre dans cette crypte rocheuse, c’est à peine s’il respirait, à peine si son cœur battait encore.. Et il vivait pourtant avec une intensité et dans des débordements comme jamais viveur n’en connût de tels dans le monde extérieur.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
queenieinlove
pilier
avatar

Nombre de messages : 682
Localisation : Black Hole
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: Patrick Süskind [Allemagne]   Sam 24 Juin 2006, 21:28

moi aussi je me suis arrêtée au parfum. Je me demande pourquoi je ne suis pas allée plus loin, alors que ce livre m'avait tant plu.
Merci Lucie Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://perso.orange.fr/sublimeacide/index.htm
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Patrick Süskind [Allemagne]   Sam 24 Juin 2006, 22:01

Le parfum est un livre inoubliable...Il fait presque l'unanimité je pense. Pour moi aussi, jusqu'en février-mars, je ne connaissais que celui-ci.
Au cette période-là, j'ai été tenté de lire son traité"Sur l'amour et la mort"

Voici ce que j'écrivais alors, sans avoir envie d'aller plus loin :
j'ai lu le traité de Patrick Suskind "Sur l'amour et la mort"...Je n'en ai pas retiré grand'chose d'ailleurs...

Présentation de l’éditeur
« Comment l’amour qui nous abêtit, et qui est potentiellement capable de faire de nous des brutes, peut-il être ressenti et désigné comme le bonheur suprême ? L’amour n’est-il qu’une maladie, et non la plus belle, mais la plus terrible qui soit ? Ou bien est-il un poison dont le dosage décide s’il est bénéfique ou dévastateur ? Au secours, Socrate, au secours ! »
C’est bien l’amour et son funeste double, la mort, que l’auteur du Parfum a choisi d’embrasser ici dans un même mouvement d’humour et d’audace. L’essayiste en appelle à Goethe, Wagner ou Stendhal, compare les destins d’Orphée et de Jésus qui, tous deux, ont tenté de vaincre la mort au nom de l’amour. Mais c’est surtout le romancier que l’on retrouve avec bonheur dans ce bref essai, lui qui sait, mieux que personne, brosser en quelques lignes des saynètes cocasses et bouleversantes.
Revenir en haut Aller en bas
coline
pilier


Nombre de messages : 3986
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Patrick Süskind [Allemagne]   Sam 24 Juin 2006, 22:05

Je n'ai pas lu, mais vu sur scène "La contrebasse" pièce jouée par le regretté Jacques Villeret.

Un très beau monologue admirablement servi par l'acteur, seul en scène avec son instrument.

Quatrième de couverture
La contrebasse est l'instrument le plus gros, le plus puissant et le plus indispensable de l'orchestre, le plus beau aussi, dit d'abord le contrebassiste. Mais bientôt l'éloge pompeux laisse affleurer les frustrations et les rancoeurs du musicien et de l'homme. Et peu à peu la haine d'abord refoulée de cette encombrante compagne s'exprime, se déchaîne et explose jusqu'à la folie... Ce monologue tragique et drôle, par l'auteur du best-seller Le Parfum, a tenu l'affiche en Allemagne pendant des années. Interprété à Paris par Jacques Villeret, il a reçu un accueil triomphal
Revenir en haut Aller en bas
queenieinlove
pilier
avatar

Nombre de messages : 682
Localisation : Black Hole
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: Patrick Süskind [Allemagne]   Dim 25 Juin 2006, 08:28

la contrebasse a été chroniqué sur mon site (mais non par moi Smile ).
Je laisse le lien pour les intéressés Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://perso.orange.fr/sublimeacide/index.htm
queenieinlove
pilier
avatar

Nombre de messages : 682
Localisation : Black Hole
Date d'inscription : 30/05/2006

MessageSujet: Re: Patrick Süskind [Allemagne]   Lun 26 Juin 2006, 08:15

Une adaptation cinématographique du roman Le parfum devrait sortit en octobre 2006. Ici le teaser.

je ne suis pas tout à fait convaincue par ces quelques images... Tykwer, réalisateur allemand (du film Cours lola Cours, que j'ai beaucoup aimé, et d'un court de Paris, je t'aime très très bien) s'est lancé dans un sacré défi...
Revenir en haut Aller en bas
http://perso.orange.fr/sublimeacide/index.htm
Lucie
neophyte


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 22/06/2006

MessageSujet: Lucie   Lun 26 Juin 2006, 12:33

Le Pigeon

Voici le passage le plus poignant de la nouvelle, à mon sens...


Citation :
Non, ce n'est pas la chambre d'enfant, c'est la cave, oui, la cave, tu es dans la cave de la maison de tes parents, tu es un enfant, tu n'as fait que rêver que tu es devenu une grande personne, un vieux vigile répugnant, à Paris, mais tu es un enfant et tu es dans la cave de la maison de tes parents, et dehors c'est la guerre, et tu es prisonnier sous les décombres, et oublié. Pourquoi n'arrivent-ils pas? Pourquoi ne viennent -ils pas me sauver ? Pourquoi ce silence de mort ?
Où sont les autres hommes? Mon Dieu, où sont donc les autres hommes ? Je ne peux tout de même pas vivre sans les autres hommes!
Revenir en haut Aller en bas
swallow
pilier
avatar

Nombre de messages : 820
Localisation : Espagne
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: Patrick Süskind [Allemagne]   Mer 13 Sep 2006, 16:48

Vous avez vu? l´affiche du film d´après le parfum de Süskind.
J´ai d´abord cru qu´il s´agissait d´une pub pour Loreal.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Patrick Süskind [Allemagne]   Mer 13 Sep 2006, 17:44

Capiteuse Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
swallow
pilier
avatar

Nombre de messages : 820
Localisation : Espagne
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: Patrick Süskind [Allemagne]   Sam 25 Nov 2006, 23:07

Ah, je viens de découvrir que Patrick Süskind est aussi à classer parmi les "Ecrivains-fantômes".
Tom Tykwer, une fois son film terminé, d´après le roman "Le Parfum" a cherché désesperement son compatriote en Bavière et ailleurs, juste histoire de demander à Patrick ce que lui avait paru le film... Il le cherche toujours, sans resultats.
> Un parfum de mystère
Patrick Süskind reste finalement peu connu : il ne donne que très peu d'interviews, ne paraît jamais en public et a déjà refusé plusieurs prix
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Patrick Süskind [Allemagne]   Dim 26 Nov 2006, 06:22

Peut-être refuse-t-il de rencontrer le metteur en scène car mécontent de l'adaptation. Sur le site théâtre rouge de genève, j'ai trouvé cet aperçu de sa biographie par lui-même, a propos de la contrebasse

Citation :
Je suis ne. en 1949 à Ambach, près de Munich, et je ne
joue pas de la contrebasse mais du piano. .A partir de ma
septième année, Mademoiselle Traudl Schulze, d’Ambach,
a dirigé ma formation musicale, en commençant par
l'étude de l'oeuvre intitulée Die Hunnen kommen (Les
Huns arrivent), d'un album pour la jeunesse, et de
quelques sonates à quatre mains d’Anton Diabelli. . l’âge
de 19 ans, j'ai terminé. mes .études pianistiques par une
sonatine de Kuhlau, et par la partie la plus facile de la
transcription pour piano de la symphonie pour timbales de
Joseph Haydn (premier mouvement).

De mon père, j'ai hérité. un tendon du cinquième doigt trop court, de ma mère j'ai reçu les deuxième, troisième et quatrième doigts trop longs, ce qui m'a contraint à me limiter à des accompagnements sous forme d’accords dans des oeuvres comme Meersstille, Der Tod unddas Madchen, Es war ein Konig in Thule. En raison de ces divers héritages, j'ai renoncé à une carrière de soliste et me suis jeté au cours du semestre de l’hiver 1968 — dans l’étude de l’histoire moyenne et nouvelle à l’Université. de Munich. J’ai achevé. ma formation
universitaire avec succès en 1974 par un séminaire avec le professeur Ludwig Hammermeyer sur le sujet “Les Îles Britanniques dans l’entre-deux guerres”, et par un exposé. sur l’engagement politique et social de G. B. Shaw après 1918. .

C’est à cela, j’ai travaillé., entre autres, dans les archives du département des contrats et des patentes de la maison Siemens, dans le dancing Zum Fliegenden Hollander (Au Hollandais volant) à Berg am See, et comme entraîneur indépendant de tennis de table. Depuis lors, j’ écris de petites nouvelles rarement .éditées et des scénarios très longs qui n’ont pas encore été tous réalisés. C’est avec mes scénarios que je gagne ma vie, ainsi qu’avec la fabrication de divers exposés, qui peuvent difficilement être refusés par les rédactions en raison de leur style très .élaboré..

En .écrivant La Contrebasse, j’ai pu m'inspirer de mes propres expériences, car je passe le plus clair de mon temps dans des chambres de plus en plus petites, que je ne parviens . quitter que de plus en plus difficilement. Mais j’ai l'espoir de trouver un jour une chambre qui sera si petite, et qui m'treindra si intimement, qu'en la quittant elle restera avec moi. C’est dans une telle chambre que j’essaierai alors d’écrire une pièce pour deux personnages, qui pourra se jouer dans plusieurs chambres.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
swallow
pilier
avatar

Nombre de messages : 820
Localisation : Espagne
Date d'inscription : 16/03/2006

MessageSujet: Re: Patrick Süskind [Allemagne]   Lun 27 Nov 2006, 19:36

Merci Rotko, c´est interessant, je n´avais jamais rien lu de si intime sur Süskind, en plus c´est formidable une biographie écrite par lui même!
Revenir en haut Aller en bas
Syl
pilier
avatar

Nombre de messages : 1553
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 23/01/2008

MessageSujet: Re: Patrick Süskind [Allemagne]   Jeu 28 Fév 2008, 13:08



J'ai entendu citer le "Parfum" lors d'une conférence sur les huiles essentielles. Le conférencier parlait des facultés olfactives et avait mentionné le livre. Je l'avais acheté, mais ne l'avais point encore lu. siffle

Puis, j'ai trouvé ce fil sur Süskind et ça m'a vraiment donné envie de le lire. J'ai bien aimé ce livre. Le personnage de JB Grenouille est vraiment très particulier, impressionnant dans son art, sa monstruosité et son handicap affectif. Quelqu'un a-t-il vu le film ?

Je pense que je lirai "La contrebasse" au vu de ce que Rotko a cité ci-dessus. :yes:
Revenir en haut Aller en bas
Moon
Animation
avatar

Nombre de messages : 8306
Age : 27
Localisation : Seattle
Date d'inscription : 16/12/2006

MessageSujet: Re: Patrick Süskind [Allemagne]   Sam 15 Mar 2008, 12:57

J'ai lu Le Parfum il y a quelques années maintenant, mais je l'ai étudié cette année en cours d'allemand. Si la langue est assez compliqué elle beaucoup plus riche que ce qu'a pu rendre la traduction française (malgré tout le talent de Lortholary).



A propos du livre en lui-même j'ai adoré la première partie. On suit les odeurs dans l'orphelinat, les ruelles sombres, chez le parfumeur. Süskind nous prend véritablement à la gorge. J'ai beaucoup aimé la manière dont il s'est coulé dans la peau de ce personnage qui sent avant de voir.
Bref, tout cela annonçait un véritable petit chef-d'oeuvre. Mais malheureusement à mon avis la deuxième partie est beaucoup plus "faible" si je peux m'exprimer ainsi. Je n'y croyais plus vraiment et à certains moments je me suis presque ennuyée (notamment dans la grotte). Mille fois dommage. Quand à la fin... col

J'ai également vu le film et celui-ci est à l'image du livre, c'est-à-dire assez bon dans sa première partie et beaucoup moins dans la deuxième. L'adaptation est plutôt fidèle de ce point vu là.
Sinon plus beaucoup de souvenirs.
Revenir en haut Aller en bas
http://lumiereaout.canalblog.com/
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: Rotko et gds le parfum   Dim 18 Mai 2008, 15:39

bonjour:c'est peutètre un peu tard pour parler de ce livre, mais je viens de le découvrir sur cette page; un livre inoubliable,je l'ai lu plusieurs fois, j'en ai fait cadeau à des amis qui sont du mème avis
Je sais que Suskind n'a jamais voulu qu'on en fasse un film, il disait que l'on ne pouvait mettre sur l'écran tout ce qu'il y avait dans le livre et il ne manquait pas de raison.Les cinéastes ont lutté
10 années pour le convaincre, Je n'ai pas vu le film car il m'aurait
déçue, lui ne l'a pas vu nonplus
Cet autre dont vous parlez, "le pigeon" ,il semble intéressant je vais le chercher
merci
Amadak
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Patrick Süskind [Allemagne]   Mer 03 Déc 2008, 07:12

Le livre de Suskind, le parfum, est une excellente initiation qu'on peut poursuivre par une visite au musée de la parfumerie qui a, bien entendu, des résonances commerciales.

Il y a celui de Grasse et celui de la rue Scribe à Paris dans le IXe.

On y trouve les alambics et autres appareils à distillation, la description de l'enfleurage, l'orgue des parfumeurs, sorte de pianocktail à la Boris Vian pour créer des parfums.

Travaux pratiques pour la reconnaissance des différentes fragrances, photos des ouvrières brassant les pétales dans d'immenses chaudrons.

La route des parfums passe par Madagascar avec l'Ilang Ilang, le Brésil avec la sève tonka, la Turquie avec la rose de Damas, l'Argentine cheers avec le bois de Gaiac.

On teste aussi les parfums drunken
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
cafeine
pilier
avatar

Nombre de messages : 351
Age : 43
Localisation : sud ouest rose et ensoleillé
Date d'inscription : 31/10/2008

MessageSujet: Re: Patrick Süskind [Allemagne]   Mer 03 Déc 2008, 18:53

Je garde un très bon souvenir de ma lecture du parfum, je l'ai vu comme la quête désespérée d'un homme, ce prodige des parfums...qui n'a pas d'odeur, sa peau ne sent rien, et c'est dans les autres qu'il la cherche, c'est celle des autres qu'il veut faire sienne. Ce surdoué des mélanges qui peut tout imposer aux autres, ne peut rien faire par lui même, la fin est magistrale.

Vous parliez du film, j'ai mis longtemps avant de le voir, mais je suis d'accord, je l'ai trouvé très respectueux du livre, il manquait les odeurs ! que j'ai eu beaucoup plus de facilité à les imaginer à la lecture.
ça m'a fait penser à quelqu'un qui me racontait les propos de son fils sur le film Obélix (qu'il ne connaissait qu'en BD) disant à son père au sortir du cinéma qu'il n'avait pas la même voix que dans le livre.
Et bien exactement le même sentiment pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Garance
pilier
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 60
Localisation : ici ou là....ailleurs peut-être...
Date d'inscription : 31/10/2008

MessageSujet: Re: Patrick Süskind [Allemagne]   Mer 03 Déc 2008, 20:12

j'ai beaucoup aimé ce livre lu il y a déjà plusieurs années....livre riche, dérangeant, cru dans les scénes décrites (la naissance de...Grenouille, si je me souviens bien du nom, m'avait assez remuée....la fin aussi ! quand je lisais ces pages dans le métro, c'était terrible : je prenais conscience de toutes les odeurs, les parfums qui se mélangeaient...et dont certain émergeait (pas toujours les plus agréables hélas).
Le parfum.....l'odeur si importante à l'animal qui de par son odorat se fait une idée de ce qui l'entoure, de ceux qu'il rencontre, des pièges à éviter, de la saison des amours, etc....d'ailleurs, nous avons tout un tas de phrases imagées qui nous renvoient à l'importance de ce sens : "je l'ai dans le nez ; je ne peux pas le sentir; je ne peux pas le blairer, être en odeur de sainteté; etc....
Il y a aussi ce parfum que nous portons comme une signature....et qui délivre bien des côtés de notre personnalité....fidèles à un seul ou papillonnant de fragrance en fragrance...ou préférant tout simplement les essences naturelles qui nous composent...ou décomposent....celà me donne envie de relire ce petit livre qu'il va me falloir extirper du fin fond de ma bibliothéque....(ah l'odeur du papier !!!! j'adore !!!!)
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Patrick Süskind [Allemagne]   Jeu 04 Déc 2008, 05:50

Effectivement, nous avons tous notre odeur propre comme une signature, et on pourrait penser qu'il est parfois dommage qu'on la masque ou qu'on la brouille avec des déodorants divers parfois envahissants.

Les parfums prennent le relais de notre identité olfactive, ils apportent une note personnelle (le choix du parfum n'est pas objectif ou standard !) fondée sur nos souvenirs, nos émotions etc...

Actuellement le palais de la découverte propose un voyage dans les odeurs et notre système olfactif. On y explique ce que sont les "notes de tête", les "notes de coeur", les "notes de fond", cette curieuse alchimie qui constitue les différentes strates du parfum pour le rendre durable et nuancé.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Patrick Süskind [Allemagne]   Jeu 18 Déc 2008, 12:28

respirez avec Nicole Kidman ! ah ! quelle musique ! quelle voix !
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
zaza
neophyte
avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 22/12/2008

MessageSujet: et Patrick suskind   Lun 22 Déc 2008, 22:51

J'ai beau chercher le nom de cet ecrivain allemand sur ce site mais j'ai pas trouvé!!!!alors je trouve que c'est un très grand écrivain qui mérite d'étre cité surtout avec son roman le parfum que j'invite tout le monde à découvrir. a bientot
Revenir en haut Aller en bas
Moon
Animation
avatar

Nombre de messages : 8306
Age : 27
Localisation : Seattle
Date d'inscription : 16/12/2006

MessageSujet: Re: Patrick Süskind [Allemagne]   Lun 22 Déc 2008, 22:52

Tout d'abord bienvenue à toi !

Ensuite, c'est parce qu'il s'agit de Patrick Süskind. Je n'aurais pas laissé cette section sans un fil sur cet auteur.

Edit : Pfff ! Nestor (rotko) plus rapide que moi !
Revenir en haut Aller en bas
http://lumiereaout.canalblog.com/
Lîlâ
pilier
avatar

Nombre de messages : 1598
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: Patrick Süskind [Allemagne]   Mar 13 Jan 2009, 08:38

J'ai lu Le Parfum il y a quelques années. J'ai trouvé cela génial, bien que malsain. Le personnage n'est certes pas plaisant et sa compagnie, ne serait-ce qu'à travers les mots, n'a rien de délicieux. Mais l'oeuvre a une force incroyable. Cette réflexion sur le parfum, les odeurs, leur caractère essentiel (Grenouille n'aurait donc pas de "présence" parmi les hommes, sans une codeur), a quelque chose de fascinant.

Deux passages qui m'ont particulièrement marquée: l'épilogue, bien évidemment, et celui où il crée un parfum humain (il faudrait que je retrouve l'extrait...). Ce qu'il y met prête autant à rire qu'à pleurer !

Quant au film, j'étais très dubitative avant d'aller le voir. Effectivement, vu que le livre était basé sur le pouvoir sensoriel, je ne voyais pas trop comme un film, qui fonctionne sur l'image et le son, pouvait en rendre compte convenablement. Mais j'ai été très agréablement surprise. J'ai aimé l'esthétique de ce film, le soin des images, de la facture, et j'ai trouvé que c'était relativement fidèle au livre, à son fonctionnement, malgré des absences et erreurs (comme il y en a toujours).

Dommage, mon extrait préféré n'y figurait pas. siffle
Revenir en haut Aller en bas
http://arcadia.over-blog.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Patrick Süskind [Allemagne]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Patrick Süskind [Allemagne]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vocabulaire : le parfum de Patrick Süskind
» Le Parfum de Patrick Süskind
» Saint Henri II Empereur d'Allemagne, commentaire du jour "Jésus se mit à faire des reproches aux villes où..."
» UN IMMENSE CRATERE S'EST FORME EN ALLEMAGNE
» Saint Patrick et commentaire du jour "Ne devais-tu pas...avoir pitié de ton compagnon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: FICTION :: Littérature dite européenne: du Sud, du Nord et de l'Est-
Sauter vers: