Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Edgar Morin - "La Voie"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mile
Animation
avatar

Nombre de messages : 934
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Edgar Morin - "La Voie"   Mar 15 Fév 2011, 08:32

Edgar Morin explicite dans cet ultime ouvrage la foultitude de réformes urgentes à engager pour tenter de sauver l’humanité d’une probable secousse cataclysmique. Les recettes politiques, écologiques, économiques, sociales, etc… y ruissellent formant la « Voie » vers une métamorphose.Loin d’être étroite, cette Voie - au sens taoïste ( l’épigraphe de tête du livre est : «  La grande Voie n’a pas de porte. Des milliers de routes y débouchent » ) - ne se définit pas - pour ne pas se réduire - mais se compose de tous les efforts collectifs ou individuels pour réorienter le cours de l’histoire. Hélas ! comme le notait déjà l’auteur dans « Ethique » : « Il nous faut d’abord constater l’échec historique de toute tentative d’amélioration humaine, que ce soit par prédication morale ou religieuse, par éducation, par élimination des dominants et exploiteurs, remplacés souvent en pire. Il n’y a eu que des moments éphémères de concorde, d’harmonie, lors des libérations ou des révolutions naissantes, rapidement résorbés et dissipés ». Il en résulte un pessimisme mâtiné d’espérance que l’on retrouve dans la formule d’Hegel : « L’oiseau de Minerve prend son vol au crépuscule ».

Bref ! un livre à mettre entre toutes les mains pour : le constat, les recettes et...l'action.

_________________
L'absence habite l'ombre où je n'attends plus rien
Que l'ample effacement des choses par le mien.


http://monamilouisbertrand.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Edgar Morin - "La Voie"   Mar 15 Fév 2011, 13:00

Je suis en train de lire un long interview de ce monsieur sur Rue89

C'est ici Edgar Morin : une voie

Merci Mile
Revenir en haut Aller en bas
Mile
Animation
avatar

Nombre de messages : 934
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: Edgar Morin - "La Voie"   Jeu 17 Fév 2011, 08:42

« La Voie » n’est pas l’ouvrage d’Edgar Morin que j’ai le plus apprécié. Peut-être est-ce dû au fait que je partage la plupart de ses points de vue. Rien de bien neuf sinon une synthèse de tout ce qu’il faudrait faire pour que l’humanité se métamorphose avant d’y être contrainte par les nécessités.

Par contre j’ai lu et relu le dernier volume de « La Méthode » intitulé « Ethique » qui contient entre autres « Les commandements de la compréhension » (page 137 - Seuil), évidemment valables sur un forum tel que « Grain de sel » :

« La compréhension rejette le rejet, exclut l’exclusion. Enfermer dans la notion de traître celui qui relève d’une intelligibilité plus riche, empêche de reconnaître l’erreur, le fourvoiement, le délire idéologique, les dérives.

Elle nous demande de nous comprendre nous-mêmes, de reconnaître nos insuffisances, nos carences, de remplacer la conscience suffisante par la conscience de notre insuffisance.

Elle nous demande, dans le conflit des idées, d’argumenter, de réfuter, au lieu d’excommunier et d’anathémiser.

Elle nous demande de surmonter haine et mépris.

Elle nous demande de résister au talion, à la vengeance, à la punition, qui sont inscrits si profondément en nos esprits.

Elle nous demande de résister à la barbarie intérieure et à la barbarie extérieure, notamment pendant les périodes d’hystérie collective. »


A méditer par tous, moi le premier.

_________________
L'absence habite l'ombre où je n'attends plus rien
Que l'ample effacement des choses par le mien.


http://monamilouisbertrand.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://monamilouisbertrand.blogspot.com
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Edgar Morin - "La Voie"   Ven 18 Fév 2011, 10:29



Citation :
« Les commandements de la compréhension » (page 137 - Seuil), évidemment valables sur un forum tel que « Grain de sel » :

merci de les rappeler, au cas où nous les oublierions.

C'est pourquoi on demande toujours des réponses argumentées et un "supplement d'information", comme dit la justice Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Mile
Animation
avatar

Nombre de messages : 934
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: Edgar Morin - "La Voie"   Ven 18 Fév 2011, 11:19

Il me semblait avoir repéré ici ou là quelques oublis récents mais "Grain de sel" n'est pas, loin de là, au top-niveau de l'incompréhension. Ce n'est pas du tout ce que j'entendais. Il faut lire : "sur tout forum d'échanges tel que "Grain de sel" ( de même type).

_________________
L'absence habite l'ombre où je n'attends plus rien
Que l'ample effacement des choses par le mien.


http://monamilouisbertrand.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Ernst
pilier
avatar

Nombre de messages : 256
Localisation : Paris
Date d'inscription : 06/04/2010

MessageSujet: Re: Edgar Morin - "La Voie"   Ven 18 Fév 2011, 20:11

J'ai très peu lu d'Edgar Morin, et pas un seul ouvrage complet, à ma grande honte !
Mais le peu que j'ai lu m'a toujours plu et impressionné, voilà un véritable esprit, ample, ouvert, sans haine.
Comme en plus quelqu'un comme Mile le rapproche du taoïsme, ma honte ne peut qu'augmenter. Je te promets de jeter un coup d'oeil à "La Voie", Mile ; pourrais-tu me proposer un de ses livres assez court (pile à lire énorme chez moi !!), d'initiation sérieuse à sa pensée ?
Revenir en haut Aller en bas
Mile
Animation
avatar

Nombre de messages : 934
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: Edgar Morin - "La Voie"   Sam 19 Fév 2011, 05:03

Ernst a écrit:
Comme en plus quelqu'un comme Mile le rapproche du taoïsme, ma honte ne peut qu'augmenter. Je te promets de jeter un coup d'oeil à "La Voie", Mile ; pourrais-tu me proposer un de ses livres assez court (pile à lire énorme chez moi !!), d'initiation sérieuse à sa pensée ?

Je le rapproche en effet du Tao puisque Tao signifie "Voie" et que la première épigraphe du livre est le proverbe zen : " La grande Voie n'a pas de porte. Des milliers de routes y débouchent". On peut aussi dire : " les petits ruisseaux font les grandes rivières" à la nuance près qu'une rivière à des rives que la Voie ne possède pas. Je veux dire par là que l'image de la rivière est déterministe alors que la Voie laisse leur part aux contingences. Il me semble que l'idée est là : faisons chacun notre possible, nous verrons bien où tout cela ira.

En ce qui concerne les livres, je ne les connais pas tous. Perso j'aime bien "Ethique" mais je conseillerais
"La complexité humaine" ( Champs-L'Essentiel chez Flammarion). Il s'agit d'une compilation de courts morceaux choisis (368 pages) donnant de bons aperçus.

Bonne journée.

_________________
L'absence habite l'ombre où je n'attends plus rien
Que l'ample effacement des choses par le mien.


http://monamilouisbertrand.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Edgar Morin - "La Voie"   Jeu 31 Mar 2011, 09:17

Et Introduction à la pensée complexe tu l'a lu ? Et j'ai vu que je peux aussi emprunter La voie cheers
Revenir en haut Aller en bas
Mile
Animation
avatar

Nombre de messages : 934
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: Edgar Morin - "La Voie"   Jeu 31 Mar 2011, 13:47

Natalia a écrit:
Et Introduction à la pensée complexe tu l'a lu ? Et j'ai vu que je peux aussi emprunter La voie cheers

Non, je n'ai pas lu "Introduction à la pensée complexe" mais la compilation de textes de "La complexité humaine". Faut dire que je n'avance pas toujours dans ses textes à très grande vitesse. J'ai eu le plaisir de rencontrer une fois Edgar Morin (j'ai déjà dû le raconter ici ou...ailleurs) et comme je lui disais que je n'avais pas tout compris, il m'a répondu : "c'est pourant facile". J'ai pris ça dans mes raves Happy et suis retourné à mes chères études rire Tout ça pour dire que je ne lis que ce qui me semble accessible à ma petite tête dont "Ethique" et "La Voie".

_________________
L'absence habite l'ombre où je n'attends plus rien
Que l'ample effacement des choses par le mien.


http://monamilouisbertrand.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Edgar Morin - "La Voie"   Jeu 31 Mar 2011, 13:51

Bon, comme j'ai certainement une plus petite tête que toi je vais me limiter à La voie cheese
Revenir en haut Aller en bas
Mile
Animation
avatar

Nombre de messages : 934
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: Edgar Morin - "La Voie"   Jeu 31 Mar 2011, 15:31

Natalia a écrit:
Bon, comme j'ai certainement une plus petite tête que toi cheese

Mieux vaut se méfier des certitudes, les apparences sont souvent trompeuses.

_________________
L'absence habite l'ombre où je n'attends plus rien
Que l'ample effacement des choses par le mien.


http://monamilouisbertrand.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Edgar Morin - "La Voie"   Jeu 31 Mar 2011, 18:33

oui tu as raison Smile je suis toujours sur mes gardes par rapport à ça ...mais là c'est que à priori c'est plus ton domaine même si j''aime beaucoup les sciences humaines et surtout les sociologues. La philosophie me semble d'abord plus difficile . Quand j'étais en cours mon prof lisait mes dissertations en classe et disait invariablement "c'est très bien écrit mais rien à voir avec la philo" ..donc j'avais la moyenne

Je te dirai ce que j'ai pensé de La voie lorsque je l'aurais lu Smile
Revenir en haut Aller en bas
IzaBzh
pilier
avatar

Nombre de messages : 1193
Age : 51
Localisation : Yonne
Date d'inscription : 02/06/2010

MessageSujet: Re: Edgar Morin - "La Voie"   Sam 02 Avr 2011, 19:50

Je viens de le rajouter à ma LAL...
Revenir en haut Aller en bas
http://avel-iza.blogspot.com
Mile
Animation
avatar

Nombre de messages : 934
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 08/09/2010

MessageSujet: Re: Edgar Morin - "La Voie"   Dim 03 Avr 2011, 00:55

Natalia a écrit:
oui tu as raison Smile mais là c'est que à priori c'est plus ton domaine

Ayant la chance de n'être doué pour rien, l'éclectisme est mon credo. Curieux de beaucoup, nullement savant.

_________________
L'absence habite l'ombre où je n'attends plus rien
Que l'ample effacement des choses par le mien.


http://monamilouisbertrand.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://monamilouisbertrand.blogspot.com
Feral
pilier
avatar

Nombre de messages : 304
Age : 40
Localisation : Dans l'étang
Date d'inscription : 19/08/2011

MessageSujet: Re: Edgar Morin - "La Voie"   Lun 22 Aoû 2011, 19:39


Edgar Morin fait partie de ce que je considère comme les penseurs de la complexité.
J'y mettrais Henry Laborit et éventuellement Boris Cyrulnik (quand je l'aurais lu !).
Ce qui me touche dans leurs personnalités consiste en la grande humilité dont ils font preuve.
« Les commandements de la compréhension » posté plus haut par Mile en est l'illustration.

Comme je n'avais pas encore eu l'occasion d'aborder ses textes, j'entame tout juste "La complexité humaine" qui me semble une bonne manière d'introduire l'histoire d'Egar Morin, ses pensées et ses oeuvres pour pouvoir aller ensuite vers ses textes un peu plus velus à comprendre de prime abord.

Dans l'introduction, est résumée la notion d'unité complexe "unitas multiplex" :

Citation :
Voilà l'image même de la complexité : une unité multiple, unitas multiplex, comme Edgar Morin l'appelle dans sa Mèthode, où des éléments hétérogènes, le plus souvent contraires, antagonistes même, loin de se repousser, s'associent de façon complémentaire pour être intégrés dans une totalité, au sein de laquelle ils gardent malgré tout leur caractère distinct.

"Complectere : entrelacer, tresser ensemble"
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Edgar Morin - "La Voie"   Lun 22 Aoû 2011, 19:55

je ne crois pas apriori, que ces trois penseurs aient grand chose en commun, sauf leur présence dans les medias, et encore !

Boris Cyrulnik est devenu très médiatique, mais perdrait en autorité intellectuelle, Henri Laborit aurait quitté l'actualité avec la vie en 1995, et Edgar Morin serait plutôt dans la presse dite intellectuelle, pour ses ouvrages récents.

bon courage pour lire ses pavés, ses premiers livres étaient d'un abord plus facile et ne necessitaient pas une formation scientifique, m'a-t-on dit. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Feral
pilier
avatar

Nombre de messages : 304
Age : 40
Localisation : Dans l'étang
Date d'inscription : 19/08/2011

MessageSujet: Re: Edgar Morin - "La Voie"   Lun 22 Aoû 2011, 21:31


Je viens de lire le lien "grain de sel" vers Cyrulnik, je pensais qu'il avait - à tord - traité des sujets plus vastes et variés.
Encore un coup de la médiatisation qui m'a égaré dans le sentier des erreurs !

A contrario, Laborit pourrait disons faire partie des précurseurs de cette pensée complexe, même s'il n'est plus dans... l'actualité Smile
Je renvois vers le texte de Joël de Rosnay (dont je ne peux pas vous mettre le lien mais au moins une citation) :
Citation :
Au travers de ses livres de synthèse ou de ses essais, Laborit donne l'impression de toucher à tout : biochimie, biologie moléculaire, neurobiologie, hormonologie, écologie, économie, philosophie. Ce qui n'a pas été sans heurter l'approche disciplinaire traditionnelle des universitaires auxquels il s'est souvent confronté. Mais dans la continuité de son message on saisit la force de sa vision : l'intégration des niveaux de complexité, l'interdépendance des structures et des fonctions, la dynamique des interactions.
Revenir en haut Aller en bas
Luca
pilier


Nombre de messages : 2880
Age : 105
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Edgar Morin - "La Voie"   Jeu 20 Sep 2012, 19:21

Deux concepts d'Edgar Morin que je trouve particulièrement intéressants :

L'inéliminabilité d'incertitudes, selon trois principes :
« - le premier est cérébral : la connaissance n'est jamais un reflet du réel, mais toujours traduction et reconstruction, c'est-à-dire comportant risque d'erreur ;
- le second est physique : la connaissance des faits est toujours tributaire de l'interprétation ;
- le troisième est épistémologique : il découle de la crise des fondements de certitude en philosophie (à partir de Nietzsche) puis en science (à partir de Bachelard et Popper).
Connaître et penser, ce n'est pas arriver à une vérité absolument certaine, c'est dialoguer avec l'incertitude. » (La tête bien faite)

L'unidualité de l'homme : « être à la fois biologique, naturel et cérébral d'une part, culturel, social et spirituel de l'autre, l'un étant inséparable de l'autre », ce qui en fait un être fondamentalement ambivalent, à la fois homo sapiens et homo demens. (Les sept savoirs nécessaires à l'éducation du futur).

Ce dernier titre est en ligne ici : Les sept savoirs nécessaires à l'éducation du futur.

Voici la présentation introductive des sept savoirs :

1 : Les cécités de la connaissance : l’erreur et l’illusion
- Il est remarquable que l’éducation qui vise à communiquer les connaissances soit aveugle sur ce qu’est la connaissance humaine, ses dispositifs, ses infirmités, ses difficultés, ses propensions à l’erreur comme à l’illusion, et ne se préoccupe nullement de faire connaître ce qu’est connaître.
- En effet, la connaissance ne peut être considérée comme un outil ready made, que l’on peut utiliser sans examiner sa nature. Aussi la connaissance de la connaissance doit-elle apparaître comme une nécessité première qui servirait de préparation à l’affrontement des risques permanents d’erreur et d’illusion, qui ne cessent de parasiter l’esprit humain. Il s’agit d’armer chaque esprit dans le combat vital pour la lucidité.
- Il est nécessaire d’introduire et de développer dans l’enseignement l’étude des caractères cérébraux, mentaux, culturels des connaissances humaines, de ses processus et de ses modalités, des dispositions tant psychiques que culturelles qui lui font risquer l’erreur ou l’illusion.

2 : Les principes d’une connaissance pertinente
- Il y a un problème capital, toujours méconnu, qui est celui de la nécessité de promouvoir une connaissance capable de saisir les problèmes globaux et fondamentaux pour y inscrire les connaissances partielles et locales.
- La suprématie d’une connaissance fragmentée selon les disciplines rend souvent incapable d’opérer le lien entre les parties et les totalités et doit faire place à un mode de connaissance capable de saisir ses objets dans leurs contextes, leurs complexes, leurs ensembles.
- Il est nécessaire de développer l’aptitude naturelle de l’esprit humain à situer toutes ses informations dans un contexte et un ensemble. Il est nécessaire d’enseigner les méthodes qui permettent de saisir les relations mutuelles et influences réciproques entre parties et tout dans un monde complexe.

3 : Enseigner la condition humaine
- L’être humain est à la fois physique, biologique, psychique, culturel, social, historique. C’est cette unité complexe de la nature humaine qui est complètement désintégrée dans l’enseignement, à travers les disciplines, et il est devenu impossible d’apprendre ce que signifie être humain. Il faut la restaurer, de façon à ce que chacun, où qu’il soit, prenne connaissance et conscience à la fois de son identité complexe et de son identité commune avec tous les autres humains.
- Ainsi, la condition humaine devrait être un objet essentiel de tout enseignement.
- Ce chapitre indique comment il est possible, à partir des disciplines actuelles, de reconnaître l’unité et la complexité humaines en rassemblant et organisant des connaissances dispersées dans les sciences de la nature, les sciences humaines, la littérature et la philosophie, et de montrer le lien indissoluble entre l’unité et la diversité de tout ce qui est humain.

4 : Enseigner l’identité terrienne
- Le destin désormais planétaire du genre humain est une autre réalité clé ignoré par l’enseignement. La connaissance des développements de l’ère planétaire qui vont s’accroître dans le XXIe siècle, et la reconnaissance de l’identité terrienne, qui sera de plus en plus indispensable pour chacun et pour tous, doivent devenir un des objets majeurs de l’enseignement.
- Il convient d’enseigner l’histoire de l’ère planétaire, qui commence avec la communication de tous les continents au XVIe siècle, et de montrer comment sont devenues inter-solidaires toutes les parties du monde sans pourtant occulter les oppressions et dominations qui ont ravagé l’humanité et n’ont pas disparu.
- Il faudra indiquer le complexe de crise planétaire qui marque le XXe siècle, montrant que tous les humains, désormais confrontés aux mêmes problèmes de vie et de mort, vivent une même communauté de destin.

5 : Affronter les incertitudes
- Les sciences nous ont fait acquérir beaucoup de certitudes, mais nous ont également révélé au cours du XXe siècle d’innombrables domaines d’incertitudes. L’enseignement devrait comporter un enseignement des incertitudes qui sont apparues dans les sciences physiques (microphysiques, thermodynamique, cosmologie), les sciences de l’évolution biologique et les sciences historiques.
- Il faudrait enseigner des principes de stratégie, qui permettent d’affronter les aléas, l’inattendu et l’incertain, et de modifier leur développement, en vertu des informations acquises en cours de route. Il faut apprendre à naviguer dans un océan d’incertitudes à travers des archipels de certitude.
- La formule du poète grec Euripide, vieille de vingt-cinq siècles, est plus actuelle que jamais : « L’attendu ne s’accomplit pas, et à l’inattendu un dieu ouvre la porte ». L’abandon des conceptions déterministes de l’histoire humaine qui croyaient pouvoir prédire notre futur, l’examen des grands événements et accidents de notre siècle qui furent tous inattendus, le caractère désormais inconnu de l’aventure humaine doivent nous inciter à préparer les esprits à s’attendre à l’inattendu pour l’affronter. Il est nécessaire que tous ceux qui ont la charge d’enseigner se portent aux avant-postes de l’incertitude de nos temps.

6 : Enseigner la compréhension[
- La compréhension est à la fois moyen et fin de la communication humaine. Or, l’éducation à la compréhension est absente de nos enseignements. La planète nécessite dans tous les sens des compréhensions mutuelles. Étant donné l’importance de l’éducation à la compréhension, à tous les niveaux éducatifs et à tous les âges, le développement de la compréhension nécessite une réforme des mentalités. Telle doit être l'œuvre pour l’éducation du futur.
- La compréhension mutuelle entre humains, aussi bien proches qu’étrangers, est désormais vitale pour que les relations humaines sortent de leur état barbare d’incompréhension.
- D’où la nécessité d’étudier l’incompréhension, dans ses racines, ses modalités et ses effets. Une telle étude est d’autant plus nécessaire qu’elle porterait, non sur les symptômes, mais sur les causes des racismes, xénophobies, mépris. Elle constituerait en même temps une des bases les plus sûres de l’éducation pour la paix, à laquelle nous sommes attachés par fondation et vocation.

7 : L ‘éthique du genre humain
- L’enseignement doit amener à une « anthropo-éthique » par la considération du caractère ternaire de la condition humaine, qui est d’être à la fois individu - société - espèce. Dans ce sens, l’éthique individu/espèce nécessite un contrôle mutuel de la société par l’individu et de l’individu par la société, c’est-à-dire la démocratie ; l’éthique individu - espèce appelle au XXIe siècle la citoyenneté terrestre.
- L’éthique ne saurait être enseignée par des leçons de morale. Elle doit se former dans les esprits à partir de la conscience que l'humain est à la fois individu, partie d’une société, partie d’une espèce. Nous portons en chacun de nous cette triple réalité. Aussi, tout développement vraiment humain doit-il comporter le développement conjoint des autonomies individuelles, des participations communautaires et de la conscience d’appartenir à l’espèce humaine.
- À partir de cela s’esquissent les deux grandes finalités éthico-politiques du nouveau millénaire : établir une relation de contrôle mutuel entre la société et les individus par la démocratie, accomplir l'Humanité comme communauté planétaire. L’enseignement doit contribuer, non seulement à une prise de conscience de notre Terre-Patrie, mais aussi permettre que cette conscience se traduise en une volonté de réaliser la citoyenneté terrienne. »
Revenir en haut Aller en bas
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Edgar Morin - "La Voie"   Ven 21 Sep 2012, 08:28

Merci Luca pour le lien. Je vais lire ça à tête reposée car ça semble passionnant
J'ai toujours La voie dans ma liste à lire col
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Edgar Morin - "La Voie"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Edgar Morin - "La Voie"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour Hervé Morin, "On gave les élèves français avec le programme scolaire le plus lourd en Europe sur la période la plus courte"
» Edgar Morin : «  Nous avançons comme des somnambules vers la catastrophe  »
» De la complexité et de la fragmentation des savoirs
» Décidément j'Aime Picard! Logo Lacto Ovo végétarien...
» DIRECTIVE SUR LA VIVISECTION

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Sciences humaines et documents-
Sauter vers: