Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Joseph Bialot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
mazel
pilier
avatar

Nombre de messages : 1421
Age : 66
Localisation : Carrières sous Poissy
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: Joseph Bialot    Mer 28 Nov 2012, 10:52

Smile noté la ménagerie,
Revenir en haut Aller en bas
http://mazel-annie.blogspot.com/
darabesque
pilier
avatar

Nombre de messages : 2846
Age : 75
Localisation : picardie
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: Joseph Bialot    Mer 28 Nov 2012, 11:02

je note aussi bye
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/Marie-Chevalier/
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Joseph Bialot    Mer 12 Déc 2012, 16:32



La « ménagerie » ( 2007, chez Rivages) désigne un groupe de policiers unis par une profonde amitié. Sans doute pour le personnage principal (le "Chien" selon son totem) y a-t-il un désir des bandes de l’enfance qu’il n’a pas connues, car orphelin de bonne heure, il a connu des moments difficiles : c’est son chef, « Loup » qui l’ a tiré de la mauvaise pente où il glissait.

Or ce chef, substitut paternel, vient d’être assassiné, et d’autres meurtres s’ensuivent, aussi réguliers que les cailloux du Petit Poucet, en même temps que des « révélations » se font jour, remontant des années 60 - ou même plus récentes, jusqu’à la 2e guerre mondiale, et au débarquement en Normandie.

Les milieux fréquentés s’expliqueront par des histoires de famille, que Bialot tient d’une main ferme.

On pourra certes lui reprocher 2 assassinats et un infarctus qui viennent à point nommé interrompre des mentions décisives, mais les affaires sont complexes, et l’auteur les débrouille sans lasser le lecteur, à mon avis, dans ce livre de 360 pages. Oui, c’est beaucoup.

Ce qui nous fait tenir le coup : la charge affective et émotive du récit, les phrases brèves, les évènements de tous ordres qui alternent avec les « révélations  » , parfois mensongères et très souvent lacunaires.

La vie des autres tient toujours une part de mystère, parfois aussi bien cachée que des secrets en Normandie, dans les grottes envahies par les vagues à marée haute…

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
mazel
pilier
avatar

Nombre de messages : 1421
Age : 66
Localisation : Carrières sous Poissy
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: Joseph Bialot    Mer 12 Déc 2012, 16:58

vivement le 25 décembre, hâte de le lire...
Revenir en haut Aller en bas
http://mazel-annie.blogspot.com/
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Joseph Bialot    Mer 12 Déc 2012, 21:07

j'ai noté aussi, mais je désespère d'arriver à tout lire ! je suis en retard ! en retard !!!!
Revenir en haut Aller en bas
darabesque
pilier
avatar

Nombre de messages : 2846
Age : 75
Localisation : picardie
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: Joseph Bialot    Mer 02 Jan 2013, 10:33


La ménagerie


4 ème de couverture


Malo Rottweiler, dit " le chien ", règne sur la ménagerie, une unité d'enquêtes spéciales de la police judiciaire. Au sein de l'équipe, baptisée ainsi par son ex-patron " Loup " Fresnel, chacun a sa fonction et son surnom. Pour l'heure, la ménagerie est en deuil car Loup a été retrouvé assassiné d'une balle dans le dos, non loin du pavillon de banlieue où il avait pris sa retraite. Pour le capitaine Rottweiler, c'est comme si son père était mort.
Il a une dette envers son ancien patron et le meilleur moyen de la payer, c'est de retrouver son meurtrier. Une quête qui va l'emmener très loin, dans les profondeurs du passé, à une époque où personne n'était innocent. Cette histoire policière menée tambour battant débouche sur un paysage noir et désenchanté, rehaussé par une verve et un humour constants.

Mon avis
:

J’ai trouvé ce roman formidable et je reconnais être séduite par l’écriture de cet auteur.

Ce labyrinthe d’histoires enchevêtrées et la recherche de la vérité du « chien » nous emmène dans des chemins sans issue. Nous cherchons en même temps que le « Chien » qui a pu tuer « Loup » ?
Jusqu’à la fin, on attend : de pistes en pistes nous arrivons enfin au dénouement. On a envie de dire : Ouf !

C’est d’ailleurs ces dernières pages qui m’ont un peu lassée : un peu trop long peut-être ?

Bref, il n’empêche que c’est un bon polar à recommander.

Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/Marie-Chevalier/
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Joseph Bialot    Mer 02 Jan 2013, 13:10

c'est noté, merci Marie
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Joseph Bialot    Mer 19 Fév 2014, 13:22

le jour où Albert Einstein s'est échappé, un inédit chez Metailié. 175 p.

Sera-t-il choisi comme polar pour Mars, je n'en sais rien, d'ailleurs je le lirai de toute façon. Il m'arrive de lire des polars sur des thèmes intéressants, mais si le style est saboté, on a un peu honte de se raccrocher à une histoire, de fermer les yeux sur des impropriétés...

Cela m'arrive avec des participes présents en début de phrase : "ne sachant comment s'échapper..." ou 'l'instinct de survie lui commanda de", tournure qui ne vaut guère mieux.

Bialot, une écriture nerveuse, une révolte à laquelle on participe. J'ai lu les deux premières pages pour avoir une idée. Einstein n'est pas le nom du personnage, mais son surnom. Dans la maison de retraite où ses enfants l'ont placé pour les vacances de février, on l'appelle "Papy" ou "Einstein", depuis 3 ans. Il en a marre, il veut partir.

"Partir, pas crever, m'en aller pour ne pas mourir, espèce de connard bardé de connaissances de toutes les parties de mon corps, oui, toubib, tu sais tout de moi, tu n'ignores plus rien des divers morceaux d ma carcasse, de mes reins, de mon coeur, des globules qui courent dans mes veines, de mon cul, de mes branches et de mes reins... tu crois que tu sais... imbécile ! qui suis-je donc ? qui est donc le vieil homme que tu appelles par son prénom, comme si nous étions des amis ou les invités exhibitionnistes d'une émission pot de chambre dans une télé de merde ? Qui est-il c vieux que certaines des soignantes osent appeler "Papy" et d'autres Einstein ? Une seule me donne encore du "Monsieur Lesquettes"

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Joseph Bialot    Mar 25 Fév 2014, 19:32

Bialot a évoqué sa vie dans belleville blues aux éditions Autrement.

Juif polonais, il arrrive à paris à 7ans, sans savoir un mot de français, et il est reçu premier au concours d'entrée au cours complémentaire.

1940 arrêté par la milice, interné et torturé à Lyon, déporté à Birkenau puis à Auschwitz, pour ses 21 ans.

Un des rares survivants d'Auschwitz, il revient par un long périple à travers l'Europe, et retrouve sa famille cf. c' est en hiver que les jours rallongent

A 46 ans il commence une licence de psycho et écrit en 78 le salon du prêt-à-saigner excellent polar (Grand prix litterature policière)

il raconte son expérience des camps dans votre fumée montera vers le Ciel réédite en 2011 aux éditions d e l'Archipel.

2004, la station Saint-Martin est fermée au public

Tout ce que j'ai lu de lui m'a plu, et je suis content qu'Amadak puisse trouver un de ses titres.

Joseph Bialot (Joseph Bialobroda), né à Varsovie le 10 août 1923 est un écrivain français et survivant de la Shoah. Il est mort à Paris le 25 novembre 2012.

Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: Joseph Bialot    Mar 04 Mar 2014, 16:13

La nuit du souvenir

1/2


Rescapé des camps de la mort à vingt ans, Lucien Perrain a reconstruit sa vie. Il possède une entreprise florissante et adore son petit-fils qui symbolise, pour lui, sa victoire sur la mort. Jusqu'au jour où le garçon est enlevé.

La nuit du souvenir alterne entre un passé vécu en camp (« Bonne espérance » ! Les nazis avaient l’humour morbide) et un présent mouvementé. L’ancien prisonnier de guerre vient d’apprendre que son petit fils Julien a été enlevé, qu’on demande une rançon à son fils… le grand père prend les choses en main, doublant ainsi son fils qui a mis la police dans le coup.

Autant Einstein repose sur  un narrateur bavard, autant celui de la nuit se lance dans l’action : la neige du premier de l’an lui rappelle sans doute  les mauvais moments placés en Silésie, mais cette fois-ci il n’est plus tenu à une obéissance impuissante, et décidé à le faire savoir. Au besoin par la force brutale. evil
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
darabesque
pilier
avatar

Nombre de messages : 2846
Age : 75
Localisation : picardie
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: Re: Joseph Bialot    Mer 05 Mar 2014, 13:42

je note Bialot j'en ai lu deux mais pourquoi pas remettre ça?  siffle 
Revenir en haut Aller en bas
http://pagesperso-orange.fr/Marie-Chevalier/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Joseph Bialot    

Revenir en haut Aller en bas
 
Joseph Bialot
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» FOURIER (Joseph) Mathématicien - Physicien - Préfet etc..
» Prières quotidiennes pour la neuvaine de Saint-Joseph
» BREISSAND (Joseph) Baron - Général de brigade
» GRANDVAL Joseph-Antoine ...
» Famille saint Joseph

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: "Autres lectures" :: Polars-
Sauter vers: