Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Pascal Dessaint

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   Jeu 31 Mai 2012, 09:51

oui, le boulevard peripherique est à préférer.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: pascal dessaint.   Jeu 31 Mai 2012, 12:17

merci Natalia, merci Rotko.demain je l'aurai.
Revenir en haut Aller en bas
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   Mer 13 Juin 2012, 13:07


Loin des humains

Jacques Lafleur a été retrouvé égorgé par un sécateur ( qui a disparu ) alors qu'il enlevait les ronces dans la jardin de soeur, Jeanne, à Toulouse. L'histoire se déroule un an après la tragédie d'AZF. Le capitaine Félix Dutrey assisté de Magali Lopez enquête sur ce crime. Jacques Lafleur était un marginal, un baroudeur. Après un accident il était revenu vivre à Toulouse chez sa soeur. Félix interroge son frère, collectionneur de serpents et sa belle-soeur, quant à Jeanne elle paraît avoir perdu la boule.
Parallèlement Pascal Dessaint nous parle de Rémi, un jeune homme, qui travaille au tri des ordures. Rémi y récupère des livres et un jour il tombe sur un carton empli de cahiers, des carnets intimes qui s'avèrent être ceux de Jacques que Jeanne avait jetés.
Ainsi à travers l'enquête de Félix et les cahiers nous apprenons peu à peu la vie de Jacques, ses interrogations, son passé bien plus complexe qu'il ne semble.

J'ai beaucoup aimé ce roman, d'ailleurs pour l'instant c'est mon préféré.
Je vous le recommande lire!

Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   Mer 13 Juin 2012, 15:11

je dois avoir de lui son premier roman, les paupières de Lou, pas encore lu.

Natalia, j'aimerais avoir ton avis sur le jeu du pendu de Aline kiner, si tu le trouves en bibliothèque.

D'une manière générale les lecteurs/lectrices (plus nombreuses ces dernières,) l'ont apprécié, et il ne serait pas bon que mes réserves desservent injustement ce roman. Un autre avis serait donc bienvenu.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   Mer 13 Juin 2012, 16:56

Je t'ai répondu pour Aline Kiner sur son fil

J'emprunterai Les derniers jours d'un homme la semaine prochaine. Il me reste aussi à poster sur A trop courber l'échine
Revenir en haut Aller en bas
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   Mar 02 Oct 2012, 09:49

La librairie Ombres blanches et Pascal Dessaint nous offrent généreusement une nouvelle inédite Quelques pas de solitude

En bas de page, section Evènement sur le site d'Ombres blanches
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   Jeu 04 Oct 2012, 22:40

j'ai enregistré pour plus tard, ma tite Nat, quand j'aurais retrouvé... "ma solitude"
merci
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   Mer 10 Oct 2012, 19:46

Nat,
j'ai bien lu la nouvelle que tu nous as proposée: quelques pas de solitude .

Le titre exact aurait pu être ''quelques kilomètres de solitude'', le narrateur faisant un retour sur sa vie et s'interrogeant sur son existence à partir d'une voiture.

On passe de la maison familiale où se déroula une véritable tragédie (qui frappe souvent les familles, à la ville, comme à la campagne sans crier gare) à une route de province où l'automobiliste s'inquiète du sort d'une tortue piétonne.

Les tableaux se suivent sans lien véritable.

Mais ça devient intéressant lorsqu'il évoque la nécessité pour un écrivain de se sentir seul parmi la foule :

« Un écrivain en arrivera toujours à parler de l’avantage que la solitude lui procure. J’aime être seul jusque dans la foule, oui, seul parmi les autres alors que pour beaucoup il s’agirait là de la pire des choses. Dans le flot, la cohue même, rien ne me distingue ou presque et je peux devenir très étrange en moi, jusqu’à être libre, si ça me chante, de ne plus me ressembler. Combien de scènes, de personnages, de dialogues ai-je construits, tramés, marchant dans la ville, patientant dans une gare ou un aéroport ! Mes congénères m’inspirent »

Les dernières phrases sont les plus belles et confèrent un intérêt au texte. Bizarrement, c'est à la lumière des interrogations finales que l'on comprend mieux le projet de Dessaint.

« Est-il des moments intimes de ma vie que je puisse maintenant utiliser ? Puis-je me le permettre ? Oserai-je ? N’est-il pas trop tôt ? Comment vais-je jouer avec la réalité ? Serai-je dans la trahison ou la pudeur ? Malgré les questions qui demeurent, voici le moment d’animer les personnages, d’ordonner les actions, de révéler l’émotion. Voici venue l’heure de rentrer, de s’enfermer, et de s’y mettre. Quelqu’un marche peut-être dans la maison mais il doit désormais faire sans moi. J’entre en écriture comme j’irais au désert. Il n’y a plus d’autre choix que celui de la solitude. »

Je n'ai pas été franchement séduite mais il est difficile de se faire un avis sur un auteur sur la simple base d'une nouvelle.

Toi qui connais bien l'écrivain Nat, penses-tu qu'avec ce récit, il est un peu en dessous de ce qu'il produit habituellement ?
Revenir en haut Aller en bas
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   Mer 10 Oct 2012, 20:10

j'avoue ne pas avoir encore eu le temps de le lire Embarassed je veux tellement faire plaisir à rotko et lire D'un rivage l'autre de Nicyrle
ceci dit les dernières citations correspondent profondèment au personnage ce qui me fait penser que ce n'est pas en dessous de ce qu'il produit habituellement
j'aime dans son écriture sa sincérité
je te conseillerai peut-être Loin des humains et Mourir n'est pas la pire des choses
Le bal des frelons pour l'humour noir
vas sur ton topic tu verras pour quels romans j'ai craqué Smile
c'est gentil d'avoi rlu pourtant je sais que ce n'est pas ta tasse de thé
tu fais l'effort et c'est fort appréciable, merci
Revenir en haut Aller en bas
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   Lun 22 Oct 2012, 14:31


Les paupières de Lou, Pascal Dessaint, Rivages noir (clic pour agrandir )

Premier roman édité de Pascal Dessaint, on y découvre sa patte et son univers toulousain. Julien vit sans un petit appartement toulousain en compagnie de son chat Blaise. IL est écrivain public et vit principalement de corrections sur des manuscrits. Il tente bien encore de noircir des feuilles mais sans conviction, la source est tarie. Lou est la jeune-femme avec qui il partage un semblant de vie commune. Elle se prostitue . Elle vient et quitte le logement sans qu'il ne parvienne à comprendre et deviner ce qu'est devenue cette étrange relation. L'histoire est déroutante pour qui ne connait pas trop l'auteur : un voisin bruyant, un ami avec qui il boit et qui a promis à Lou de ne pas parler de ce qu'il voit à l'hôtel où elle exerce, une photographe qui veut à toutes fins le photographier en érection et s'il le faut avec l'aide de deux gorilles, une femme âgée qui écrit du porno...jusqu'à une caille qui intégrera le foyer. C'est barré, c'est du Pascal Dessaint à travers son regard qu'il porte sur l'humain et ses interrogations : ici , la vie de couple, l'attente de l'évènement et la mort.

Je reconnais que je préfère avoir d'abord lu les plus récents car je ne suis pas certaine que ce roman m'aurait incité à en lire un autre ...quoique si sans doute au moins un, on ne peut " juger " sur un seul écrit après tout.
Je suis malgré tout contente de l'avoir lu car je m'aperçois de l'évolution de la narration chez l'auteur, et un fil conducteur dans ces récits.

Merci de m'avoir permis de le lire Rotko
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   Lun 22 Oct 2012, 15:23



Merci Natalia, j'ai donc bien fait de commencer par LES DERNIERS JOURS D’UN HOMME, j'avais dû sentir que les paupières de Lou n'étaient pas trop dans mon créneau, ou ai-je été rebuté par le mauvais état du livre que j'avais récupéré d'occasion ? Mes excuses !

d'un autre côté un livre fripé pour une humanité qui se délite Embarassed

je reviendrai à Pascal Dessaint aves le bal des frelons qui est "au programme" !!
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   Jeu 25 Oct 2012, 19:00

j'ai commencé les paupières de Lou. Il y a une petite chose qui me gêne : son écriture. Par exemple, il écrit "elle me fait" au lieu de "elle me dit". Je ne suis pas contre le langage parlé dans les dialogues, mais.... là. Et il y en a d'autres ...
Enfin, je vais certainement m'y habituer, je poursuis.
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   Jeu 25 Oct 2012, 19:05

tu as entièrement raison, tite Nat. Regarde, moi par exemple, j'ai tenté de lire seul, le silence d'Elleroy, j'ai laissé le livre en plan, et puis j'ai oublié. La preuve ! je retombe sur un autre Elleroy Vendetta et je dévore les 600 et quelques pages et... heu ! oui, je vais poster prochainement sur son fil. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   Mer 31 Oct 2012, 10:59

j'ai vraiment laissé tomber les paupières de Lou (du coup, elle a les yeux fermés !)
Comme Natalia avec Mapuche, je m'ennuyais ....
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   Sam 10 Nov 2012, 08:38



un petit air de Status quo, le groupe favori d'un personnage du bal des frelons.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   Sam 10 Nov 2012, 15:13



Pascal Dessaint s’améliore en vieillissant.

La bal des frelons.

1/2 (Rivages thriller).

Premières impressions de lecture.

A lire par grandes goulées sous peine de perdre le fil. La narration est en effet morcelée, et chaque chapitre est le fait d’un personnage : il donne ses pensées et complète le récit, à sa façon. Ce qui est à la fois astucieux mais un peu raide. On l’accepte parce que c’est un polar, on le critiquerait dans la littérature non policière.

Une difficulté : le nombre des personnages. Pour bien les garder en mémoire, une lecture suivie s’impose : alors là aucun problème, l’intrigue intéresse et on succombe à l’attrait d’une construction rigoureuse, point fort de ce roman.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   Sam 10 Nov 2012, 15:45


L bal des frelons.

1/2 (Rivages thriller).

Comme dans les derniers jours d’un homme, Pascal Dessaint sait de quoi il parle : le monde des apiculteurs, des abeilles et de leurs parasites lui est connu, ce qui donne une toile de fond plausible à ce roman, pourvu par ailleurs de deux intermèdes qu’on prendra pour amusants ou symboliques, selon l’humeur.

L’homme serait-il un animal dangereux, un de ces féroces parasites qui viennent tuer les paisibles abeilles et semer la destruction dans les ruches ? Question soulevée dans ces intermèdes, puisque le récit comporte un véritable bestiaire, une arche de Noé rurale, avec poules, vache, hérisson et un ours qui bat la campagne.

Le village est un vrai nid de guêpes : chacun remâche des rancoeurs et des rancunes, passées ou présentes, des échecs mal digérés, des désirs non assouvis. Disons que le DARD tracasse les populations mâles et femelles, sous la forme sexuelle ou d’organe à venin.

Pour compléter le tableau et la métaphore, on a aussi un gars « complètement piqué. »

Le style est correct avec quelques trouvailles :

Citation :
« Il était de ces gens dont les contrariétés affectent l’humeur comme des taches d’encre salissent une nappe immaculée. »

La réussite de Dessaint consiste à construire le puzzle de manière cohérente : les épisodes se suivent facilement, et chaque fragment d’intrigue s’insère bien dans le tableau final, feu d’artifice ingénieux et éblouissant.

J’ai donc trouvé, je crois, mon gagnant pour le défi lecteurs de polars, même s’il me reste deux ouvrages à lire :

Le mur, le Kabyle et le marin d’'Antonin Varenne, chez Viviane Hamy.

Et L'honorable société, de Manotti et Doa, Gallimard, bien apprécié par Besta.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 75
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   Mer 28 Nov 2012, 22:52

Je viens de lire Le bal des frelons et, finalement, je me suis bien amusée avec ce roman noir ! J'ai d'abord perdu le fil à cause de la structure à plusieurs voix et du nombre relativement important de personnages. mais j'ai fini par dénouer l'écheveau et par trouver astucieuse cette construction plus rigoureuse qu'on pourrait le croire au premier abord et qui rend compte de ce bal d'humains aussi désordonné en apparence que celui des abeilles !
J'ai beaucoup aimé les intermèdes animaliers, cocasses et noirs à la fois, sans doute symboliques comme l'est tout cet univers de la vallée de l'Ariège où l'on rencontre de drôles d'animaux partout !
Un roman noir ? Il m'a plutôt fait sourire comme si j'avais eu du mal à prendre au sérieux ses personnages presque tous obsédés par le sexe ou/et l'argent. Peut-être une malice de l'auteur que je ne connaissais pas jusque là ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   Jeu 31 Jan 2013, 18:37

nicyrle a écrit:

Un roman noir ? Il m'a plutôt fait sourire comme si j'avais eu du mal à prendre au sérieux ses personnages presque tous obsédés par le sexe ou/et l'argent. Peut-être une malice de l'auteur que je ne connaissais pas jusque là ?

C'est vrai que Pascal Dessaint a une conception particulière du roman noir, avec ce titre notamment, où le cadre naturel et les villageois tiennent une grande place.

il y est aussi question d'anciens prisonniers : P. Dessaint a frequenté les prisons pour y animer des ateliers d'écriture.

petits éclaircissements, recueillis au cours d'une rencontre de Pascal Dessaint avec ses lecteurs Smile

"Dessaint d'abeilles" comme disait finement une lectrice du bal des frelons opte pour le "roman noir de couleur verte". Très interessé par l'environnement, il a écrit des chroniques de la nature avec un drap sur le kilimandjaro et l'appel de l'huître.

Cruelles natures se déroule dans la Brenne, et il a publié un livre avec un photographe sur les friches ferroviaires : Les voies perdues, avec Philippe Matsas (2011).


Les voies perdues nous invitent à suivre les traces d'un monde industriel et ferroviaire aujourd'hui disparu, ou en train de disparaître... Les voies perdues, ce sont ces chemins singuliers qui relient les gens du Nord à leur passé, parfois douloureux, dont on se souvient pourtant avec plaisir et mélancolie. Les voies perdues, c'est l'histoire d'une rencontre entre deux hommes, un écrivain, Pascal Dessaint, et un photographe, Philippe Matsas.

Pour tout savoir, consulter son site.

prochain livre : maintenant le mal est fait sera publié en avril dans la littérature blanche de Rivages. Il en lira des passages au prochain festival de Mauves sur Loire, 13/14 avril 2013.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 75
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   Jeu 31 Jan 2013, 18:57

merci Merci, rotko, pour toutes ces informations qui en effet apportent à la lecture un éclairage intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   Jeu 21 Fév 2013, 06:07

Citation :
maintenant le mal est fait sera publié en avril dans la littérature blanche de Rivages. Il en lira des passages au prochain festival de Mauves sur Loire, 13/14 avril 2013.

Citation :
« Être soi-même se révèle parfois une faute, ou une erreur. Il y a une grande différence. La faute est impardonnable, très souvent. L’erreur est rectifiable, si on a le temps pour soi. Ma mère ne paraissait pas vouloir accorder ce temps à mon père, ni lui pardonner. »

La disparition troublante d'un homme va changer le regard que ses amis portent sur eux-mêmes, perturber l'équilibre déjà fragile d'une petite communauté qui voit son existence contrariée par un projet de route. Comment saisir les forces qui gouvernent la vie de chacun, et s'en accommoder ? Au-delà d'un roman sur l'amitié et les risques qu'elle fait courir, "Maintenant le mal est fait" est une réflexion sur la frénésie de notre monde et sur le progrès, sur les rapports complexes que les hommes entretiennent avec la Nature et sur le mal qui peut en découler.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   Ven 01 Mar 2013, 16:27

j'ai terminé le bal des frelons
oui, je sais... je suis en retard de 3 ou 4 mois, mais j'ai dû le commander à la médiachose et attendre ! pas d'ma fôte !
j'ai bien aimé, sauf quelques scènes vraiment gores. Mais l'humour, tantôt léger, tantôt un peu glauque ou ras des pâquerettes m'a fait pouffer souvent. Dessaint est quelqu'un qui aime amuser les gens, qui ne se la pète pas, et quand il examine à la loupe l'âme humaine, est vraiment féroce !
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   Dim 17 Nov 2013, 08:52

maintenant le mal est fait

La disparition troublante d'un homme va changer le regard que ses amis portent sur eux-mêmes, perturber l'équilibre déjà fragile d'une petite communauté qui voit son existence contrariée par un projet de route. Comment saisir les forces qui gouvernent la vie de chacun, et s'en accommoder ? Au-delà d'un roman sur l'amitié et les risques qu'elle fait courir, "Maintenant le mal est fait" est une réflexion sur la frénésie de notre monde et sur le progrès, sur les rapports complexes que les hommes entretiennent avec la Nature et sur le mal qui peut en découler.[/quote]
Un suicide dès le premier chapitre, et on revient sur la soirée précédente, une réunion avec des amis. Elle repose sur des malentendus entre l'ecolo de service, le planificateur d'autoroutes. Chaque personnage prend la parole, et donne sa version des autres et de l'assemblée. Les femmes parlent aussi, car l'enjeu amoureux et relationnel tient une grande place.

Le puzzzle est bien construit, et chaque pièce comme chaque personnage complète la donne de base. J'ai lu la première partie, très interessante et fluide. Un bon polar à conseiller, et une bonne connaissance des insectes, ce qui ne surprend pas les habitués.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pascal Dessaint   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pascal Dessaint
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Pour les TL : Revue Europe sur Pascal Quignard
» Poésie Pascal: L'ouragan...
» Pascal Entremont
» Poésie Pascal: Obscurité
» Blaise Pascal : Le Pari

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Polars-
Sauter vers: