Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Federico Fellini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Federico Fellini   Sam 16 Juil 2011, 07:47

Fellini Satyricon 1969

Avec : Martin Potter (Encolpio), Hiram Keller (Ascilto), Max Born (Gitone), Salvo Randone (Eumolpo), Mario Romagnoli (Trimalcione).

je l'ai vu en DVD pour la première fois hier soir.

Au départ un mur avec des graffiti, à la fin des fresques, c'est dire que le film de Fellini m' a apru essentiellement pictural et esthétique. Tous les épisodes ne sont pas clairs, même s'ils s'enchaînent les uns aux autres.

En revanche l'unité viendrait des cadrages géometriques, de loges en sous-sol (Les bas-fonds de Rome servent de lupanars), de gros plans sur des personnages grotesques, aux regards lubriques, sur des séquences cruelles, sur des proues de nefs.

Analyse détaillée par le cineclub de Caen.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Federico Fellini   Sam 16 Juil 2011, 07:48

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Maya
pilier
avatar

Nombre de messages : 4596
Age : 64
Localisation : Thrace
Date d'inscription : 16/07/2009

MessageSujet: Re: Federico Fellini   Sam 07 Juil 2012, 13:36


Le fil sur Felline est petit! Sad

Sur le fil Dequel film, je viens de mettre en spolier un gran article sur Juliette des esprits.

Revenir en haut Aller en bas
Maya
pilier
avatar

Nombre de messages : 4596
Age : 64
Localisation : Thrace
Date d'inscription : 16/07/2009

MessageSujet: Re: Federico Fellini   Sam 07 Juil 2012, 13:41


Parfois le film tourne en comedie, parfois c'est le fantastique et l'horreur, mais c'est une femme comme Gelsomina, mais une bourgeoise. Egalement impuissante face a l'homme qu'elle aime et qui est aussi cruel avec elle que Zampano.

Citation :
Sur youtube:

Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Federico Fellini   Lun 10 Déc 2012, 05:18

Je n'aurai pas eu le temps de finir Fellini par fellini chez contrechamps flammarion.

Pourtant c'est interessant de lire ce qu'il dit sur un enfance à l'époque fasciste, exaltant la mort et le sacrifice pour la patrie, le bourrage de crâne.

Il commence par écrire des scénarions puis entre dans l'équipe de Rossellini, à une époque où le cinéma américain a les faveurs du public. C'est bientôt leprémices de Rome ville ouverte ...

Ses années d'école à Rimini donneront Amarcord où se manifeste déjà sa passion pour le cirque... Il a inventé beaucoup de ses souvenirs, au point de ne plus savoir trier le vrai du faux Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Toscane
pilier
avatar

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 29/03/2013

MessageSujet: Fellini   Mar 09 Avr 2013, 11:19


Je possede le livre dont parle Rotko , mais je l'ai pas lu ( mais je le ferai) .

Sinon , un film que je vous conseille est " La Strada" de 1954 , ( existe en français) , avec Anthony Quinn et Giulietta

Masina ( épouse de Fellini) .

Ce film me touche particulièrement car il a été tourné en partie dans les Abbruzes , en Italie , que je connais bien

puisque je suis originaire de cette région .

L'une des dernières scènes où ils passent la nuit dans une ruine d'une maison existe encore ( pas en studio ) .

Les villages aux alentours sont " Rocca Di Mezzo " , " Rocca Di Cambio " et en arrière fond " Terranera " ( mon village ) .

Lorsqu'il part à la recherche de cet impossible amour qu'il regrette ,avec sa moto , lorsqu' il a été quitté , il se dirige vers la

mer : " Pescare " .

Les paysages n'ont pas beaucoup changés et heureusement .

Un chef d'oeuvres pour moi .
Revenir en haut Aller en bas
Maya
pilier
avatar

Nombre de messages : 4596
Age : 64
Localisation : Thrace
Date d'inscription : 16/07/2009

MessageSujet: Re: Federico Fellini   Mar 09 Avr 2013, 15:14



Je ne savais pas que la La Strada exite en edition imprimee - illlustrateur Milo Manara:


KLIK!
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Federico Fellini   Mar 09 Avr 2013, 15:24


Manara sur GDS*? J'ignorais ses illustrations pour la strada.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Toscane
pilier
avatar

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 29/03/2013

MessageSujet: Re: Federico Fellini   Lun 28 Oct 2013, 19:30

LA STRADA

Federico FELLINI , Giulietta MASINA / Gelsomina, Anthony QUINN / Zampano

Pour quelques lires, Zampano, un athlète de foire, achète à une mère incapable d'assurer sa subsistance la jeune Gelsomina, qu'il entraîne de village en village.

Un chef d'œuvre ! .
 
L'impossible amour entre un homme et une femme .
 
Ce film est important pour moi car il a été tourné dans les Abruzzes , dans le centre de l'Italie en 1954 , en décor naturel .
 
Je suis originaire de cette partie d'Italie .
 
L'une des dernières scènes où ils s'arrêtent pour dormir en plein hiver , existe toujours ,  elle est restée telle quelle , elle se trouve sur la route entre  entre Rocca Di Cambio et Rocca Di Mezzo .
 
L'arrière plan n'a pas changé , mon village est en arrière fond s'appelle  Terranera .
 
Le paysage est quasiment le même car il y a des protections environnementales contre les constructions .
 
Un pur régal .
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Federico Fellini   Mar 29 Oct 2013, 06:00

magnifique film ! l'Italie de ces années-la est campée d'une façon tellement authentique qu'elle serre le cœur? Les yeux immenses de Giulietta Masina éclairent comme des soleils, tout passe dans son regard... la joie enfantine, l'innocence, l'amour, le désespoir. Elle irradie. Elle transcende ce film. Quel couple ! Antony Quinn : primaire, dur, une bête ! et elle, Gelsomina, poètique, tendre, découvrant la musique, la vie, les mots, les sentiments, le dévouement amoureux.
la révolte inutile de Zampano à la fin, sa découverte de l'amour qu'il portait à cette jeune fille, la solitude qu'il appelle désespérément alors que qu'il éprouve un manque si douloureux...
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Federico Fellini   Mar 29 Oct 2013, 07:13



à écouter la musique de nino Rota.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Federico Fellini   Mar 29 Oct 2013, 07:59

oui, j'avais oublié de parler de cette musique... elle entre dans la tête et n'en sort plus. Bien des années après l'avoir entendue pour la première fois, en pensant au film, je l'entendais encore.
Nostalgique, douloureuse, une musique-cri ! enveloppante, sinueuse, elle est très belle, pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Federico Fellini   Mar 29 Oct 2013, 08:09

Elle joue un grand rôle dans le film, car créée ou chantée la première fois par le fou/funambule, reprise par Gelsomina, elle agace un zampano jaloux, et à la fin du film, renseigne le spectateur sur le destin de gelsomina - tout en nourrissant le désespoir de Zampano.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Federico Fellini   Mar 29 Oct 2013, 08:16

mais oui, elle "fait partie du film", il ne serait sans doute pas ce qu'il est sans cette musique.
Revenir en haut Aller en bas
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 75
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Federico Fellini   Mar 29 Oct 2013, 09:56

Les trois héros de ce film (Zampano, Gelsomina et Il Matto) acquièrent dans notre mémoire une dimension mythique. La « strada », route sans fin des saltimbanques et chemin spirituel de chacun avec ses stations (comme sur un chemin de croix ?), est elle aussi emblématique. Quant à la musique inoubliable, en se faisant de plus en plus insistante, elle ponctue de sa ritournelle poignante le déroulement d’une histoire ténue finalement.
Gelsomina incarne la naïveté, la pureté, l’amour inconditionnel ; le spectateur apprend sa mort, non montrée, racontée par une inconnue étendant des draps blancs, en même temps que Zampano, cloué sur place, muet, voyant peut-être sur l’écran du linge des images de sa compagne. Pour cette brute que rien jamais n’atteignait ou si peu, c’est le début enfin d’un chagrin authentique qui éclatera sur la plage, près de la mer tant aimée de Gelsomina. Et Il Matto, c’est le double de Gelsomina, avec la même innocence clairvoyante qu’elle, celle des « fous », mais avec les mots pour le dire ; la scène où il lui explique qu’un simple caillou a, sur terre, une raison d’être, est d’une grande force poétique, elle va bien au-delà de la résonance religieuse qu’on pourrait y percevoir, elle touche au sacré en général.
J’arrête là avant de devenir trop longue ! Le film est empli de scènes d’anthologie… Regarde-le, Ode ! Tu vas aimer !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Sapho
pilier
avatar

Nombre de messages : 3529
Age : 71
Localisation : Brabant Wallon
Date d'inscription : 03/08/2012

MessageSujet: Re: Federico Fellini   Mar 29 Oct 2013, 11:03

LA STRADA

Federico FELLINI , Giulietta MASINA / Gelsomina, Anthony QUINN / Zampano

Pour quelques lires, Zampano, un athlète de foire, achète à une mère incapable d'assurer sa subsistance la jeune Gelsomina, qu'il entraîne de village en village.

Que dire après les ressentis écrits par NIC Elle a posté tout ce que j'ai admiré dans ce film merci merci
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: fellini   Mar 29 Oct 2013, 12:05



La route est très présente dans ce film ; mais on voit souvent les personnages sur le bas-côté, comme marginaux dans la société, frequentant les terrains vagues, ou les routes de campagne, plus que les centres-villes. Nous restent en mémoire Gelsomina accablée au bord de la route, ou celle du funambule, au-dessus de la place publique. La route enneigée à la fin du film fait ressentir la souffrance et le froid intérieur.

Ils côtoient les gens du cirque, pour lesquels on sait l'affection de Fellini.

J'ai trouvé des similitudes dans le jeu des acteurs : Gelsomina m'a fait penser (demarche, attitudes, jeux de physionomie) à Charlie Chaplin, et le funambule tiendrait de Jean-Louis Barrault.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Federico Fellini   Mar 29 Oct 2013, 13:30

Rotko a écrit:
le funambule tiendrait de Jean-Louis Barrault.
au moment où il apparait dans le film, "il ressemble vraiment" à Jean-Louis Barrault. A mon avis....
Revenir en haut Aller en bas
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 75
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Federico Fellini   Mar 29 Oct 2013, 14:10

A plusieurs reprises, c'est vrai, on pense à J.L. Barrault et à Chaplin.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
ode
pilier
avatar

Nombre de messages : 2175
Age : 58
Localisation : Florennes
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: fellini   Mar 29 Oct 2013, 14:34

voilà je viens de regarder le film "la Strada".
 
Merci de me l'avoir conseillé c'est une oeuvre remarquable.
j'avoue que j'étais méfiante  car du Fellini c'est du Fellini mais ici j’avoue que j'a apprécié
 
c'est triste, rigolo par moment ..
Cette petite Gelsomina  toute  menue..avec son regard parfois émerveillé ou ahuri ou triste..
cela me fait penser à un passage du livre de Nicyrle où elle parle justement du regard qui parle plsu que les mots.
 
Je ne  savais pas  que l'actrice Giulietta Masina qui joue Gelsomina était l'épouse de Fellini
 
 
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Federico Fellini   Mar 29 Oct 2013, 18:34

Citation :
Film vivement attaqué par la critique de gauche, en Italie, pour avoir perverti et trahit le néoréalisme. Il n'est pas douteux qu'Il matto (Le fou), sorte d'archange volant sur une corde raide, développe une parabole chrétienne, quand il explique à Gelsomina: "si je savais à quoi sert ce caillou, je serai le bon Dieu qui sait tout : quand tu nais ; quand tu meurs aussi. Ce caillou sert sûrement à quelque chose. S'il est inutile tout le reste est inutile, même les étoiles. Et toi aussi, tu sers à quelque chose avec ta tête d'artichaut".

Mais ce thème est loin d'être le principal dans un film complexe. Il était d'abord une critique de la condition féminine, de la femme objet aussi passive qu'un caillou, tout juste créée pour faire l'amour et la cuisine (Famille de Gelsomina dont le père est parti, obligeant la mère à vendre ses filles). Comparaison avec Chaplin (libéral) et Mizoguchi (marxiste).
tout l'article. avec des vues de la Strada.


je n'ai pas vu ce couplet chretien au sens strict du terme, sinon que ce passage n'excluait personne, ce qui est une vue généreuse qui correspond à la petite redemption de Zampano, et le regard bienveillant pour les saltimbanques nomades.

Fellini oppose deux types d'artistes, l'un tout en finesse et légèreté, moqueur, et pratiquant l'autodérision, le funambule Ariel*, et l'autre, mal dégrossi, tout en force, brutal et peu inventif, sorte de Caliban*

* in la tempête de Shakespeare.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
nicyrle
pilier
avatar

Nombre de messages : 5882
Age : 75
Localisation : Tout en bas, sous les orangers
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Federico Fellini   Mar 29 Oct 2013, 19:08

Moi non plus, je n'ai pas vu cet aspect chrétien du film bien que certaines séquences y renvoient : la procession, le rapprochement fait par la jeune religieuse entre sa vie et celle de Gelsomina, toutes les deux des nomades qui ne font que passer en un lieu - ce qui interdit tout attachement -, le vol sacrilège...
En revanche, le côté sacré de tout être, sans connotation religieuse, m'a paru récurrent : les deux fous innocents mais qui surtout ont accès à l'indicible, à la poésie, à la musique, à la danse, à l'aérien (au propre et au figuré)et qu'on devrait d'abord respecter, ensuite écouter - tous deux meurent par la faute de Zampano qui comprend toujours trop tard et se laisse emporter par ses pulsions primitives ; je vois cette même valeur sacrée mais fragile et surtout ignorée de tous sauf de Gelsomina, avec les insectes observés sur le bord de la route, les fleurs qu'elle cueille sur le terrain vague, le caillou bien sûr...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Federico Fellini   

Revenir en haut Aller en bas
 
Federico Fellini
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HDA et Federico García Lorca
» Les textes du bac
» SEMAINE DU GOUT du 11 au 17 octobre: Textes sur la nourriture.
» emploi du temps seconde
» Marie-Caroline à Naples : le Palais Royal de Caserte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: SPECTACLES :: Ecrans: cinéma et télévision-
Sauter vers: