Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 ettore Scola

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: ettore Scola   Lun 19 Déc 2011, 17:10


Nous Nous Sommes Tant Aimés !
(C'eravamo tanto amati)
Réalisé par Ettore Scola

Avec Vittorio Gassman, Nino Manfredi, Stefania Sandrelli

dédié à Vittorio de Sica, le film respire l'amitié et l'amour du cinema.

Les trois amis que relient beaucoup de choses et en particulier Luciana (Stefania Sandrelli), qui va, sans trop de dommages, de l'un à l'autre, se brouillent et se rabibochent au cours du temps, mettons deux decennies, ce qui laisse à chacun le temps d'echouer sentimentalement, financièrement ou ideologiquement.

le tout est mené de manière allègre, avec des accélérés et des gags qui empêchent de prendre les malheurs trop au sérieux.

En même temps c'est l'histoire de l'Italie qu'on voit, notamment avec l'avocat véreux qui vend son âme au riche promoteur, une vraie canaille, l'archétype du patron exploiteur qui vire les grévistes, organise des fêtes populistes avec des 'clients".

Les deux autres vivent les déboires de leurs prises de positions ideologiques, l'un avec les bonnes soeurs dans un hopital, l'autre dans l'enseignement et les jeux télévisés, rayon cinéma.

Car le cinema joue un grand rôle, notamment le voleur de bicylette, mais aussi la dolce vita de Fellini, la présence de Mastroianni etc

la réplique célébre des trois amis retrouvés

Citation :
« Nous voulions changer le monde, c’est lui qui nous a changés »

donne une teinte légèrement mélancolique à ce film où l'important reste la chaleur humaine et non la fortune à faire.

une critique complète.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: ettore Scola   Lun 19 Déc 2011, 17:12



je l'ai vu avec plaisir, et pour ne pas rire de cette comédie agréable, il faudrait être un peu coincé...
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: ettore Scola   Lun 19 Déc 2011, 18:57

c'est le cinéaste de ce mois-ci , rho je m'en veux je n'ai pas encore emprunté le dvd Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: ettore Scola   Lun 19 Déc 2011, 19:02

on peut le prolonger sur janvier car j'ai deux films a voir : le bal et la terrasse

d'autre part ce mois de décembre est bien court :fleur:
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: ettore Scola   Mer 04 Jan 2012, 06:09

Le Bal

un film sans un mot ! il est vrai que la danse est un moyen d'expression, soumis à des rites, à des vogues, nourri d'émotions et de souvenirs.

Au debut ce sont les apprêts, puis les mises en présence, les décisions et les choix ; les acteurs ont chacun leur apparence physique, leur comportement et leur style.

Ettore Scola réussit à nous laisser sur la chaise à observer les différentes opérations, les petits incidents, les brouilles, la castagne.

C'est en même temps un parcours historique, avec les bombardements, la collaboration, la libération, l'arrivée du jazz et du rock. Même les mauvais garçons tel Jean Gabin dans quai des brumes, changent de look !

A regarder les autres, on se voit soi-même, avec la nostalgie de rencontres, d'occasions ratées, de remords etc.

Une très belle performance des acteurs/actrices - qui interprètent plusieurs personnages, et un beau spectacle riche car musique et danse émeuvent toujours, particulièrement dans le domaine des rencontres.



Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: ettore Scola   Mer 04 Jan 2012, 06:09



l'épisode du collabo rabatteur dans le bal.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Ettore scola   Mer 04 Jan 2012, 14:35

Je regarderais bien ce film.
J'ai vu nous nous sommes tant aimés et j'ai beaucoup apprécié !
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: ettore Scola   Mer 04 Jan 2012, 15:41

Ysandre a écrit:
Je regarderais bien ce film.
J'ai vu nous nous sommes tant aimés et j'ai beaucoup apprécié !

oui cheers , c'est le réalisateur choisi, et il faut me tenir compagnie !

je regarderai aussi la terrasse et Une journée particulière.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 52
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: ettore Scola   Mer 04 Jan 2012, 16:02

Je l'ai réservé à ma médiathèque qui va le faire venir d'une autre biblio de la communauté de communes
Revenir en haut Aller en bas
Lliam7
pilier
avatar

Nombre de messages : 807
Age : 49
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 02/01/2012

MessageSujet: Re: ettore Scola   Mer 04 Jan 2012, 17:35

D'Ettore Scola je me souviens de plusieurs films: "Le fanfaron", "Les nouveaux monstres" et "surtout Affreux, sales et méchants". Ce dernier étant un chef d’œuvre de la comédie italienne.
Revenir en haut Aller en bas
http://guiminclaude.wordpress.com/
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: ettore Scola   Mer 04 Jan 2012, 18:07

ouiiiiiiiiiiii ! Rotko, je regarderai avec toi. Promis, je ne ferai aucun bruit, ne jacasserai pas, n'irai pas te pincer le nez, ni te tirer les cheveux ! je serai sage comme une image. lol!
Revenir en haut Aller en bas
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: ettore Scola   Ven 06 Jan 2012, 06:36

la terrasse

film avec une pléiade d'acteurs dont Arditi, Mastroianni, Trintignant, le film est long (150 min) et le voir à peu de temps du Bal aide à mieux connaître le réalisateur. A la fin de chaque époque du bal, une photographie figeait une séquence pour en amorcer une autre.

Dans la terrasse, même procédé, une invitation à "passer à table" recentre le sujet sur un autre personnage marquant du film ; après le scénariste raté (Trintignant), le journaliste répétitif (Mastroianni), bientôt d'autres personnages alimentent la critique douce amère d'Ettore Scola, dont on verra le retour de certains thèmes d'un film à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
rotko
pilier
avatar

Nombre de messages : 69282
Date d'inscription : 26/12/2005

MessageSujet: Re: ettore Scola   Mer 01 Fév 2012, 09:31

Une journée particulière

Avec Sophia Loren et Mastroianni.

Frappantes, ces images d'archives qui montrent le peuple italien en liesse pour célébrer les noces d'Hitler et du Duce ! et les grandes envolées sur la mystique de l'héroïsme et du sacrifice !

A l'écart des pompes officielles, la solitude et la détresse, plus ou moins cachées, ou voilées, dans les immeubles collectifs désertés.

La présence constante de la cérémonie fasciste extérieure (les chants, la radio, la concierge) donnent une dimension politique aux échanges des deux protagonistes : ils sont exclus, par leurs statuts politique, sexuel, social.

Aux façade futuristes de l'immeuble (plongée et contreplongée) s'opposent les plans horizontaux des couloirs devenus bientôt des tunnels vers la déportation.

Entre-temps, Ettore Scola dispose ses deux personnages dans l'espace (souvent d'un huis-clos) où ils se situent éloignés, de dos, à l'écart, rarement ensemble, mais ça arrive.

Le fim est donc une réussite qu'on aborde simultanément sur le plan politique et de relation entre deux êtres, fragilisés.


Revenir en haut Aller en bas
http://grain-de-sel.cultureforum.net/forum.htm
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: ettore scola   Mar 28 Fév 2012, 14:26

contente que vous aviez apprécié " le bal", un film attachant, l'autre "nous nous sommes tant aimés", une de mes amies l'a evidéo, elle me le prêtera. La citation m'a fait un impact

"
Citation :
nous voulions changer le monde,c'est lui qui nous a changés"

"Une journée particulière" je l'ai vu, un film sensible et engagé. Sofia Loren et Mastroinni formidable dans leur rôle:

un participant a nommé " les nouveaux monstres" je l'ai vu aussi

bravo pour Ettore Scola
Revenir en haut Aller en bas
Razorbill
Animation


Nombre de messages : 4361
Date d'inscription : 07/10/2011

MessageSujet: Re: ettore Scola   Sam 12 Mai 2012, 19:28

"Affreux, sales et méchants" : c'est un chef d'oeuvre mais faut s'accrocher...L'action se passe dans un bidonville de Rome comme il y en avait dans les années 60 avant le relèvement économique de l'Italie qui avait croûlé avec la guerre...Giacinto le père (Nino Manfredi sublime...) règne en tyran sur sa tres nombreuse famille. Sa femme, ses dix enfants, les conjoints, les amants et la grand mère (un rôle super drôle) se partagent une pièce dans une misérable bicoque de planches. Tous acceptent son autorité et sa mauvaise humeur car le patriarche cache un magot, jusqu'au jour où.... Le film est souvent comique Manfredi campe un personnage ignoble, c'est laid, c'est moche jusqu'à l'écoeurement mais c'est un super film...Allez y mais pas après avoir mangé... rire rire




_________________
Illusion......Tout n'est qu'illusion.....Adios....


Dernière édition par Bill le Jeu 21 Juin 2012, 19:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: Ettoere Scola   Dim 13 Mai 2012, 00:04

presque tous les films nommés, je les ai vus, sauf le dernier, mais je peux l'obtenir, l "le bal" est inoubliable. et une "journée particulière" un chef-d'oeuvre d'imagination. Masrtoianni et Sofía Loren, sont les seuls dans Rome qui qui ne sont pas alles rendre hommage à la visite de Hitler, et ce qui se passe entre les deux est vraiment extraordinaire
Revenir en haut Aller en bas
Razorbill
Animation


Nombre de messages : 4361
Date d'inscription : 07/10/2011

MessageSujet: Re: ettore Scola   Dim 13 Mai 2012, 05:08

Je t'encourage à te procurer"Affreux, sales et méchants" Amadak, et de venir nous en parler, tu verras que c'est un film qui vaut la peine d'être vu.... Happy

_________________
Illusion......Tout n'est qu'illusion.....Adios....
Revenir en haut Aller en bas
Amadak
pilier
avatar

Nombre de messages : 3859
Localisation : Buenos-Aires
Date d'inscription : 08/12/2007

MessageSujet: ettore scola   Dim 13 Mai 2012, 14:09

pour Bill: je remercie ton conseill sur ce film, et promis après je donnerai mon avis
Revenir en haut Aller en bas
Razorbill
Animation


Nombre de messages : 4361
Date d'inscription : 07/10/2011

MessageSujet: Re: ettore Scola   Dim 13 Mai 2012, 17:50

respect

_________________
Illusion......Tout n'est qu'illusion.....Adios....
Revenir en haut Aller en bas
Maya
pilier
avatar

Nombre de messages : 4596
Age : 64
Localisation : Thrace
Date d'inscription : 16/07/2009

MessageSujet: Re: ettore Scola   Dim 31 Mar 2013, 18:19


J'aime beaucoup sa photo de cet age avance, en le regardant, je me dis "En viola quelqu'un qui saurait reopondre a n'importe quelle question et avec sagesse et intelligence. Quelqu'un hors du commun".

Drnierement, sur le fil de quel film, on a parle du filme Le bal




Cinquante ans de danse de salon en France, depuis les années 1920 : le Front populaire, la Guerre, l'arrivée du jazz et du rock, Mai 68, le disco... Les couples silencieux se font et se défont au gré de l'histoire et de la musique.

Spoiler:
 

SUITE


Lu sur le Bal qui me donne bien envie de le revoir :
Le point de départ du film ressemble à un Défi : retracer quatre décennies de l'histoire des Français en se focalisant uniquement sur de petits groupes d'individus se retrouvant dans un dancing. Il n'y a pas de dialogues : ce sont les corps, les vêtements, les gestes et la musique qui tiennent lieu de discours. Le Front Populaire, la guerre, le rock, Mai 68, le mouvement disco... le film traverse les époques et les styles pour s'achever sur un constat amer et mélancolique : l'ingratitude de la grande Histoire sur les petites histoires, le quotidien et les modes.

Tels des personnages de cire, gentiment caricaturés et tout droit sortis d'un film de Fellini, les danseurs semblent poser pour la postérité. Ils sont sans cesse en mouvement mais, derrière le vernis, restent les effigies figées d'une époque révolue aussitôt que dépeinte. Cela fait-il de l'ensemble un ballet mortifère ? Dans la dernière scène, les danseurs quittent tous progressivement la salle de bal, laissant le spectateur face à un vide qu'il est libre d'interpréter.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ettore Scola   

Revenir en haut Aller en bas
 
ettore Scola
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (Italien) Scènes de films pouvant "choquer"?
» La Nuit de Varennes, d’Ettore Scola
» cours : Chimie générale & organique
» SONDAGE : "Devrions-nous retirer la photo de Benoît XVI sur la Page d'Accueil ?"
» Combien coûtent aux communes les activités périscolaires (coût par enfant) ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: SPECTACLES :: Ecrans: cinéma et télévision-
Sauter vers: