Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Pascal Dessaint

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Pascal Dessaint   Sam 19 Fév 2011, 19:21



clic !

LES DERNIERS JOURS D’UN HOMME chez Rivages 2010

Pascal Dessaint évoque le scandale de l'usine Metaleurop à Noyelles-Godault, qui fut liquidée sans préavis pour les salariés et rasée en 2003 et 2006



Ah çà, çà m'intéresse bien
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   Lun 21 Fév 2011, 10:31

LES DERNIERS JOURS D’UN HOMME chez Rivages

1/2

La première partie du roman s’intitule le deuil : elle nous introduit dans une famille du nord touchée par les drames universels, la maladie, les enfants différents, la perte des proches, les ennuis matériels, lee peines d’adultes et les chagrins d’enfants.

Oh, mais ! Pascal Dessaint le fait sobrement, laissant la parole à chacun. Le récit se fait par interventions fractionnées.

Puis petit à petit la galerie du deuil se creuse : c’est le paysage lui-même qui souffre, l’environnement qui est atteint. Certains veulent le nier,

mais où sont passés les grands arbres, où sont partis les oiseaux, que sont devenus les papillons ?

Autant de questions qui taraudent la population ouvrière, consciente ou non, ou volontairement aveugle.

Elle n’aime pas qu’on vienne lui faire la leçon ou faire des enquêtes. Elle pratique la politique de l’autruche, ou même fait taire les gêneurs, jusqu’à ce que la réalité s’impose : l’usine va mal, les salariés aussi, et tout viendrait peut-être de là…

Dure prise de conscience qui génère des conflits, jusque dans les familles, les couples, les générations, les amis de toujours, les municipalités confrontées aux dilemmes d’un survie économique plus ou moins rentable si acceptation des risques sanitaires importants...
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   Mar 22 Fév 2011, 06:58


LES DERNIERS JOURS D’UN HOMME chez Rivages.

2/2

* des dialogues qui montrent un milieu dur :

Citation :
- je me souviens pas que mon père nous ait jamais gratifiés d’une parole réconfortante…

- C’était dans son caractère, tu peux rien contre le caractère, et le pire, c’est que ça se transmet, que tu le veuilles ou non…

** les discours officiels trouvent des responsables à bon marché

Citation :
Les populations allégeaient la terre de leurs jardins privés avec des scories de l’usine. Cette pratique est responsable d’une augmentation des teneurs des sols en plomb jusqu’à 5000 m

*** Comment, par des questions avisées, repérer les euphémismes de circonstance dans un constat qui se voulait rassurant :

- l’accumulation du plomb semble être dans les couches peu profondes, cependant les risques de transfert son possibles…l’usine était construite sur d’anciens marais. L’arrêt du pompage entraînera des problèmes. la pollution reste une pollution de surface. A priori, il y a assez peu de pollution en profondeur, mais il existe pas d’études au-delà de deux mètres cinquante

Extraction et fixation de polluants par des agents biotechnologiques […] les plantes tirent du sol les minéraux indispensables à leur alimentation. Elles arrivent à piéger certains produits toxiques comme le cadmium, le plomb le chrome, voire l’arsenic [ la moutarde blanche est sans conteste la championne pour l’absorption du plomb. Elle peut extraire au bout d’un an environ 500 grammes de plomb par hectare

- eh bien … (raclement de gorge)… au taux d’extraction de la moutarde blanche (raclement de gorge)…il faudra environ dix mille ans pour dépolluer le sol…..

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   Mar 22 Fév 2011, 07:09

carte des rizières chinoises polluées au cadmium :


clic !

La pollution des sols par les métaux lourds n'est pas à sous-estimer. Ici un rapport de l'université de Nankin sur le riz Chinois.

Spoiler:
 

courrier international.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   Mar 22 Fév 2011, 16:46


Premier mai 2003, sur le site de Metaleurop ex-Penarroya, ex-première usine en Europe pour le traitement du plomb, ex-légende ouvrière. Le ciel est bas, plutôt changeant. (...) Je me tiens un peu à l'écart. C'est sans doute la dernière fois que je viens ici. Tout se fige déjà en cet endroit que j'ai connu voici peu si agité, si bouillonnant, lorsque plusieurs centaines d'ouvriers s'y réunissaient avant de se lancer dans l'une de leurs actions exemplaires qui donnaient le vertige aux masses et des vapeurs aux patrons. J'ai vu brûler les chariots élévateurs et la fièvre qui prenait chacun (...).

Quand pour leurs seuls profits les financiers mènent une population au chômage et au malheur, il s'agit seulement d'une logique économique. Qu'ils ne s'étonnent donc pas de soulever une véritable colère

Spoiler:
 

Le hasard fait bien les choses, on vient de me prêter ce livre sans savoir que je venais de lire pascal Dessaint ! super, non ? et quelle coïncidence ! je ne savais même pas que ce livre existait ...


Dernière édition par rotko le Mar 22 Fév 2011, 16:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   Mar 22 Fév 2011, 16:51

Je vois le nom de l'auteur aussi Wink T'as du bol qu'on te prête de tels chouettes livres ...J'ose pas trop en demander à ma bibliothécaire, elle n'a pas les moyens ( enfin la biblio bien sur ) Mais je vois qu'il est édité par Mille et une nuits, il ne doit donc pas être si onéreux ?

et après celui-ci tu vas lire Rouge dans la brume, tu resteras dans le syndicalisme et les luttes ? Happy

C'est inquiétant ce que j'ai lu sur ton avant dernier post . Le riz est une base alimentaire dans pas mal de pays
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   Mar 22 Fév 2011, 16:54


Citation :
et après celui-ci tu vas lire Rouge dans la brume, tu resteras dans le syndicalisme et les luttes ?


C'est en effet prévu, mais le fruit d'un enchainement de circonstances, indépendantes de etc. car j'aime bien varier mes lectures

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   Mar 12 Juil 2011, 05:28


Cruelles Natures de Pascal Dessaint, Rivages/Noir poche, 224 p.


Antoine, l’arpenteur des chemins de campagne, et Mauricette, la solitaire hantée par son passé. Propos rapportés d’existences blessées, riches de leurs creux, leurs menus plaisirs parfois. Du Nord (Dunkerque, sa ville natale) au cœur du pays français, dans la Brenne, Cruelles Natures offre un cheminement sur les routes et dans les esprits, un roman noir d’un genre particulier.

Pascal Dessaint n’a pas son pareil pour tisser ces polars rupestres, souvent loin du fracas des villes (hormis Toulouse), mais dans des pays pas moins hantés par les secrets.



Le Bal des frelons, son savoureux – et féroce – dernier roman, est paru ce printemps chez Rivages.


La montagne, le grand air, la nature, ce n’est pas aussi sain et bucolique qu’on le pense. D’abord parce qu’il y a les vestiges de l’ancienne usine de tungstène, pas loin. Ensuite parce qu’il y a le village, loin de tout. Enfin parce qu’il y a les habitants du village. C’est ça le pire. À commencer par Michel, le maire. Pusillanime, cupide, il fait ses petits trafics et prélève gentiment sa dîme sur les fonds publics, sous l’œil de sa secrétaire Coralie, toujours vierge à 40 ans passés et qui ferait tout pour ne plus l’être ; si possible, avec Monsieur le maire, ce serait mieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Dindon
pilier
avatar

Nombre de messages : 2737
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   Mar 12 Juil 2011, 08:51

C'est marrant, je me disais hier qu'il faudrait que je lise cet auteur. Besoin d'un polar de temps en temps...

Revenir en haut Aller en bas
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   Mar 12 Juil 2011, 09:40

et pourquoi ne le suggérerions nous pas en lecture commune pour août ?

( ma phrase me semble tordue cheese )
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   Mar 12 Juil 2011, 10:53

c'est une idée à laquelle je songeais, car j'ai plusieurs de ses ouvrages (pas tous lus !).
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Dindon
pilier
avatar

Nombre de messages : 2737
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   Mer 13 Juil 2011, 12:10

Ca y est, j'ai commencé Une pieuvre dans la tête. C'est pas mal. Surtout la façon dont il campe les 2 flics.
Un style fluide et des premières pages plutôt fascinantes...
J'y reviendrai.

Revenir en haut Aller en bas
Dindon
pilier
avatar

Nombre de messages : 2737
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   Ven 15 Juil 2011, 11:39

Une pieuvre dans la tête

Ca aurait pu être de la bonne camelotte...

L'intrigue : des troncs d'hommes retrouvés. Dès la page 80, on sait ce qui va se passer. Car c'est cousu de fil blanc. Et là, je dis "dommage" !

Car l'auteur a un vrai talent : celui de donner un ton à son polar. Désabusé, réaliste, sombre. Bref, le monde actuel, avec ses problèmes. Dérives mentales, chômage, misère, solitude... Un style concis, même un peu neutre, mais qui colle au genre.

Le souci : il est très mauvais scénariste.

En l'espèce, une histoire abracadabrante de serial-killer féminin. Dont on comprend plus ou moins le passé douloureux. Et cette scène impardonnable d'un père qu'elle mast***.

En quoi rend-elle crédible la psychologie de la femme ? Je n'ai pas saisi.

Une fin qui ne tient pas debout puisque les deux flics, oui, je dis bien les deux héros, se retrouvent liés à la meurtrière d'une façon invraisemblable : l'un couchant avec (enfin, essayant) et l'autre se révélant être son demi-frère.

Halte au délire !

Le début laissait présager de la qualité car la scène décrite était équivoque et originale. La fin dérape vers l'incohérence, on s'en rend compte dès le milieu du récit.

J'ai poursuivi en me disant que je me trompais peut-être.

Mais non...

Un livre qui vaut 10/20.




bof
Revenir en haut Aller en bas
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: autres lecture-Polars   Sam 16 Juil 2011, 15:38

Chers amis, laissez -moi le temps à lire, je suis àu tiers, "Paris Trout" que j'ai trouvé avec tant de difficultés. Je ne lis pas habituellement de polars, mais celui-ci donne le frisson.Bien traduit édition "anagrama"
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   Mer 20 Juil 2011, 05:59

Bouche d’Ombre chez Rivages.

Prix mystère de la Critique en 1998.

Tout débute chez le notaire pour un héritage houleux, et l’ intrigue sera tout ce qui précède, dans un choral à 4 voix.

Si le début est un peu glauque, on est vite pris dans le réseau de ces quatre discours, comme dans une toile d’araignée - il y en a une dans bouche d’ombre, mais elle n’occupe pas toute la scène, c‘est plutôt un fantasme ou une métaphore.

L’ombre domine, celle du Mal, qui n’est pas le monopole d’un seul, et le lecteur a le privilège d’avoir exclusivement les confidences de chacun : c’est bref, dense et venimeux, avec des interrogations à la clé.

Il y a aussi la pénombre des environs, avec des meurtres en périphérie, mais ce n’est pas vraiment notre affaire, ou celle des personnages. Ils ont suffisamment de quoi penser. evil

L’ensemble est donc bien tricoté.

De quoi ravir Claude Mesplède le pape du polar ; il avait soutenu les paupières de Lou, 1 er roman de Pascal Dessaint.
En raison de son flair, il est promu commissaire dans Bouche d’Ombre. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
mazel
pilier
avatar

Nombre de messages : 1421
Age : 66
Localisation : Carrières sous Poissy
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   Mar 26 Juil 2011, 08:28

rotko a écrit:
Bouche d’Ombre chez Rivages.

Prix mystère de la Critique en 1998.

Tout débute chez le notaire pour un héritage houleux, et l’ intrigue sera tout ce qui précède, dans un choral à 4 voix.

Si le début est un peu glauque, on est vite pris dans le réseau de ces quatre discours, comme dans une toile d’araignée - il y en a une dans bouche d’ombre, mais elle n’occupe pas toute la scène, c‘est plutôt un fantasme ou une métaphore.

L’ombre domine, celle du Mal, qui n’est pas le monopole d’un seul, et le lecteur a le privilège d’avoir exclusivement les confidences de chacun : c’est bref, dense et venimeux, avec des interrogations à la clé.

Il y a aussi la pénombre des environs, avec des meurtres en périphérie, mais ce n’est pas vraiment notre affaire, ou celle des personnages. Ils ont suffisamment de quoi penser. evil

L’ensemble est donc bien tricoté.

De quoi ravir Claude Mesplède le pape du polar ; il avait soutenu les paupières de Lou, 1 er roman de Pascal Dessaint.
En raison de son flair, il est promu commissaire dans Bouche d’Ombre. Laughing

cafe encore jamais lu, ça me donne envie de découvrir cet auteur... si tu en fais une lecture commune, je pense pouvoir aller en librairie d'ici une semaine, suivant l'état de mon chauffeur...
Revenir en haut Aller en bas
http://mazel-annie.blogspot.com/
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: Pascal Dessaint   Mar 26 Juil 2011, 14:26

bonjour: j'ai jeté un coup d'oeilsur le fil des polars. Pascal Dessaint ,je n'ai pas lu. Mais plusieurs d'autres si:Dennis Lehane,Mankell,Toni Benacquita,Fred vargas, je peux me le procurer, sur certains j'ai posté mes commentaires; il me manque de donner mon avis sur le dernier ,celui de Pete Dexter "Paris Trout" en espagnol je le ferai bientôt; j'oublie sûrement d'autres, mais un polar doit être très captivant pour que j'accroche.
Revenir en haut Aller en bas
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   Ven 16 Sep 2011, 12:42

Bouche d'ombre

En effet c'est glauque et noir mais alors quel talent ce Pascal Dessaint. Il nous fait entrer dans l'intimité des personnages, leurs illusions, leurs pensées tortueuses, leur noirceur. Oui l'araignée est à mon avis un fantasme mais elle tient tout de même une place très importante dans ce court roman avalé d'une traite. J'aime assez le fait que chaque personnage nous soit présenté par chapitres; les faits se recoupent, se rejoignent pour donner des éclairages nouveaux et différents à chaque fois.
Pour moi la bonne surprise c''est justement d'avoir été surprise Happy et déroutée.

Bref pour moi et grâce à rotko c'est un coup de I love you pour l'auteur et ce roman
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   Sam 17 Sep 2011, 06:03

ma réserve sur ce livre serait les errances nocturnes qui sous-entendent, sans trop de précision, des pratiques sexuelles marginales et clandestines auxquelles je ne suis pas sensible Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   Sam 17 Sep 2011, 07:35

je comprends bien, pourtant j'ai trouvé ces passages intéressants et très utiles pour la compréhension du roman et du personnage.
Revenir en haut Aller en bas
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   Mer 30 Mai 2012, 13:03

rotko a écrit:
Le Bal des frelons, son savoureux – et féroce – dernier roman, est paru ce printemps chez Rivages.


La montagne, le grand air, la nature, ce n’est pas aussi sain et bucolique qu’on le pense. D’abord parce qu’il y a les vestiges de l’ancienne usine de tungstène, pas loin. Ensuite parce qu’il y a le village, loin de tout. Enfin parce qu’il y a les habitants du village. C’est ça le pire. À commencer par Michel, le maire. Pusillanime, cupide, il fait ses petits trafics et prélève gentiment sa dîme sur les fonds publics, sous l’œil de sa secrétaire Coralie, toujours vierge à 40 ans passés et qui ferait tout pour ne plus l’être ; si possible, avec Monsieur le maire, ce serait mieux.

Ce roman faisait partie des 6 romans concourant pour le Prix de la ville de Mauves, Mauves en Noir 2012

Un paisible village d'Ariège où le temps pourrait couler tranquillement. Pascal Dessaint à travers ses personnages à qui il donne la parole tour à tour décrit la cupidité et l'appel du sexe, ou les deux à la fois. Le maire magouilleur qui va se faire piéger par Martine, l'épouse d'Antonin ancien gardien de prison.Rien ne va plus entre les époux, l'un et l'autre se défie...Martine planque les économies du ménage alors Antonin fomente sa revanche.
Il y a Coralie qui surprend le maire avec Martine et qui compte bien tirer son épingle du jeu.
Deux ex-taulards qui veulent rendre visite à Antonin en compagnie de leur hérisson. Deux taulards homosexuels mais qui ne l'avouerait pour rien au monde.
Il y a Rémi complètement cinoque qui a deux poules Sten et Dhal encore amoureux de sa maitresse de 15 ans son aînée qu'il trimbale partout avec lui et pourtant elle est morte

Et puis il y a Maxime l'apiculteur qui a bien du soucis avec le frelon asiatique, c'est bien le seul a être normal

C'est un roman qui se dévore car Pascal Dessaint a la plume alerte. Tous ces personnages sont finalement banales qui basculent d'un coup dans la démence, la méchanceté ou la violence.

On sourit beaucoup car l'humour est omniprésent,

Un bon roman, vraiment !
Revenir en haut Aller en bas
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: pascal dessaint.   Mer 30 Mai 2012, 13:41

bonjour: Je ne connais pas l'auteur, donc c'ets pas possible de donner un avis sur ses livres.En plus je ne suis pas attirée par les polars, sauf les vraiment remarquables, il y en a beaucoup, français et étrangers.
Revenir en haut Aller en bas
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   Mer 30 Mai 2012, 14:13

Bonjour Amadak oui il a des polars remarquables comme Paris Trout ( Cotton point chez nous) de Pete Dexter dont nous avons fait une lecture commune.
Le bal des frelons n'est pas un excellent roman noir mais on sourit beaucoup. D'ailleurs lorsque j'ai dit à Pascal Dessaint que j'avais rigolé en le lisant il m'a répondu que c'était le but recherché. Pari gagné Smile

Je n'ai lu que trois de ses romans pour l'instant, le dernier étant Loin des humains dont je vais parler sous peu et qui m'a vraiment beaucoup, beaucoup plu...mais c'est noir de noir.

Tu connais mon goût pour les polars, rien à faire j'y reviens toujours Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: pascal dessaint.   Mer 30 Mai 2012, 21:00

chère Natalia, de Paris Trout, je me souviens, j'avais fait le parcours de toute la ville de Buenos Aires pour l'obtenir, et nous l'avons partagé en lecture commune; c'est un bon livre, mais il y en a de meilleurs. Maintenant je te pose une question: demain j'aurai le Bauchau et la semaine prochaine "l'elégance du hérisson"
le premier vous l'avez presque tous déjà lu et commenté: je vois que tu commences
celui de Muriel Barbery. que dois-je faire? laisser de côté l'un des deux, je serai navrée
car les deux m'intéressent confused
Revenir en haut Aller en bas
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   Jeu 31 Mai 2012, 08:30

Amadak, lis les deux Smile je suis très en avance pour L'élégance du hérisson comme c'est un livre emprunté j'ai moins de temps. Je ne posterai dessus que vers le 20 du mois lorsque les grains l'auront lu.
Lis Le boulevard périphérique en premier, c'est un grand et beau roman que sans doute tu apprécieras.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pascal Dessaint
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pour les TL : Revue Europe sur Pascal Quignard
» Poésie Pascal: L'ouragan...
» Pascal Entremont
» Poésie Pascal: Obscurité
» Blaise Pascal : Le Pari

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Polars-
Sauter vers: