Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 marcela iacub, confessions d'une mangeuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: marcela iacub, confessions d'une mangeuse   Sam 14 Mai 2011, 11:01



cliquez donc !

Confessions d'une mangeuse de viande, de Marcela Iacub, chez Fayard.

Marcela Iacub, directrice de recherches au CNRS, juriste et écrivain, apporte de l'eau au moulin de Jonathan Safran Foer et des arguments dans la discussion : comment traitons-nous les animaux ?
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: marcela iacub, confessions d'une mangeuse   Sam 17 Sep 2011, 13:24

Les premiers chapitres soulèvent des questions habituellement non posées ou qu'on écarte avec un haussement d'épaules, sans y répondre :

pourquoi cache-t-on souvent l'abattage des animaux aux enfants, voire aux adultes ?

pourquoi ne mange-t-on pas du chien ou du chat, spécialement quand on les connaît ?

pourquoi ne donne-t-on pas son corps à manger à ceux qu'on aime alors qu'on peut leur donner un organe ?

Certaines anecdotes nous laissent pensifs :
le charcutier avait tué sa femme, son enfant et son chien. qu'étaient devenus les corps ?

où court la poule décapitée ?

je ne sais pas toutes les réponses, mais je garantis le plaisir à lire les confessions d'une mangeuse de viande, à lire que l'Eglise reconnaissait les cathares à l'épreuve obligatoire de la sacrification du poulet, à écouter ce que lui disait sa grand mère, à l'idée qu'il faut récompenser les plus intelligents sinon ils ne feraient rien etc.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: marcela iacub, confessions d'une mangeuse   Dim 18 Sep 2011, 04:36

Marcela Iacub examine la conception que nous avons par exemple du chien, réputé fidèle et attaché à son maître, au point d'être dépendant de lui, dit-on.

En fait toute notre culture repose sur la superiorité de l'homme, qui offre des sacrifices d'animaux pour plaire aux Dieux. En Inde, le culte de l'être vivant en général, et de l'homme en particulier, n'obeit pas à cette hierarchie, et l'animal serait plus objet de soins et de respect que l'enfant, dit-elle.

Qu'est ce qui fonde cette supposée superiorité humaine : ce serait l'intelligence.

On comprendrait ainsi certaines conduites paradoxales qui nous amènent à exclure des vieillards aux facultés cérébrales amoindries, à les relèguer dans des maisons spécifiques, alors que les infirmes moteurs ou handicapés physiques seraient, eux, considérés comme êtres humains et bien traités.

Si on prenait comme mode de connaissance un sens comme l'odorat, le chien serait bien supérieur à l'homme puisqu'avec son flair il peut reconstituer toute une histoire et s'adapter au monde.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
cornichon
pilier


Nombre de messages : 857
Date d'inscription : 11/09/2011

MessageSujet: Re: marcela iacub, confessions d'une mangeuse   Dim 18 Sep 2011, 06:54

Ce qui nous différencie de l'animal c'est que nous, nous avons conscience que nous allons mourir... (ce qui pourrait expliquer maints comportements si l'on y réléchit, mais là c'est l'heure de ma pâtée, alors...)

Je suis mi-homme, mi-chien, je suis mon meilleur ami geek
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: marcela iacub, confessions d'une mangeuse   Dim 18 Sep 2011, 06:58

pause en entracte, avec un autre texte de Marcela Iacub paru dans Libération.

La révolution des mœurs des années 1970 avait tracé une frontière entre la «débauche» et la «perversion».

La première incluait la sexualité consentie et atypique et elle était tolérée. La seconde appréhendait la sexualité non consentie qui était et qui est toujours sévèrement réprimée et surveillée. Or, depuis quelques années, cette frontière semble basculer. Un nombre de plus en plus important de situations jusqu’alors tolérées sont désormais considérées comme relevant de la violence et de l’abus. En France, l’exemple le plus récent et peut-être le plus éloquent de ce déplacement est le projet de pénalisation des clients de prostituées libres et majeures.

En Suède, Julian Assange est inculpé de viol non pas pour avoir forcé une femme à des rapports sexuels mais pour ne pas avoir mis un préservatif. Dans ce nouvel ordre qui semble se dessiner, tout rapport sexuel qui se déroule dans un contexte hors norme ou détaché d’une relation durable peut faire apparaître le désir masculin comme une forme de pathologie, de prédation, de domination et d’abus que les femmes sont invitées à dénoncer pour s’émanciper et pour guérir de leurs traumatismes.


tout l'article
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Dindon
pilier
avatar

Nombre de messages : 2737
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: marcela iacub, confessions d'une mangeuse   Lun 19 Sep 2011, 08:03

Quelle est la conclusion de la dame ?

Revenir en haut Aller en bas
Quetschup
pilier
avatar

Nombre de messages : 1739
Localisation : Tachkent
Date d'inscription : 24/08/2011

MessageSujet: Re: marcela iacub, confessions d'une mangeuse   Lun 19 Sep 2011, 08:30

Citation :
La révolution des mœurs des années 1970 avait tracé une frontière entre la «débauche» et la «perversion».

Un nombre de plus en plus important de situations jusqu’alors tolérées sont désormais considérées comme relevant de la violence et de l’abus. En France, l’exemple le plus récent et peut-être le plus éloquent de ce déplacement est le projet de pénalisation des clients de prostituées libres et majeures.

En Suède, Julian Assange est inculpé de viol non pas pour avoir forcé une femme à des rapports sexuels mais pour ne pas avoir mis un préservatif. Dans ce nouvel ordre qui semble se dessiner, tout rapport sexuel qui se déroule dans un contexte hors norme ou détaché d’une relation durable peut faire apparaître le désir masculin comme une forme de pathologie, de prédation, de domination et d’abus que les femmes sont invitées à dénoncer pour s’émanciper et pour guérir de leurs traumatismes.

Je ne préfère même pas répondre tellement de tels propos sont aberrants.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: marcela iacub, confessions d'une mangeuse   Lun 19 Sep 2011, 09:20

Quetschup a écrit:

Je ne préfère même pas répondre tellement de tels propos sont aberrants.

C'est un constat, non un acquiescement. Tu peux donner ton avis, les forums sont faits pour les échanges :fleur:
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: marcela iacub, confessions d'une mangeuse   Jeu 29 Sep 2011, 10:45


Marcela Iacub examine la theorie du lion et de la gazelle, censée représenter une loi de la nature. Mais elle la récuse en disant que si on nourrissait les lions avec des produits autres que les gazelles, on éviterait qu'ils les tuent pour se nourrir.

D'autre part, je cite

"les lions tuent en mangeant et mangent en tuant. Ils ne font pas naître les gazelles, ils ne les élèvent pas, ils ne communiquent pas avec elles pendant des mois avant de les tuer, ils ne les voient pas grandir et devenir si belles.
Peut-être que, si les lions avaient de tels liens avec les gazelles, non seulement ils ne les mangeraient pas, mais ils les défendraient contre d'autres prédateurs."
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: marcella iacub, confessions d'une mangeuse   Dim 02 Oct 2011, 07:48

Je ne comprends pas pourquoi, jusqu'ici, je n'ai pas cherché Marcella Iacub à la médiathèque, alors que tu me l'as conseillée depuis un certain temps ?
faut-il y voir ... "il n'y a pire sourd que celui qui ne veut point entendre" transposé en : il n'y a pire aveugle que celui qui ne veut point voir ? je me méfie de mon inconscient .... Rotko. affraid
j'ai noté, cependant, et dès que j'y retourne, je regarde.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: marcela iacub, confessions d'une mangeuse   Mer 05 Oct 2011, 11:14


un extrait.

D’une certaine manière, les animaux seraient coupables par anticipation de ce qui leur arrive. Nous les tuons parce que nous nous défendons d’eux, parce que le maître est celui qui exerce son pouvoir en premier.

Il semblerait que dans les abattoirs lorsque les animaux sont livrés à leurs tueurs sans aucune défense, cette idée est présente. Ainsi lorsqu’une vache ou un cochon résiste à la mise à mort, les tueurs se représentent cette situation comme une révolte politique, comme s’ils étaient menacés d’être mis à mort par les animaux. La théorie du lion et de la gazelle porte en elle celle de la réversibilité des places entre les bourreaux et les victimes, elle présente la mise à mort des animaux comme une lutte à mort.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: marcella iacub, confessions d'une mangeuse   Mer 05 Oct 2011, 11:40

Tu crois ça, toi, Rotko ?
je ne me suis jamais sentie menacée par les animaux (sauf les serpents), même les taureaux ne me font pas peur. Ce serait inconscient ?
je vais à la médiathèque aujourd'hui, je vais regarder s'ils ont Marcela Iacub.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: marcela iacub, confessions d'une mangeuse   Mer 05 Oct 2011, 11:54

j'écoute : c'est un raisonnement que se tiendraient certains humains pour légitimer le fait de tuer les animaux, une sorte de loi de la nature. L'homme, parce qu'il se dit le mâitre de la nature excuserait ainsi ses propres penchants de prédateur.

Dans le contexte de la mise à mort, la révolte de l'animal est conçue comme une rebellion inadmissible, barbare, contre l'abattage "civilisé". Je crois qu'il y a là une pensée courante : l'homme est supérieur, donc l'animal doit lui obeir, même aux dépens de sa propre vie. Cette vie, il la doit au maître

Demande à quetschup comment sont traités les animaux de trait dans les pays où la motorisation est rare : on leur fait porter des charges énormes, et à la moindre hésitation ou incapacité, c'est le fouet !
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: marcela Iacub, confession d'une mangeuse   Mer 05 Oct 2011, 12:02

l'humain est vraiment très... moche. Toujours entrain de se donner de bonnes raisons pour palier ses lacunes, et avoir bonne conscience.
Revenir en haut Aller en bas
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: marcela iacub   Mer 05 Oct 2011, 13:39

Le meilleur c'est de ne pas penser, plus on pense, plus nous sommes déroutés. Il n'y aurait tant d'animaux à abattre pour manger, si ce n'etait une industrie pour leur procréation. L'homme qui se dit supérieur a ses lois qu'il justifie tout simplement. J'avais dit quelque part ,que si nous devrions tuer nous même la vache ou l'agneau. on n'oserait pas le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Luca
pilier


Nombre de messages : 2880
Age : 105
Date d'inscription : 15/06/2011

MessageSujet: Re: marcela iacub, confessions d'une mangeuse   Mer 05 Oct 2011, 14:53

rotko a écrit:
D’une certaine manière, les animaux seraient coupables par anticipation de ce qui leur arrive. Nous les tuons parce que nous nous défendons d’eux, parce que le maître est celui qui exerce son pouvoir en premier.

Il semblerait que dans les abattoirs lorsque les animaux sont livrés à leurs tueurs sans aucune défense, cette idée est présente. Ainsi lorsqu’une vache ou un cochon résiste à la mise à mort, les tueurs se représentent cette situation comme une révolte politique, comme s’ils étaient menacés d’être mis à mort par les animaux. La théorie du lion et de la gazelle porte en elle celle de la réversibilité des places entre les bourreaux et les victimes, elle présente la mise à mort des animaux comme une lutte à mort.
Ça me fait aussi penser à ce qu'on observe en temps de guerre : la construction d'un danger, d'une menace imminente pour transformer des hommes bien gentils en soldats efficaces.
Et en temps de paix, on entretient le feu pour qu'il ne s'éteigne pas tout à fait.

Bon, il y a aussi tellement de beauté chez l'humain, hein... (mon chat me répond "oui" avec les yeux)
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: marcela iacub, confessions d'une mangeuse   Mer 05 Oct 2011, 15:05

Luca a écrit:

Ça me fait aussi penser à ce qu'on observe en temps de guerre : la construction d'un danger, d'une menace imminente pour transformer des hommes bien gentils en soldats efficaces.

Et en temps de paix, on entretient le feu pour qu'il ne s'éteigne pas tout à fait.

Bon, il y a aussi tellement de beauté chez l'humain, hein... (mon chat me répond "oui" avec les yeux)

oui, et j'y viendrai sans doute avec l'offense de Ricardo Menendez Salmon, chez Actes Sud, comment faire un parfait soldat.

il y a aussi cette methode qui consiste à priver d'humanité celui dont veut faire un ennemi : injure, humiliation, on le traite pire qu'une bête, c'est une bête ignoble, un rat, un moustique, un parasite, et on l'elimine avec un insecticide.

le mecanisme du génocide est bien décrit, notamment par Hatzfeld dans une saison de machettes

Le rôle des injures mérite ausi réflexion, surtout celles qui visent l'ascendance ou la descendance : une analyse de Francoise Heritier qui m'a beaucoup impressionné.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: marcella iacub, confessions d'une mangeuse   Mer 05 Oct 2011, 16:24

on deviendrait végétariens, à coup sûr ! Amadak
je suis beaucoup sur GDS aujourd'hui, et pourtant, j'ai fait plein de choses dans la maison et hors de. Il a fait beau et j'ai mis mon maillot pour aller voir l'océan après la médiathèque. L'eau n'est pas froide. Il y avait un couple au bord qui me regardait. Quand je suis sortie, ils m'ont dit que je nageais bien, j'ai bombé le torse, ils ont dit aussi de faire attention aux requins, parce que il y en a partout en ce moment affraid ils ont sans doute été marqués aussi par les dents de la mère
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: marcela iacub, confessions d'une mangeuse   Mer 05 Oct 2011, 16:28

oui, Luca et Rotko, il y a de beaux humains, mais aussi plein avec une vilaine âme. Il n'y a pas que les injures et les coups qui privent certains d'humanité, il y a aussi des manipulations, un manque de culture, un manque d'éducation, un manque de tendresse. Mais pourquoi, diable, se venger sur de pauvres bêtes sans défense ?
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: marcela iacub, confessions d'une mangeuse   Mer 05 Oct 2011, 18:46


Citation :
transformer des hommes bien gentils en soldats efficaces

par exemple avec les épreuves du sang de l'enfant soldat qui doit tuer un de ses proches s'il veut rester en vie.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: marcela iacub   Mer 05 Oct 2011, 19:03

Pour Ysandre. Les expressions de Rotko et de Luca, sont judicieuses, son chat lui dit qu'il y a de bons êtres humains, c'est vrai ,mais comme tu dis combien de vilains, qui aiment torturer les pauvres bêtes, qui méritent si pas l'amour, on ne peut obliger à aimer, mais au moins un peu de générosité: nous partgeons les mêmes sentiments,c'est pourquoi je t'aime.
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: marcella iacub, confessions d'une mangeuse   Mer 05 Oct 2011, 19:23

tu es adorable Amadak, mon amie si loin... Tu vois, j'ai mis du temps à comprendre qu'il y avait des humains profondément méchants, comme il y en a de profondément gentils.
Mon ex-mari me taquinait : "avec toi, tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil !" et ça le faisait rire. Et moi, je me prenais des gifles magistrales et je pleurais mes illusions perdues.
Avec le temps, j'ai appris à être moins impulsive, à prendre le temps de connaître les autres, de voir qu'eux aussi, avaient des défauts.... comme moi, qu'ils étaient imparfaits. Je prends moins "de gifles", je me protège.
Mais les animaux ne m'ont jamais déçue, eux. ça c'est une réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: marcela iacub, confessions d'une mangeuse   Mer 05 Oct 2011, 19:25

Luca est une bonne personne, et son chat le sait, même s'il ne sait pas de façon humaine, il le ressent.
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: marcela iacub, confessions d'une mangeuse   Dim 24 Fév 2013, 06:43

Le Monde s'interroge à juste titre sur la promotion de Belle et Bête chez Stock.

Marcela Iacub ne raconte pas sa liaison avec Dominique Strauss-Kahn : elle restitue l'ensemble des pensées, fantasmes et sentiments que celle-ci lui a inspiré. Elle tente de rassembler cette expérience dans un concept où l'on retrouve d'ailleurs quelque chose de sa maestria intellectuelle, le concept de "cochon", tentative de cerner le désir brut, sans retenue, la jouissance comme libération absolue. "Le cochon est un saut, une tension, une pulsation vers l'infini." Son amant est porteur de cet animal fantastique. Quand il le laisse s'exprimer, sexuellement s'entend, le bonheur est possible. Le reste du temps, l'homme, méprisant, dominateur et "beauf", n'a plus aucun intérêt, et le malheur l'emporte.

Cela pourrait avoir une certaine force poétique, si le livre ne s'épuisait dans l'alternance manichéenne entre la célébration, répétitive, lyrique et souvent naïve de l'un, et la vitupération, non moins répétitive, quoique plus sèche, contre l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: marcela iacub, confessions d'une mangeuse   Dim 24 Fév 2013, 06:51

ce livre doit être intéressant, il ne se borne pas "apparemment" à raconter avec complaisance une histoire libidineuse et l'aura intellectuelle de l'auteur laisse à penser qu'elle a bien cerné "l'individu".
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: marcela iacub, confessions d'une mangeuse   

Revenir en haut Aller en bas
 
marcela iacub, confessions d'une mangeuse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Questions aux hommes du forum
» Les confessions de l'exorciste du Vatican
» Les confessions de Jean-Jacques ROUSSEAU.
» [Salon]les confessions de Saint Augustin.
» Confessions De !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Sciences humaines et documents-
Sauter vers: