Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Maïwenn : Polisse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
elda27
habitué(e)
avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 04/02/2011

MessageSujet: Maïwenn : Polisse   Lun 22 Aoû 2011, 15:30

Oserais-je dire ce que j'ai pensé de "Polisse". Je l'ai vu hier et apparemment il a fait l'unanimité. Alors difficile de dire que je n'ai pas aimé. fouillis et trop longuet et on tombe dans les stéréotypes. Les acteurs jouent très bien. Mais certaines scènes sont insoutenables. Je suis ressortie de là épuisée et violentée. Difiicile de faire un film sur ce sujet .C'était un pari dur à tenir. Pour moi c'est un film raté. A trop vouloir dire de choses Maiwenn se perd et nous aussi. Tout cela doublé d'une histoire d'amour "nunuche". Je n'aime pas souffrir en vain. Ce genre de film ne m'apporte rien à part de la souffrance !!! col
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Maïwenn : Polisse   Lun 22 Aoû 2011, 15:50


De et avec Maïwenn - Avec aussi Karin Viard, Marina Foïs, JoeyStarr


le Monde n'était pas tendre non plus

Les policiers eux-mêmes, dépeints comme de preux romantiques à fleur de peau, symbolisent ce simplisme émotionnel assez peu vraisemblable. Enfin, la focalisation du point de vue sur la brigade, dont les histoires intimes ont un intérêt tout relatif, a pour effet de réduire les victimes comme leurs suborneurs à une galerie de portraits si schématiques qu'ils tiennent, dans la plupart des cas, du pur et simple faire-valoir.

On trouverait encore plus de raisons de s'interroger, s'agissant d'un tel sujet, sur quelques absences criantes. Rien ou presque sur le travail concret de la police, qui sied tant au cinéma pourtant. Aucune mise en perspective politique de cette perversion sexuelle qu'est la pédophilie, à moins de considérer que la rafle héroïque dans un camp de Gitans proxénètes en soit une.

Pas l'ombre d'une réflexion sur le paradoxe qui veut que notre société érotise à des fins de marchandisation le corps des enfants tout en imputant à la pédophilie le titre de crime suprême. Une envie saisit en sortie de séance : revoir M Le Maudit, de Fritz Lang.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Maïwenn : Polisse   Lun 22 Aoû 2011, 15:53

Citation :
Pas l'ombre d'une réflexion sur le paradoxe qui veut que notre société érotise à des fins de marchandisation le corps des enfants tout en imputant à la pédophilie le titre de crime suprême.

Voila la question posée sur GDS*:

la publicité se permet des clichés commerciaux à seule fin d'attirer de la clientèle. Par ailleurs je trouve normal que l'enfant cherche à se maquiller et à se déguiser occasionnellement en adulte, mais ce jeu n'a pas à devenir un costume quotidien dicté par des agences de communication.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Maïwenn : Polisse   Jeu 20 Oct 2011, 05:08

Polisse sort sur les écrans et chacun y va de son couplet sur son authenticité.

Ainsi Christian Flaesch, patron du 36, Quai des Orfèvres confie ses impressions au Figaro :

On dirait un documentaire, assure-t-il :

Je pense que Polisse est avant tout une fiction qui raconte avec fidélité la vie des fonctionnaires, comment ils travaillent au quotidien, au sein d'équipes très soudées, théâtres de moments d'extrêmes tensions et d'engueulades, d'éclats de rires et de liens forts entre les enquêteurs. J'ai vu le film à deux reprises, sans jamais avoir senti le temps passer.

Il raconte aussi avec justesse comment les policiers éprouvent le besoin d'évacuer le stress de la journée, en sortant parfois le soir entre eux au restaurant ou en boîte de nuit…



Il ajoute même

Le film démontre avec une certaine justesse que le rôle du policier peut être social, pas uniquement répressif. Il y a une vraie prise en compte de la douleur. À ce titre, rappelons que la Brigade de protection des mineurs a été pionnière en affectant en son sein une psychologue en 2003. Outre la prise en charge des mineurs victimes, cette dernière aiguille des familles souvent en détresse.

tout l'entretien.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Maïwenn : Polisse   Sam 22 Oct 2011, 05:41


Le Monde n'apprécie pas Polisse où il décèle
Citation :
voyeurisme et clichés
.

quelques Extraits :

Dans le film, les enfants ne sont que des accessoires, des adjuvants destinés à surprendre, à masquer puis à révéler la vraie nature d'une collection de personnages embringués dans une comédie de moeurs.

Le scénario de Maïwenn et Emannuelle Bercot est construit comme un condensé de série télévisée.

Tout l'article dénonce l'instrumentalisation des enfants par le scénario et la mise en scène.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Maïwenn : Polisse   Lun 14 Nov 2011, 07:00



Polisse


Disons-le d’emblée : Polisse, le dernier film de Maïwenn, est d’une malhonnêteté fondamentale tant par sa forme que par son fond. Le scénario est un habile mélange de série télévisuelle et de film choral, tout ce qui précipite le cinéma français dans un abime de conventions et de narcissisme satisfait, nappé d’une aura de « cinéma d’auteur ».

un matraquage en règle.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Luca
pilier


Nombre de messages : 2880
Age : 105
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: Maïwenn : Polisse   Lun 27 Aoû 2012, 08:56

Pardonnez-moi (2006), avec Maïwenn, Pascal Greggory, Marie-France Pisier, Hélène de Fougerolles, Mélanie Thierry, Aurélien Recoing, Yannick Soulier.


Alors qu'elle attend son premier enfant, Violette décide de lui offrir un film sur sa famille. Caméra au poing, elle va faire éclater la vérité et révéler les secrets de famille en affrontant à tour de rôle sa mère, ses soeurs, un journaliste que sa mère a connu vingt ans auparavant, et enfin son père... Aveux, cris, larmes et fous rires... : personne n'en sortira indemne !

Le film s'ouvre sur des enregistrements (castings ?) de Maîwenn enfant : on lui tire les vers du nez, la gamine se soumet à l'exercice sans grand plaisir, en tentant de préserver ce qu'elle peut de son intimité face à la voix d'homme qui tire les vers du nez. Malaise...

Une séance de préparation à l'accouchement en piscine. Maïwenn - adulte habillée comme une grande ado - arrive en retard, à grand bruit et... saute dans le bain en éclaboussant tout le monde. Le ton est donné.

Mes impressions sont très paradoxales : parfois éblouie et bouleversée par la performance des acteurs et la mise à nue d'une enfance saccagée, parfois mal à l'aise face à l'égocentrisme forcené de la demoiselle.

Reste que le film est, de mon point de vue, à voir absolument.

En bonus, le DVD propose un court-métrage percutant sur les "enfants-stars" : I'm an actress.
Baba (jouée par la propre fille de Maïwenn : Shana Besson) a 10 et n'est pas un enfant comme les autres : elle doit s'occuper de ses deux petits frères et sa mère veut faire d'elle une star.
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Maïwenn : Polisse   Sam 01 Sep 2012, 10:14

toutes ces mères qui veulent se réaliser à travers leur enfant, me dégoûtent profondément.
Il y a quelques mois, il me semble qu'une loi devait être votée contre cette exploitation de l'enfant, qu'en est-il actuellement ?
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Maïwenn : Polisse   Dim 03 Nov 2013, 07:02

j'ai vu Polisse sur recommandation.

C'est un film étourdissant qui accumule les scènes diverses au point de nous faire tourner la tête. La brigade des mineurs ne laisse à ses flics aucune vie privée, ou alors avec des collègues. Tout y passe : les pedophiles, lesmaltraitants, les bandes organisées, les polygames, la lutte des polices...

Difficile de croire que les enfants arrêtés pour vol en bandes se balancent et jouent dans le car qui les emmène, difficile de croire à l'enthousiasme des flics quand un enfant est sorti d'affaire. On croirait les gens plus blasés, voire ecoeurés par toutes les déviances qu'ils côtoient...

Par moments la vie communautaire prend le dessus : sorties communes - la séance de boîte de nuit dure longtemps, les anniversaires sont fêtés en grande amitié...il y a aussi les crises de nerfs et des ruptures fracassantes.

Pourtant ce concentré de faits divers courants donne lieu à des scènes qui paraissent, par le jeu des acteurs, authentiques... Il faudrait alors faire la différence entre le film et les sujets qu'il traite.

Finalement c'était assez éprouvant...
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
ode
pilier
avatar

Nombre de messages : 2175
Age : 58
Localisation : Florennes
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: Re: Maïwenn : Polisse   Dim 03 Nov 2013, 08:23

je n’ai pas aimé polisse col 
Revenir en haut Aller en bas
Marie kiss la joue
Animation
avatar

Nombre de messages : 2576
Age : 30
Localisation : Rennes/Paris
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: Maïwenn : Polisse   Dim 03 Nov 2013, 09:36

Je me souviens avoir bien aimé...et comme tu dis, rotko, il est éprouvant. Je n'aime pas particulièrement Joey Starr mais là je l'ai trouvé très bien. Le côté docufiction est assez angoissant parfois, tout va très vite.

_________________
Que voulez-vous que je vous dise de moi ? Je ne sais rien de moi ! Je ne sais même pas la date de ma mort.
(Borges)
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Maïwenn : Polisse   Dim 03 Nov 2013, 16:37

Oui sur le coup on est pris dans le tourbillon,
 
ensuite on essaie de se remémorer toutes les affaires, depuis le bébé secoué, jusqu'à l'enfant pris en otage  dans un trafic dont on ne saura pas grand chose.
 
Les acteurs (Karin Viard, JoeyStarr, Marina Foïs) agissent comme une bande de copains, d'ailleurs ils ont plusieurs fois joué ensemble, ce qui ne veut pas dire que la brigade des mineurs, pour ce que j'en sais, soit aussi conviviale ou agitée. J'ai trouvé une sur-dramatisation dans ce film, et un jeu excessif. A ce train-là, le coeur des brigades des mineurs" ne pourrait que craquer Smile 
Citation :

S'occuper de la victime et de celui qui lui a fait du mal, ensemble quelquefois, est donc essentiel
La difficile distance des professionnels face à des enfants qui souffrent
Il arrive à tout le monde de perdre son sang-froid, mais la majorité des professionnels conservent leur distance. Je crois à la déstabilisation, à l'introduction du doute, pour débusquer le mensonge


entretien avec un psy sur le film + images du film.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maïwenn : Polisse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maïwenn : Polisse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» un prenom pour ma fille : "Anna-wenn" ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: SPECTACLES :: Ecrans: cinéma et télévision-
Sauter vers: