Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 William Boyd [Angleterre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
maïa
pilier
avatar

Nombre de messages : 3761
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: William Boyd [Angleterre]   Ven 30 Juin 2006, 08:34

Suis assez fan de ce grand romancier anglais.


Je recommande particulièrement Brazzaville plage et Les nouvelles confessions.

Là, je viens de terminer A livre ouvert qui traînait depuis longtemps dans la pile "à lire", je ne sais trop pourquoi Laughing

Bref, un régal. Boyd "invente" le journal d'un écrivain, Logan Montstuart (1906-1991). On lit ses carnets, de ses 17 ans à la veille de sa mort. Traversée du siècle, vie à Oxford, à Londres, captivité en Suisse pendant la guerre, puis New-York où il tient une galerie d'art, puis Londres à nouveau et enfin le midi de la France pour les dernières années.
Ce Logan imaginaire rencontre des écrivains et des artistes bien réels (Virginia Woolf, Picasso entre autres), écrit peu, aime un peu, souffre beaucoup, boit encore plus, mais parle aussi de bonheur ou de résignation, c'est selon... Un magnifique "roman", dont on a peine à croire qu'il n'est pas un vrai journal tant le romancier a su donner au "je" du narrateur une épaisseur "vivante".
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: William Boyd [Angleterre]   Sam 01 Juil 2006, 05:22

Un Anglais sous les tropiques était, je crois, le premier livre de cet auteur. Il racontait la vie de petits diplomates dans un état imaginaire d'Afrique. Un récit truculent, plein de verve, mais aussi satirique.

un film en a été tiré

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Bachy Pierre
pilier
avatar

Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: William Boyd   Mar 05 Juin 2007, 15:18

La Vie aux aguets

Le romancier britannique raconte, dans « la Vie aux aguets », comment les services secrets anglais ont, en 1940, poussé les Etats-Unis à lutter contre Hitler. Thriller enlevé, plein de suspense et bien construit, « La Vie aux aguets » est aussi le portrait émouvant et sensible de deux femmes, la mère au destin balloté par la guerre, sa fille aux prises avec des conflits intimes et qui tente à son tour de reconstruire sa vie.
La narratrice, Ruth Gilmartin, est une thésarde d'Oxford qui élève seule son jeune fils, roule dans une Renault 5 baptisée Hippo - en hommage à Taine - et cajole sa vieillissante mère, Sally, une Anglaise apparemment tranquille dont le cottage pourrait sortir d'un récit de Jane Austen. Tout commence un jour de canicule, en 1976, en Angleterre. Ce matin-là, en arrivant chez sa chère maman, Ruth va être terrassée. Pas par la météo... Mais par cet épais dossier beige que lui tend soudain Sally : un journal intime ahurissant, digne de James Bond, où elle révèle qu'elle ne s'appelle pas Sally Gilmartin mais Eva Delectorskaya, qu'elle a menti sur sa véritable identité pendant trente ans, qu'elle n'est pas une inoffensive mamy, mais qu'elle fut une redoutable espionne à la solde des services secrets britanniques, lors de la Seconde Guerre mondiale ! Stupeur de la fille. Rocambolesque confession de la mère. On assiste à un long flash-back où l'on découvre qu'un être humain peut parfois en cacher un autre : la fuite de Russie de la famille après la Révolution, la mort de sa mère en Chine, l’entière saga du long voyage des Delectorski de Saint-Petersbourg à Vladivostok puis T’ien-tsin, Shanghai, Tokyo et Berlin en 1924 ; enfin Paris en 1928.

Sally-Eva marcha sur les brisées de Mata Hari avec un zèle qui faillit lui coûter plusieurs fois la vie. C'est donc à Paris, où elle s'était réfugiée à la fin des années 1930 que tout a débuté. La jeune exilée rencontra alors un certain Lucas Romer, qui la recruta comme agent secret, l'initia à ce périlleux métier et l'envoya aux Etats-Unis où elle intégra - en 1940 - la British Security Coordination sous le nom de SAC (Services Assurances et Comptabilité) , faisant officiellement partie du GC & GS, l’École des chiffres et codes gouvernementaux. Mission de l'organisation : inonder le pays d'informations alarmistes et de fausses rumeurs, afin de faire basculer l'opinion et de persuader les dirigeants américains d'entrer en guerre contre l'Allemagne nazie.

Un roman qui fourmille de détails sur les techniques employés par les espions à l'époque : semer les filatures, changer d'identité (Eva Delectorskaya alias Eve Dalton, Margery Allerdice et Mary Atterdine) se rendre en secret à un rendez-vous, trouver une bonne planque, éviter les guet-apens... Très bien documenté, il met notamment en scène ce qui restera dans l'histoire comme l'incident de Venlo, un événement désastreux pour les services secrets britanniques, et dont Eva sera le témoin. Boyd a changé le nom de la ville néerlandais de Venlo en Prenslo. On se demande pourquoi…

http://users.skynet.be/pierre.bachy/boyd_william_vie_aguets.html
Revenir en haut Aller en bas
http://users.skynet.be/pierre.bachy/
mona
pilier
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 58
Localisation : Morbihan
Date d'inscription : 18/08/2006

MessageSujet: Re: William Boyd [Angleterre]   Ven 17 Aoû 2007, 12:30

La vie aux aguets

ce livre m'a beaucoup plu et m'a vraiment dépaysée Smile
seule la fin m'est apparue un peu "plate", j'attendais autre chose, tout compte fait, elle ancre le roman dans le vraisemblable...

j'ai surtout apprécié la relation mère-fille, toute en finesse cheers

par contre l'imbroglio de Prenslo l'a vraiment été pour moi car je n'ai rien compris Embarassed

je ne dois pas avoir l'esprit assez tordu Happy
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: William Boyd [Angleterre]   Sam 18 Aoû 2007, 05:47

Visions fugitives ne correspond pas à l’image habituelle (ou du moins que j’avais !) de William Boyd.

Publié à la librairie la Brèche (1) de Bergerac, que connaît bien W. Boyd, cet opuscule de 43 pages présente comme un scénario de film, avec des scènes qui se juxtaposent : le suicide d’un metteur en scène déclenche les souvenirs d’un musicologue américain, spécialiste de Brahms et intéressé par les variations sur un thème de Haydn.

Il se rappelle aussi le village français où est mort son grand père en 1918.

Personnes disparues, souvenirs qui resurgissent par associations, variations sur un thème : un petit puzzle qui ne manque pas de charme.

(1) devenue « la colline aux livres ».

Le livre existe aussi en points seuil , avec d’autres textes.


clic !
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
zorg69
pilier
avatar

Nombre de messages : 113
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: William Boyd [Angleterre]   Ven 26 Oct 2007, 17:46

Boyd est un écrivain superbe, qui nous entraine dans des histoires palpitantes. Impossible de se dégager de ces romans là. j'ai aimé : « Un anglais sous les tropiques » et « Comme neige au soleil », romans d’ambiance ou Boyd décrit l’Afrique comme personne, moiteur, moustiques, langueurs. Une bonne dose de bêtises, un rien de dérisoire. Mais aussi « Les nouvelles confessions », et surtout « Brazzaville plage » et « L’après-midi bleu », « Armadillo ». j'ai moins aimé « Le destin de nathalie X » recueil de nouvelles, beaucoup moins intéressant.



Le dernier acheté à sa sortie traine toujours au pied de mon lit, attendant vaguement que je me décide.
Revenir en haut Aller en bas
http://lectaritude.over-blog.com/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: William Boyd [Angleterre]   Ven 26 Oct 2007, 18:06

Zorg 69

Citation :
Boyd est un écrivain superbe, qui nous entraine dans des histoires palpitantes. Impossible de se dégager de ces romans là. j'ai aimé : « Un anglais sous les tropiques » et « Comme neige au soleil », romans d’ambiance ou Boyd décrit l’Afrique comme personne, moiteur, moustiques, langueurs. Une bonne dose de bêtises, un rien de dérisoire. Mais aussi « Les nouvelles confessions »,


tu as vraiment de bons côtés, tu sais cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
zorg69
pilier
avatar

Nombre de messages : 113
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: William Boyd [Angleterre]   Ven 26 Oct 2007, 18:48

je serais curieux que tu m"énumères les mauvais....
Revenir en haut Aller en bas
http://lectaritude.over-blog.com/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: William Boyd [Angleterre]   Sam 27 Oct 2007, 05:10

Citation :
"On aime mieux dire du mal de soi-même que de n'en point parler."

La Rochefoucauld Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
maïa
pilier
avatar

Nombre de messages : 3761
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: William Boyd [Angleterre]   Sam 27 Oct 2007, 09:20

J'ai déjà posté sur Boyd mais je viens de lire le dernier, La Vie aux aguets.

Pierre l'a résumé. J'ajouterai que je me suis régalée. Le montage en alternance du récit de la mère, renvoyant aux années 39-42 et celui de la fille (à Oxford en 76) permet de voir comment ce qu'elle découvre de sa mère fait changer la jeune femme, comment le choc d'apprendre qu'elle est née d'une "inconnue" qu'elle croyait une autre peut bouleverser sa conception du monde et d'elle-même...
Sans compter que le "récit d'espionnage" est palpitant et nous tient en haleine aussi bien qu'un excellent polar...
Bref, du très bon Boyd.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile
pilier
avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 03/05/2007

MessageSujet: WB   Mer 07 Nov 2007, 12:05

study , moi aussi j'ai beaucoup lu William Boyd, pratiquement tous.
Moi qui ai vécu en Afrique, un anglais sous les tropiques m'a remis dans l'ambiance particulière du coopérant expatrié Suspect

et Brazzaville plage m'a beaucoup impressionné, le meilleur de l'auteur jusqu'à présent, selon moi, même si la vie aux aguets ne m'a pas déplu cheers

Revenir en haut Aller en bas
http://lechemindeparla.over-blog.com
maïa
pilier
avatar

Nombre de messages : 3761
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: William Boyd [Angleterre]   Mer 07 Nov 2007, 14:56

Tu as lu Les nouvelles Confessions, Cécile ?

Je crois qu'il reste celui qui m'a le plus impressionnée.
Bien au-delà du clin d'oeil à Rousseau, il y a des pages superbes sur le cinéma muet et un personnage (et un destin) vraiment hors du commun.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile
pilier
avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 03/05/2007

MessageSujet: Re: William Boyd [Angleterre]   Mer 07 Nov 2007, 15:10

maïa a écrit:
Tu as lu Les nouvelles Confessions, Cécile ?

Je crois qu'il reste celui qui m'a le plus impressionnée.
Bien au-delà du clin d'oeil à Rousseau, il y a des pages superbes sur le cinéma muet et un personnage (et un destin) vraiment hors du commun.

oui, je l'ai lu et l'avais oublié Embarassed , pourtant maintenant que tu m'en parles, j'en ai un souvenir agréable, un Boyd hors du commun aussi, j'y avais été harponée par le périple du personnage plus que par la beauté du texte ( suis plus encline à me laisser embarquer par l'histoire que par la beauté d'un texte, quoique l'un ne doit pas aller sans l'autre scratch ). Il m'en reste une impression vaguement triste ... mais un beau des destin c'est vrai.
bye
Revenir en haut Aller en bas
http://lechemindeparla.over-blog.com
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: William Boyd [Angleterre]   Mar 27 Avr 2010, 05:03

Orages ordinaires (Ordinary Thunderstorms), de William Boyd. Traduit de l'anglais par Christiane Besse, Seuil.

Le monde des livres résume le début
Citation :
Alors qu'il sort d'un entretien d'embauche plutôt éprouvant, Kindred, jeune climatologue spécialiste des nuages, entre, pour se détendre, dans un restaurant italien où il fait la connaissance d'un certain Philip Wang, allergologue. En sortant, Wang oublie sous un pan de la nappe une chemise en plastique avec fermeture à glissière contenant sa carte de visite.

Quand Adam arrive chez lui pour la lui rendre, ses ennuis commencent : une série de hasards effrayants fait de lui le meurtrier désigné de Wang, personnage-clé pour l'industrie pharmaceutique. Dès lors, pour échapper à tous ceux qui le recherchent déjà, Adam n'a qu'une issue : disparaître.

Dans sa cavale, Adam croisera un gourou illuminé, des vétérans des Malouines, des prostituées en tout genre et quelques grands patrons de l'industrie pharmaceutique...

Une sorte de thriller, bien tentant, quand on connaît la verve de William Boyd.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Cécile
pilier
avatar

Nombre de messages : 467
Date d'inscription : 03/05/2007

MessageSujet: Re: William Boyd [Angleterre]   Mar 27 Avr 2010, 07:13

j'ai lu ce mois-ci "orages ordinaires" histoire de ne pas demeurer en reste avec un auteur que j'adore. Et le charme opère toujours même si je préfère ses livres plus ancrés dans un contexte historique ou géopolitique plus éloigné. Il s'agit plus ici d'un suspense efficace servi par les dérives sociales probables et redoutés, moins dépaysant du coup.
Revenir en haut Aller en bas
http://lechemindeparla.over-blog.com
Julien Green
pilier
avatar

Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: William Boyd [Angleterre]   Mar 08 Juin 2010, 23:03

Je viens à l'instant de terminer Les Nouvelles Confessions et suis encore ébaubi, sous l'extase. Quel divertissement! Quel livre pour celui qui se cherche un "livre d'été"!.

J'avais déjà lu La Croix et la Bannière de Boyd et quoique amusé c'était loin de l'impression que me laisse Les Nouvelles Confessions, un livre distrayant rempli de rebondissements qui nous plonge dans les deux grandes guerres et le monde cinématographique à travers la vie de John James Todd, cinéaste et émule de Jean-Jacques Rousseau.

Funny, distrayant, jamais ennuyant, 623 pages de bonheur, une écriture qui me rappelle un peu celle du grand Graham Greene, c'est pas peu dire.

Pour ceux qui aiment ne pas s'ennuyer en lisant un livre. Ce livre démontre que c'est possible.
Revenir en haut Aller en bas
katie
Animation
avatar

Nombre de messages : 1264
Age : 57
Localisation : .... dans mes montagnes ....
Date d'inscription : 08/02/2008

MessageSujet: Re: William Boyd [Angleterre]   Lun 20 Sep 2010, 16:51



rotko a écrit:
Orages ordinaires (Ordinary Thunderstorms), de William Boyd. Traduit de l'anglais par Christiane Besse, Seuil.

Le monde des livres résume le début
Citation :
Alors qu'il sort d'un entretien d'embauche plutôt éprouvant, Kindred, jeune climatologue spécialiste des nuages, entre, pour se détendre, dans un restaurant italien où il fait la connaissance d'un certain Philip Wang, allergologue. En sortant, Wang oublie sous un pan de la nappe une chemise en plastique avec fermeture à glissière contenant sa carte de visite.

Quand Adam arrive chez lui pour la lui rendre, ses ennuis commencent : une série de hasards effrayants fait de lui le meurtrier désigné de Wang, personnage-clé pour l'industrie pharmaceutique. Dès lors, pour échapper à tous ceux qui le recherchent déjà, Adam n'a qu'une issue : disparaître.

Dans sa cavale, Adam croisera un gourou illuminé, des vétérans des Malouines, des prostituées en tout genre et quelques grands patrons de l'industrie pharmaceutique...

Une sorte de thriller, bien tentant, quand on connaît la verve de William Boyd.

L'idée du roman est intéressante car originale : Adam, suspecté de meurtre va se clochardiser afin d'échapper aux poursuites et surtout pour pouvoir se défendre. Une idée peu banale qui donne un ton différent par rapport aux autres romans de cet acabit.

Il manque néanmoins à mon sens le petit quelque chose qui en aurait fait un bon livre. Ceci dit, sa lecture reste agréable et plaisante.
Revenir en haut Aller en bas
Julien Green
pilier
avatar

Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: William Boyd [Angleterre]   Jeu 14 Juin 2012, 16:47

maïa a écrit:
Tu as lu Les nouvelles Confessions, Cécile ?

Je crois qu'il reste celui qui m'a le plus impressionnée.
Bien au-delà du clin d'oeil à Rousseau, il y a des pages superbes sur le cinéma muet et un personnage (et un destin) vraiment hors du commun.

Que c'était bon ça! Viens de me procurer "L'après-mîdi bleu" Sans l'avoir lu j'ai délà appris que après-mîdi est masculin.

D'ailleurs, "Les nouvelles confessions" ne sont pas sans me faire penser à La démence du boxeur de François Weyergans mais en beaucoup mieux selon moi.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: William Boyd [Angleterre]   Jeu 14 Juin 2012, 16:54

après midi est masculin et feminin, c'est au choix !

william boyd, j'adore ! bonne lecture à toi, tu verras, c'est interessant et avec de l'humour en plus. cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Julien Green
pilier
avatar

Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: William Boyd [Angleterre]   Jeu 14 Juin 2012, 17:48

Excellent! Ce que j'ai belle allure!
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: William Boyd [Angleterre]   Ven 15 Juin 2012, 05:23


En cette fin d'été 1913, le jeune comédien anglais Lysander Rief est à Vienne pour tenter de résoudre, grâce à cette nouvelle science des âmes qu'est la psychanalyse, un problème d'ordre intime...

Citation :
«La séance avait été brève, quinze minutes seulement. Bensimon avait pris note de ses coordonnées personnelles, et discuté mode de paiement (factures bimensuelles avec règlement en liquide) avant de lui demander finalement s'il voulait parler de la nature de son "problème".»


petit article de bibliobs
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: William Boyd [Angleterre]   Dim 29 Sep 2013, 05:33

il fait un james bond : SOLO parution au printemps 2014

William Boyd, septième auteur à s’atteler à la tâche depuis 1964, est un écrivain reconnu, auteur de best-sellers comme Un Anglais sous les tropiques (1984) ou La Vie aux aguets (2007). Boyd, qui se qualifie lui-même de « James Bond geek », a décortiqué les romans de Fleming pour revenir à ce qu’il appelle « l’essence de 007 ».

L’histoire se déroule d’ailleurs dans les années 1960, et débute quand Bond fête, en solo, son 45e anniversaire. Son personnage fume comme un pompier, boit sec, n’hésite jamais à sortir son Walter PKK pour trucider ses ennemis. Et bien sûr, aligne les conquêtes féminines

soure Ouest-France.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: William Boyd [Angleterre]   Mar 04 Mar 2014, 06:10


«Solo», la renaissance de James Bond par William Boyd, sortira en France le 13 mars, aux Editions du Seuil.

j'aurais tendance à faire confiance à William Boyd, esprit inventif et langue alerte pour donner à l'espion britannique un regain de vitalité.

Il faut bien reconnaître que tous les films de 007 ne se valent pas, mais qu'ils intéressent davantage que les pâles écrits de Ian Fleming, qui relèvent de la petite gare SNCF. Les réalisateurs l'ont propulsé dans le grand espace, espérons que Boyd y ajoute humour et truculence.

un abécédaire de bibliobs.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: William Boyd [Angleterre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
William Boyd [Angleterre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Angleterre des Pitt
» Vidéo abattoir en Angleterre à faire tourner !
» Notre Saint Pere Benoit XVI quitte l'Angleterre
» l'oraison funèbre d'Henriette d'Angleterre, p 443-444 du manuel Hatier
» Angleterre : L’armée enquête sur une vidéo d’observation d’OVNI étonnante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: FICTION :: Auteurs anglais et anglophones-
Sauter vers: