Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Céline Sciamma, Tomboy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arundathi
pilier
avatar

Nombre de messages : 449
Age : 70
Localisation : Evian
Date d'inscription : 17/04/2011

MessageSujet: Céline Sciamma, Tomboy   Jeu 21 Avr 2011, 18:17

"Tomboy" de Céline Sciamma

"Et si l'identité sexuelle n'était qu'une question de regard?" titre la critique de films du journal Télérama ... Je n'ai pas ecnore eu l'occasion d'aller le voir, mais c'est probablement un excellent film, sans doute un chef d'oeuvre mêlant beauté, poésie, sensibilité, délicatesse ...

L'histoire : Quelques jours d'été dans la vie d'un garçon manqué (un tomboy) dont les désirs deviennent presque réalité ...




Revenir en haut Aller en bas
http://www.suzannephilippe.com
Moon
Animation
avatar

Nombre de messages : 8306
Age : 27
Localisation : Seattle
Date d'inscription : 16/12/2006

MessageSujet: Céline Sciamma   Jeu 05 Mai 2011, 13:35

Elle a réalisé Naissance des pieuvres.

Son nouveau film, Tomboy, vient de sortir. Les intervenants du masque et la plume en parlent avec chaleur dans la dernière émission: http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/lemasqueetlaplume/



Des grains l'ont-ils vu ?
Revenir en haut Aller en bas
http://lumiereaout.canalblog.com/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Céline Sciamma, Tomboy   Jeu 05 Mai 2011, 15:31

lève la tête, et vois ce que Arundhati en a aperçu Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Drella
pilier
avatar

Nombre de messages : 98
Age : 28
Date d'inscription : 30/08/2010

MessageSujet: Re: Céline Sciamma, Tomboy   Dim 26 Juin 2011, 17:30

Tomboy etait bien, mais, et c'est peut-etre l'effet de surprise en moins, j'ai prefere la Naissance des pieuvres, ou un tres bel univers s'est offert a moi.

C'est peut-etre le sujet aussi qui m'a moins parle ? Ou le sujet aurait-il trop derive sur la soeur de Michael, parfois, inutilement, par simple plaisir de filmer la gamine qui, il est vrai, est craquante a souhait ?

Il m'a moins marque. J'y ai trouve peut-etre trop de contemplation que d'action dans ce film, au sens ou l'entend Celine Sciamma. Dans la Naissance des pieuvres, il se passait beaucoup de choses dans la tete de ses actrices, dans celui-ci, peut-etre moins ?

Reste un bon film, a voir si on aime la realisatrice, mais a choisir, regarder en priorite la Naissance des pieuvres.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Céline Sciamma, Tomboy   Dim 22 Déc 2013, 06:47

Tomboy (2011), le film de Céline Sciamma, raconte l'histoire d'une petite fille de 10 ans qui se fait passer pour un garçon. Et noue des relations ambigues avec une autre fillette. Depuis septembre 2012, le film est inscrit dans le dispositif « Ecole et cinéma » : soutenu par le ministère de l'éducation nationale, et par le ministère de la culture, celui-ci initie les élèves à la culture cinématographique. Les projections ont lieu au cinéma, pendant le temps scolaire, et les enseignants disposent d'une formation, et d'un livret, pour discuter autour de l'œuvre.

Depuis l'automne 2013, les projections de Tomboy suscitent des protestations qui rappellent la mobilisation contre le mariage gay et lesbien, il y a un an. Sélectionné au festival de Berlin, en 2011, Tomboy a réalisé 350 000 entrées dans les salles françaises. De plus, 46 800 élèves (de classes de CE2, CM1 et CM2) l'ont visionné dans le cadre du programme « Ecole et cinéma ».

La fronde est partie, entre autres, de la ville de Niort (Deux-Sèvres),

 
tout l'article
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Céline Sciamma, Tomboy   Jeu 20 Fév 2014, 06:34

Tomboy

j'ai vu un film discret et pudique, qui ne donne pas de leçons et pose des interrogations.

Sans doute le lecteur voit-il le contexte, brossé à petites touches : changement de ville et de décor, changement de vie et de corps, y compris pour la mère enceinte, changement à l'intérieur d'une famille apparemment sans histoires, très affectueuse et à l'écoute.

C'est aussi discrètement qu'on fait la connaissance de Laure/Tomboy, assez secrète qui a des boîtes personnelles où ranger ses affaires. Avec la petite soeur particulièrement vivante et agréable, les rapports sont bons, avec un décalage d'âge, et une complicité d'imagination, à se raconter des histoires.

Le regard joue un rôle essentiel, celui du spectateur sur un visage qui ne révèle pas tout, et paraît incertain ou réservé, observateur aussi, et silencieux. Regarde la pré-ado sur son apparence, et un corps qui n'a pas fait sa mutation, autant d'interrogations qu'on devine, parce qu'on assiste à ces scènes de miroir.

Au début le film est lent et on se demande l'intérêt des scènes d'enfants, entrée en douceur dans l'intimité de Laure/Michael, sous les observations de la petite voisine, la plus éveillée et la plus âgée de la petite bande.

La réalisatrice ne tombe jamais dans le voyeurisme ou la joliesse des visages d'enfants, la petite soeur n'a pas besoin de plans attardés sur son minois. En revanche les autres garçons de la bande ne sont pas particulièrement sympathiques, plus proches de petits garnements joueurs, aux activités habituelles turbulentes selon les modèles traditionnels.

Laure/Michael se pose donc plus ou moins implicitement des questions, le spectateur aussi : fallait-il un traitement radical de mensonges assez anodins, quelle conduite adopter ? c'est au spectateur de répondre ou de cogiter...


Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
ode
pilier
avatar

Nombre de messages : 2175
Age : 58
Localisation : Florennes
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: tom boy   Jeu 20 Fév 2014, 08:34

contente d'avoir regardé le film sur ARTE  Tomboy


tout d'abord, c'est joué admirablement bien.
Laure(Michael)  est crédible et sa soeur Jeanne étonnante
Ces enfants jouent mieux que certains adultes.

Laure a un physique que lui permet de jouer le garçon.
Je µne  suis pas  d’accord avec Civitas.Il n'y a rien de pervers dans ce film.Laure est un garçon manqué,si elle  veut jouer au foot ou..avec les garçons, elle doit être un garçon.Lisa aimerai jouer avec eux mais non c'est une  fille dont pas de fille dans le groupe.
quelle petite file n'a pas rêvé d'être un garçon  sans pour cela y voir d du mal.
Le contraire, c'est vrai elle plus inquiétant, un garçon qui s'habile en fille..

d'une file on dira c'est un garçon manqué mais on ne  dira jamais d'un garçon c'est une fille manquée.!!

en résumé ce film était d’une tendresse, naïveté..oeuvre magnifique , très bien joué..

encore un mot, je n’ai pas  apprécié l'attitude de la  maman de Laure qui l'oblige à porter une robe  pour aller s'excuser  auprès des parents suite à la  bagarre.
On va me trouver raciste, désolée mais la bagarre est entre un maghrébin et Laure car cette dernière défend Jeanne sa soeur.
Résultat c'est Laure qui est punie ...
On a ce genre de situation entre adultes..
la bagarre aurait eu lieu entre 2 européens cela aurait été différent.

C'est certain que Laure , à la entrée aurait eu des soucis.Déjà que Lisa ne l'a pas trouvée sur les listes.

Le passage où Laure se fait un zizi avec de la pâte à modeler , c'est tellement mignon car naïf.
Revenir en haut Aller en bas
ode
pilier
avatar

Nombre de messages : 2175
Age : 58
Localisation : Florennes
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: Re: Céline Sciamma, Tomboy   Jeu 20 Fév 2014, 08:44

lol savais pas qu'il y avait un fil j'ai posté sur fil "ce soir à l'écran" col 
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Céline Sciamma, Tomboy   Jeu 20 Fév 2014, 09:48

, Civitas avait en effet estimé que "'Tomboy' fait du prosélytisme en faveur de l’idéologie du genre".

Non seulement Civitas n'a pas réussi à empêcher la diffusion du film (sorti en salles il y a trois ans) mais en plus sa prise de position a sans doute contribué aux belles audiences d'Arte mercredi soir. En effet, la chaîne a rassemblé 1,25 million de téléspectateurs soit 4,9% de part d'audience. A titre de comparaison, le film de la semaine précédente avait rassemblé 615.000 téléspectateurs, soit 2,5% de part d'audience.


moi aussi j'ai été surpris par la réaction de la mère, et avant de punir quelqu'un on s'informe du contexte de la bagarre. Obliger Laure a porter une robe et à se rendre chez ses amis de jeux m'a paru excessif, et humiliant. Je me demande ce qu'en aurait pensé Caroline Eliacheff, car comment agir judicieusement ? se renseigner à titre privé, pourquoi pas, mais ne pas mettre l'enfant en première ligne.

Céline Sciamma avait déjà réalisé un premier film sensible évoquant le trouble qui peut se nouer à l’adolescence, lorsqu’une jeune fille se met à éprouver une attirance pour une autre. C’était La Naissance des pieuvres.

Pour son deuxième film, la réalisatrice choisit de mettre en scène des personnages plus jeunes, des enfants à l’âge où, juste avant l’adolescence, tous les possibles sont permis. Si les enfants petits, comme la jeune sœur dans le film, ont le droit de jouer à être autre chose que ce qu’il sont, une princesse, un pirate ou un pompier, les enfants plus grands, à l’aube de leur « devenir adulte » ne sont plus autorisés à cela. Et quand Laure, par hasard, par jeu ou par choix, dit s’appeler Michaël, l’enfance tombe tout à coup.

C’est ce que filme à merveille Céline Sciamma. Des enfants qui jouent au foot, des enfants qui se baignent et qui se poussent à l’eau, des enfants qui profitent des derniers jours des vacances d’été. Il y a du soleil, la brise, les feuilles qui bruissent. Et cet étrange malaise, ce suspens terrifiant. Car si ce sont bien des enfants que l’on voit à l’écran, ce n’est pourtant pas l’enfance qui se joue là. C’est l’abandon de celle-ci au profit d’une complexité, d’une fêlure, par laquelle tout sera désormais possible.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
ode
pilier
avatar

Nombre de messages : 2175
Age : 58
Localisation : Florennes
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: Re: Céline Sciamma, Tomboy   Jeu 20 Fév 2014, 11:17

merci à Nestor d'avoir déplacé mon post. merci 

oui la mère a réagi bizarrement..je trouvais le père plus cool.

je me répète mais super contente d'avoir vu le film  coeur! 

oui elle a bien filmé les enfants, on ne se croirait pas dans un film mais plutôt dans la vie de tous les jours où es enfants s'amusent comme tout enfant devrait d’ailleurs s'amuser.
On n’imagine pas qu'ils sont devant une caméra.
 toc à Civitas..ils n'ont pas réussi..il ne faut quant m^me pas pousser le bouchon.

on vit dans un monde de dingue, on veut supprimer père fouettard car racisme , on veut supprimer sur un bonbon une tête noire si je ne me trompe..

j’ai toujours connu père fouettard etc et à cette poque on parlait moins ou pa s de racisme..
au fiat le but de ces extrémistes , c'est de faire monter le racisme, la haine..
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Céline Sciamma, Tomboy   Jeu 20 Fév 2014, 11:43

les intégristes catholiques ont une ascendance connue, les associations catholiques des chefs de famille, notamment.



celine-sciamma commente son film :

Ce n’est pas un tract. Je travaille excessivement sur l’identification, et chaque film est une machine à changer d’identité. C’est doublement vrai avec Tomboy qui raconte l’histoire de quelqu’un qui change d’identité, cela créé un effet de miroir. L’identification devient très politique. Traverser des identités différentes c’est la possibilité de s’affirmer au monde et à soi même. Pour le personnage et pour le spectateur.

Je ne cherche pas à faire de démonstration mais l’exploration d’un personnage en embarquant le spectateur dans un monde enfantin, donc en le privant de certains de ses repères. Les parents sont des figures du récit mais ce n’est pas à eux que le spectateur va s’identifier. On est avec cette enfant tout le temps. La mise en scène aussi est à hauteur d’enfant, c’est une expérience sensible et physique.


Un riche entretien avec Celine Sciamma et de belles photos

Rediffusions de Tomboy : sam 22.02 à 3h10 mer 26.02 à 13h35
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
ode
pilier
avatar

Nombre de messages : 2175
Age : 58
Localisation : Florennes
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: Re: Céline Sciamma, Tomboy   Jeu 20 Fév 2014, 15:18

merci Rotko  merci 
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Céline Sciamma, Tomboy   Jeu 20 Fév 2014, 20:28

j'aurais bien voulu voir ce film hier soir, mais je tombais de fatigue. J'ai été ce "garçon manqué", c'est pourquoi je voulais voir. Mais c'était différent, maman me grondait parce que je déchirais mes robes et finissait par me mettre des pantalons l'hiver, des shorts l'été. Je n'ai pas changé de prénom, il n'y avait aucun malaise autour de moi, ni avec mes parents, j'étais un peu provoc' déjà ! "je serai pilote de chasse sur avions à réaction !", et puis ça m'a passé. Mais je voudrais bien voir ce film qui énerve tant Civitas et ces c... d'intégristes ! evil 
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Céline Sciamma, Tomboy   Ven 21 Fév 2014, 07:13

Evidemment si on regarde un film avec des arrière-pensées sexuelles, on trouvera sans doute des  éléments "symboliques" (!). pour ma part je n'en vois pas d'évidents dans ce film, et voici ce que je ferais si j'avais un Tomboy : rien. Je ne consulterais certainement pas un psy pour l'enfant ou le préado.

A La grande rigueur pour moi, mais je ne crois pas. Je lirais sans doute les auteurs que je connais, mais sans hâte fébrile, comme je l'ai fait pour les rapports familiaux avec Eliacheff et autres, pas Aldo Naouri.

D'une part Tomboy entre en CM2, donc elle a entre 9 et 10 ans. Qui ne s'est pas déguisé à cet âge là ? d'ailleurs où y a -t-il déguisement, les filles s'habillent comme les garçons pour être à l'aise dans les jeux et la vie courante, puis plus tard pour être tranquilles dans des lycées.

Le film montre un maquillage, un plaisir ludique. Il faudrait avoir la mentalité d'un pédophile pour créditer une enfant maquillée d'invites sexuelles !

Donc je ne ferais rien, et surtout pas le coup de la robe et la visite chez d'autres parents et enfants. Pour "détromper" les camarades de jeux, la rentrée en classe dissiperait les ambiguités,  et je ferais confiance aux signes de la puberté, imminents, pour dialoguer avec la préado. Il serait bon d'en parler avant, à cette occasion, par exemple.

Le point sensible est évidemment l'information aux camarades de jeux, pour éviter un "étiquetage" ou un harcèlement comme ont vécu Edouard Louis  ou Didier Eribon, ou tout simplement des enfants lambda dans un environnement scolaire. Là, prévenir l'instituteur ou l'institutrice et les cadres scolaires, évidemment.

Edouard Louis raconte dans son livre une histoire de harcèlement que je lirai dès que possible.

Rediffusions de Tomboy : sam 22.02 à 3h10 mer 26.02 à 13h35
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Céline Sciamma, Tomboy   

Revenir en haut Aller en bas
 
Céline Sciamma, Tomboy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la Myéline
» Méline
» Céline maes
» Prière de pardon pour Céline
» réparer la myéline

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: SPECTACLES :: Ecrans: cinéma et télévision-
Sauter vers: