Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Kathryn Stockett , la couleur des sentiments.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Kathryn Stockett , la couleur des sentiments.   Mar 14 Juin 2011, 10:57




clic !

525 pages chez Jacqueline Chambon Editions

300.000 exemplaires depuis sa parution.

J'ouvre le fil, bien persuadé que le livre sera lu et apprécié, vu son thème et sa notoriété avec le prix des lectrices de Elle.

Chez les Blancs de Jackson, Mississippi, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine, et qui s'occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. En quarante ans de service, Aibileen a appris à tenir sa langue. L'insolente Minny, sa meilleure amie, vient tout juste de se faire renvoyer

Pour les critiques de France-culture, c'est typiquement un roman du Sud, en-dessous de Faulkner, de "tirez sur l'oiseau moqueur", et des écrivaines comme Carson McCullers ou Flannery O'Connor, mais au-dessus de Autant en emporte le vent. Une version plus dure que le roman de Margaret Mitchell.

Vu le succès du livre aux USA et en France, on aura certainement droit à un film...
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Kathryn Stockett , la couleur des sentiments.   Mer 15 Juin 2011, 11:04


Vu le thème, les critiques de France-culture disaient avoir abordé le livre avec circonspection, mais avoir quand même été intéressés. Tant mieux pour eux, et pour les lecteurs.

La question reste cependant posée du fait qu'on préfère aborder les thèmes et personnages de la discrimination dans un passé - qu'on dit révolu, plutôt que de situer l'action dans un présent désagréable.

A la lecture de ces livres, le lecteur trouve le confort à bon marché : on s'indigne de ces situations inhumaines, tout en pensant que les choses ont évolué, et que "maintenant c'est bien mieux".

Voilà qui explique sans doute le succès commercial des romans qui traitent du racisme dans les années soixante, aux USA.

J'aimerais mieux conseiller, moi qui n'ai pas lu la couleur des sentiments, le mois des papillons de la Hollandaise Ariëlla Kornmehl, chez Actes Sud. Là, on voit sur le vif, pourrait-on dire, ce qu'est devenue l'Afrique du Sud de l'après apartheid.

- ce qui ne veut nullement dire que "c'était mieux avant", ai-je besoin de le préciser, mais que les bons sentiments qui abondent sur le passé, se trouvent confrontés aux difficultés du présent.

Oui, "ça ira mieux demain !" mais ouvrir les yeux sur l'instant vaut "le coup d'oeil" Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 74
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Kathryn Stockett , la couleur des sentiments.   Jeu 16 Juin 2011, 13:25

Je dois dire que moi aussi, j’ai abordé avec circonspection ce livre recommandé par un membre du club de lecture de la bibliothèque que je fréquente.
C’est le premier roman de cette auteure née en 1969 à Jackson où se déroule l’action, en 1962. Beaucoup de bons sentiments, un peu de mélo parfois mais dans l’ensemble, le pire est évité. La parole est donnée tantôt à la jeune fille blanche de bonne famille qui rêve de devenir journaliste (tandis que sa mère rêve de la marier) tantôt à deux bonnes noires et cette alternance systématique a fini par m’agacer un peu. Pourtant, j’ai trouvé réussie la retranscription du langage et des sentiments des bonnes, avec un ton et des dialogues justes. Les personnages féminins sont d’ailleurs bien campés, parfois d’une phrase, avec chacun sa personnalité ; c’est moins le cas pour les personnages masculins, en particulier le mari d’une des bonnes, caricatural, et un « patron » que, pour ma part, je n’arrive pas à situer clairement.
Le livre fait plus de 500 pages et quelques passages m’ont paru longuets, par exemple les scènes relatant avec minutie le quotidien des relations bonne / maîtresse blanche à la maison, avec pour effet que la progression de l’histoire piétine, mais je suis peut-être sévère.
Je craignais une fin manichéenne et ce n’est pas le cas, j’ai donc eu une agréable surprise. D’ailleurs une des réussites de la romancière est sans doute d’avoir su éviter le cliché gentilles victimes noires contre méchantes bourgeoises blanches. Plusieurs passages sont cocasses mais en même temps on frôle l’effet facile (des cuvettes de WC par dizaines dans un jardin).
Pour conclure, je dirai que ce roman n’est sûrement pas à ranger dans la grande littérature américaine mais que tel qu’il est, je comprends qu’il ait pu plaire à un vaste lectorat. Je me demande pourquoi le titre américain Help a été remplacé en français par un titre de roman de gare !

Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Dindon
pilier
avatar

Nombre de messages : 2737
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: Kathryn Stockett , la couleur des sentiments.   Jeu 16 Juin 2011, 18:12

Merci pour cet avis éclairé. Happy
Je comprends que ça n'est pas gnangnan.

Mais pas transcendant non plus !

Je n'ai déjà pas supporté Harper Lee, alors...

Revenir en haut Aller en bas
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 74
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Kathryn Stockett , la couleur des sentiments.   Ven 17 Juin 2011, 07:49

Un avis éclairé ?? Non, ce n'est que le mien ! Wink
Pour ma part, j'ai préféré Harper Lee, même si ce n'est pas non plus de la grande littérature.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
mimi54
pilier
avatar

Nombre de messages : 550
Age : 48
Localisation : nancy
Date d'inscription : 11/03/2010

MessageSujet: Re: Kathryn Stockett , la couleur des sentiments.   Dim 03 Juil 2011, 19:18

« La honte n’est pas noire, comme la saleté, comme je l’avais toujours cru. La honte a la couleur de l’uniforme blanc tout neuf quand votre mère a passé une nuit à repasser pour gagner de quoi vous l’acheter, et que vous le lui rapportez sans une tâche, sans une trace de travail. »

Un roman épais et lourd, et qui se lit comme un rien ; un roman qui vous happe à chaque fois que vous vous en approchez ;
Un roman qui se chante à trois voix, ces voix du sud, chaudes et puissantes ; ces voix qui tantôt sonnent la frivolité et la cruauté des blancs, tantôt la résignation et le désespoir des noirs.

Nous sommes au début des années 60 dans une Amérique ségrégationniste. Les blancs et les noirs ne sont pas tout à fait les mêmes citoyens. On ne mange pas dans les mêmes assiettes, ne va pas dans les mêmes écoles, ne fréquente pas les mêmes bibliothèques, et l’on croit encore que les noirs répandent de graves maladies par les sanitaires.

De la communauté noire nous avons Aibileen, la sage. Elle courbe l’échine, se tait quoi qu’il arrive, mais surtout donne de la tendresse et de l’amour pour 3 aux enfants de blancs qu’elle élève comme les siens.
Minny, en revanche c’est la "grande gueule de service", qui se fait mettre à la porte à chaque fois, mais qui cuisine comme une déesse.
Miss Skeeter, en revanche est de l’autre côté de la barrière, vit dans une famille bourgeoise dont les traits et les travers sont largement disséqués. Miss Skeeter est une rebelle. Elle ne goûte guère aux frivolités de son milieu, n’est pas pressée de se trouver un mari, et comble des règles en vigueur, veut travailler, et devenir écrivain.

La couleur des sentiments, est l’histoire du livre que Miss Skeeter souhaite écrire sur les "bonnes ", et d’une amitié improbable qu’elle va nouer avec tout ce que la ville compte comme domestiques qui se sentent enfin considérées et écoutées. C’est l’histoire de ce livre fantôme et dangereux dont toute la ville finit par découvrir l’existence, mais dont personne ne sait vraiment de qui parle t-on réellement.
C’est à la fois féroce, drôle voir jubilatoire, révoltant.
Je me suis amusée du combat mené par Miss Hilly, l’idiote parfaite, pour l’instauration d’une loi rendant obligatoire l’installation de sanitaires séparés pour les domestiques.
J’avais pitié de Celia, mal dégrossie, mal fagotée, et à l’allure un peu vulgaire rejetée de ses pairs, et que l’on a envie de prendre par la main pour lui expliquer un peu comment " ça se danse par ici"
J’avais de la tendresse pour Aibileen, que la vie n’a hélas pas épargnée, et qui me faisait penser à la domestique d’autant en emporte le vent s’écriant « Mam’selle Scalett, c’est très inconvenant »

Sur un ton juste, dans un style juste,équilibré, et qui colle à chaque fois avec le personnage qui parle, Kathryn Stockett nous fait rentrer immédiatement dans l’intimité de ces trois femmes et de leur entourage. Elle nous nous invite à la réflexion sur ce qu’a été cette époque pas si lointaine tout en proposant un livre plaisir idéal pour les vacances.

Revenir en haut Aller en bas
http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Kathryn Stockett , la couleur des sentiments.   Jeu 18 Aoû 2011, 06:16



Prix des lectrices de Elle, adaptation prochaine au cinéma... Kathryn Stockett connaît un succès inespéré avec La couleur des sentiments., 280.000 exemplaires vendus.

le titre americain était The Help, récit d'une d'amitié entre une jeune bourgeoise blonde et deux bonnes noires dans le Mississippi des années 1960. Traduit sous La couleur des sentiments.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Quetschup
pilier
avatar

Nombre de messages : 1739
Localisation : Tachkent
Date d'inscription : 24/08/2011

MessageSujet: Re: Kathryn Stockett , la couleur des sentiments.   Mer 26 Oct 2011, 06:59

Rien à rajouter après le commentaire de Mimi54 , j'ai beaucoup aimé ce livre .
Au fond , malgré tout ce qu'on a pu entendre sur la ségrégation , il ne fait que rapporter ce qui se passe encore aujourd'hui dans certains milieux de la bourgeoisie, seule la couleur de peau diffère , les "bonnes" existent toujours et subissent autant de sévices moraux.
Le monde de l'expatriation en est un bon exemple pour rappeler que cette époque est loin d'être révolue , ce qui rend ce récit intemporel et d'une justesse alarmante ...
La ségrégation reste une histoire de rang social plus présente que jamais .
Revenir en haut Aller en bas
rosalbin544
neophyte
avatar

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Kathryn Stockett , la couleur des sentiments.   Jeu 22 Déc 2011, 11:44


Ce livre a au moins le mérite de sortir des sentiers battus, son refus du manichéisme me plait, bien trop rare...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lirelepoker.com/12-cash-game
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Kathryn Stockett , la couleur des sentiments.   Lun 26 Déc 2011, 09:07

je compte aller voir le film mi janvier. On en discutera.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Kathryn Stockett , la couleur des sentiments.   Mar 17 Jan 2012, 12:11

Citation :
je compte aller voir le film mi janvier. On en discutera.

D'après diverses personnes rencontrées, le film traduit bien l'atmosphère du roman et il est très fidèle.

Une salle très remplie quand j'y suis allé, et que des éloges, plus vibrants que le mien.

les spectateurs ont bien retenu

Citation :
répète après moi : je suis belle, je suis intelligente, je suis importante

un bon moyen de chasser les complexes. ça me rappelle un peu le slogan des bonbons Werther's original

Citation :
un bonbon exceptionnel, parce que toi aussi tu es exceptionnel

vous avez droit à un bonbon caramel Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 51
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Kathryn Stockett , la couleur des sentiments.   Mer 13 Juin 2012, 13:46

Je suis en train de lire D'amour et de poussière d'Ernest J Gaines ( j'ai déjà lu Dites leur que je suis un homme ) du coup je voulais comparer avec La couleur des sentiments mais il y a 5 réservations déjà Surprised

En vous lisant j'ai l'impression que ce roman ne sera pas aussi bien que ce qu'écrit Ernest j Gaines. J'en reparlerai lorsque j'aurais pu le lire Smile
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Kathryn Stockett , la couleur des sentiments.   Mer 12 Fév 2014, 09:23


ode a écrit:
ce matin terminé  "la couleur des sentiments " de Kathryn Stockett

cela se passe dans les années 60 aux USA on parle des noirs et blancs , de Martin Lutht King..
ceux, celles qui sont intéressées je leur conseille vivement le livre.
Brique de 520 pages mais qui se lit vite. Commencé vendredi matin avant d'aller au refuge et fini ce matin.

Il ne te reste plus qu'à voir le film, s'il passe encore, il a eu un beau succès.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
ode
pilier
avatar

Nombre de messages : 2175
Age : 58
Localisation : Florennes
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: Re: Kathryn Stockett , la couleur des sentiments.   Mer 12 Fév 2014, 18:56

l'amie qui m' a conseillé le livre m'a dit la même chose d'abord lire ensuite voir le film.
je vais chercher si encore possible de le voir
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kathryn Stockett , la couleur des sentiments.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kathryn Stockett , la couleur des sentiments.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La couleur des sentiments
» alan couleur fauve petit d'animal renard
» Textes littéraires sur le thème de la couleur.
» Les "bons sentiments"
» 2007: 15/08 vers 23h35 Boomerang couleur gris avec halot orange (Charny-sur-meuse 55)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: FICTION :: Littérature américaine-
Sauter vers: