Forum littérature, roman, polar, poésie, théâtre, BD, SF, auteurs et livres du monde entier sur le forum littéraire et tous les arts, cinéma, peinture ...

Une table conviviale pour parler des livres, des spectacles, et goûter aux plaisirs des mots.
 
AccueilPortail*FAQIndex auteursS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Félicien Rops

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pégase59
pilier
avatar

Nombre de messages : 1711
Age : 58
Localisation : Namur Belgique
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Félicien Rops   Mar 24 Jan 2012, 13:39

Bonjour,
J'aimerai vous faire découvrir un peintre belge que j'admire beaucoup.Sa maison de vacances se trouve à 15 kms de chez moi et on peut admirer ses oeuvre au musée Félicien Rops de Namur.

Félicien Rops est un artiste belge, peintre, aquafortiste, dessinateur, illustrateur et graveur, né à Namur le 7 juillet 1833, mort à Essonnes (aujourd'hui Corbeil-Essonnes), le 23 août 1898.

Le peintre et graveur Félicien Rops (1833-1898) était très attaché au château de Thozée (Mettet, Province de Namur, Belgique) où il vécut avant de s'installer à Paris.Il revenait ensuite, passer ses vacances et s'adonner à la peinture.




Il était spécialiste des nus.Mais je trouve qu'il mettait bien en valeur le corps de la femme..quoique un peu rondelette..tout mon contraire rire

pour ceux que cela intéresse je mets un lien.http://www.museerops.be/musee/

Ma peinture favorite est al Dame au cochon appelée également Pornokrates


Revenir en haut Aller en bas
Pégase59
pilier
avatar

Nombre de messages : 1711
Age : 58
Localisation : Namur Belgique
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Félicien Rops   Mar 24 Jan 2012, 13:42

Pornokratès
(La Femme au Cochon)



d'après Rops



Bas, gants et chapeau noirs, rubans bleus, mousseline,
Elle promène en laisse un aimable cochon,
Comme un sage loulou, comme un tendre bichon…
Elle a sur les yeux un bandeau d’étoffe fine.


Elle va toute nue, et de si peu parée,
Montrant son ventre et ses cuisses, ses seins parfaits,
Telle une reine inconnue, et son seul sujet
Est ce porc rose et dodu, à la queue dorée.


Elle marche sans voir où ses pas la conduisent,
Et le joli cochon la dirige à sa guise,
Sur les chemins les plus boueux et les plus sales.


Ainsi toujours elle ira, aveugle princesse,
Femme, femelle, diva, putain ou déesse,
Offrant à tous ses seins et ses fesses royales !



Jean-Paul Labaisse, mai 2006.







"Rops, cet étrange tempérament, mi-littéraire mi-artistique,
hanté par le surnaturel macabre, funèbre, démonique,
ce dilettante d'érotisme, ce gourmet du vice,
poussant la polissonnerie jusqu'au génie"
Emile Verhaeren


Revenir en haut Aller en bas
Pégase59
pilier
avatar

Nombre de messages : 1711
Age : 58
Localisation : Namur Belgique
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Félicien Rops   Mar 24 Jan 2012, 14:00

quelques-unes de ses oeuvres














La Mort qui danse est une œuvre réalisée par Félicien Rops dans l’esprit de son admiration et sa rencontre avec le poète français Charles Baudelaire.

Revenir en haut Aller en bas
Pégase59
pilier
avatar

Nombre de messages : 1711
Age : 58
Localisation : Namur Belgique
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Félicien Rops   Mar 24 Jan 2012, 14:01

il faut cliquer sur photo pour voir plus grand lol!
Revenir en haut Aller en bas
Natalia
pilier
avatar

Nombre de messages : 9409
Age : 51
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 10/01/2011

MessageSujet: Re: Félicien Rops   Mar 24 Jan 2012, 14:48

J'aime beaucoup La mort qui danse et la danseuse crucifiée

Revenir en haut Aller en bas
Pégase59
pilier
avatar

Nombre de messages : 1711
Age : 58
Localisation : Namur Belgique
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Félicien Rops   Mar 24 Jan 2012, 15:34



Nestor : tout est bien cheers
Revenir en haut Aller en bas
Maya
pilier
avatar

Nombre de messages : 4596
Age : 64
Localisation : Thrace
Date d'inscription : 16/07/2009

MessageSujet: Re: Félicien Rops   Mer 25 Jan 2012, 08:36


Tres emue de connaitre ce peintre de Namur.

La tentation de St Antoine

Cette oeuvre célèbre a aussi retenu l'attention de Sigmund Freud:
"Le graveur a choisi le cas exemplaire du refoulement dans la vie des saints et des pénitents. Un moine ascète s'est réfugié - sûrement pour fuir les tentations du monde - près de l'image du Sauveur crucifié. Alors cette croix s'affaisse comme une ombre et, rayonnante, s'y substituant, s'élève à sa place l'image d'une femme nue aux formes épanouies, également dans la position du crucifiement. D'autres peintres, dont la pénétration psychologique était moindre, ont placé, dans les représentations analogues de la tentation, le péché insolant et triomphant quelque part à côté du Sauveur sur la croix. Seul Rops lui a fait prendre la place du Sauveur lui-même sur la croix; il paraît avoir su que le refoulé, lors de son retour, surgit de l'instance refoulante elle-même..."
Revenir en haut Aller en bas
Pégase59
pilier
avatar

Nombre de messages : 1711
Age : 58
Localisation : Namur Belgique
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Félicien Rops   Mer 25 Jan 2012, 08:52

Merci Nestor

de rein Maya, c'est avec plaisir. Quand tu viendras en Belgique , je te conduirai au musée.Bien sûr ce peintre est porté sur le nu mais je trouve se seaux-fortes, peintures..faites avec le respect du corps .Avis perso bien sûr Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
ode
pilier
avatar

Nombre de messages : 2175
Age : 58
Localisation : Florennes
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: Re: Félicien Rops   Jeu 05 Déc 2013, 09:24

voici quelque nus de Félicien rops
Ma favorite c'est la  dame au cochon, vrai nom Pornocratès


Revenir en haut Aller en bas
ode
pilier
avatar

Nombre de messages : 2175
Age : 58
Localisation : Florennes
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: Re: Félicien Rops   Jeu 05 Déc 2013, 09:28

le bibliothécaire siffle 
Revenir en haut Aller en bas
ode
pilier
avatar

Nombre de messages : 2175
Age : 58
Localisation : Florennes
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: Re: Félicien Rops   Jeu 05 Déc 2013, 09:30

Revenir en haut Aller en bas
ode
pilier
avatar

Nombre de messages : 2175
Age : 58
Localisation : Florennes
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: Re: Félicien Rops   Jeu 05 Déc 2013, 09:30

Revenir en haut Aller en bas
ode
pilier
avatar

Nombre de messages : 2175
Age : 58
Localisation : Florennes
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: Re: Félicien Rops   Jeu 05 Déc 2013, 09:31

mort qui danse
Revenir en haut Aller en bas
ode
pilier
avatar

Nombre de messages : 2175
Age : 58
Localisation : Florennes
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: Re: Félicien Rops   Jeu 05 Déc 2013, 09:32

Revenir en haut Aller en bas
ode
pilier
avatar

Nombre de messages : 2175
Age : 58
Localisation : Florennes
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: Re: Félicien Rops   Jeu 05 Déc 2013, 09:32

Revenir en haut Aller en bas
ode
pilier
avatar

Nombre de messages : 2175
Age : 58
Localisation : Florennes
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: Re: Félicien Rops   Jeu 05 Déc 2013, 09:33

la tentation

Revenir en haut Aller en bas
ode
pilier
avatar

Nombre de messages : 2175
Age : 58
Localisation : Florennes
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: Re: Félicien Rops   Jeu 05 Déc 2013, 09:35

Revenir en haut Aller en bas
Ysandre
pilier
avatar

Nombre de messages : 18014
Age : 114
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: Félicien Rops   Jeu 05 Déc 2013, 12:48

merci mon Odelette  
elles étaient... heu... opulentes !
Revenir en haut Aller en bas
Sapho
pilier
avatar

Nombre de messages : 3529
Age : 71
Localisation : Brabant Wallon
Date d'inscription : 03/08/2012

MessageSujet: Re: Félicien Rops   Jeu 05 Déc 2013, 15:01

Félicien Rops
Félicien Rops est un artiste belge, peintre, aquafortiste, dessinateur, illustrateur et graveur, né à Namur le 7 juillet 1833, mort à Essones (aujourd'hui Corbeil-Essonnes), le 23 août 1898.
Après une première carrière de caricaturiste (journal Le Crocodile), il illustre notamment les livres de son ami Charles de Coster, dont la Légende et les aventures d'Uylenspiegel (1866).
Féru de botanique, il s'y adonne en compagnie de l'éditeur français Auguste Poulet-Malassis, exilé à Bruxelles de septembre 1863 à mai 1871. Pour celui-ci, il réalise les frontispices des Bas-fonds de la société d'Henry Monnier (1864), du Diable au corps d'Andrea de Nerciat (1865), des Épaves de Charles Baudelaire (1866), des Jeunes France de Théophile Gautier (1866), de Gamiani d'Alfred de Musset (1866) ou encore de Point de lendemain de Vivant Denon (1867).
Ami de l'archéologue Maurice Hagemans, il voyage avec lui en Suède et en Norvège en 1874. Il dessine ou peint également sur les bords de la Meuse, du Danube, à Barbizon, à Monte-Carlo, en Espagne ou en Algérie.
Son succès l'ayant amené à Paris, il y illustre les œuvres de Jules Barbey d'Aurevilly, de Joséphin Péladan, de Félicien Champsaur ou de Stéphane Mallarmé. En dépit de ces collaborations, le caractère érotique d'une partie de son œuvre obère sa reconnaissance publique.
Félicien Rops est avant tout un dessinateur ; il utilise à sa façon différentes techniques toutes ensembles, les crayons (dont de couleurs), le pastel, la détrempe, la gomme ; les dessins les plus prestigieux sont: L'Attrapade, Le Bouge à Matelots, La Tentation de Saint-Antoine ; la Femme, dans La Dame au cochon - Pornokrates, est si puissante qu'elle est capable, presque nue, les yeux bandés, seulement vêtue de bas et de chaussures noirs de coquette, de longs gants noirs, l'estomac ceint d'un large ruban d'un bleu plus bleu que le ciel sur le fond duquel elle marchait, précédée par trois petits anges facétieux, de mener en laisse un verrat.
Il est également un grand graveur - utilisant: la gravure à plat : la lithographie; la gravure en creux : l'eau-forte ; la pointe sèche : l'aquatinte ; la gravure de reproduction : l'héliogravure. Ses gravures comprennent : La Peine de mort, L'Ordre règne à Varsovie, La Médaille de Waterloo, La Buveuse d'absinthe, La Grève, Pornokrates ou Mors syphilitica.
Il définit ainsi sa démarche artistique, en maître de la Femme et du Désir: « Je tâche tout bêtement et tout simplement de rendre ce que je sens avec mes nerfs et ce que je vois avec mes yeux, c'est là toute ma théorie artistique. J'ai encore un autre entêtement, c'est celui de vouloir peindre des scènes et des types de ce XIXème siècle, que je trouve très curieux et très intéressant; les femmes y sont aussi belles qu'à n'importe quelle époque, et les hommes sont toujours les mêmes. De plus, l'amour des jouissances brutales, les préoccupations d'argent, les intérêts mesquins, ont collé sur la plupart des faces de nos contemporains un masque sinistre où l'instinct de la perversité, dont parle Edgar Poe, se lit en lettres majuscules; tout cela me semble assez amusant et assez caractérisé pour que les artistes de bonne volonté tâchent de rendre la physionomie de leur temps. »[1]
En 1857, il épouse Charlotte Polet de Faveaux, fille d'un juge au Tribunal de Namur. De ce mariage naissent un fils, Paul, et une fille, Juliette, décédée en bas âge. Divorcé en 1875, il vit dès lors avec les sœurs Léontine et Aurélie Duluc, créatrices d'une maison de couture.
Fondateur à Bruxelles de la Société Internationale des Aquafortistes, en 1869, il est également l'un des membres fondateurs du Groupe des XX en 1883.
Sa vue commence à baisser en 1892 mais il reste actif jusqu'à son décès. Sa correspondance avec ses amis est d'une érudition et d'une verve étincelantes.
Un magnifique musée lui est dédié à Namur, sa ville natale. On peut également visiter à Mettet, le château où il vécut avec Charlotte Polet de Faveaux.


       
        Pornokratès
         (La Femme au Cochon)



                                                         
d'après Rops



    Bas, gants et chapeau noirs, rubans bleus, mousseline,
    Elle promène en laisse un aimable cochon,
    Comme un sage loulou, comme un tendre bichon…
    Elle a sur les yeux un bandeau d’étoffe fine.


    Elle va toute nue, et de si peu parée,
    Montrant son ventre et ses cuisses, ses seins parfaits,
    Telle une reine inconnue, et son seul sujet
    Est ce porc rose et dodu, à la queue dorée.


    Elle marche sans voir où ses pas la conduisent,
    Et le joli cochon la dirige à sa guise,
    Sur les chemins les plus boueux et les plus sales.


    Ainsi toujours elle ira, aveugle princesse,
    Femme, femelle, diva, putain ou déesse,
    Offrant à tous ses seins et ses fesses royales !



                                                     Jean-Paul Labaisse,  mai 2006.
Revenir en haut Aller en bas
ode
pilier
avatar

Nombre de messages : 2175
Age : 58
Localisation : Florennes
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: Re: Félicien Rops   Jeu 05 Déc 2013, 15:49

Ysandre a écrit a écrit:
merci mon Odelette
elles étaient... heu... opulentes !
oui Félicien Rops aimait les femmes charnues bien grasses.. ange 
Revenir en haut Aller en bas
Sapho
pilier
avatar

Nombre de messages : 3529
Age : 71
Localisation : Brabant Wallon
Date d'inscription : 03/08/2012

MessageSujet: Re: Félicien Rops   Jeu 05 Déc 2013, 18:03

Ce n'est qu'une toute petite partie de ses oeuvres !! Et puis, qu'avez-vous contre les femmes dodues ?????Question Question Question
Revenir en haut Aller en bas
ode
pilier
avatar

Nombre de messages : 2175
Age : 58
Localisation : Florennes
Date d'inscription : 06/06/2010

MessageSujet: Re: Félicien Rops   Jeu 05 Déc 2013, 18:22

oui bien sûr que ce n'est qu'une partie de ses oeuvres mais il était très axé sur le nu dodu..
il faut visiter son musée à Namur et voir ses essais.ils sont nus..

je n’ai rien contre les femmes dodues .mais il y a dodu et dodu lol! 

sors 
Revenir en haut Aller en bas
Sapho
pilier
avatar

Nombre de messages : 3529
Age : 71
Localisation : Brabant Wallon
Date d'inscription : 03/08/2012

MessageSujet: Re: Félicien Rops   Ven 06 Déc 2013, 10:13

Almanach d’Uylenspiegel.

Hebdomadaire satirique sous-titré « Journal des ébats artistiques et littéraires », Uylenspiegel fut lancé à Bruxelles en 1856 par Félicien Rops, épaulé par une équipe de jeunes rédacteurs, dont Charles de Coster. Le journal affirma sa neutralité politique et religieuse, et une grande liberté de ton en matière de mœurs, de beaux-arts et de littérature. Son titre renvoie à la figure légendaire du héros frondeur, qui inspira à de Coster son chef-d’œuvre, publié en 1867. Sa qualité rédactionnelle et les lithographies de Rops lui assurèrent une prompte notoriété. Évoluant au gré de ses propriétaires et directeurs successifs, il se profila, de 1857 à 1861, comme l’organe des « jeunes libéraux », anticléricaux et progressistes. En 1864, il fit place à L’Espiègle, qui parut jusqu’en 1868.


CARICATURE DE FELICIEN ROPS
pour le journal l'ESPIEGLE
Revenir en haut Aller en bas
Suzanne
pilier
avatar

Nombre de messages : 1074
Age : 63
Localisation : Marseille ou Perpignan
Date d'inscription : 10/06/2011

MessageSujet: Re: Félicien Rops   Ven 06 Déc 2013, 10:21

J'ai des goûts plus classiques que toi (même si le cochon était nu lui aussi lol !), j'aime bien celle que tu as postée à 10h32 celle avec la glace.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Félicien Rops   

Revenir en haut Aller en bas
 
Félicien Rops
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le plus discret des personnages de l'Évangile
» La rose de Notre Dame
» Joséphin Péladan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grain de sel - Forum littéraire et culturel :: IMAGES :: Arts (peinture, sculpture, architecture...)-
Sauter vers: