Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 alain Cavalier, pater

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: alain Cavalier, pater   Jeu 19 Mai 2011, 06:06





Pater d’Alain Cavalier avec Vincent Lindon, Alain Cavalier forme une sorte de secrétaire à tiroirs gigognes et dérobés.

Premier tiroir : l’histoire officielle du film. Il s’agit d’une confrontation soutenue entre deux hommes, le président de la République et son Premier ministre.

Deuxième tiroir : Pater raconte l’histoire d’un film en train de se faire.

Enfin, dernier tiroir : Pater est un incroyable film d’amour et d’amitié entre deux hommes, Alain Cavalier et Vincent Lindon.

l'article de libé
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: alain Cavalier, pater   Jeu 23 Juin 2011, 06:48

le film monte dans les bonnes appréciations :

Pater, film vertigineux où fiction et réalité sont indémêlables, de et avec Alain Cavalier, en tandem avec un Vincent Lindon sans filet

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: alain Cavalier, pater   Jeu 23 Juin 2011, 11:13


Citation :
Alain Cavalier, 78 ans, a utilisé une petite caméra numérique pour filmer Vincent Lindon, afin de multiplier les prises et de mieux brouiller fiction [...]méthode de travail : filmer tous les jours, sans exception, “comme un peintre peint ou un écrivain écrit”.


un entretien sur télérama.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Luca
pilier


Nombre de messages : 2880
Age : 105
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: alain Cavalier, pater   Dim 03 Juil 2011, 16:25

Vu hier. En un mot : jubilatoire !!! cheers
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: alain Cavalier, pater   Ven 15 Mar 2013, 08:26

je devrais voir Portraits ce soir

Portraits
Série réalisée pour la télévision entre 1986 et 1988 puis en 1991. Au commencement, il y eut une rencontre : intrigué, en rentrant chez lui, à Paris, par un atelier allumé tard dans la nuit, Alain Cavalier se décide un jour à en pousser la porte. Il fait ainsi la connaissance d'une Matelassière, qu'il revient filmer peu après, accomplissant les gestes de son métier tout en livrant des bribes de sa vie.

Ensuite, il y aura La fileuse, L'orangère, La rémouleuse… au total vingt-quatre portraits de femmes exerçant ces petits métiers de Paris en voie d'extinction, filmés avec une équipe réduite selon le même dispositif modeste, par lequel Alain Cavalier, artisan de cinéma, semble revenu à la source de son art (et métier) de cinéaste, celui d'enregistrer le réel et le frémissement de la vie.


Spoiler:
 

En attendant, articles + videos
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: alain Cavalier, pater   Ven 15 Mar 2013, 08:37

un curieux dans le bons sens, cet Alain Cavalier !
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: alain Cavalier, pater   Sam 16 Mar 2013, 06:44

Parmi ses 24 portraits, j'en ai vu 6 dont la matelassière, la cannière (pour les chaises) la repassière, l'écrivain (Beatrice Beck).

Cavalier filme les mains puis en vient au visage sur lequel il s'attarde, comme si ces vies consacrées à un travail continu et astreignant avait marqué de manière décisive la personnalité.

Présent dans les séquences (on voit aussi ses mains !), il interroge ses femmes sur leur métier, les objets utilisés, la manière de travailler, de concevoir la vie et la retraite aussi...

C'est sobre, empathique, beau à regarder et à écouter. Je conseille à tous de regarder les films ou le DVD si l'occasion se présente.


Ces femmes sont héritières d'un savoir-faire et d'une motivation sur plusieurs générations.

Actuellement ces métiers d'art sont quasi disparus, sauf peut-être l'archetière en musique ?
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: alain Cavalier, pater   Sam 16 Mar 2013, 08:29

Citation :
Actuellement ces métiers d'art sont quasi disparus, sauf peut-être l'archetière en musique ?
il y en avait un, dans la Sarthe quand j'y étais, j'avais fait un petit reportage sur lui à l'époque. Un passionné, intéressant au possible ! j'aime bien ces gens qui parlent avec amour de ce qu'ils font.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: alain Cavalier, pater   Sam 16 Mar 2013, 11:49

L'interêt de Cavalier pour les mains, les personnes et les objets faisaient tout l'interêt de ce film. Je me demande ce que vont devenir ces "peignes de cannier", à la fois précis et divers. Une chaise bien cannée dure plusieurs années, et pour la matelassière dont j'ai vu les différentes aiguilles

(Ciel ! qu'elle avait les doigts déformés, la phalange du haut du majeur inclinée à 35/40° pour avoir poussé l'aiguille)

Un matelas bien entretenu dure toute une vie !

j'oubliais de mentionner l'attention consacrée aux bruits des métiers : le choc de l'aiguille transperçant le matelas, le sifflement du fil ou de la canne qui passe et que l'on tend...

La rémouleuse agitait sa cloche pour avertir de son passage :
Citation :
aiguisez vos couteaux, affûtez vos ciseaux

Balzac et Proust ont bien parlé de ces cris de la rue qu'on n'entendra plus...
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: alain Cavalier, pater   Sam 16 Mar 2013, 13:05

et le vitrier !
"vitrier ! vitrier ! carreaux cassés ! vite vitrier !!!"
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: alain Cavalier, pater   Sam 16 Mar 2013, 14:04



"Je suis le rémouleur, je vais de ville en ville
Parcourant le pays, jusqu'au fond des hameaux
Tout le long du chemin, poussant ma meule agile,
Je crie ;"A repasser, les couteaux, les ciseaux...".


Citation :
"Peaux d’lapin, peaux d’lapin".

les petis métiers d'autrefois

autrefois, les marchandes de sardines installaient leurs étals dans les rues et attiraient le chaland au cri de :

« A la fraîche, sardines fraîches ».
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: alain Cavalier, pater   Sam 16 Mar 2013, 14:15


« Voilà l'plaisir, messieurs,
Voilà l'plaisir, mesdames,
Régalez-vous! »


la marchande d'oublies.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: alain Cavalier, pater   Sam 16 Mar 2013, 15:43

Citation :
la marchande d'oublies.
ça, c'est nettement plus ancien, les oublies.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: alain Cavalier, pater   Sam 16 Mar 2013, 16:15

oui, Rousseau en parle dans les confessions, c'était des pâtisseries. Il en avait payé à des collégiennes en sortie. Généreux, JJR I love you

parfois je vois encore, au coin d'une rue, un stand de sardines, l'été... mais sans cri !
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: irene   Mer 11 Sep 2013, 18:21



mercredi 11 septembre : à enregistrer

Irène d'Alain Cavalier

ARTE 0h15

En 1972, la femme du cinéaste, Irène, se tue dans un accident de voiture. De cette catastrophe intime, il s'ensuit, dans une oeuvre qui compte alors quelques films à succès, une rupture qui produit l'un des films les plus radicaux de l'histoire du cinéma français : Ce répondeur ne prend pas de message (1978).

Irène est non seulement un film bouleversant, mais c'est aussi un moment révélateur dans l'oeuvre d'Alain Cavalier. Car il permet de comprendre à quel point la disparition programmée mise en scène dans Ce répondeur ne prend pas de message était annonciatrice du mouvement intime de cette oeuvre, qui s'est reconstruite dans le renoncement à peu près total aux codes du spectacle cinématographique. Cette ascèse aura simplement mis trente ans à avouer son nom.


extraits d'un article du Monde.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: alain Cavalier, pater   Dim 15 Sep 2013, 05:36



irène

un film où Alain Cavalier parle de sa compagne, morte dans un accident. Il questionne son absence, et la camera fixée sur des objets familiers, des endroits quotidiens de leur vie ou de la dernière vision d'Irène, de sa voix hesitante et un peu voilée, il parle d'elle, de ses secrets, de son malaise fondamental.

Le film est donc une confidence rare, pudique et janséniste.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: alain Cavalier, pater   

Revenir en haut Aller en bas
 
alain Cavalier, pater
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sainte Thérèse de l'Enfant JESUS (Thérèse, Film)
» Bienheureux Frédéric Ozanam et Bienheureux Alain de la Roche
» Le nouveau livre d'Alain Viala
» "Les dieux" par Alain (Émile Chartier) (1868-1951)
» Le 4 eme cavalier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: SPECTACLES :: Ecrans: cinéma et télévision-
Sauter vers: